cliquez ici pour accéder directement au début de l'article
  • Lecture de la Torah: Noa'h
Abonnez-vous

Recevez notre newsletter




Pourquoi s’opposer aux mariages mixtes?

Pourquoi s’opposer aux mariages mixtes?

Rechercher des raisons rationnelles

par

Ta grand-mère se retournerait dans sa tombe!

C’est interdit par la Torah !

Tu parachèves l’œuvre d’Hitler !

Ce sont quelques uns des arguments les plus fréquemment employés contre le mariage mixte. Mais ce sont des thèses négatives, qui provoquent des sentiments de culpabilité et produisent rarement l’effet escompté. Une approche plus efficace reposerait sur une vue rationnelle et pratique. Il existe une vidéo publiée par le Mouvement réformé d’Amérique, appelée Intermarriage: When Love Meets Tradition. C’est un documentaire qui décrit une série de sessions de thérapie de groupe pour des couples ayant contracté des mariages mixtes, destinées à les aider à affronter les défis du mariage mixte. Aucun de ces couples n’est religieux, mais la vidéo montre comment – de manière surprenante – l’obstacle majeur de leur mariage est la question de l’identité religieuse.

Esther Perel, une thérapeute qui conseille les couples mixtes, écrit dans le New York magazine : « Il ne s’agit pas simplement d’une différence entre Moïse et le Christ. Il est question de problèmes d’argent, de sexe, d’éducation, de coutumes liées au parentage, de nourriture, de relations familiales, de manières d’exprimer les émotions, de questions d’autonomie – tous ceux-ci sont enracinés dans la culture. »

Ces problèmes surviennent souvent dans le cours des événements du cycle de la vie. Dans cette vidéo sur le mariage mixte, une femme juive témoigne : « Notre mariage ne rencontra aucune difficulté jusqu’à la naissance de notre petit garçon. J’étais ravie et je voulais préparer une Brit (circoncision). Mais mon mari pensa que j’étais folle et me lança : "Je n’autoriserai pas ce rite religieux sanguinaire et barbare." Au lieu de célébrer la naissance de notre enfant, nous étions engagés dans une dispute terrible. Il consentit enfin à une Brit, à condition que le bébé soit baptisé. J’étais choquée. À présent, je ne suis plus certaine que notre mariage survivra. »

Egon Mayer, un professeur au Brooklyn College, explore des sujets relatifs aux différentes religions et a publié une étude qui relie les mariages mixtes à des taux plus élevés de divorce. Il est catégorique: « Lorsque vous enterrez quelque chose qui est vraiment important à vos yeux, vous vous contentez de bâtir une sorte de pression à l’intérieur des relations familiales, qui devient une source de tension, et se transforme au bout du compte, en bombe à retardement. S’il y a bien une raison pour laquelle les mariages mixtes se terminent en rupture, c’est bien à cause de cette bombe à retardement. »

La génération suivante

L’un des aspects du mariage mixte qui présente le plus de gageures est l’éducation des enfants. De nombreux couples ayant contracté des mariages mixtes argumentent: « Nous allons laisser à nos enfants le soin de choisir leur propre religion. Lorsqu’ils grandiront, ils choisiront ce qu’ils voudront. Ainsi, ils obtiendront le meilleur des deux mondes. »

Les enfants issus des mariages mixtes souffrent souvent de crises d’identité.

La réalité montre toutefois que les enfants de couples issus de mariages mixtes souffrent souvent de crises identitaires. Les Juifs considèrent souvent ces enfants comme des non-juifs, et les non-juifs les considèrent comme Juifs. Les grands-parents d’un côté possèdent un arbre de Noël, et les autres une ménora de ‘Hanouka. C’est très troublant pour un jeune enfant qui essaie de se forger une identité au sein d’un monde déjà bien complexe.

Les enfants ont besoin d’une identité solide et univoque, qui leur confère une place dans le monde. Ils ont besoin d’une tradition spirituelle à travers laquelle ils peuvent vivre les événements du cycle de la vie, et appartenir à une communauté où ils se sentent chez eux.

Des psychologues rapportent que de nombreux enfants « possédant une religion double » manifestent leur colère contre leurs parents pour les avoir placés au centre d’un problème que les parents eux-mêmes ne pouvaient résoudre. Lorsqu’on doit choisir une religion au détriment d’une autre, il y a toujours le sentiment inconscient d’accorder la préférence à un parent plutôt qu’à l’autre.

