cliquez ici pour accéder directement au début de l'article
  • Lecture de la Torah: Yitro
Abonnez-vous

Recevez notre newsletter




Interview de Rav Ron Chaya

Interview de Rav Ron Chaya

Dans le contexte actuel de menace islamiste planétaire, voici une interview de Rav Ron Chaya.

par
Plus...

Aish.fr : Que pensez-vous de la situation sécuritaire après les récents attentats qui ont touché le pays ?

Il faut être pragmatique, et être conscient que la situation va empirer, comme je l’ai expliqué récemment. A la même époque, Manuel Valls avait dit la même chose. Le monde, et en particulier la France fait face à un terrorisme de proximité, où l’on ne sait pas qui sont les meurtriers et quand ils vont agir. Dans ce contexte angoissant, il est évident que Daech ne va pas s’arrêter-là. Le monde arabe se radicalise. Beaucoup de jeunes sont captivés par le « programme » de l’islamisme. Ils sont attirés par le fait de se battre pour Allah. Tout le monde a besoin d’un idéal et celui-là sort de l’ordinaire, propose de l’action, après un bon lavage de cerveau. De plus, une attaque bactériologique est à craindre : des combinaisons anti bactériologique ont été subtilisées en novembre 2015 à l’hôpital Necker. Le premier ministre a d’ailleurs affirmé que les armes non conventionnelles représentaient un danger réel.

Aish.fr : Et les Juifs de France dans tout ça ?

Les deux grands de notre peuple, Rav Haïm Kanievsky et Rav Steinmann se sont prononcés sur la question afin de savoir quelle attitude doivent adopter nos coreligionnaires. Rav Haïm encourage les Juifs de France à s'installer en Israël. Toutefois, comme le souligne Rav Steinman, on ne peut pas envisager de monter Israël dans la précipitation, sans planifier à tête reposée son installation. Il a ajouté que s’il y a un danger en France, il est envisageable de quitter la France pour d’autres pays, plus sécurisés. Pour ma part, je pense que la délivrance est proche et que l’on sera mieux en Israël qu’ailleurs.

Aish.fr : Y a-t-il de l’antisémitisme en France ?

C’est certain. Pour l’instant, les autorités protègent les lieux Juifs mais jusqu’à quand ? Cela peut s’arrêter à tout moment. De plus, l’économie bat de l’aile. On sent l’état d’urgence et la morosité.

D’un autre côté, il faut prendre en considération que l’aliah présente des dangers énormes, en particulier pour l’éducation.

Aish.fr : Que pensez-vous du Brexit ?

La sortie de l’Europe du Royaume Uni n’est pas seulement économique mais également sécuritaire. N’importe quel « européen », comme des ressortissants radicalisés peuvent aller habiter dans n’importe quel pays de l’U.E. A partir du moment où la Grande Bretagne fait partie de l’Europe, elle s’expose donc à cette menace. Les Anglais ont eu peur et ont préféré fermer leur porte face aux fondamentalistes musulmans.

Aish.fr : Durant la période actuelle entre le 17 Tamouz et le 9 av, faut-il faire davantage attention ?

Oui, effectivement, il faut être sur nos gardes. La meilleure chose à faire est d’envisager un bilan personnel, afin de savoir comment être davantage en adéquation avec la Thora et faire une réorientation. On ne peut pas vraiment faire plus et c’est ce qui est le plus juste de faire.

Aish.fr : Quels conseils pouvez-vous donner aux Juifs de France ?

Il faut progresser dans notre spiritualité. Nos choix sont limités : ils s’articulent entre le « un peu plus » ou le « un peu moins ». C’est en cela qu’il faut faire des choix : Selon le niveau de chacun, renforcer notre Chabbat, soit la pureté familiale, soit éviter un mariage mixte, soit étudier une demi-heure par jour, ou intégrer une Yechiva. Il y a une infinitude de variantes. Chacun à son niveau peut réaliser certains changements, opter pour plus, selon sa personnalité et son parcours.

