cliquez ici pour accéder directement au début de l'article
Abonnez-vous

Recevez notre newsletter




7 principes pour faire durer votre amour

7 principes pour faire durer votre amour

Comment rester amoureux toute la vie.

par le Rabbin Dov Heller

L’intimité peut se définir comme le sentiment qui relie deux personnes dans leur relation et par ce qu’ils peuvent se faire éprouver l’un à l’autre. Si vous vous accordez suffisamment d’attention et que chacun se sente bien, vous vous sentez alors proche l’un de l’autre. A l’inverse, si chacun rend l’autre inconfortable, une certaine distance se crée.

Des milliers de livres sont écrits sur la psychologie de l'intimité et l'amour. La Torah nous fournit une formule d’une profonde simplicité pour créer et maintenir l'intimité, qui s’appuie sur la notion suivante : l'intimité émotionnelle dépend de la manière dont nous gérons nos émotions négatives ou celles qui nous dérangent. Cette formule se trouve dans le livre du Lévitique 19:16-19. On peut y lire sept commandements brièvement énumérés. Ces versets contiennent les principes psychologiques fondamentaux pour rester amoureux pour le restant de vos jours.

Pendant que vous étudiez cette formule, attribuez-vous, à votre conjoint et vous-mêmes, une note sur une échelle de 1-10 / 1 = échec lamentable - 10 = solide dans l’excellence.

1. "NE VAS POINT COLPORTANT LE MAL PARMI LES TIENS."

Principe A: Des limites clairement établies sont nécessaires pour protéger les relations intimes.

Ce commandement nous met en garde contre le fait d’aller répéter à quelqu'un ce qu’un tiers a dit sur lui, si le partage de cette information risque de lui causer du tort ou le blesser. Le principe sous-jacent ici est de fixer des frontières dont le but est de protéger votre relation. Car toute relation a besoin d'être protégée contre les influences extérieures pouvant lui nuire. Vous devez faire très attention à ce que vous dites aux autres sur votre conjoint.

Je conseille en règle générale aux couples mariés de ne jamais partager leurs problèmes de couple avec quiconque a moins d’avoir reçu la permission de le faire de leur conjoint. C'est une des manières de fixer de bonnes limites.

Une grave erreur à cet égard commise couramment par les couples est de partager leurs problèmes avec les membres de la famille. Parents et beaux-parents doivent être tenus à l'écart de votre mariage. Les parents se doivent de respecter votre vie privée et s'ils ne le font pas, il est nécessaire de le leur rappeler. Une fois marié, votre conjoint devient votre priorité numéro un.

Principe B: Surveillez attentivement chaque mot prononcé.

Il ne nous est jamais permis de blesser quelqu'un avec nos mots. Il s'agit là d'une idée simple mais qui a de profondes répercutions. Nous sommes toujours responsables de ce que nous disons à autrui, en particulier notre conjoint! Pourtant, nous pouvons voir de nombreux couples se montrer insouciants, ne faisant aucun effort dans leur manière de parler, n’attachant pas d’importance aux paroles prononcées.

Il n'est jamais bon d'appeler votre conjoint par des noms dégradants, le maudire, ou même élever la voix si cela risque de l’effrayer ou l’intimider. Imaginez combien de couples pourraient vivre un plus grand amour en suivant cette simple règle. Chaque mot échangé avec l'autre a un impact positif ou négatif sur vos émotions. Si vous voulez rester amoureux, vous devez sans cesse surveiller et contrôler la façon dont vous vous parlez. Il n'existe pas de concept de «temps mort» dans un mariage; chaque interaction compte. Chaque mot prononcé pourra soit vous rapprocher soit vous éloigner davantage l’un de l’autre. Notez-vous de 1-10.

2. «NE SOIS PAS INDIFFERENT AU DANGER DE TON PROCHAIN".

Principe: Ne pas ignorer la douleur émotionnelle de l’autre.

Comment réagissez-vous lorsque votre conjoint souffre ou est de mauvaise humeur? Etes-vous agacés, avec peu de place pour la tolérance ou l’écoutez-vous patiemment? La plupart d'entre nous supportent difficilement la mauvaise humeur de nos conjoints. En fait, parfois nous leur en voulons presque.

