cliquez ici pour accéder directement au début de l'article
  • Lecture de la Torah: Noa'h
Abonnez-vous

Recevez notre newsletter




L'évolution

L'évolution

La Torah accepte la théorie de l'évolution à une exception près.

Le Judaïsme et la théorie de l'évolution des espèces sont-ils contradictoires ?

Non ! Croire en D.ieu et croire en la science sont compatibles !

Comme l'a si bien dit Albert Einstein : « Plus j'avance dans le domaine de la science et plus je crois en D.ieu ! »

Dans la Genèse, la Torah décrit un processus de création par étapes depuis la plus simple des créatures jusqu'à l'homme : d'abord il y a eu l'apparition de masses gazeuses tourbillonnantes, puis est apparue la Terre, suivie par les planètes, les poissons, les oiseaux, les animaux et pour finir l'homme. On remarquera bien sûr que la science nous propose le même schéma !

Quel est donc le problème ? C'est la durée de la création !

Le processus évolutif a-t-il duré plus de six jours ? Encore faudrait-il savoir ce que l'on entend par jour ? Etymologiquement, la notion de genèse renvoie à celle de naissance tandis que la notion de création (propre au Judaïsme) introduit celle de temps. 

D.IEU CREE A LA FOIS LE MONDE ET LE TEMPS.

La Torah nous explique qu'un jour est une période temporelle définie avant la création du soleil et de la lune, destinée à caractériser une période de vingt quatre heures.

Rabbi S.R. Hirsch a expliqué que chaque jour biblique équivaut à un mélange de matières premières (érev) suivi par une explosion chaotique. Pour l'auteur du Sefer Yetsirah (le Livre de la Formation), la combinaison des vingt-deux lettres hébraïques fonde l'ordre du monde. Se rapportant à l'air, l'eau, le feu, elles forment la matière première de la création et nous renvoie au Tétragramme, le Nom ineffable dont les multiples combinaisons des quatre lettres constituent l'alphabet des êtres vivants.

Telle est la position juive depuis des siècles : les six jours de la création constituent six époques du processus d'évolution.

Arno Penzias, qui a reçu le Prix Nobel (1978) pour ses travaux sur le Big Bang, notamment sur la notion de micro-vague, a permis de démontrer que l'univers avait une densité plus forte dans la passé.

En fait, selon le Judaïsme, les six jours représentent six époques différentes, un point sur lequel la position de la Torah est invariable, malgré la pseudo révolution scientifique.

Si la théorie de la relativité est correcte, l'univers serait « né » avec une température infinie et une densité forte. Si l'univers est en extension, la température des radiations décroît. Si on se place à 1/100e de seconde après le Big Bang, la température aurait été environ 100 milliards de degrés et de ce fait l'univers aurait contenu plus de photons, électrons et neutrons. Si on se place trois minutes après le Big Bang, quand l'univers a refroidi d'environ un million de degrés, les photons et les neutrons ont commencé à se combiner pour former les noyaux d'Hélium, d'Hydrogène et autres éléments énergétiques. Un certain nombre d'années après, quand la température est tombée à quelques milliers de degrés, les électrons ont ralenti leur course et les noyaux énergétiques les ont capturés pour former des atomes.

Les travaux d’Arno Penzias ont confirmé cet état de chose puisque ce savant a déclaré :

« Ce que nous avons observé en ce qui concerne le mouvement des galaxies avec nos télescopes modernes, Maïmonide l'avait déjà subodoré par sa recherche métaphysique. »

QUELLE SERAIT DONC LA PROBABILITE QUE LA VIE SOIT DUE AU HASARD ?

Alors, si finalement les scientifiques de notre époque rejoignent D.ieu à un moment de leur recherche, quel est le point de divergence entre la Torah et les évolutionnistes ?

C'est ce qu'on pourrait appeler la notion de HASARD , mais ce hasard n'est il pas un substitut laïque du concept divin ?

