cliquez ici pour accéder directement au début de l'article
Abonnez-vous

Recevez notre newsletter




L’Allemagne cède à l’odieuse discrimination de Kuwait Airways à l’égard des Israéliens

L’Allemagne cède à l’odieuse discrimination de Kuwait Airways à l’égard des Israéliens

Le refus de la compagnie aérienne de transporter des passagers israéliens n'a pas sa place dans un monde libre.

par
Plus...

Adar M., un étudiant israélien vivant en Allemagne, voulait simplement voyager de Francfort à Bangkok. L’été dernier, il a donc réservé un billet d’avion sur Kuwait Airways, une compagnie aérienne qui propose des vols internationaux à des milliers de clients dans le monde entier. Hormis aux Israéliens, que la compagnie refuse catégoriquement de transporter.

Quelques jours avant son départ prévu en août 2016, Kuwait Airways a découvert qu’Adar M. détenait un passeport israélien et a immédiatement annulé son billet. La haine nourrie par la compagnie aérienne publique du Koweït était telle que même si le billet avait déjà été réservé et confirmé, elle a refusé de l’honorer si le passager détenait un passeport de l’État juif.

Kuwait Airways a proposé lui réserver un vol sur une autre compagnie aérienne mais Adar a refusé. Il voyageait d’Allemagne, un pays qui interdit formellement la discrimination. Pour lui, les règlementations anti-Israël de Kuwait Airways n’avaient pas leur place dans l’Europe occidentale d’aujourd’hui. L’affaire d’Adar a été prise en charge par le Lawfare Project, un groupe d’experts new-yorkais à but non lucratif qui lutte contre les abus de droit à l’encontre des Israéliens. L’avocat Nathan Gelbart a soutenu que le refus de Kuwait Airways de transporter des passagers israéliens violait les lois antidiscriminatoires en vigueur en Allemagne.

Cependant, la semaine dernière, le tribunal d’instance de Francfort a tranché en faveur de la compagnie aérienne, protégeant son droit de refuser des Israéliens à bord. Selon ses conclusions, si le droit allemand interdit la discrimination fondée sur la race, l’ethnicité et la religion, elle n’interdit pas la discrimination liée à la nationalité. Le tribunal a refusé de se prononcer sur le « bien-fondé » de la règlementation interdisant les voyageurs israéliens à bord, mais a souligné que les employés de la compagnie aérienne pouvaient risquer la prison ou d’autres sanctions au Koweït s’ils osaient entretenir des liens commerciaux avec des Israéliens. Même les Arabes israéliens ou les Israéliens possédant une double-nationalité sont considérés comme trop « souillés » pour être transportés par la compagnie aérienne.

« Le verdict du tribunal affirmant que mon client était censé accepter le transfert sur d’autres compagnies aériennes n’est rien de moins qu’une capitulation face à la discrimination antisémite » a martelé Gelbart. Il a promis de faire appel à la décision, qu’il a traitée de « honteuse pour la démocratie et pour l’Allemagne en général. »

Le maire de Francfort Uwe Becker s’est fait l’écho de cette critique, ajoutant qu’« une compagnie aérienne qui pratique la discrimination et l’antisémitisme en refusant de transporter des passagers israéliens ne devrait pas avoir l’autorisation d’atterrir ou de décoller à Francfort, ni dans n’importe quel autre aéroport en Allemagne. »

Cette position de principe a déjà été prise par d’autres pays, en particulier les États-Unis, en ce qui concerne Kuwait Airlines et ses pratiques antisémites et discriminatoires. En 2015, le département américain des transports a sommé la compagnie aérienne de « cesser de refuser de transporter des citoyens israéliens entre les États-Unis et tout autre pays tiers… » Au lieu d’autoriser la vente de billets aux Israéliens, la compagnie aérienne a préféré annuler sa ligne populaire New York-Londres.

L’année suivante, la Suisse a momentanément éconduit la compagnie aérienne à la suite d’une plainte portée par un passager israélien qui s’était vu refuser un billet de Genève à Francfort sur Kuwait Airlines. La haine l’a emporté sur les considérations financières pour la compagnie publique, et pendant plusieurs semaines, le Koweït a annulé tous ses vols intra-européens.

Malheureusement, les sanctions européennes sur Kuwait Airways n’ont pas duré, et la compagnie aérienne discriminatoire continue à transporter des citoyens européens. À condition qu’ils ne détiennent aucun passeport israélien.

Plus récemment, en septembre 2017, Kuwait Airways a annulé le billet New-York-Inde de Nuseir Yassin, un Arabe israélien qui tient un blog sur ses voyages à travers le monde. « Parce que je suis Israélien, l’ensemble de la compagnie aérienne n’a pas le droit de m’accueillir dans leurs avions… C’est de la discrimination pure et simple et cela devrait être illégal » s’est indigné le blogueur dans un post qui a fait sensation.

L’une des caractéristiques essentielles de la liberté et la démocratie est le courage de défendre activement une cause juste. C’est la raison pour laquelle il est tellement troublant de voir le tribunal d’instance de Francfort s’incliner face à la haine et l’antisémitisme. Si nous voulons que les grands idéaux comme la liberté et le respect des droits de l’homme deviennent réalité, nous ne pouvons pas nous contenter d’y souscrire uniquement par la parole quand cela est facile ; nous devons œuvrer concrètement pour défendre ces concepts quand ils sont menacés.

Le refus de Kuwait Airways de transporter des passagers israéliens est de la discrimination pure et simple et n’a aucune place dans les marchés du transport des démocraties libérales. Il est temps de prendre position et d’exiger que Kuwait Airways accepte des Israéliens à bord de sa flotte aérienne. Une compagnie aérienne qui pratique des mesures discriminatoires aussi odieuses n’a pas sa place dans les marchés aériens contemporains. 

23/11/2017

Plus...
Vous avez aimé cet article? Aidez nous à en faire d’autres. Aish.fr
ne peut exister sans le support de ses lecteurs.
Les opinions exprimées dans la section « Vos réactions » n'engagent que leurs auteurs. Vos commentaires sont soumis à modération, veuillez rester courtois.

Vos réactions : 2

(2) Isaïe, November 23, 2017 1:25 PM

Pauvres arabes

Ils ne peuvent pas connaître que la postérité d'Abraham est le peuple d'Israël du fait que le Coran nie aussi bien le Christianisme que le judaïsme. En fait l'Islam nie toute la Bible et rejette toute la loi de Dieu. De ce fait, les musulmans n'ont aucun avocat auprès de Dieu, ils sont tous condamnés à l'enfer tel que le dit la sourate 19 v.71-72. Ils croient faire une oeuvre pieuse mais leur piété est inspirée par les puissances des ténèbres. Le dieu de la Mecque n'est pas le Dieu de la Bible. Cela se voit du fait qu'il n'a jamais réalisé quelque chose de bien au profit de celui que l'Islam appelle prophète.

(1) Wolf, November 23, 2017 12:26 PM

Une honte un scandal sans pareil ! Il serait temps que Allemagne " Remember !...

Réagir à cet article :

  • Afficher mon nom ?

  • Votre adresse mail restera privée. La rédaction en a besoin pour d’éventuelles questions à propos de votre commentaire.


  • * champ obligatoire 2000
Réagir
stub