cliquez ici pour accéder directement au début de l'article
  • Lecture de la Torah: Noa'h
Abonnez-vous

Recevez notre newsletter




Gaza : Un air de déjà-vu ?

Gaza : Un air de déjà-vu ?

Quatre éléments clés de l'Opération Pilier de Défense.

Le sentiment de familiarité est presque troublant. Une guerre qui commence quelques semaines après l'élection présidentielle de Barack Obama. Des habitants de Gaza qui font pleuvoir des centaines de roquettes sur les villes israéliennes du Sud, et des missiles à longue portée fournis par les mollahs fous de l'Iran. Ces roquettes, avec seulement 15 secondes pour courir se mettre à l’ abri avant l'impact, ont semé la panique dans les rues et les écoles. Le niveau de danger a atteint de nouveaux records ; il était donc temps de cesser de jouer à la Roulette Islamique.

Il y a quatre ans, Israël lançait l’« Opération Plomb Durci » pour arrêter les tirs de roquettes provenant de Gaza. Nous voici revenus à la case départ, avec cette fois-ci une operation intitulée « Pilier de Défense » (Amoud Anan). Rien n’a vraiment changé. Dans la foulée d'une élection présidentielle américaine, près de 500 roquettes venant de Gaza s’abattent sur Israël. Un million d'Israéliens vivent dans des abris et des missiles Fajir de fabrication iranienne mettent à portée de tir les villes de Tel Aviv, Jérusalem, et 50 % de la population du pays.

Le système anti-missile d’Israël Dome de fer a réussi à intercepter quelque 250 roquettes. Mais ce système n'est pas infaillible, des dizaines d'Israéliens ont été blessés et trois civils ont été tués par une roquette du Hamas qui frappa leur maison dans la ville de Kiryat Malachi.

Les Européens craignent que leurs propres capitales servent un jour de cible.

Pour le moment, les gens de bonne volonté supportent Israël dans son droit à l'autodéfense. Le Sénat américain a adopté à l'unanimité une résolution en faveur d'Israël, et le Département d'Etat américain -dont le penchant arabisant est un fait historique – fut lui aussi sans équivoque: « Il incombe au Hamas de cesser ses tirs de roquettes ». Même les Européens traditionnellement hostiles - craignant peut-être que leurs propres capitales deviennent un jour la cible d’attaques similaires - ont reconnu « le droit d'Israël à vivre sans crainte d'une attaque."

Pour sa part, Israël a détruit plus de 100 roquettes et plusieurs installations de rampes de lancement à Gaza. En outre, Israël a éliminé l'archi-terroriste  Ahmed Jabari, commandant en chef de l'activité terroriste du Hamas. Il fut responsable durant les dix dernières années des tirs de roquettes, d’attentats à la bombe, et de l'enlèvement de Gilad Shalit.

Comment tout cela finira t-il ? Nul ne le sait, et c’est ce qui est terrifiant. Le Moyen-Orient est beaucoup plus instable qu’il ne l’était il y a quatre ans : la Syrie est plongée dans une guerre civile sanglante, les positions du Hezbollah se sont renforcées au Liban, l'Égypte est aujourd'hui dirigée par les Frères Musulmans, des émeutes anti-gouvernementales ont éclaté en Jordanie et l'Iran possédera la bombe atomique dans les 4 ans à venir.

Que pouvons-nous faire?

  1. Nous informer sans cesse, redoubler d'efforts dans notre soutien à Israël et reconnaitre et encourager son travail en matière de Relations Publiques.
  2. Renforcer notre engagement envers les valeurs juives..
  3. Priez pour les soldats et tous les citoyens d’Israël.

Nous ne pouvons nous permettre de n’être que des témoins passifs. Israël est en danger et nous avons besoin de tous. Le verset (2-Rois 3:27) implique que si nos ennemis montrent un total dévouement et une grande abnégation pour leur cause, nous nous devons d’en faire autant.

