cliquez ici pour accéder directement au début de l'article
Abonnez-vous

Recevez notre newsletter




Le B.A. BA de Hanouka

Le B.A. BA de Hanouka

Un guide pour être incollable sur la fête de Hanouka.

par
Plus...

Hanoucca, la fête des lumières, commence le 25e du mois juif de Kislev, et dure huit jours.

Dans le calendrier séculaire, Hanoucca tombe généralement en Décembre.

Cette introduction va exposer:  (1) Un peu d'histoire  (2) Les instructions pour l'allumage  (3) Autres coutumes

Un peu d'histoire 

Le mot hébreu 'Hanoucca signifie «inauguration». Au 2ème siècle avant l’ère chrétienne, au temps du Second Temple, le régime gréco-syrien d’Antioches a cherché à éloigner les Juifs de leur judaïsme, dans l'espoir de les assimiler à la culture grecque. Antioches avait interdit l'observance des lois juives - y compris la circoncision, le Shabbat, et l’étude de la Torah - sous peine de mort. De même, beaucoup de Juifs – dits ‘’hellénisants’’ - ont commencé à s’assimiler dans la culture grecque, prenant des noms grecs et épousant des non-juifs. Ce qui commença à saper les fondements et les pratiques de la vie juive.

Lorsque les Grecs défièrent les Juifs de sacrifier un porc à  un dieu grec, quelques juifs courageux s’enfuirent dans les collines de Judée, en signe de révolte ouverte contre cette menace à la vie juive. Dirigée par Matitiyahou, et plus tard son fils Judas Macchabée, ce petit groupe de juifs pieux mena une guérilla contre l'armée gréco-syrienne.  Antioches envoya des milliers de troupes armées pour écraser la rébellion, mais au bout de trois ans, contre tout espoir, les Macchabées réussirent miraculeusement à chasser les étrangers de leurs terres. La victoire à l'échelle d'Israël revenait à vaincre en combiné les superpuissances d'aujourd'hui. 

Les combattants juifs entrèrent à Jérusalem et trouvé  le Saint Temple en ruines, et profané avec des idoles. Les Maccabées purifièrent le Temple et le re-dédièrent, le 25 Kislev. Quand fut venu le temps de rallumer la Ménorah, ils fouillèrent le Temple de fond en comble, mais  ne trouvèrent qu’une fiole d'huile pure portant le sceau du Grand Prêtre. Un groupe de croyants alluma malgré tout la Ménorah et furent récompensés par un miracle: cette petite fiole d'huile brûla pendant huit jours, jusqu'à ce qu'un nouvel arrivage d’huile fut amené.  

Depuis, les Juifs observent une fête huit jours durant, en l'honneur de cette victoire historique et du miracle de l'huile. Pour faire connaître le miracle de 'Hanoucca, les Juifs ajoutèrent des louanges spéciales au le service de Cha'harit – le Hallel, et allument une Ménorah pendant les huit nuits de 'Hanoucca. 

Instructions pour l'allumage 

Dans la tradition ashkénaze, chaque personne allume sa propre Ménorah. Dans la tradition séfarade, on utilise une Ménorah par famille.

Quelle Ménorah allumer ? 

Pour faire savoir quelle soir de Hanoucca on se trouve, les huit bougies de la Ménorah doivent être placées à la même hauteur - et de préférence en ligne droite. Sans quoi les bougies ne peuvent pas être facilement discernées et pourraient ressembler à une torche. 

En plus des huit lumières principales, la Ménorah possède une bougie auxiliaire appelé le "Shamash". Comme il nous est interdit d'utiliser les lumières de 'Hanoucca pour tout autre but que de «les regarder», on considère tout ce qu’on en profite comme venant du Shamash. 

Puisque le Shamash ne compte pas comme l'un des huit lumières, votre Ménorah doit avoir un Shamash qui se démarque d'une certaine façon - soit placé plus haut que les autres bougies, soit sur le côté. 

Quelles bougies allumer ?

Le plus important est que vos bougies brûlent pendant au moins 30 minutes après la tombée du jour. (Les bougies de couleur ont du mal à y parvenir!) Beaucoup de librairies juives vendent des bougies de couleur plus longues. 