Souvent, notre mauvaise humeur n’est que l'expression d'une douleur émotionnelle. Je vous suggère de la voir plutôt comme un appel au secours. Lorsque je suis de mauvaise humeur, ce que je dis réellement, c'est: «J’ai mal et J’ai besoin de toi, que tu me comprennes et m’apportes ton soutien." Ce commandement nous dit que nous avons l’obligation d'être sensible à la douleur des autres mais certainement aussi d’éviter de leur causer une peine plus grande encore s’ils souffrent déjà.

Il n'est jamais acceptable d’ignorer ou de s’en prendre à quelqu'un qui souffre, à plus forte raison s’il s’agit de votre conjoint! Combien de fois vous a-t-il dit "Bon ça va, arrete un peu avec ça " Ce n'est pas seulement se montrer insensible, c'est tout simplement cruel.

Un des besoins les plus profonds de l'être humain est celui d'être compris. Lorsque nous ignorons la douleur de notre conjoint, nous sommes très loin de lui donner l’impression d’être compris. Chaque fois que nous rejetons sa douleur sans prendre le temps de le comprendre, nous ratons une opportunité de nous rapprocher de lui. Un des plus grands actes de gentillesse que quelqu’un puisse faire envers autrui est de l’écouter sans le juger. Notez-vous de 1-10.

3. "NE HAIS POINT TON FRERE EN TON COEUR."

Principe: Ne pas rejeter ou ignorer de mauvais sentiments. Vous avez la responsabilité de résoudre les problèmes engendrés par vos sentiments négatifs envers les autres.

Les commentateurs bibliques soulignent que l’importance de ce commandement réside dans les mots « dans votre cœur ». Ils impliquent en effet qu’il est normal d'avoir de mauvais sentiments, même des sentiments de haine. Seul M. Spock de Start Trek n'a jamais de mauvais sentiments envers les autres. Malheureusement, beaucoup de gens ayant grandi dans des foyers émotionnellement instables ne s’autorisent pas l’expression d’émotions, qu’elles soient négatives ou positives. Certains sont persuadés que les gens évolués n’éprouvent jamais de mauvais sentiments.

Ce n'est pas l’avis du Judaïsme sur l’émotion humaine. La Torah suppose qu’il nous arrivera d’avoir de mauvais sentiments les uns envers les autres, et que la solution n’est pas de les garder en nous, les faire mijoter dans nos cœurs. Le problème n’est pas d’avoir de mauvais sentiments mais de ne pas être en mesure de les gérer efficacement! Et la condition sine qua non pour les gérer au mieux est la nécessité d'être honnête avec nous-mêmes émotionnellement.

Nous ressentons tous parfois de mauvais sentiments envers notre conjoint. Mais si ces mauvais sentiments ne sont pas reconnus et résolus, ils deviennent alors nocifs et destructeurs. Ils doivent être impérativement identifiés et compris.

Se ronger le sang, se sentir coupable ou accuser les autres sont des moyens d’éviter d’endosser la responsabilité de vos sentiments. Il y a quatre façons d’explorer et résoudre vos sentiments négatifs. Les analyser vous-mêmes, en parler à un ami, en discuter avec votre conjoint et si les mauvais sentiments persistent, en parler avec un professionnel.

L'un des défis pour rester amoureux est de savoir tirer des leçons de ces sentiments négatifs envers votre conjoint et pouvoir les résoudre. Notez-vous de 1-10.

4. «REPRENDS TON PROCHAIN."

Principe A: Quand quelqu'un vous blesse, faites lui savoir ce que vous ressentez.

Il ne nous est pas permis d’exclure les gens de nos vies parce qu’ils nous font de la peine. Le Judaïsme exige que nous établissions un dialogue avec ceux qui nous blessent et que nous nous efforcions de réparer la relation en parlant ouvertement et honnêtement. Dans le mariage, une bonne communication signifie partager avec votre conjoint ce que vous éprouvez afin de réparer les fissures dans la relation.

Principe B: Pour pouvoir communiquer, vous devez vous sentir en sécurité.