Aish.fr : Comment interpréter la résolution de l’UNESCO à propos de l’appellation de l’esplanade du Temple ?

Il y a des intellectuels de mauvaise fois qui affirment que le peuple juif n’existe que depuis quelques siècles. Or, tout prouve le contraire : la Michna et le Talmud qui datent de plus de 1500 ans, les milliers de vestiges archéologiques prouvant la présence juive en Israël, il y a deux millénaires. Evidemment les propos d’un Chlomo Sand alimentent les antisémites face à la preuve de notre éternité, preuve éclatante de la Providence divine spéciale dont jouit Israël. Mais l’appellation n’a pas vraiment d’importance, ce n’est pas le premier déni de nos ennemis, et en fin de compte, Hachem est plus fort qu’eux.

Aish.fr : Que pensez-vous du fait qu’il y ait de plus en plus de musulmans candidats à la conversion au judaïsme ?

Il est écrit dans le Talmud que les Juifs ont quitté Érets Israël pour l’exil afin de ramener les âmes des convertis. Bien que le judaïsme ne soit pas prosélyte, le fait qu’il y ait beaucoup de non-Juifs, quel que soit leur origine, qui souhaitent se convertir, va dans le sens du dessein divin qui passe par l’exil de notre peuple.

Aish.fr : Quel est votre message aux Juifs de France ?

Il faut faire téchouva car la délivrance est proche. Tous les signes transmis par nos Sages montrent cela : aujourd’hui, on assiste au retour à la terre d’Israël, au développement du monde de la Thora, au mouvement extraordinaire de la téchouva et enfin à la chute du monde arabe face à Israël : l’Egypte est pauvre et n’est plus capable d’être en guerre, la Jordanie est alliée, la Lybie de Kadhafi n’existe plus. L’Arabie Saoudite et les autres royaumes du golfe comprennent qu’ils n’ont pas intérêt à se liguer contre nous. La Syrie est en guerre civile ainsi que l’Irak. Daech, dans ce contexte global, n’est pas en expansion, malgré leurs actions individuelles. Les réfugiés qui quittent leur pays montrent que c’est la fin de ce royaume. Les Etats arabes n’ont plus de stabilité, ni de faste. Lorsqu’on compare les pays arabes d’aujourd’hui par exemple, à l’Empire ottoman du passé ou à la ligue arabe à l’époque de Nasser, on ne peut que constater cette décadence.

Il ne reste plus que l’Iran et le Hesbollah qui est le vassal de l’Iran. Or, l’Iran n’est pas arabe mais Perse et d’après le Talmud, il reste l’ennemi d’Israël pour accomplir le projet divin de la fin de l’Histoire et de la délivrance.

Rav Ron Chaya

Plus...
Vous avez aimé cet article? Aidez nous à en faire d’autres. Aish.fr
ne peut exister sans le support de ses lecteurs.
Les opinions exprimées dans la section « Vos réactions » n'engagent que leurs auteurs. Vos commentaires sont soumis à modération, veuillez rester courtois.

Vos réactions : 2

(2) David D, August 16, 2016 12:33 AM

lesquelles? Svp

(1) Anonyme, August 10, 2016 6:44 PM

interwiew Rav Ron Chaya

Cet interview est tellement riche qu'il suscité autant d'interrogations que de réflexions. L'idéal serait de pouvoir en parler au cours d'une conférence Actuellement, il y a en France une "classe Musulmane régressive" qui se faitde plus nombreuse, présente, radicale dont le gouvernement n'a absolument pas conscience et c'est cela qui nous entraînevers le chaos. En 2015, on a compté 70.000 mariages précoces&/ou forcés (chiffre sous-évalué) Paix & Amour.

Réagir à cet article :

  • Afficher mon nom ?

  • Votre adresse mail restera privée. La rédaction en a besoin pour d’éventuelles questions à propos de votre commentaire.


  • * champ obligatoire 2000
Réagir
stub