Dans cette perspective, il nous est essentiel de connaitre ces quatre éléments clés :

(1) Les journalistes de CNN sont des porte-paroles de la terreur djihadiste.

C’est un fait bien connu de tous ceux qui surveillent les médias ; CNN est depuis longtemps une figure grimaçante parmi la multitude déjà bien laide qui compose la majorité des médias. CNN semble trop souvent être à la limite de l'activisme pro-palestinien, d’une manière qui lui est propre et qui peut prendre différentes formes : que ce soit Ted Turner son fondateur, qualifiant de "terroristes" les actions d’Israël pour se défendre ou Octavia Nasr son Rédacteur en Chef pour le Moyen-Orient, exprimant sa tristesse face à la disparition d'un chef terroriste du Hezbollah, ou Diana Buttu, porte-parole palestinienne affirmant à l’antenne que des roquettes Qassam (dotées de 7000 roulements à billes métalliques et 10 Kgs de TNT) ne contiennent «aucune ogive explosive » sans que personne ne la contredise.

Cette fois encore, CNN semble avoir choisi la même voie. On ne peut que le constater lors d’un reportage vidéo avec Zain Verjee. Cette journaliste du Word Report de CNN basée à Londres, semblerait plus à sa place sur la chaine de télévision du Hamas, lorsqu’elle abandonne sans scrupule tout semblant d'objectivité et assume le rôle du sceptique dédaigneux. Ainsi, on la voit interrompre Mark Regev, porte-parole du gouvernement israélien avec des questions ou remarques suivantes, que l’on appréciera tout particulièrement à leur juste valeur :

  • 0:57 – « Comment ces frappes aériennes pourraient-elles apporter la paix et la tranquillité ? »
  • 2:00 – « Une femme enceinte, quinze enfants blessés, un bébé – on ne peut pas parler là d’opérations ciblées! »
  • 3:46 – « N'êtes-vous pas en train plutôt d’envenimer une situation déjà mauvaise ?»

Nous devons nous réjouir du choix de l’extraordinaire porte-parole d’Israël, Mark Regev, originaire d'Australie, qui affiche un sang-froid remarquable et présente un discours cohérent et articulé face à ces provocations de CNN. Ne relâchons pas notre surveillance de CNN. 

(2) Au-delà des roquettes et des avions, il s’agit d’une guerre des médias et réseaux sociaux.

Nous avons dépassé l’époque où les terroristes diffusaient leur message de haine par le biais d'une sinistre cassette vidéo envoyé à Al Jazeera. Aujourd'hui, il vous suffit de "suivre" les escadrons de missiles du Hamas sur Twitter @ alqassambrigade ou Surf www.qassam.ps où l’on va jusqu'à vous donner l’option de choisir votre couleur préférée. Plus ignoble encore le fait que les équipes palestiniennes qui lancent les roquettes utilisent a présent Google Earth pour choisir leurs cibles civiles.

Israël a toujours été à la traîne quand il s'agit de diplomatie publique, cette fameuse "Hasbarah". Dans sa tentative d'influencer l'opinion mondiale, le message émanant du gouvernement a plutôt été jusqu’à présent, une cacophonie de discours se faisant concurrence – et parfois contradictoires - des divers porte-parole du Bureau de Presse du Gouvernement (GPO), des Forces de Défense d’Israël (IDF), du Ministère des Affaires Etrangères et Ministère de la Défense.

What would you do? - from the IDF social media campaignCette fois, c'est différent : le message d’Israël a été bien préparé. Il est rapide, concis et, croyez-le ou pas, s’avère "plutôt malin" avec les Médias. Le Ministère de la Diplomatie Publique coordonne une campagne agressive intitulée «Israël Under Fire » (Israël sous le Feu)

L'armée israélienne a lancé avec succès une série de campagnes médiatiques sans pitié, comme l’illustration sur Facebook représentant la Statue de la Liberté et autres sites internationaux submergés par des missiles avec un message: «Que feriez-vous?"