Pour parler de vos sentiments avec votre conjoint, il doit être réceptif à l'écoute et vous permettre de vous exprimer sans vous juger, vous ridiculiser ou vous critiquer. Créer un environnement rassurant pour partager vos sentiments est une condition préalable indispensable pour une communication ouverte et honnête. Vous sentez-vous en sécurité avec votre conjoint? Et transmettez-vous un sentiment de sécurité à votre conjoint? Notez-vous de 1-10.

5. "TU N’ASSUMERAS PAS DE PECHE A CAUSE DE LUI."

Principe: Communiquer ce que vous ressentez ne vous autorise pas à faire honte à votre conjoint, l’accuser ou l’insulter.

Le célèbre commentateur biblique, Rachi, interprète ce commandement comme une interdiction de faire honte à quelqu’un lorsque nous lui disons ce que nous ressentons. Avoir honte est un des sentiments les plus douloureux qu'une personne puisse éprouver. C'est pourquoi le Judaïsme explique que faire honte ou embarrasser quelqu’un est aussi grave que de répandre son sang.

Il existe trois méthodes pour communiquer. Certains ne disent jamais à leur conjoint ce qu'ils ressentent vraiment. C'est la méthode passive, qui ne fait qu’entraîner beaucoup de souffrance et causer l’éloignement. Il est évident qu’une des raisons parfois qui empêche un conjoint de partager ses sentiments est la peur de la réaction de l’autre. C'est pourquoi il est essentiel pour les couples d’apprendre à créer un espace ou chacun se sent sûr. Si vous ne vous sentez pas en sécurité avec votre conjoint, vous ne serez jamais en mesure de lui dire ce que vous ressentez vraiment.

L’autre méthode pour communiquer, tout aussi inacceptable est l’agressivité. Les gens agressifs ne savent que crier et se mettre en colère pour exprimer ce qu’ils ressentent. Ce n'est évidemment guère efficace et dans de nombreux cas cela devient abusif.

La bonne méthode est l’assertion. Une communication assertive signifie que vous pouvez dire à votre conjoint ce que vous ressentez sans provocation. Une communication assertive vous donne aussi la possibilité d'être entendu et compris. Ce que vous pouvez faire de mieux est d'exprimer vos sentiments honnêtement et parler avec respect à votre conjoint. Il a alors le choix de vous écouter ou de vous ignorer, mais vous aurez au moins fait ce que vous deviez faire, c’est- à -dire vous exprimer avec assurance et confiance.

L'un des outils les plus importants pour une bonne relation que devraient posséder les couples pour réussir est ce que le Dr Jon Gottman appelle la «capacité de réparer les avaries." La communication assertive est l'outil indispensable pour réparer toute avarie. Une avarie est considérée comme réparée lorsqu’aucune rancune, colère ou mauvais sentiments persistent. Cela veut dire que la réparation ne s’obtient que lorsque le conflit est 100 % résolu. On ne peut se contenter de 90 %. Si vous avez 50 conflits et que vous ne les réparez qu’à 90 % chacun, il vous reste 10 % de rancune multiplié par 50. Ces petites quantités peuvent s'accumuler très rapidement! Lorsque du ressentiment ou des mauvais sentiments persistent, la relation s'affaiblit et l’amour disparait. Le «problème» est rarement le vrai problème. La communication pour traiter le problème est le vrai problème! Un amour durable se construit sur une communication assertive. Notez-vous de 1-10.

6. "NE TE VENGE NI NE GARDE RANCUNE"

Principe: Si vous n’éliminez pas une bonne fois pour toutes les "vieilles querelles", vous continuerez sans cesse, votre conjoint et vous à vous faire du mal.

Malheureusement, trop de couples ne réparent pas leurs avaries à 100 % ce qui a pour conséquence d’accumuler des dizaines de sentiments nocifs et de problèmes laissés en suspens qui ne seront jamais des « affaires classées ». Lorsque de vieilles blessures ne sont pas entièrement guéries, elles ont tendance à s’infecter et l'amour commence à s'estomper. Ce commandement nous informe des deux façons dont les gens essaient de faire souffrir celui qui les fait souffrir: la vengeance et la rancune.