Les évolutionnistes nous disent que la vie est née par accident, en fait on a d'abord pensé que la vie naissait de la matière, puis Pasteur et ses expériences ont démontré que la vie ne peut naître que de la vie, on est finalement revenu (à la fin du 20ème siècle) à une notion d'auto organisation permettant de concevoir que la vie naît de la matière. Ne parvenant pas à éliminer D.ieu, le scientisme athée lui a donné un nouveau nom : Hasard !

Les évolutionnistes nous disent donc que la vie est apparue par accident (par Hasard), le Judaïsme nous dit que D.ieu est tout (donc à la base de tout !)

Selon le Pr Harold Hirowitz (universitaire de Yale) la naissance de la vie selon la loi du hasard aurait nécessité une activité biomoléculaire colossale à chaque niveau de création : de petits organismes se seraient accumulés, puis des polymères biologiques se seraient formés, des proto-cellules en auraient résulté puis des proto-cellules seraient apparues et une synthèse génétique et protéique se serait développée.

Le Dr Ilya Prigogine, lauréat de deux prix Nobel en Chimie et Physique (1977), célèbre scientifique, connu pour avoir réintroduit la dimension du temps en physique. Pour certains (Newton, Einstein) le temps n'existe pas en dehors de l'esprit humain, I. Prigogine récuse ces théories qui, pour lui, nous ramènent à l'absurde, la théorie qu'il a proposé se nomme " la flèche du temps ". A l'appui de sa thèse se trouvent les lois du chaos, qu'il a finalisé et selon lesquelles on ne peut pas prévoir l'évolution d'un système complexe parce que les conditions initiales sont infinies ainsi que les possibilités d'évolution. En fait pour Prigogine, l'univers serait doté d'un potentiel d'auto organisation qui peut s'exprimer différemment avec le temps :

« Les lois de la nature ne sont pas totalement aléatoires et imprévisibles. Il n'y a ni déterminisme, ni hasard pur ; il nous faut trouver l'espace étroit entre ces deux situations qui seraient toutes deux aliénantes. »
« La probabilité pour qu'une structure organique se soit organisée par hasard est proche de zéro ! »

Sir Alfred Hoyle le célèbre astronome déclara pour sa part :

« L'ennui, c'est à propos de deux milles enzymes et la probabilité de les obtenir par hasard est de 1/ 1040 ce qui est une infinie probabilité qui ne peut être retenue même si l'univers (pris dans sa totalité) est un melting-pot organique ».

QU'EN EST-IL DES ORGANISMES COMPLEXES ?

Les fervents défenseurs de la théorie de l'évolution des espèces acceptent l'idée que parmi des milliers d'exemples pris dans la nature, il y a la possibilité d'avoir deux lignes de mutation indépendantes dans la même évolution due au hasard et ceci à chaque état (des cinq cents états) des cinq cents étapes du développement.

Pour un organe tel que l'aile ou un œil, la probabilité d'une mutation accidentelle est forte.

 

Avec un million de choix potentiels à chaque étape de l'évolution, la probabilité d'une réalité d'une telle théorie est de 10- 600 ! (Et ceci pour une simple mutation). Alors on peut se douter que pour parvenir à la création d'un organe proprement dit, tels que le rein ou l'œil, la probabilité que cela soit dû au hasard augmente de 109 soit 1 / 105400 !

Darwin, lui même, écrit dans « L'origine des espèces »

« Si l'on peut démontrer que chaque organe complexe qui existe, n'est pas le fruit de mutations progressives alors ma théorie sera obsolète. »

Considérons que le scarabée bombardier (Brachinus), il a été longuement étudié en 1961 par le Pr Schildkrecht (chimiste allemand). Ce petit scarabée est équipé de deux glandes qui secrètent un mélange liquéfié, de deux chambres de stockage communicantes, de deux chambres de combustion et de deux conduits pouvant être dirigés comme des canons à l'arrière.

Quand il analysa le liquide stocké, il s'aperçut qu'il contenait 10% d'hydroquinone et 23% de peroxyde d'hydrogène (mélange hautement explosif).