Même lorsque le conjoint non-juif accepte d’« élever les enfants comme Juifs », cela ne fonctionne que tant que le couple reste marié. Dans le cas d’un divorce, les problèmes de garde deviennent un défi majeur. Je connais de nombreux cas où, à la suite d’un divorce, le conjoint non-juif s’est remis à élever les enfants dans un mode de vie intégralement chrétien.

Les choses se compliquent dans le cas où l’enfant grandit et en vient à embrasser la religion. S’il se tourne vers le judaïsme, il manquera de respect envers ses parents pour avoir contracté un mariage mixte. Et s’il devient un fervent chrétien, il pensera que le conjoint juif est condamné à l’enfer pour avoir nié la foi. Ensuite, il faut affronter parfois le problème du mari ou de la femme qui expérimente son propre réveil spirituel. De jeunes adultes qui ne professent aucune croyance dans aucune religion particulière se tournent souvent vers la religion à un stade ultérieur de l’existence. Un sondage d’opinion montre qu’au cours d’une durée de vie moyenne, l’engagement religieux est au plus bas pour la tranche d’âge de 18-39 ans, précisément la période dans laquelle les gens prennent la décision d’épouser telle ou telle personne. Je possède un dossier plein d’emails d’individus ayant contracté des mariages mixtes dont la vie a tourné à l’enfer lorsqu’eux-mêmes ou leur conjoint sont revenus à la religion. Dans de tels cas, les problèmes sont insurmontables.

Un scénario apparenté consiste en ce que l’un des conjoints du mariage mixte souhaite explorer sa propre religion, mais se retient de le faire afin de ne pas semer la discorde dans le mariage. Ceci conduit inévitablement à une frustration spirituelle et à du ressentiment contre le conjoint. De nombreux individus mariés à des non-juifs m’ont avoué avec une infinie tristesse : « J’aimerais pratiquer davantage mon judaïsme, mais mon époux (épouse) ne me le permettra jamais. »

Je ne tiens pas à dire que tous les couples mixtes sont malheureux. Mais si vous leur demandiez leur avis, ils s’accorderont presque unanimement à dire que, toutes choses égales par ailleurs, il vaut mieux rechercher un partenaire qui ait le même contexte religieux que vous.

Un millénaire de loyauté

Une conséquence du mariage mixte est que souvent, il s’agit du premier pas vers une assimilation totale. Les études montrent que 92 pour cent des enfants issus des mariages mixtes épousent des non-juifs, se détachant effectivement pour toujours du peuple juif. En d’autres termes, le mariage mixte constitue une menace à la survie juive.

C’est vrai, mais ceci nous amène à la question : pourquoi la survie juive est-elle importante ? Pourquoi serait-il nécessaire de sacrifier le bonheur personnel pour préserver la survie juive ?

La survie juive n’est pas purement un sujet ethnique, mais aussi un problème moral, car les Juifs ne sont uniquement un groupe ethnique, ils sont une force morale. Les valeurs que le monde civilisé tient pour acquises – le monothéisme, l’amour du voisin, la paix sur terre, la justice pour tous, l’éducation universelle, le fait que tous les hommes sont créés égaux, la dignité de l’individu, le caractère précieux de la vie – ce sont toutes des idées révolutionnaires professées par le peuple juif.

Les Juifs en tant que force morale sont encore présents aujourd’hui, comme l’indique le nombre disproportionnellement élevé de Juifs dans les associations caritatives et les causes relatives au bien-être social, des droits civils jusqu’au féminisme. Comme l’explique le Rabbin Na’houm Braverman, cela ne revient pas à dire que seuls les Juifs sont capables de conscience ou de bonté. Cela revient à dire que parmi toutes les nations tout au long de l’histoire du monde, seuls les Juifs ont défini leur mission nationale ainsi : insuffler une conscience morale au monde.

Trouvez le moteur de la grandeur juive depuis 3000 ans

Trouvez ce qui est le moteur de la grandeur juive depuis 3000 ans.

Génération après génération, les Juifs ont compris le pouvoir de cette mission, et les dividendes personnels et profonds qu’elle procurait. Ceci explique pourquoi – même face aux terribles persécutions – ils s’attachèrent avec une telle fidélité au peuple juif.