Après avoir tué le chef terroriste Jabari, l'armée israélienne a immédiatement posté une vidéo sur You Tube de l’attaque ciblée. Cette vidéo a été vu 4 millions de fois, envoyant ainsi un message important destiné trois publics différents:

  • Avertir les militants à Gaza: « Nous pouvons vous atteindre n'importe où, n'importe quand. »
  • Rassurer l'opinion publique israélienne: « Nous ne resterons pas impuissants face à des attaques répétées de roquettes. »
  • Apaiser ceux qui s’inquiètent de dommages collatéraux: «Nos frappes sont d’une extrême précision. »

Il s'agit d'une véritable guerre des médias et de Réseaux Sociaux. Dans la foulée de la frappe contre Jabari, Tsahal tweeté un avertissement direct à ses camarades du Hamas, qui a tweeté sa propre menace en réponse :

IDF vs. Hamas on Twitter

TRADUCTION

TSAHAL : Nous conseillons aux représentants du Hamas, quelque soit leur grade et leur rôle, de rester à l’abri et de se terrer pendant les prochains jours.

BRIGADES ALQASSAM : Au Porte-parole des Forces de Défense d'Israël, nos mains bénies atteindront vos chefs et vos soldats où qu’ils soient (vous avez ouvert sur vous les Portes de l’Enfer)

Impliquez-vous. Suivez les messages de Tsahal allez régulièrement sur leur site, sur Facebook, Twitter, YouTube, Flickr. Et le plus important: partagez ces messages ! Et le plus important : diffusez ces messages!

(3) Le rapport biaisé du New York Times – Rien de nouveau sous le soleil !

La réputation du New York Times est ternie par des zones d’ombre qui ne datent pas d’hier : déjà durant l'Holocauste, sa minimisation éhontée des événements avait grandement contribué à la difficulté de mobiliser l’opinion publique pour tenter de sauver des millions de Juifs.

Et à présent, avec Gaza, le Times joue à sa guise avec les faits en utilisant des flous artistiques. Un éditorial du Times par exemple, insiste sur le fait que le Hamas "a grosso-modo adhéré à un cessez-le-feu informel avec Israël après la guerre de l'hiver 2008/2009." Quelqu'un pourrait-il avoir la gentillesse d’expliquer comment ce son de cloche pourrait s’harmoniser avec le bruit de 650 attaques de roquettes tirées par le Hamas en 2011 et près de 1000 cette année?

Pendant ce temps, les correspondants du Times, Fares Akram et Isabel Kershner professent leur scepticisme face aux événements, disant que l'opération militaire israélienne est « une réponse à ce qu'Israël appelle des attaques répétées de roquettes." Aux yeux du Times, le lancement de centaines de roquettes à partir de Gaza n'est pas un fait, mais plutôt "ce qu'Israël appelle des attaques répétées de roquettes.»

Le Times est également incertain de ce qu’est le Hamas, affirmant qu'il est « considéré par Israël comme un groupe terroriste voué à la destruction d'Israël. »

Selon le Times, seul Israël considèrerait le Hamas comme un groupe terroriste. Pourquoi le Times ignore t-il donc le fait que le Hamas est également considéré comme une organisation terroriste par l'Union Européenne, les États-Unis, le Canada, l’Australie, le Japon et le Royaume-Uni?

Quant à l'affirmation que le Hamas est « considéré par Israël comme un groupe terroriste qui a juré la destruction d'Israël", voudrait-elle dire que le Times n’est pas conscient du contenu de la Charte du Hamas qui cite la destruction d'Israël comme son objectif principal? Le Times mettrait-il en doute les propos du Ministre des Affaires Etrangères du Hamas Mahmoud Zahar lorsqu’il déclare: « Personne parmi nos fils et petits-fils n’acceptera Israël comme un Etat de droit ... Israël est un corps étranger. Ni cette génération, ni la suivante ne l’acceptera non plus »?

