cliquez ici pour accéder directement au début de l'article
Abonnez-vous

Recevez notre newsletter




S. aiMe. S moi

S. aiMe. S moi

L'amour par portable interposé, qu'est-ce que ça vaut ?

par

Chères Rosie & Sherry

J'habite dans le Sud de la France et j'entretiens une relation virtuelle avec un jeune homme de la région parisienne depuis bientôt 1 an. Nous nous sommes rencontrés une seule fois pendant trois jours. Mais voilà, Monsieur est très branché textos et ne m'appelle pas très souvent. Le jour de mon anniversaire, en juin dernier, il m'avait dit qu'il serait prêt à « aller plus loin » mais quand je remets le sujet sur le tapis, il répond qu'il ne se sent pas prêt. Il continue à me bombarder de SMS et si je laisse passer plus d'un jour sans répondre, il m’envoie toujours un message me demandant si tout va bien. Trouvez-vous cela normal ?

Sandrine

Chère Sandrine

Votre message décrit un dilemme courant que beaucoup de personnes traversent. Vous entrevoyez un avenir possible avec la personne que vous fréquentez et vous souhaitez faire avancer les choses, mais l'autre n'arrive pas encore à se lancer. Comme vous ne voulez pas brusquer les choses, vous le laissez avancer à son rythme. Mais votre patience a des limites et vous commencez à en avoir assez d'être assise entre deux chaises. Vous cherchez à présent un moyen d'amener ce charmant jeune homme à exprimer clairement ses positions quant à l'évolution de votre relation.

Il existe plusieurs manières d'interpréter la réaction de votre petit ami. La première option c'est qu'il n'est pas prêt à se lancer dans une relation durable. Idéalement, une personne qui n'est pas prête pour le grand saut ne devrait pas faire la cour à celui ou celle qui aspire véritablement au mariage et devrait préciser clairement ses intentions au début de la relation. Et bien sûr, si l'un des deux partenaires souhaite aller de l'avant, l'autre ne devrait pas donner de faux espoirs en annonçant qu'il est prêt quand il ne l’est pas, ou en fixant un délai qu'il n'est pas capable de respecter.

L'autre obstacle à la poursuite d'une relation est l'incertitude quant aux sentiments que l'on nourrit envers l'autre. Par exemple, l'un des deux partenaires peut se demander s'il arrivera à supporter tel ou tel trait de caractère qu'il a remarqué chez l'autre, ou accepter un élément ayant trait à son passé ou son état de santé. Il peut aussi craindre la réaction de l'autre lorsqu'il lui révélera une certaine chose qu'il n'a jamais osé lui dire. Et puis, il peut aussi se demander si une fois mariés il parviendra véritablement à surmonter ces différences de valeurs, de modes de vie et d'aspirations qu'il a remarqués

La dernière possibilité est que le partenaire réticent considère que la relation n'est pas assez engagée pour la propulser au stade supérieur. C'est probablement ce qui se passe avec l'homme avec lequel vous sortez. Vu qu'il utilise les textos comme principal moyen de communication, il vous connaît à peine et ne voit pas pourquoi il devrait déjà passer la seconde. Autrement dit, il semblerait que les SMS aient empêché votre relation de se développer.

Ce qui me conduit à la réflexion suivante :

Les SMS sont de piètres substituts aux rencontres en face à face et aux appels téléphoniques.

Les textos ont été conçus pour faire passer des petits messages courts et rapides. C’est un moyen idéal pour confirmer un rendez-vous, passer un petit coucou ou envoyer un mot tendre en pleine réunion. Mais ils ne remplacent aucunement la conversation en tête à tête ni ne se substituent aux coups de fils, aux conversations sur Skype ou mêmes aux e-mails.

Les accrocs du textos se refusent la possibilité de discuter d'un sujet en profondeur, comme nous le faisons dans une conversation en face-à-face ou par téléphone. Point de longues discussions à cœur ouvert, point d'occasions d'exprimer vos pensées et vos sentiments ­ et de donner l'opportunité à l'autre d'en faire de même. C'est la porte ouverte aux conversations brèves et donc superficielles, encourageant les interlocuteurs à « troquer la profondeur et la subtilité de leur pensée contre de rapides faits mentaux qui ne font qu'effleurer la surface. »(Dr Gary Small, Psychology Today). Ce qui crée une parodie de relation - des observations et des petites remarques d’une phrase, mais rien de plus.