Mais on ne peut en aucune manière comprendre la richesse du judaïsme en se reposant sur une éducation transmise au Talmud-Torah (du dimanche). Avant de se décider qui épouser – la décision la plus importante de toute une vie – la logique voudrait que l’on découvre ce qui a conduit le peuple juif à cette grandeur au cours des 3000 années passées. Voici quatre suggestions :

• Assistez à un séminaire de découverte (Discovery Seminar). Ceci vous donne une excellente vue générale de l’histoire et de la philosophie juive et répond à la question : « Pourquoi être Juif ? »

• Tentez une expérience du Chabbat. Le Chabbat rythme la vie juive et constitue le ciment de la communauté juive. Tentez un vendredi soir.

• Visitez Israël. La recherche de son identité juive passe par une visite en Israël. Plongez dans un environnement « entièrement juif » imprégné de millénaires d’histoire ; Israël offre une nouvelle perspective sur le rôle du peuple juif dans le monde, et du lien personnel qu’il entretient avec chaque Juif.

• Lisez l’ouvrage suivant: Why Marry Jewish? Vous apprécierez peut-être aussi: On Judaism, The Aryeh Kaplan Anthology, et Book of Our Heritage.

Comme le dit l’adage : estimez les bijoux de famille avant de les vendre pour toujours.

Faites une pause

À la lumière de ces arguments contre le mariage mixte, nombreux sont ceux qui trancheront : « L’amour l’emporte sur tout. » Mais en réalité, ce n’est pas vrai. L’amour ouvre les yeux ; le béguin est aveugle. Si vous pensez que l’amour va tout conquérir, vous êtes entichés. La base d’un bon mariage est un passé et des objectifs en commun, qui contribuent à renforcer l’amour du mariage sur une longue durée. Dans le cas contraire, l’amour se dissipe en raison des différentes pressions et défis de l’existence.

Malheureusement, lorsqu’un couple est amoureux, la perspective rationnelle peut être gâchée par la puissante attirance physique. C’est pourquoi, lorsqu’on envisage le mariage mixte, le meilleur conseil est de tenter une séparation de trois mois à l’essai. Il doit s’agir d’une séparation totale, sans communication. Passez ce temps à explorer le judaïsme et à méditer sur la question : « Ai-je besoin d’épouser cette personne pour trouver le bonheur dans la vie ? Sans cette période de séparation à l’essai, il est impossible de juger avec clarté et de prendre la bonne décision. Ceux qui ne peuvent faire face à une séparation totale doivent au moins accepter de n’avoir aucun contact physique pendant trois mois. Voyez la vraie personnalité de l’autre et soyez en contact avec lui à un niveau qui ne soit pas embarrassé par les relations physiques. Même si cette option est trop pénible, alors il y a des chances que cette relation repose sur le flirt et qu’elle soit faible à la base.

Si l’on envisage le mariage mixte, il est capital de prendre du temps et de se poser dans le calme les questions suivantes, développées par Rav Kalman Pakouz, auteur de How to Prevent an Intermarriage. Répondre à ces questions avec honnêteté devrait contribuer à déterminer une voie claire.

• Toutes choses étant égales par ailleurs, préféreriez-vous épouser un(e) Juif (ve) ?

• Quelles sont certaines des différences qui distinguent votre famille de celle de votre conjoint potentiel ?

• Votre conjoint potentiel souhaite-t-il respecter l’une des fêtes non juives ? Quel est votre sentiment sur cette question ?

• Votre conjoint potentiel voudrait-il qu’un symbole de sa religion figure dans votre maison ? Qu’en pensez-vous ?

• Vous sentez-vous fiers lorsque vous entendez parler des exploits d’autres juifs ?

 •Lorsqu’Israël est victime d’une attaque terroriste, vous sentez-vous relié aux victimes ? Votre conjoint potentiel partage-t-il votre sentiment ?

• Éprouvez-vous une réaction émotionnelle lorsque vous entendez une blague ethnique qui rabaisse les Juifs ou que vous entendez les termes « Hitler » ou « Nazi » ? Votre conjoint potentiel partage-t-il votre sentiment ?

• Souhaitez-vous être enterré dans un cimetière juif ? Si, que D.ieu en préserve, vous perdiez un enfant, voudriez-vous qu’il soit enterré dans un cimetière juif ?

