cliquez ici pour accéder directement au début de l'article
Abonnez-vous

Recevez notre newsletter




L'ABC de Chavouot

L'ABC de Chavouot

Tout ce que vous devez savoir sur la fête de Chavouot !

par
Plus...

La fête de Shavouot se distingue par le fait qu'elle est assez méconnue, alors même qu'elle commémore l'événement le plus important de l'histoire juive - le don de la Torah au Mont Sinaï! 

Shavouot est le point culminant du décompte du Omer, les sept semaines qui séparent Pessa'h de Shavouot. Le mot "Shavouot" signifie "semaines", en raison des sept semaines d'expectative qui ont précédé le don de la Torah au Sinaï. (Shavouot ayant lieu 50 jours après le premier jour de Pessa'h, cette fête est parfois appelée "Pentecôte", un mot grec qui signifie "la fête de 50 jours".) 

Il y a 3.300 ans de cela, après avoir quitté  l'Égypte pendant la nuit de Pessa'h, les Hébreux traversèrent le  Désert du Sinaï. Et c'est là que tout le peuple juif - 3 millions d'hommes, femmes et enfants – assistèrent à la Révélation divine: "Et l'Éternel vous parla du milieu de ce feu: vous entendiez le son des paroles, mais vous ne perceviez aucune image, rien qu'une voix. Et il vous promulgua Son alliance, qu'il vous enjoignait d'observer, à savoir les Dix commandements. Puis il les écrivit sur deux tables de pierre" (Deutéronome 4, 12-13). 

Le don de la Torah fut un événement spectaculaire qui marqua à jamais le caractère de la nation juive, ainsi que sa foi et son destin. Et dans les 3300 années qui suivirent cet événement, les idéaux que la Torah représente -le monothéisme, la justice, la responsabilité- sont devenus le fondement moral de la civilisation occidentale.  

La célébration 

Peut-être la raison de l'anonymat relatif de Shavouot vient du fait que cette fête n'a pas de "symboles" visibles – tels que le Shofar, la Souccah, ou la 'Hanoukia. 

À Shavouot, aucun symbole n’est là pour nous distraire du centre de la vie juive, la Torah. Si c'est ainsi, de quelle manière allons-nous célébrer cette fête? Il existe en fait une coutume très répandue qui consiste a consacrer toute la nuit à l'étude de la Torah. Cette étude est appelée "Tikkoun Leil Shavouot", ce qui signifie "le perfectionnement individuel de la nuit de Shavouot", la Torah ayant pour but de permettre à l'être humain d'atteindre la perfection. 

Ensuite, pendant l'office du matin, nous lisons le livre de Ruth. Ruth était une femme non-juive dont l'amour pour Dieu et la Torah l'a amenée à se convertir au judaïsme. La Torah nous suggère que les âmes des convertis étaient également présentes au Sinaï, comme il est dit: "Et ce n'est pas avec vous seul que j'institue cette alliance et ce pacte, mais avec ceux qui sont aujourd'hui placés avec nous, en présence de l'Éternel, notre Dieu, et avec ceux qui ne sont pas ici, à côté de nous, en ce jour". (Deutéronome 29:13-14) 

Il existe aussi un lien supplémentaire entre Ruth et Shavouot: elle est l'ancêtre du roi David, qui naquit le jour de Shavouot, et quitta ce monde le même jour 70 ans plus tard.

À Shavouot, il est d’usage de décorer la synagogue avec des branchages et des fleurs, en souvenir du mont Sinaï s’était couvert de fleurs en l'honneur du don de la Torah. La Torah associe également Shavouot à la récolte du blé et des fruits, et associe la présentation des prémices au Temple à une expression de gratitude (Voir Exode 23, 16;  34, 22;  Les Nombres 28, 26). 

Les laitages 

La consommation de produits laitiers à Shavouot est aussi une tradition juive universelle. Plusieurs raisons ont été avancées par nos sages. En voici quelques-unes: 

-Le Cantique des Cantiques (4, 11) utilise une métaphore pour décrire la douceur de la Torah en disant: "Tes lèvres distillent la douceur du miel; du miel et du lait coulent sous ta langue". 

-Un verset de l'Exode 23, 19 juxtapose la fête de Shavouot et l'interdiction de mélanger le lait et la viande. C'est la raison pour laquelle certains mangent deux repas bien distincts à Shavouot, l'un de laitages et l'autre carné. 

-Immédiatement après avoir reçu la Torah au Mont Sinaï, le peuple Juif a été mis dans l'obligation de respecter les lois de Ch'hita - l'abattage rituel des animaux. Comme ils n'ont pas eu le temps de préparer de la viande cachère, ils ont  consommé des produits laitiers.

 Le pèlerinage au Kotel

En 1967, la guerre des Six Jours prit fin quelques jours avant Shavouot. Israël a repris le Mur occidental, et pour la première fois en 19 ans, les Juifs ont eu accès à la zone entourant le Mont du Temple, le lieu le plus saint du judaïsme. À Shavouot lui-même, le Mur occidental a été ouvert aux visiteurs, et en ce jour mémorable, plus de 200.000 Juifs se rendirent à pied au Mur des Lamentations. (À Jérusalem, ni voitures ni bus ne circulent pendant les fêtes juives.) 

Depuis lors, ce "pèlerinage pédestre" est devenu une tradition. Tôt le matin de Shavouot - après une nuit complète d'étude de la Torah - les rues de Jérusalem se remplissent de dizaines de milliers de Juifs qui cheminent avec allégresse vers le Mur des Lamentations. 

Cette tradition date en réalité de la période biblique. Shavouot est l'une des trois fêtes de pèlerinage, où la nation tout entière se rassemblait à Jérusalem pour célébrer et étudier la Torah. 

Plus...
Vous avez aimé cet article? Aidez nous à en faire d’autres. Aish.fr
ne peut exister sans le support de ses lecteurs.
Les opinions exprimées dans la section « Vos réactions » n'engagent que leurs auteurs. Vos commentaires sont soumis à modération, veuillez rester courtois.

Vos réactions : 1

(1) chekroun, May 24, 2012 2:30 PM

the FABULOUS GIFTH FROM THE LORD

i want to exprim all my gratitude for your lecture with meny details we ave recive in the SINAI GOOD bless you for yours efforts to prodigue to as yours analyse tank-you so with my regards to your familly hag-samrah.

Réagir à cet article :

  • Afficher mon nom ?

  • Votre adresse mail restera privée. La rédaction en a besoin pour d’éventuelles questions à propos de votre commentaire.


  • * champ obligatoire 2000
Réagir
stub