En fait, il est même préférable d'utiliser l'huile d'olive, car le miracle des Maccabées s'est produit avec de l'huile d'olive. Des récipients en verre contenant de l'huile peuvent être placés dans les bougeoirs de toute Ménorah normale. Beaucoup de librairies juives vendent même des kits de recipients pré-remplis jetables. 

Où  allumer ? 

Pour mieux faire connaître le miracle, la Ménorah doit être allumée idéalement derrière la porte de votre maison, sur le côté gauche en entrant. (La mezouza est sur le côté droit; de cette manière vous êtes "entouré de Mitsvot.") En Israël, beaucoup de gens allument dehors dans des boîtes en verre spécial faites pour la Ménorah

Si ce n'est pas pratique, la Ménorah peut être allumée dans le cadre d’une fenêtre donnant sur la voie publique.

Quelqu'un qui vit à un étage élevé doit allumer à la fenêtre. Si pour quelque raison la Ménorah ne peut être allumée à la fenêtre, elle peut être allumée à l'intérieur de la maison sur une table, ce qui accomplit au moins la Mitsva de "faire connaître le miracle» pour les membres du foyer.  Comme la Mitsva est l'allumage lui-même, celui qui déplace de la Ménorah à un endroit plus approprié après l'allumage n'a pas accompli la Mitsva

Quand allumer ? 

La Ménorah doit de préférence être allumée dès la nuit tombée. Il est préférable d'attendre, cependant, jusqu'à ce que tous les membres de la famille soient présents. Cela rajoute à l'ambiance familiale et maximise également la Mitsva de "faire connaître le miracle." La Ménorah peut encore être allumée (avec la bénédiction) tard dans la nuit, tant que les membres de la famille sont encore éveillés. 

La Ménorah doit rester allumée pendant au moins 30 minutes après la tombée du jour, période durant laquelle aucune utilisation ne doit être faite de sa lumière.

Vendredi après-midi, la Ménorah doit être allumée 18 minutes avant le coucher du soleil. Et puisque la Ménorah a besoin de brûler pendant 30 minutes dans la nuit, les bougies utilisées le vendredi auront besoin d'être plus grandes que les ordinaires «bougies de couleur» (qui généralement ne brûlent pas plus d'une demi-heure).  

Comment allumer ?

Le premier soir, on place une bougie à l'extrême droite de la Ménorah. Cela s'applique que la Ménorah soit placée à côté d'une porte ou d’une fenêtre. 

Une autre bougie est placée pour faire office de Shamash (bougie auxiliaire plus grande) et sera utilisée pour allumer les autres. Il ne compte pas comme l'une des bougies. 

D'abord il faut allumer le Shamash, puis réciter les bénédictions, et ensuite utiliser le Shamash pour allumer la bougie de Hanoucca.  Le deuxième soir, on place deux bougies dans les deux positions d'extrême-droite - et on utilise le Shamash pour allumer la première à gauche.  Le troisième soit, on place trois bougies dans les trois positions d'extrême-droite - et on utilise le Shamash pour les allumer dans l'ordre, de gauche à droite.  Suivez cette procédure chaque soir de Hanoukka ... jusqu'à ce que toutes les lumières rayonnent joyeusement!

Les Bénédictions   

Les deux premières bénédictions sont dites avec le Shamash déjà allumé, mais immédiatement avant d'allumer les bougies de Hanoucca.

Bénédiction # 1     Barukh ata Ado-nai Elo-henou Mélekh ha-olam, Asher kide-Shanu be-mitzvo-tav, Ve-tzi-Vanou le-adlik ner Hanoucca.  

Béni sois-Tu, Seigneur notre Dieu, Roi de l'univers, Qui nous a sanctifiés par Ses commandements et nous a ordonné d'allumer la lumière de 'Hanoucca. 

Bénédiction # 2     Barukh ata Ado-nai Elo-henou Mélekh ha-olam,  She -assa nissim le avo-la-teinou, Baya-mim hahem baz-man ha-Zé.

Béni sois-Tu, Seigneur notre Dieu, Roi de l'univers, Qui fait des miracles pour nos ancêtres, en ces jours, en cette saison. 

Bénédiction # 3 

Cette bénédiction est dite la première nuit seulement.     Barukh ata Ado-nai Elo-henou Mélekh ha-olam,  She -hehiyanou vekiyyémanou Ve Higuiyanou laz-man ha-Zé.   