Ce qui est intéressant ici c'est que le scarabée ajoute un inhibiteur qui empêche toute explosion. Cependant quand un ennemi s'attaque à lui, le scarabée envoie un peu de la solution dans ses tubes de combustion et y ajoute un anti-inhibiteur, l'ennemi explose !

Immédiatement, un certain nombre de questions viennent à l'esprit :

1/ Qui est apparu en premier : l'hydrogène ou le peroxyde d'hydrogène ?

2/ Qui est apparu en premier : les produits chimiques ou les chambres de séparations ?

3/ Qui est apparu en premier : les substances chimiques ou le mécanisme de tir ?

Et quelle est la finalité de tout ceci ?

Les travaux du Dr Gish (Biochimiste de la Creation Research Society of San Diego) ont montré que la non-évolution de ce scarabée est remarquable. Elle est la preuve que le scarabée bombardier n'a pu évoluer par le fait du hasard et de processus s'étalant sur x générations.

Il a fallu qu'il soit crée au départ avec ce système de défense remarquable, il est impossible que ce système ait pu évoluer (car sinon les millions d'explosions auraient détruits l'espèce).

C'est pourquoi le scarabée bombardier rend obsolète la théorie de l'évolution !

Donc du simple fait qu'il existe, ce scarabée nécessite un créateur ! « Louez l'Eternel, bêtes sauvages et animaux domestiques, reptiles et oiseaux ailés » - Psaume CXLVIII.10.

On peut trouver d'innombrables autres exemples, tel l'œil humain.

Est-ce qu'une chose si complexe a pu évoluer par une évolution lente, infinitésimale telle que Darwin nous le propose ?

Si la cornée est opaque, ou si la pupille ne se dilate plus, ou si le focus ne fonctionne pas, une image tronquée se forme.

Comment peut on envisager qu'un tel organe si parfait ait pu évoluer lentement, régulièrement, infinitésimalement par de petites mutations de type darwinienne ?

Dans une correspondance privée, Darwin exprima sa grande perplexité dans les « organes très perfectionnés » et admit que « les yeux, aujourd'hui, me donnent des sueurs froides » - Lettre de Charles Darwin, Londres, 1888,V2-273.

QUE PEUT-ON CONCLURE DE TOUT CELA ?

Si le monde a été crée par accident, alors je suis un accident, et si je suis un accident, dès lors il n'y a pas de but à ma création.

La vie est due au hasard, elle n'est pas significative.

Si l'existence humaine est une collection de molécules assemblées au hasard, en quoi suis-je différent de mon chien ?

La Torah nous dit : « D.ieu (Hachem-Eloqim) forma l'homme, poussière du sol. Il insuffla dans ses narines un souffle de vie, l'homme fut âme vivante ». (Genèse 2:7)

L'Homme n'est pas un singe évolué. L'Homme est une création unique. La présence d'une âme le rend différent de toute créature, elle le rend capable de rendre sa vie au service de D.ieu.

Maïmonide a écrit dans « Dieu le Roi » :

« Aussi longtemps que vous serez occupés à faire des mathématiques et de la logique, vous ferez partie de ceux qui tournent dans un labyrinthe à la recherche de la sortie. Quand vous aurez fait le tour de ces sciences et que vous tenterez de saisir des connaissances métaphysiques, vous entrerez dans la bonne voie. »

Pour en savoir plus, lire :

- La science de D.ieu par Dr G. Schroeder

- La permission de croire par Lawrence Keleman

Publié: 30/12/2012


Vous avez aimé cet article? Aidez nous à en faire d’autres. Aish.fr
ne peut exister sans le support de ses lecteurs.

Vos réactions : 1

(1) Jacqueline, January 3, 2013 12:49 AM

Evidence

Comment ne pas croire en la parole de Dieu? C'est si évident. Il faut lire l'esprit ouvert .

Réagir à cet article :

  • Afficher mon nom ?

  • Votre adresse mail restera privée. La rédaction en a besoin pour d’éventuelles questions à propos de votre commentaire.


  • * champ obligatoire 2000
Réagir
stub