cliquez ici pour accéder directement au début de l'article
Abonnez-vous

Recevez notre newsletter




Scarlett Johansson & SodaStream : quand la paix prime sur l’apartheid !

Scarlett Johansson & SodaStream : quand la paix prime sur l’apartheid !

En refusant de céder aux pressions du BDS, la nouvelle égérie de la marque israélienne SodaStream expose au grand jour l’hypocrisie de ce mouvement.

par
Plus...

Officiellement, la campagne BDS se présente comme un mouvement pro-palestinien qui lutte contre Israël et sa prétendue politique d’apartheid. Mais cela fait déjà un bon bout de temps qu’on la soupçonne d’être davantage mue par une haine aveugle à l’encontre d’Israël que par une volonté de défendre les intérêts de la cause palestinienne.

Dans sa toute dernière campagne, dirigée contre la compagnie SodaStream, le fabricant israélien de machines à soda maison, les activistes de BDS organisent des manifestations dans les magasins qui vendent des appareils SodaStream tout en exhortant les actionnaires à vendre leurs parts de marché.

Autre bête noire de sa campagne, le mouvement essaie par tous les moyens de faire de la pression contre l’actrice Scarlett Johansson qui a été choisie début janvier pour être la toute première égérie de la marque et dont la première publicité devait être diffusée au cours de la SuperBowl (finale du championnat de football américain).

À l’origine de cette campagne, se trouve une usine de SodaStream installée dans la zone industrielle de Maalé Adoumi, en Cisjordaine qui pourtant – comme l’a justement raporté le site Al Arabiya – emploie 900 Palestiniens qui travaillent en harmonie avec des Israéliens, partagent la même cantine et gagnent des salaires et autre bénéfices égaux à ceux perçus par les Israéliens.

Voilà qui ne fait pas beaucoup penser à de l’apartheid mais plutôt à un excellent moyen de construire des ponts pour la paix entre Israël et la Palestine. Malgré cela, le BDS ne fait grand cas de ces faits !

La pression du BDS à l’encontre de SodaStream soulève une question de fond : qui sera davantage touché par cette campagne ? Si l’usine de Maalé Adoumim ferme, les propriétaires israéliens n’auront pas grande difficulté à transférer leur chaîne de production dans l’une des vingt autres usines que compte la compagnie.

Les plus durement touchés par cette fermeture seront donc les employés palestiniens qui perdront leur travail.

Les employés palestiniens : premières victimes du boycott

D’où la question : de quel droit les activistes du BDS se permettent-ils de menacer le gagne-pain de 900 familles palestiniennes – qui travaillent à SodaStream de leur plein gré et gagnent un salaire quatre fois supérieur à celui qu’ils pourraient obtenir d’un employeur palestinien dans la même branche.

Les activistes du BDS se targuent de lutter pour la cause palestinienne. Mais leur mouvement dégage en réalité les effluves pestilentiels d’une haine aveugle à l’égard d’Israël.

Qui plus est, si des soupçons d’ « apartheid » pèsent contre Israël, pourquoi ne pas commencer par demander combien d’Israéliens sont employés dans des usines palestiniennes. Quasiment aucun. Mieux encore ; combien d’Israéliens peuvent-ils mettre le pied dans une ville palestinienne sans prendre le risque ô combien réel d’être assassiné.

Malgré les tentatives d’intimidation des défenseurs du BDS et leurs métaphores criminalisantes assimilant les boissons de SodaStream à des « bulles de sang », Scarlett Johansson n’a pas cédé aux pressions. Bien que la controverse puisse ternir son image publique, elle est restée ferme dans ses convictions. Nous espérons que d’autres voix de vérité suivront son exemple.

Le communiqué de Scarlett Johansson :

Voici le communiqué publié par l’actrice en réponse aux attaques de BDS :

Même si je n'ai jamais voulu être la figure d'un quelconque mouvement social ou politique dans le cadre de mon contrat avec SodaStream, vu le remous créé par ma décision, j’aimerais clarifier mes positions.