Les nuances dans les mots échangés, les sous-entendus, et la mystérieuse alchimie passant entre deux personnes sont tous absents d'un échange de textos.

La communication ne se réduit pas seulement aux mots que nous employons. Lors d'une rencontre en face-à-face, nous observons les expressions faciales de l’autre personne, ses gestes et son langage corporel. Nous entendons le ton de sa voix et les nuances des mots qu’elle prononce. Nous pouvons voir si notre interlocuteur est attentif ou au contraire distrait. Nous pouvons apprendre à lire et à répondre à chacun de ses signaux non verbaux. Nous apprenons à déceler les signes de nervosité de la personne en face de nous, et toutes ces petites manières qui nous la rendent attachante. Ce sont ces expériences réunies qui créent ce fameux « sentiment d'alchimie ». Et qui font cruellement défaut lors d'une relation texto.

 

Votre petit ami peut penser que ces trois jours de rencontre face-à-face sont suffisantes pour faire connaissance et que votre relation peut se poursuivre par écran interposé. Mais il se trompe lourdement. Ces premières rencontres ne sont qu'une entrée en matière, une manière de vérifier si le courant passe entre vous.

Utilisés abusivement, les textos peuvent se transformer en un badiner avec l'autre sans vraiment s'investir émotionnellement. Ou pour reprendre cette définition d'Emma Gray : « Le texto est le pygmée des méthodes de communication. C'est l'équivalent d'un post-it, d'un P.S. C'est la culture de l'investissement minimum, de l'effort minimal. Souvent, un moyen lâche d'éviter le face-à-face ». A travers ces SMS, cet homme vous garde à sa disposition. Il peut parfaitement entretenir d'autres « relations » de ce genre en parallèle . Il prend tout son temps sans prendre aucun risque. Et il est fort possible qu'au fond de lui, il ne souhaite pas poursuivre ces relations virtuelles davantage.

Pour vous protéger, vous devez impérativement mettre un terme à tout cela. Dites-lui que jusqu'à présent vous avez apprécié de communiquer par SMS, mais qu’a présent, vous avez besoin de plus de face à face.

Pour commencer, demandez-lui s'il est prêt à s'engager dans une relation durable pouvant aboutir sur le mariage. Si la réponse est oui, à vous de voir si vous en avez le potentiel. Il n'y a rien d'étonnant à ce que ce jeune homme soit indécis quant à l'avenir de votre relation. La communication par écran interposé vous a privés de la possibilité de vous découvrir sous votre vrai jour, de développer l'ébauche d'une relation affective permettant à l’attirance physique de croître.

Peu importe la durée de votre relation virtuelle, vous en êtes encore à un stade très précoce.

Limitez les textos à un bref coucou au milieu de la journée.

Nous vous conseillons de prendre vos dispositions en vue d'organiser de véritables rencontres dans les semaines à venir. Choisissez plusieurs lieux de rencontres, plusieurs activités, plusieurs thèmes à aborder. Cela vous aidera à cerner les différentes facettes de vos personnalités respectives et de forger une histoire commune qui invitera la naissance d'un lien affectif. Entre ces différentes rencontres, vous pourrez basculer sur les coups de fils ou les chats sur Skype.

Si votre ami a du mal à renoncer aux textos, commencez par des appels brefs puis au fur et à mesure que la confiance s'installa, rallongez la durée.

Quant aux textos, réservez-les à des petits coucous en cours de journée. Les textos peuvent entretenir la flamme dans une relation mais en aucun se substituer à la parole.

Avec tous nos souhaits de réussite.

Rosie & Sherry

Publié: 17/11/2012


Vous avez aimé cet article? Aidez nous à en faire d’autres. Aish.fr
ne peut exister sans le support de ses lecteurs.

Réagir à cet article :

  • Afficher mon nom ?

  • Votre adresse mail restera privée. La rédaction en a besoin pour d’éventuelles questions à propos de votre commentaire.


  • * champ obligatoire 2000
Réagir
stub