Jusqu'à présent, on nous a fait au moins grâce des histoires à dormir debout débitées il y a 4 ans, lorsque des pluies de roquettes s’abattaient sur Israël et que le Times publiait à la demande du Hamas que ce dernier « n'avait pas ciblé intentionnellement des civils…mais avait visé des bases militaires, et que les armes primitives n’étant pas fiables, elles sont donc sujettes à l’erreur.»

Cela fait penser à ce qu’avait dit Mark Twain: « Bien qu'il existe des lois pour protéger la liberté de la presse, il n’y en a malheureusement aucune pour protéger les gens de la presse. »

(4) L'industrie Pallywood des fausses allégations.

Photo des troubles civils en Syrie : la légende indique « Enfant palestinien blessé lors d’un raid aérien israélienQuand il s'agit de jouer les victimes civiles, les Gazaouis sont pro. Jeffrey Goldberg de The Atlantic explique comment le Hamas « empêche l'enterrement, voire retarde la préparation des corps pour les enterrer, jusqu'à ce qu’ils aient pu être utilisés comme accessoires dans le Jeu de la Passion palestinienne. Une fois, j’ai même vu à Khan Younis [à Gaza], des hommes armés dérouler le linceul qui enveloppait un corps, déplacer le corps d’une centaine de mètres et le placer sur une pile de gravats - puis attendre ensuite une demi-heure que les photographes se montrent. C'était l'une des choses les plus horribles que j’ai jamais vues dans ma vie. Et c'est typique du Hamas... »

Le Hamas a initié la mode des fausses pertes humaines. Sur Twitter, @Alqassambrigade a posté la photo d'un « enfant palestinien blessé lors d’un raid aérien israélien. » Des moniteurs de médias, qui ne relâchent jamais leur surveillance, ont constaté qu’il s’agissait en fait d’une photo d'un enfant blessé le mois dernier dans la guerre civile syrienne.

A la suite d’un raid aérien israélien, un Palestinien dans une maison ramasse une poupée qui se trouve sur le sol jonché de débris de verre. (AFP/Getty)Pendant ce temps, l’Agence de Presse AFP / Getty publie de son coté la photo d'un Palestinien ramassant une poupée qui se trouve sur le sol d’une maison, jonché de débris de verre. S’agit-il d’une scène réelle? C'est bien possible. Mais une telle concordance d'éléments rendant cette photo parfaite est vraiment rare – comme le plan de la main de l'homme prête à saisir la poupée à la fraction de seconde et au centimètre près, et cette poupée toute proprette gisant parfaitement positionnée dans les décombres. On en vient alors à douter que la probabilité du reporter « agenouillé par terre à ce moment précis, dans la position idéale pour prendre une telle photo, soit réellement le fruit du hasard.» C’est tout simplement trop beau pour être vrai.

Dans un cas classique de fauxtographie,” la BBC et autres medias ont posté des images d'un homme "grièvement blessé" emporté par cinq autres hommes. Trente secondes plus tard, on peut voir le même homme déambuler - miraculeusement - aussi guilleret qu'un pinson. (Visionner les clips ici jusqu'à la minute 2:42)

Above: Un « blessé » palestinien lors du raid aérien israélien. Below: Dans le même reportage, 32 secondes plus tard, une guérison complète et miraculeuse.Le Hamas fabrique sans cesse désespérément de faux exploits : il clame avoir atteint avec des roquettes le parlement israélien à Jérusalem, avoir abattu un drone israélien et avoir tué plusieurs soldats dans une jeep.