Je demeure partisane de la coopération économique et des interactions sociales entre l’Etat d’Israël démocratique et la Palestine. SodaStream n’est pas uniquement une société qui est engagée dans une politique environnementale, mais aussi à bâtir un pont vers la paix entre Israël et la Palestine, en soutenant des voisins travaillant côte-à-côte, recevant le même salaire, des bénéfices équivalents et bénéficiant de droits égaux.

C’est ce qui se passe tous les jours dans l’usine de Ma’ale Adoumim. Dans le cadre de mes efforts comme ambassadrice d’Oxfam, je suis témoin de première main que des progrès s’accomplissent, à chaque fois que des communautés se rejoignent et travaillent aux côtés d’une autre et se sentent fières des résultats de ce travail, dans la qualité de leur production et du respect de l’environnement, par la paie que les employés ramènent à la maison à leurs familles et les bénéfices qu’ils reçoivent équitablement. 

Je crois en la consommation responsable et en la transparence et j'ai confiance que le consommateur peut faire son propre choix éclairé de ce qui est bon pour lui. Je soutiens les produits de SodaStream et je suis fière du travail que j'ai accompli avec Oxfam pour lequel je suis ambassadrice depuis plus de huit ans. Même si c’est un effet secondaire du fait de représenter SodaStream, je suis heureuse qu’on jette une lumière sur ce sujet, avec l’espoir qu’un plus grand nombre de voix contribueront à alimenter cette discussion sur une solution pacifique à deux Etats, dans un avenir proche. 

Addendum:

Le 26 janvier, Scarlett Johansson a pris une nouvelle décision de principe en mettant fin à sa fonction d’ambassadrice de l’ONG Oxfam.

Le porte-parole de Johansson a précisé que l’actrice avait "une divergence d’opinion fondamentale" avec Oxfam International parce que ce groupe humanitaire s’oppose à toute forme de commerce dans les implantations israéliennes, sous prétexte qu’elles sont illégales et bafouent les droits des Palestiniens.

"Scarlett Johansson a décidé de mettre respectueusement fin à son rôle d’ambassadrice pour Oxfam après 8 ans de collaboration", peut-on lire dans un communiqué publié par son porte-parole. Elle et Oxfam ont des opinions fondamentalement divergentes au sujet du mouvement de boycott, désinvestissement et sanction (BDS). Elle est très fière de ses réalisations et de ses efforts en matière de levée de fonds durant son engagement avec Oxfam."

Kol Hakavod à Johansson pour avoir pris une position aussi ferme et ne pas avoir cédé à la pression montante. Son attitude admirable a généré une forme de publicité bien plus louable que n’importe quel spot publicitaire diffusé lors de la Super Bowl…

Vidéo de l’usine SodaStream

Cette vidéo (en anglais), produite par Standwithus.com, prouve comment l’usine de SodaStream de Cisjordanie – dans laquelle Arabes et Juifs travaillent côte à côte – aide à bâtir des ponts vers la paix.

28/1/2014

Plus...
Vous avez aimé cet article? Aidez nous à en faire d’autres. Aish.fr
ne peut exister sans le support de ses lecteurs.
Les opinions exprimées dans la section « Vos réactions » n'engagent que leurs auteurs. Vos commentaires sont soumis à modération, veuillez rester courtois.

Vos réactions : 1

(1) pichon, January 30, 2014 2:45 PM

Plutot cette construction commune que des mariages offerts ! La presse pourrait être plus objective !

Contente de consommer ces produits. Heureuse de telles collaborations efficaces (voi les seurs de Sion et le père Shoufani pour l'éducation commune autour de la musique, et l'hôpital Hadassa pour les enfants cancéreux !) Tellement plus constructif que d'acheter des millers de jeunes couples dans un super mégalo mariage où sera investi 1 millions d'euros pour s'acheter la reconnaissance de centaines de jeunes couples ! Avec toute ma sympahtie et mazal tov pour ces véritables constructions de paix : celle d'une éducation, d'un travail commun : pas celles où 1 vieux règne en seigneur sur un peuple où les jeunes bénéficiaires ne semblent pas si heureux que çà …

Réagir à cet article :

  • Afficher mon nom ?

  • Votre adresse mail restera privée. La rédaction en a besoin pour d’éventuelles questions à propos de votre commentaire.


  • * champ obligatoire 2000
Réagir
stub