Se venger dans le mariage signifie faire la même chose ou « rendre la monnaie de sa pièce » à son conjoint. Cela peut se traduire par ne plus l’aider, ne plus lui faire plaisir, le priver par exemple de relations intimes, d’affection, ou de toute acte de gentillesse. Combien de fois les couples utilisent-ils l’arme du silence, vivent-ils en camps retranchés ou s’attaquent-ils mutuellement, s’accusant et se plaignant ? Les nombreux aspects que peut prendre la vengeance ne manqueront pas, bien évidemment d’éteindre les flammes de l'amour.

La rancune est une autre façon de faire souffrir à notre tour l’autre. Nous sommes rancuniers lorsque nous disons à notre conjoint, "Bon, je vais t’aider cette fois, mais ne pense pas que tu vas t’en sortir à si bon compte avec ce que tu m’as encore fait!" Ou: «Je vais t’aider, parce que je ne veux pas m’abaisser à ton niveau." Notez-vous de 1-10.

7. «AIME TON PROCHAIN COMME TOI-MEME"

Principe: Lorsque nous résolvons nos mauvais sentiments envers les autres, nous créons de la place pour l'amour.

Le fait que le commandement d’aimer son prochain vienne en dernier dans cette énumération prouve la véracité de ce principe: l'amour et l'intimité ne peuvent s’épanouir et grandir dans une atmosphère négative. Les mauvais sentiments doivent être identifiés et résolus si vous voulez rester amoureux pour le restant de vos jours. C'est toujours plus facile d'ignorer nos sentiments ou essayer de les justifier pour ne plus y penser. Mais cette approche ne marche jamais! Le chemin difficile - le seul en fait, est d’identifier et comprendre ces émotions problématiques et prendre la responsabilité d’y travailler. Vous devez vous engager à faire preuve d’honnêteté émotionnelle envers votre conjoint et vous-mêmes. Si vous ne vous ressentez pas l'amour que vous voudriez ressentir, c'est parce que vous et/ ou votre conjoint continuez à éprouver des sentiments négatifs qui n'ont pas été traités efficacement.

Le rabbin Noah Weinberg définit l'amour comme le plaisir éprouvé lorsque nous identifions l’autre avec ses qualités, tout en l’acceptant avec ses défauts. Les mauvais sentiments comme la colère, la rancune, la honte, l’isolement et la culpabilité, voilent notre capacité à voir le bon côté de l’autre personne. La négativité obscurcit toujours la positivité. Vous devez créer une place pour l'amour en retirant tout ce qui est négatif, pour être en mesure de sans cesse reconnaitre et apprécier les qualités chez votre conjoint qui provoque cet amour. Notez-vous de 1-10.

Publié: 17/6/2012


Vous avez aimé cet article? Aidez nous à en faire d’autres. Aish.fr
ne peut exister sans le support de ses lecteurs.

Vos réactions : 6

(5) Anonyme, March 15, 2014 12:38 AM

Merci

Je vous en remercie pour les conseils

maurose frantz, March 26, 2014 6:04 AM

oh mon Dieu merci....pour les conseilles

Mercie pour les conseilles

(4) leon koulinle, January 5, 2014 1:19 AM

compris,bien compris MERCI !

compris,bien compris MERCI

(3) noelle, December 28, 2013 2:53 PM

merci pour ces beaux conseils ils m'ont fait du bien

je me suis senti concerné par cet article:me sentir en sécurité avec lui ce qui n'y était pas ,je n'arrive pas a lui dire ce que je ressent de peur qu'il ne m'écoute,j'arrive pas lui pardonner facilement ses erreurs.
je ferai un effort pour mettre vos conseils en pratiques

(2) Anonyme, December 12, 2013 6:21 AM

bonjour a vous. Merci beaucoup pour ces conseils qui m'ont beaucoup soutenu dans mes moments de crises en couple et m'a permis d'ouvrir les yeux pour comprendre ce qui se passait. merci et courage a vous.

Afficher toutes les réactions

Réagir à cet article :

  • Afficher mon nom ?

  • Votre adresse mail restera privée. La rédaction en a besoin pour d’éventuelles questions à propos de votre commentaire.


  • * champ obligatoire 2000
Réagir
stub