Si la Hamas continue d’enregistrer autant de pertes dans la confrontation militaire et s’il persiste coûte que coûte à vouloir gagner la guerre des médias, on peut s’attendre sans se tromper à ce qu’il fasse d’autres tentatives de ce genre et qu’il utilise tous les moyens nécessaires pour orchestrer les événements. Comme le professeur Richard Landes l’a prédit:

« Que ce soit accidentellement de la part des Israéliens ou du fait d’une mise en scène du Hamas, attendez-vous à un massacre de la population civile dans les prochains jours, suivie d'une orgie de photos Pallywood, amplifiée par les médias dociles de l’Occident, et une plus grande fureur encore dans les rues du monde musulman et occidental. Car telles sont les règles du jeu du Hamas. »

Il y a quatre ans, l'école de l'ONU de Jabalya (à Gaza) procura le combustible nécessaire pour alerter le monde d’un soi-disant massacre (plus tard démenti). Cette fois encore, il faut s'attendre à ce que le Hamas tienne bon, s’accroche assez longtemps pour accumuler des points si convoités dans ce jeu de Relations Publiques. Car en fin de compte, il semblerait que les événements de Gaza soient prêts à se reproduire avec un schéma quasi-identique encore et toujours.

Publié: 22/11/2012


Vous avez aimé cet article? Aidez nous à en faire d’autres. Aish.fr
ne peut exister sans le support de ses lecteurs.

Vos réactions : 2

(2) Bertrand ESCAFFRE, December 23, 2012 4:34 PM

Délicate situation, et exactions généralisées manifestes, impies, et acceptées par les masses naïves !

Shalom, En Hm 1°) le musulman n'est habilité à user de la violence que comme ultime solution protectrice de la possibilité du rite monothéiste quelle que soit sa couleur communautaire, ou des biens monothéistes, ou contre celui qui insiste trois fois pour passer devant la prière, ou contre l'adultère, le vol, la débauche, l'usure financière, l'athéisme prosélyte, et tout hilloul. Tout combat de soldats se doit d'être entre armées 2°) Israël* et les Juifs* ont, de façon dogmatique en islam, un statut d'ELU*, PARTICULIER et pas des moindres (y compris d'éventuels converts, qui ont OBLIGATION de garder Torah - ce qui est totalement inédit au vu de l'uniformité notionnelle instituée par ailleurs) 3°) La vengeance et la déraison sont clairement condamnées par Le Ciel 4°) Israël gagna en 6 jours, tiens tiens tiens, Subtil Hasard 5°) S'attaquer à des civils est immonde, même en revenant à la base Noahide simple 6°) Mentir à propos de ses actes est odieux en islam (soumission à Hm ? une réussite !) : détournement de fond, "transparence" sur les méthodes, irrespect de la vie et du libre-arbitre, notamment à l'enfant et à la femme 7°) Quatre de Tsahal défoncèrent un mur, les terroriseurs présents firent leurs besoins sur eux et expliquèrent avoir vu huit soldats dont quatre munis d'ailes et au corps éblouissant. Le secret défense empêche la divulgation de cette information et le gouvernement laïc se contrefiche de L'Elohim, Seul Elohim, Elohim d'Israël qui créa toutes choses par deux opposés Une telle déviation a été redoutée il y a bien des siècles, et heureusement, de mes amis ont encore une oreille disponible hors de la propagande Mais il y a de quoi se sentir isolé dans un tel carnage moral En tant qu'islamite réel, si j'avais à gérer la région et la bande équatoriale, j'userais de gaz soporifiques ou hilarants afin de convier quelques recrues pour des travaux forcés. Car je n'ai qu'Un scrupule et il ne concerne pas la créature, mais Le Voeu Impérieux du Temps Shalom

(1) samuel,chekroun, November 22, 2012 3:56 PM

The ripost in Gaza

To Rabbi Shraga Simmons. I read your analysis in all its details, in the world no one can find a real journalist and reporter like you. You are really the one and only and that's why I am your quotidian reader and supporter. God bless your family. Best regards. Samuel Chekroun.

Réagir à cet article :

  • Afficher mon nom ?

  • Votre adresse mail restera privée. La rédaction en a besoin pour d’éventuelles questions à propos de votre commentaire.


  • * champ obligatoire 2000
Réagir
stub