cliquez ici pour accéder directement au début de l'article
Abonnez-vous

Recevez notre newsletter




Le Flop 10 des choses à ne pas dire à une femme enceinte

Le Flop 10 des choses à ne pas dire à une femme enceinte

Petit guide de savoir-vivre basé, à mon grand regret, sur des expériences personnelles.

par

Je suis mère de trois enfants et j'attends le numéro quatre. La vie est ainsi faite, le temps file à toute vitesse, les enfants grandissent, les adultes mûrissent…

Mais à mon grand regret, certains d’entre eux semblent refuser absolument de suivre cette logique. Mes trois petites merveilles, âgées de 4 à 8 ans font preuve de plus de tact que certains adultes avec lesquels j'ai eu le « plaisir » de m’entretenir durant ma grossesse. Pas un jour ne passe sans que mes enfants ne tentent de me soulager en me proposant par exemple  de porter mes paquets, ranger les provisions, faire le ménage. Ils veillent sans cesse sur mon confort et m’aident à me sentir bien en inventant toutes sortes de projets farfelus  pour me distraire ou en me disant simplement : « Maman, tu es magnifique ! »

En revanche, les remarques de certains adultes dont je croise la route me laissent perplexe. Je ne prends pas du genre à prendre la mouche facilement ni à me laisser démonter par les commentaires du premier venu. Après tout, je suis une grande fille, je sais encaisser et j'ai appris qu’au bout du compte, ce ne sont nullement mes travers qui déclenchent ce genre de réflexions mais tout simplement le manque de tact de ceux qui les émettent.

J'ai élaboré ce guide dans le but d’aider d’autres femmes enceintes ou celles désirant l’être. J’espère que j’y réussirai. Je tiens à préciser que tout ce qui suit provient d’expériences personnelles.

LES CHOSES A NE PAS FAIRE

1. Ne demandez JAMAIS à une femme si elle est enceinte. Si c’est le cas, elle se chargera de vous l’annoncer en temps voulu. Car la dernière chose que vous voudriez entendre comme réponse est : « Non, j'ai juste pris quelques kilos.»

2. Ne réagissez pas de manière confuse ni surprise lorsqu’une femme vous annonce avec un grand sourire qu'elle est enceinte. Vous n'avez aucune idée du genre de réactions auxquelles j’ai eu droit, du genre: « Comment ? Tu remets ça ? » Ou alors : « J'aurais pensé que tu avais eu ta dose avec les gosses ... »

3. Ne dites pas : « Regarde-moi ce joli petit ventre bien rond! » Ça me donne vraiment l’impression d’être une vache d’exposition.

4. Ne dites pas : « Ma parole ! Tu es énorme ! » Pour votre gouverne, je suis EN-CEIN-TE !

5. Ne dites pas: «Oh la la ! Tu en es à peine au troisième et ça se voit déjà tellement ! » C’est peut-être ma tenue qui ne m’avantage guère ou quelque chose que j'ai mangé. Ne dites jamais une telle chose, mais si cela vous échappe, laissez tomber et n’essayez surtout pas de vous rattraper.

6. Ne demandez jamais: « Tu avais pris autant de poids pour tes autres grossesses ? » Primo, c’est une chose terrible à dire parce que je me sens déjà comme une maman-pingouin, ce n’est pas la peine d’en rajouter. Secundo, mon mari et moi sommes tous deux grands de taille, alors comment diable voulez-vous qu’on fasse un poids-plume ?! Et même si j'ai pris du poids en plus à cause de mes envies de femme enceinte, ce n’est guère à vous de me le faire remarquer !

7. Ne demandez jamais: « Qu'est-ce que tu attends ? » Cela risque peut-être de vous surprendre, mais c’est un bébé ! Et qui plus est, ni un bébé crocodile, ni un bébé girafe, ni un bébé gorille. C’est un humain ! Vous finirez par l’apprendre sous peu (le temps à la fâcheuse tendance de filer à toute allure quand on le passe à se mêler des oignons d’autrui).

