cliquez ici pour accéder directement au début de l'article
Abonnez-vous

Recevez notre newsletter




Eloul : 4 conseils pour réussir à changer durablement

Eloul : 4 conseils pour réussir à changer durablement

Quelques pistes pour choisir vos bonnes résolutions pour la nouvelle année. Et surtout, les tenir...

d'après un article du
Plus...

David, un ami à moi, m’a raconté quelque chose qui m’a changé la vie. Lui et sa femme se disputaient fréquemment et étaient incapables d’établir une relation conjugale harmonieuse. Mais l’année dernière, à l’approche de Roch Hachana, les choses commencèrent à changer. Car David prit une bonne résolution. Une toute petite bonne résolution mais qui réussit à métamorphoser leur couple.

David décida qu’à partir du nouvel an, et tout au long de l’année qui suivrait, il composerait chaque vendredi un petit mot pour remercier sa femme pour quelques-unes des choses qu’elle avait faites pour lui au cours de la semaine écoulée. Ce billet doux, il le déposerait sous l’oreiller de son épouse, qui le découvrirait le vendredi soir.

Avant de mettre cette idée à exécution, il en parla à sa femme. Cette dernière en fut si enchantée qu’elle décida d’en faire de même.

David m’a confié que ce simple petit geste eut un impact considérable sur leur relation de couple, pas seulement vendredi et Chabbath, mais aussi tout au long de la semaine.

Il a ajouté que ce fut la toute première bonne résolution de sa vie qu’il réussit à tenir pendant toute l’année. Et si vous voulez connaître le secret de sa persévérance, le voici : ce fut la toute première bonne résolution qu’il ne prit pas tout seul. Il fit équipe avec son épouse.

Le témoignage de David m’a ouvert les yeux. Je pense qu’il illustre la toute première, et sans doute aussi la plus importante des 4 choses à faire pour réussir à changer durablement.

1. Ne la jouez pas en solo.

Avez-vous entendu parler des programmes en 12 étapes ? C’est une méthode qui a aidé des millions d’individus dans le monde entier à se libérer des plus graves dépendances. Eh bien sachez que l’un de ses principes fondamentaux est la croyance voulant qu’en tant qu’êtres humains, nous ne pouvons pas surmonter nos faiblesses tous seuls. Nous devons impérativement faire appel à l’aide et au soutien de notre entourage pour réussir à déraciner une quelconque mauvaise habitude.

Vous avez pris une bonne résolution ? Parlez-en à un ami ou à un mentor. Ils vous aideront et vous encourageront à respecter vos engagements. Trop de nos bonnes résolutions tombent aux oubliettes parce que personne n’est là pour nous épauler quand le désespoir ou l’envie de faire marche arrière nous guettent.

Mieux encore, associez un ami ou un proche à votre bonne résolution et convenez d’être l’un le garde-fou de l’autre. Le devoir de rendre compte de vos progrès à votre partenaire, associé à la volonté de ne pas le « laisser tomber » en cours de route vous offrira une double protection face à l’écueil des bonnes résolutions trop vite abandonnées.

2. N’en faites pas trop.

C’est le cas classique. Nous assistons à une conférence exceptionnelle et nous décidons, séance tenante, d’effectuer de grandes métamorphoses dans notre vie spirituelle. Le gros problème c’est que si notre âme est absolument ravie de cette décision, elle qui veut constamment progresser, notre corps, lui, émet des réserves. Et pour cause, il ne supporte pas les changements trop radicaux. Il s’adapte uniquement aux petits changements, effectués pas à pas. Moralité : quelle que sera la bonne résolution que vous prendrez, réduisez-là de moitié. Vous avez décidé de ne plus jamais dire de mal sur vos collègues de travail ? Contentez-vous plutôt de choisir une plage horaire de votre journée durant laquelle vous vous garderez de médire. Il vaut mieux effectuer des progrès mineurs plutôt que de se berner avec des aspirations spectaculaires qui n’ont aucune chance d’aboutir.

3. Priez.

Sans l’aide de Dieu, même les plus grandioses ambitions seront vouées à l’échec. Prions Dieu et demandons-Lui de nous accorder la clairvoyance nécessaire pour cibler le domaine précis sur lequel nous devrions progresser, mais aussi la sagesse de mettre en place une stratégie efficace pour négocier ce changement. Tournons-nous sincèrement vers Lui et prions-le de nous accorder la réussite dans toutes nos entreprises. C’est ainsi que nous mettrons toutes les choses de notre côté pour atteindre nos objectifs.

4. Ne dramatisez pas l’échec.

Arrêtons de redouter l’échec. Rappelons-nous qu’il fait partie intégrante de toute démarche spirituelle. Avez-vous déjà observé un enfant qui apprend à marcher ? Il effectue quelques pas, puis il tombe. Pour ensuite se relever aussitôt. De même, pour atteindre n’importe quel but dans la vie, nous devons souvent (toujours ?) essuyer des échecs et des déceptions. Nous devons nous efforcer de mettre à profit nos échecs pour découvrir de nouveaux éléments sur notre personnalité, puis nous relever et tenter une nouvelle fois de surmonter nos défis.

Le seul et unique moyen d’échapper aux échecs (et aux critiques) serait de rester les bras croisés toute sa vie ! Apprenons à relativiser l’échec en voyant en lui un tremplin vers le progrès et l’épanouissement.

Le mois d’Eloul est le mois de préparation spirituelle à Roch Hachana. Cette année, avant de prendre une quelconque bonne résolution, gardons en tête ces quatre conseils clés : ne la jouons pas en solo, n’en faisons pas trop, prions et ne dramatisons pas l’échec. C’est ainsi que nous vivrons un mois d’Eloul empreint de progrès spirituel. Et, surtout, une nouvelle année placée sous le signe du changement durable.

Chana Tova !

6/9/2017

Plus...
Vous avez aimé cet article? Aidez nous à en faire d’autres. Aish.fr
ne peut exister sans le support de ses lecteurs.
Les opinions exprimées dans la section « Vos réactions » n'engagent que leurs auteurs. Vos commentaires sont soumis à modération, veuillez rester courtois.

Vos réactions : 1

(1) AMANI KIVUNGA, September 6, 2017 8:35 AM

L'échec est du tout accidentel,comment alors les échappés?surtout dans la recherche d'emploi pour les jeunes universitaires.

L'échec est une chose irréfragable nous devons en faire face et projeté une perspective.

Réagir à cet article :

  • Afficher mon nom ?

  • Votre adresse mail restera privée. La rédaction en a besoin pour d’éventuelles questions à propos de votre commentaire.


  • * champ obligatoire 2000
Réagir
stub