• Quel sentiment éprouveriez-vous si votre conjoint non-juif vous surprenait en décidant d’élever les enfants dans sa religion ?

• Votre conjoint potentiel ou sa famille a-t-il une aversion pour les Juifs en général, mais estime que vous êtes différent des autres Juifs ?

• Votre attirance physique pour cette personne vous empêche-t-elle peut-être de prendre conscience des points de friction qui peuvent poser des difficultés par la suite ?

• Craignez-vous que si vous n’épousez pas cette personne, vous ayez des difficultés à trouver quelqu’un d’autre à épouser ?

• Compte tenu de tous les défis, feriez-vous mieux de chercher quelqu’un d’autre à épouser ?

Il ne s’agit pas d’établir un plaidoyer de culpabilité. C’est une question de réalité pratique. Le mariage doit être une association visant à progresser, à travailler ensemble, et à surmonter les moments difficiles. Les mariages sont si fragiles de nos jours qu’il est illogique de choisir une relation comportant à la base des problèmes d’une si grande envergure. Il est démontré que les couples mixtes ont un taux plus élevé de divorce, estimé à 70 pour cent. Quelqu’un envisagerait-il d’entrer en affaires avec un partenaire qui porte un tel risque d’échec ?

Chaque âme juive possède son âme sœur juive. Il y a de nombreux moyens de rencontrer ce parti. Épouser la personne qui convient repose en grande partie sur nos efforts. Connectez-vous sur Internet, renseignez-vous sur des activités pour les célibataires juifs près de chez vous .Il est possible de « tout avoir » - une merveilleuse relation solide, dénuée de dangers inhérents, et de créer une vie juive avec des enfants juifs. Pourquoi s’engager pour moins que cela ?

Publié: 8/7/2012


Vous avez aimé cet article? Aidez nous à en faire d’autres. Aish.fr
ne peut exister sans le support de ses lecteurs.

Vos réactions : 4

(3) Anonyme, October 16, 2013 11:47 AM

ENTIEREMENT DACCORD

Vous avez raison. Seules les personnes qui n'ont pas vécu cela ne peuvent pas comprendre et beaucoup diront aussi stupidement: il faut mieux épouser un bon goy qu'un mauvais juif.

Certes... mais la vie est bien plus compliquée. Et il faut être patient et surtout exigent en tant que juive ou juif. Toutes les difficultés dont vous parlez sont réelles. Il ne s'agit aucunement d'être sectaire ou fermés que de vouloir épouser un juif, c'est absurde de penser cela .

Il s'agit juste de démarrer sa vie de couple avec moins de différence et moins de problème . Car l'amour passe avec les années, et seuls restent la complicité, les valeurs , le partage...

(2) Bertrand ESCAFFRE, December 23, 2012 3:16 PM

Coincé entre deux chaises - et ce n'est pas moi qui les ai inventées, Ô multiple (ben) Adam !

• Je préfère épouser une Juive •Différences des familles ? La mienne est hors-culte, mais morale et anti-terroriste, honnêteté et don de soi • Je veux respecter les fêtes juives de l'autre. Sauf Hanouka, car la victoire définitive sur la dépravation hellénique n'est pas acquise. Et l'alcool ne se consomme pas dedans chez moi • Je veux bien des symboles Juifs chez moi, mais hormis l'étoile de David ou l'Arbre de Vie, quel intérêt, sauf pour les éléments de protection, comme à l'entrée. Il y a des forces positives au-dessus • Je me sens fier d'être un humain lorsque j'entends parler des exploits des juifs •Lorsqu’Israël est victime d’une attaque terroriste, je veux aller faire 5 ans chez Tsahal et frapper les Juifs libéraux et les hillouleurs, car ils ont moins de droits que les idolâtres • J'éprouve la réaction émotionnelle de nausée face à la blague ethnique anti-Juive, je sens que le Esav veut me convertir à son vomi. « Hitler » ou « Nazi » sont les sons de la chasse d'eau. Le combat contre les skins me réveille la nuit, c'est ma mission • Enterré dans un cimetière juif ? A côté, car Moïse a réprimandé les Juifs, et j'ai peur. Et l'enfant au cimetière monothéiste, sans croix • Quel sentiment si ma conjointe théorique Juive décidait d’élever les enfants dans sa religion ? C'est la conscience de Hm qui compte. Que mes enfants fassent shabbat et ne prient pas le soleil ! Amen • Ma conjointe théorique Juive et sa famille peuvent avoir une aversion pour mon culte, mais pas pour ma Foi une fois qu'on la connaît • Mon attirance physique peut-elle m'aveugler sur la réalité de l'avenir ? Mais Moïse n'at-t-il pas dû accepter les miroirs ? •Craignez-vous que si vous n’épousez pas cette personne, vous ayez des difficultés à trouver quelqu’un d’autre à épouser? Oui : mes coreligionnaires sont devenus cinglés • Compte tenu de tous les défis, feriez-vous mieux de chercher quelqu’un d’autre à épouser? Non : je ne peux que rester célibataire avant Machiah, et Hm Suffit