Béni sois-Tu, Seigneur notre Dieu, Roi de l'univers, qui nous a gardés en vie, soutenus et nous a amené à cette saison.

Le paragraphe suivant est dit que chaque soir, après l’allumage de la première bougie:     Hanerote alalou anou madlikin al hanissim veal apourkan veal haguevourot veal hatechouot veal haniflaot veal ane'hamot che-assita la-avotenou bayamim haem ba-zmane aze.  

Al yede coanekha akedochim vekhol chemonat’ yeme 'hanoukka hanerot alalou kodech hem ve-ein lanou rechout lehichtamech baem ella lireotam bilvad kedei lehodot lichmekha al nisseikha ve-al yechouoteikha veal nifleotekha. 

Ces bougies nous les allumons pour les miracles, le sauvetage et les exploits, les délivrances, les prodiges et les consolations que tu as fait à nos ancêtres à leur époque et de nos jours par l'intermédiaire de tes saints prêtres. Et pendant les huit jours de 'Hanoucca, ces bougies sont sacrées et nous n'avons pas le droit de nous en servir mais uniquement de les regarder afin de rendre hommage a Ton Nom pour tes miracles, Tes prodiges et Tes délivrances.  

Autres coutumes 

Après l'allumage de la Ménorah Hanoucca, les familles apprécient de s’assoir dans leur lueur, en chantant et en se rappelant les miracles d'hier et d'aujourd'hui. La première chanson traditionnellement chantée après l'allumage des bougies est Maoz Tsour   

Un certain nombre d'autres coutumes sont apparues, notamment: 

• manger des aliments cuits à l’huile comme les pommes de terre frites, des latkes (galettes) et des soufganiyot (des beignets à la confiture), en commémoration du miracle de l'huile.
• donner des Dmei Hanoucca (pièces) aux enfants 
• faire tourner une toupie à quatre côtés avec une lettre hébraïque de chaque côté (sévivone en hébreu)

Quelle est l'origine de la toupie?   

Aux temps des persécutions, quand étude de la Torah était interdite, l’enseignement des enfants juifs continuait malgré tout. Lorsque les soldats venaient enquêter, les enfants sortaient une toupie et faisaient semblant de jouer. 

Les lettres inscrites sur la toupie sont Noun, Gimmel, Hé, Shin - les premières lettres de Ness Gadol Haya Cham - "Un grand miracle s'est produit là." (En Israël, la dernière lettre est un Pey - "Po - Ici")  

Une façon de jouer à  la toupie est de voir qui peut la garder debout le plus longtemps. Ou qui peut en faire tourner le plus grand nombre simultanément.

Une autre version du jeu de la toupie  est lorsque les joueurs utilisent des pièces, des noix, des raisins secs, ou des pièces de chocolat comme jetons. 

Chaque joueur met une somme égale dans le «pot». Le premier joueur fait tourner la toupie. Lorsque la toupie s'arrête, la lettre vers le haut détermine: 

• Noun - rien ne se passe, le joueur suivant fait tourner la toupie 
• Guimel – le joueur prend le pot 
• Hé - le joueur prend la moitié du pot 
• Shin - le joueur rajoute le pot 

À Hanoukka nous ajoutons aux prières le paragraphe "Al Ha'nissim" - qui décrit le miracle de ‘Hanoucca. 

 

Joyeux Hanoucca!

 

 

10/12/2012

Plus...
Vous avez aimé cet article? Aidez nous à en faire d’autres. Aish.fr
ne peut exister sans le support de ses lecteurs.
Les opinions exprimées dans la section « Vos réactions » n'engagent que leurs auteurs. Vos commentaires sont soumis à modération, veuillez rester courtois.

Vos réactions : 2

(2) jary, December 13, 2015 9:59 PM

catholique pratiquant j'ai pu prier Hanouka

merci pour vos prières qui portent notre monde en ses temps de bruit de guerre .
Emmanuel

(1) Angélique, November 27, 2014 9:30 PM

merci de me faire découvrir votre religion

Chrétienne je découvre enfin mes origines merci

Réagir à cet article :

  • Afficher mon nom ?

  • Votre adresse mail restera privée. La rédaction en a besoin pour d’éventuelles questions à propos de votre commentaire.


  • * champ obligatoire 2000
Réagir
stub