cliquez ici pour accéder directement au début de l'article
Abonnez-vous

Recevez notre newsletter




Conclusions Intimes

Conclusions Intimes

Considérons la personne telle qu’elle est aujourd’hui, et non d'après ce qu’elle a pu faire dans le passé.

par

 
Chère Rosie et Sherry,
 
Je suis une jeune femme de 24 ans à la recherche d’une relation devant aboutir au mariage.  
Il m’est pourtant difficile de trouver un homme qui corresponde à ce que je recherche. L’un des critères qui me tiennent à cœur, est que cet homme n’ait jamais eu de rapport physique avec une autre femme. Je pense sincèrement que l’intimité physique doit être réservée pour après le mariage.
J’ai discuté de ce point avec ma famille et mes amis, mais ils pensent que je ne suis pas réaliste et qu’il n’est pas raisonnable d’espérer trouver un homme de mon âge qui n’a jamais eu de rapports sexuels avant son mariage ?
 
Nathalie
 

 

 
Chère Nathalie,

Nous partageons votre point de vue. Il est important de réserver l’intimité physique pour après le mariage. Notre opinion se base sur la loi juive, ainsi que sur notre sentiment que la relation physique n’est vraiment gratifiante que lorsqu’elle se développe au sein d’une union aimante et engagée.

En même temps, grâce à  nos nombreuses rencontres avec des célibataires, nous avons découvert que la personne la mieux adaptée ne possède pas forcément tous les critères que le futur conjoint recherche. Souvent, les critères manquant ne nuisent en rien à la qualité de la relation, ni à la possibilité de créer un bon mariage.

Nous avons rencontré  beaucoup d’hommes et de femmes qui avaient des difficultés à trouver la personne idéale, parce qu’ils refusaient d’assouplir certaines exigences qui n’étaient pas essentielles à l’avenir de leur mariage.

Nous comprenons parfaitement votre inquiétude. Nous ne soutenons en aucun cas les relations sexuelles en dehors du mariage !

Comme l’écrit Rav Noa’h Weinberg :

Le judaïsme définit le mariage comme « la découverte de son autre moitié ». Par le mariage, deux personnes s’attachent l’une à l’autre pour former une seule entité et atteindre la plénitude. Le désir d’intimité est en fait l’expression de ce désir d’être réuni avec son autre moitié. C’est au sein du mariage que nous exprimons le mieux cette unité.

En dehors du mariage, l’intimité est généralement frustrante, parce que l’unité n’est jamais entièrement réalisée. Sans l’engagement du mariage, la possibilité d’abandonner la relation reste toujours ouverte. En conséquence, le degré de proximité que l’on est capable d’atteindre, rencontre forcément une barrière. La frustration s’immisce donc dans la relation et érode ses fondations.

Pourtant, nous aimerions que vous réfléchissiez à la chose suivante.

Le phénomène du retour à  la religion est particulièrement répandu ces dernières années. Il est donc fréquent de rencontrer des personnes d’âge mûr, ayant eu plusieurs relations passées, qui décident aujourd’hui de réserver l’intimité physique pour après le mariage. Grâce à leur redécouverte du judaïsme, elles ont compris qu’une relation physique sans engagement émotionnel sérieux n’est pas satisfaisante.

Nous pensons que ces personnes qui sont arrivées à cette conclusion après de nombreuses années, ne sont pas moins méritantes que quelqu’un qui, comme vous, a compris cela dès son entrée dans la vie sentimentale. En fait, toute l’idée de la techouva – changement pour le mieux – vise à considérer la personne telle qu’elle est aujourd’hui et non ce qu’elle a pu faire dans le passé.

Notre conseil est donc : ne rejetez pas une personne uniquement parce qu’elle a déjà « vécu », déterminez son état d’esprit présent. Comprend-elle aujourd’hui comme vous l’importance de restreindre l’intimité au cadre matrimonial ?

De plus, ne commettez pas l’erreur de vous laisser absorber par ce seul critère. Continuez à chercher les traits de caractère qui sont pour vous essentiels dans un futur conjoint et concentrez-vous sur eux.

Nous espérons que cette réponse vous sera utile et vous souhaitons une grande réussite.

Rosie et Sherry

Publié: 15/6/2011


Vous avez aimé cet article? Aidez nous à en faire d’autres. Aish.fr
ne peut exister sans le support de ses lecteurs.

Vos réactions : 1

(1) Anonyme, September 30, 2013 8:32 PM

C'est incroyable, mais moi je suis un jeune homme arrivant à la fin de la trentaine à la recherche d’une relation devant aboutir au mariage.

Il m’est moi aussi difficile de trouver une femme qui n’ait jamais eu de rapport physique avec un autre homme.





Si pour une jeune femme, c'est compliqué, que dire d'un JH ?

Réagir à cet article :

  • Afficher mon nom ?

  • Votre adresse mail restera privée. La rédaction en a besoin pour d’éventuelles questions à propos de votre commentaire.


  • * champ obligatoire 2000
Réagir
stub