(1) judy, July 29, 2012 12:03 PM

vous ne parlez que d'un point de vue ..le votre et vous ne dites pas la difficulté de rencontrer un bon juif. est ce que pour vous aussi le pire des juifs sera toujours mieux qu'un goy? que ce passe t'il quand une fille juive et meme une fille religieuse rencontre un non juif et que hors mis l'amour fou qui les unis, leur relation est basé sur le respect de l'autre? mieux l'autre est pret a tout pour embraser la religion ?? et cet autre est bien meilleur que ts les juifs qu'elle a connu, il est attentioné, honnete a l'ecoute ,ila toutes les qualités d'un mari... jai repondu a toutes les questions que vous posez et les reponses ne vont pas dans le sens que vous esperiez . dans votre texte vous ne laissez aucun espoirs a ce genre de couple de perdurer ,comme si se marier avec un juif alllait resoudre tous les problemes de couples, ou mieux qu'uil ny en avait pas ...... votre vision est irrealiste ,formatée et fermée.je ne sais pas quoi dire d'autre

myriam, December 24, 2013 8:33 AM

chère Judy

tu crois être tombé sur quelqu'un d'unique de spécial qui est même prêt a se convertir, mais pour qui le fait-il ? pour toi ou pour D. Tout Puissant?
Yaacov a été puni d'avoir caché Dina a Essav, quelle a été la punition? celle ci a été violée par le prince de Sheh'em.. pourquoi une punition si dure? car son père l'a cachée dans une malle lorsqu'il est parti à la rencontre d'Essav... Essav le "pire des juifs" mais Dina aurait pu changer les choses et réussir a lui faire faire Techouva… En la cachant Yaacov a supprimé toute techouva possible de son frère… A cause de cela, la punition à été terrible…
C’est déjà si dur d’être en harmonie avec son conjoint quand celui-ci est juif, pourquoi en plus te rajouter ce fardeau… tu ne t’en rend pas compte mais beaucoup de gens son passé avant toi et ont cru bien faire, mais ils se sont trompé… alors qu’il pensait se marier avec « l’amour de leur vie » ils se retrouvent a des milliers de km l’un de l’autre lorsque surgit un problème..
Je parle en connaissance de cause mon mari étant né d’une union mixte, si tu sais combien ma belle mère (qui avant que son fils fasse techouva ne connaissait strictement rien au judaïsme) souffre aujourd’hui de ce choix qu’elle a fait il y a 35 ans de cela et elle accuse au fond d'elle même ses propres parents qui l’ont laissé faire ce choix, rentrer dans ce mariage mixte sans crier garde.. oui elle leur en veut car son mariage l’empêche de se rapprocher de D. comme elle le voudrait…
Et mon mari qui simplement parce qu’il est « devenu » le juif qu’il aurait dû être depuis sa naissance se retrouve comme quelqu’un qui aurait abandonné son père mais qu’a-t-il fait pour payer les erreurs de ses parents ?
En suivant la voie de nos ancêtre et faisant les bons choix pour nous et aussi pour nos enfants, même si c’est dur, ai confiance en D., lui n’oubliera aucun de tes sacrifices et te récompensera au moment venu (ça peut être très long mais ai confiance en D...)

Réagir à cet article :

  • Afficher mon nom ?

  • Votre adresse mail restera privée. La rédaction en a besoin pour d’éventuelles questions à propos de votre commentaire.


  • * champ obligatoire 2000
Réagir
stub