cliquez ici pour accéder directement au début de l'article
Abonnez-vous

Recevez notre newsletter




Cinq femmes à inviter à votre table du Séder

Cinq femmes à inviter à votre table du Séder

Ces femmes qui ont joué un rôle-pivot dans la sortie d'Égypte.

par
Plus...

Si vous êtes une mère juive traditionnelle comme moi, vous allez probablement cumuler tout un tas d'heures de préparation à Pessah comprenant nettoyage, organisation, courses, cuisine et service à table. Pourtant, quand nous nous asseyons au Seder pour célébrer notre naissance en tant que nation, nous entendons parler d'Abraham, de Na’hor et des rabbins de Bné Brak, de Yaacov et de son beau-père trompeur Laban, et bien sûr du maléfique Pharaon.

La question jaillit aussitôt : où sont les femmes ?

Mesdames, ne le prenez pas mal. Il y a aussi un homme d'importance capitale dans cette affaire qui n'apparait quasiment pas : Moïse ! Le leader du peuple juif n’a droit qu’à une seule tirade dans tout ce scénario. En fait, les personnes mentionnées dans le récit de Haggadah sont des outils pour transmettre le récit.

L'objectif principal de la Haggadah est la rédemption personnelle du peuple juif par Dieu. C'est un thème que nous saluons chaque jour dans nos prières. Notre attachement à Dieu, et le Sien à nous, ne repose pas sur le fait qu'Il a créé l'univers et l'humanité. C'est Son implication continue dans nos vies, qui est mise en évidence de manière si dramatique dans l'histoire de la sortie d'Égypte.

Les femmes ont évidemment joué un rôle central dans le processus de la sortie d'Egypte, ainsi qu'il est mentionné dans le Talmud : « C'est par le mérite des femmes valeureuses de cette génération que le peuple d'Israël a été délivré d'Égypte » (Sotah, 11B).

Voici donc cinq courageuses héroïnes qui se sont levées contre la tyrannie, et sans lesquelles la rédemption de Pessah ne se serait pas déroulée de la même façon.

1. Yokhéved

La mère de Moïse était déterminée à avoir un enfant malgré le décret de Pharaon condamnant à mort tout nouveau-né juif mâle. Elle a caché des Égyptiens - précurseurs des Nazis – son fils prématuré, en lui confectionnant un panier étanche qu'elle a déposé dans le Nil. Comment imaginer le supplice et la foi d'une mère priant pour que survive son cher fils ? Aurait-elle pu nourrir la moindre prémonition que cet enfant métamorphoserait la destinée du peuple juif ?

2. Myriam

La sœur de Moïse a certainement une part non-négligeable dans la naissance de son frère. Myriam était prophétesse. Elle savait que son futur frère jouerait un rôle spécial. Petite fille, Myriam a défié son père, Amram, qui avait prévu de divorcer de sa femme afin d'éviter d'avoir de futurs enfants qui seraient soumis au décret de mort de Pharaon. Myriam est célèbre pour avoir argumenté de la sorte : « Père, ton décret est pire que celui de Pharaon. Lui a seulement décrété la mort contre les garçons, mais toi tu la décrètes aussi contre les filles. » C'est encore Myriam qui s'est tenue fièrement près du Nil, veillant au sort de son petit frère alors qu'il flottait sur la rivière. Myriam a pris l'initiative de faire appel à une sage-femme juive – sa propre mère – quand la fille de Pharaon a sauvé son petit frère.

3 & 4. Chifra et Pouah

Ces sages-femmes ont défié les condamnations à mort visant les nouveau-nés juifs, en portant assistance aux naissances, sauvant ainsi d'innombrables vies. Qui étaient ces mystérieuses femmes ? Certains commentateurs pensent qu'elles n'étaient autres que Yokhéved et Myriam. En hébreu, elles sont appelées « Haméyaldot Ha'Ivrot », ce qui signifie soit « les sages-femmes juives », soit « les sages-femmes des Juifs ». Quelle que soit leur identité, ces femmes ont été parmi les pionnières de la désobéissance civile.

5. Batya

La fille de Pharaon a vu par inspiration divine qu'elle serait celle qui mériterait d'élever le rédempteur d'Israël, et selon le Midrach, elle marchait chaque jour le long du Nil dans l'espoir de le découvrir. Elle a sauvé Moïse, pensant qu'il était cet enfant juif spécial, et l'a audacieusement élevé dans le palais, juste sous le nez du tyran cruel. Quel acte incroyable de beauté morale et de courage ! Son nom signifie « fille de Dieu ».

Yokhéved, Myriam, Chifra, Pouah et Batya ont contribué à la « naissance » de l'une des plus grandes épopées jamais racontées dans l'Histoire. Et comme il est dit : « Quiconque s’étend sur l'histoire de la sortie d'Egypte mérite des louanges. » Ajoutez de la couleur et de la profondeur à votre Séder en vous souvenant de ces femmes incroyables qui ont changé l'Histoire.

27/3/2018

Plus...
Vous avez aimé cet article? Aidez nous à en faire d’autres. Aish.fr
ne peut exister sans le support de ses lecteurs.
Les opinions exprimées dans la section « Vos réactions » n'engagent que leurs auteurs. Vos commentaires sont soumis à modération, veuillez rester courtois.
 

Réagir à cet article :

  • Afficher mon nom ?

  • Votre adresse mail restera privée. La rédaction en a besoin pour d’éventuelles questions à propos de votre commentaire.


  • * champ obligatoire 2000
Réagir
stub