8. Ne me traitez pas d’égoïste parce que j’ai choisi d’accoucher tous mes enfants avec l’aide d’une péridurale, et que je me prépare à faire exactement la même chose avec celui-ci. Etre un parent est un boulot qui dépasse les quelques heures de l’accouchement, on parle ici en années : des années de sacrifice de soi, de dévouement, de nuits sans sommeil, et de travail acharné.

9. Ne me conseillez pas de surveiller ma silhouette ou mon poids. Je n'ai plus de silhouette et mon poids n'est pas ma priorité numéro un. Ce qui compte pour l’instant, c’est mon équilibre émotionnel et ma sante morale !

10. Ne me demandez pas pas comment je me sens à chaque fois que vous me voyez, sauf si vous êtes vraiment intéressés à ce que je vous raconte mes nausées, mes difficultés à trouver une position confortable pour dormir, mes envies de femme enceinte qui n’ont ni queue ni tête, ma sensation d’être énorme comme une baleine, ma frustration d’être limitée dans mes mouvements, ma  fatigue, mes troubles émotionnels, etc, etc… Je ne peux pas vous répondre que « je vais bien » pour la simple raison que ce n’est pas le cas. Mais dès que je commence à vous en parler, vous vous éloignez en plein milieu d’une phrase me plantant là avec mon besoin de partager mon état misérable avec quelqu'un qui s’en soucierait vraiment. Donc, si mon état de santé ne vous intéresse pas tant que ça, contentez-vous de mon Dieu merci  comme réponse et ne me  demandez pas plus de détails.

11. Ne me demandez pas: «Combien d'enfants voulez-vous ou avez-vous prévu d’avoir? » Ceci est une histoire entre Dieu, mon mari et moi-même. Si j'ai besoin de votre conseil ou de votre opinion sur le comment du pourquoi, je ne manquerai pas de vous contacter…

12. Ne touchez pas mon ventre ! Ce n’est pas un bien public. Et je ne suis pas Bouddha, alors ne pensez même pas à me frotter le ventre, cela ne vous portera certainement pas chance !

LES CHOSES A FAIRE (vous noterez que la liste est beaucoup plus courte et  facile à suivre):

1. Souhaitez-moi : « Mazal Tov! » « Béchaha Tova! » « Félicitations! » « Génial! » « Je suis tellement heureuse pour toi! » quand vous entendez la grande nouvelle.

2. Proposez-moi votre aide (en évitant toutefois de vous imposer).

3. Faites-moi des compliments, même si ils ne sont pas si sincères que ça. Chaque petit geste d’encouragement compte. Des bonnes âmes m'ont dit : « La grossesse t’embellit », « Tu es tellement mignonne, en pleine forme, radieuse…etc  », « Tu as l'air d’être épanouie ». De tels compliments parviennent presqu’à faire oublier à une femme qu’elle a doublé de volume!

Hillel a dit: «Ne fais pas à autrui ce que tu ne voudrais pas que l’on te fasse », ce que l'on pourrait traduire par:« Tourne ta langue sept fois avant de parler ! »

Et puis, demandez-vous : comment réagiriez-vous à si c’était vous qui encaissait l’un de vos propres commentaires ?!

Publié: 15/12/2012


Vous avez aimé cet article? Aidez nous à en faire d’autres. Aish.fr
ne peut exister sans le support de ses lecteurs.

Vos réactions : 1

(1) peni, October 31, 2013 8:43 PM

bravo pour l'article! incroyable quelles peuvent être les réactions des gens parfois! :)

Réagir à cet article :

  • Afficher mon nom ?

  • Votre adresse mail restera privée. La rédaction en a besoin pour d’éventuelles questions à propos de votre commentaire.


  • * champ obligatoire 2000
Réagir
stub