cliquez ici pour accéder directement au début de l'article
  • Lecture de la Torah: Bo
Abonnez-vous

Recevez notre newsletter




Hommage au grand rabbin Josy Eisenberg

Hommage au grand rabbin Josy Eisenberg

Pour des milliers de juifs vivant dans des villes de France sans véritable communauté juive, ses émissions hebdomadaires mythiques ont été leur seul et unique lien avec le judaïsme.

par
Plus...

Les obsèques du grand rabbin Josy (Yossef) Eisenberg se sont déroulées mardi 12 décembre à Jérusalem, en présence d’une foule dense et attristée. C’est le grand rabbin René Samuel Sirat, ancien grand rabbin de France et le rabbin Jacquot Grunwald, qui étaient ses amis d’enfance qui ont prononcé d’émouvantes oraisons funèbres. Enfin l’un de ses fils Natanael  rendu hommage à son père en affirmant qu’il avait vécu heureux.

Le grand rabbin Eisenberg, qui est décédé dans la nuit de jeudi à vendredi dans sa maison en Normandie à l’âge de 84 ans, était le créateur, le réalisateur et le présentateur de la mythique émission juive « La Source de Vie ». Né à Strasbourg dans une famille orthodoxe d’origine polonaise, Josy Eisenberg avait décidé d’entamer des études rabbiniques, au début des années 50, répondant ainsi à l’appel du grand rabbin Henri Schilli qui avait souligné la nécessité de restaurer le rabbinat français, durement touché par la Shoah.

Entre 1961 et 1964, Josy Eisenberg avait été secrétaire particulier du grand rabbin de France, Jacob Kaplan, et c’est à ce titre qu’il avait été sollicité par lui en 1962, pour créer la première émission juive de la télévision française, « La Source de Vie », diffusée sur l’ancienne Antenne 2. Depuis, et jusqu’à son dernier souffle, il a été à la fois l’âme et la cheville ouvrière de cette émission, qui a battu tous les records de longévité dans le PAF français : plus de 56 ans !

Durant sa carrière, le grand rabbin Josy Eisenberg a réalisé ainsi des milliers d’émissions hebdomadaires qui, en particulier dans les années 60 et 70, ont été, pour des milliers de juifs vivant dans des villes de France sans véritable communauté juive, leur seul et unique lien avec le judaïsme. Il considérait que son rôle était de rendre le judaïsme accessible à tous. Aujourd’hui, avec le recul du temps, nombreux sont ceux, y compris dans le monde de la Torah, qui se souviennent qu’ils ont entrepris grâce à ses commentaires pertinents et limpides, leur engagement sur la voie de la Téchouva et de la Torah.

Apprenant sa disparition, le président de la République, Emmanuel Macron, lui a rendu un hommage appuyé dans un communiqué : « Le grand rabbin Josy Eisenberg présentait chaque dimanche, le visage souriant d’un judaïsme tourné vers le dialogue des sagesses. C’était une grande âme du judaïsme français qui, pendant plus d’un demi-siècle, n’a cessé de puiser à la source de vie d’une spiritualité à mesure humaine, et de transmettre avec bienveillance et simplicité toutes les facettes de la pensée juive. Lui qui avait connu la guerre et les persécutions fut un homme d’ouverture, de réconciliation et de tolérance », a dit le président dans ce communiqué.

Le grand rabbin Josy Eisenberg avait écrit, au fil des ans, une vingtaine d’ouvrages pour la plupart liés aux émissions qu’il réalisait. Il était chevalier de la Légion d’honneur, officier de l’ordre national du Mérite et commandeur de l’ordre des Arts et des Lettres. Il était le père de quatre enfants, dont Marc Eisenberg, président de l’Alliance Israélite Universelle et président de Qualita. Réagissant à  sa disparition, le président du Consistoire  Joel Mergui a souligné que le grand rabbin Eisenberg était très respecté dans le judaïsme: « Il a eu le mérite de rendre le judaïsme accessible à tous juifs issus de tous les horizons et il a rallumé de nombreuses flammes  d’étude  chez  des Juifs qui étaient éloignés et qui grâce à lui ont voulu se rapprocher du judaïsme. Il sera très difficile de le remplacer et de poursuivre cette œuvre exceptionnelle qu’il a accompli pendant plus d’un demi-siècle ». 

Cet article a paru dans le journal Haguesher.

20/12/2017

Plus...
Vous avez aimé cet article? Aidez nous à en faire d’autres. Aish.fr
ne peut exister sans le support de ses lecteurs.
Les opinions exprimées dans la section « Vos réactions » n'engagent que leurs auteurs. Vos commentaires sont soumis à modération, veuillez rester courtois.

Vos réactions : 1

(1) Anonyme, December 29, 2017 10:53 AM

Mes condoléances à la famille biologique.

Grace à lui je suis arrivé à comprendre le judaïsme et l'Ancien Testament. En effet je suivais chaque dimanche ses émissions. Ce qui m'a permis de découvrir les autres faces du judaïsme notamment le Paracha.
Que D.ieu l'accueille à bras ouvert en son lieu.
Léon

Réagir à cet article :

  • Afficher mon nom ?

  • Votre adresse mail restera privée. La rédaction en a besoin pour d’éventuelles questions à propos de votre commentaire.


  • * champ obligatoire 2000
Réagir
stub