cliquez ici pour accéder directement au début de l'article
Abonnez-vous

Recevez notre newsletter




Comment allumer les bougies de Shabbat

Comment allumer les bougies de Shabbat

Le disque du soleil descend sur l'horizon. L'instant est magique.

par
Guide pratique
 
1. L’heure d’allumage des bougies varie en fonction de la saison et du lieu, mais dans tous les cas, il devra être effectué  avant le coucher du soleil. Vous pouvez consulter une liste actualisée en ligne sur aish.fr. Vous pouvez vous procurer chez votre libraire juif des calendriers dans lesquels sont répertoriés tous les horaires d’allumage de l'année. Vous pouvez également en télécharger un gratuitement sur aish.fr. En l’absence de calendrier, vérifiez l'heure du coucher du soleil sur votre journal et soustrayez 18 minutes. Vous obtiendrez alors l’heure d’allumage des bougies. 
Toutefois, ceci est seulement l’heure conseillée a priori pour l'allumage des bougies. Si l’on n'a pas pu allumer les bougies 18 minutes avant le coucher du soleil, il est encore possible de le faire jusqu’à quelques minutes avant le coucher du soleil.
Mais soyez vigilants, car votre montre peut avoir du retard, et quoi qu’il arrive, il sera formellement interdit d'allumer les bougies après le coucher du soleil. 
La raison pour laquelle nous procédons à l’allumage des bougies quelques minutes plus tôt est d'éviter d’entrer dans Chabbat en retard. Imaginez un train quittant la gare. Si vous arriviez ne serait-ce qu’une minute en retard, vous le rateriez. 
Par ailleurs, même si la plupart des communautés allument les bougies de Chabbat 18 minutes avant le coucher du soleil, les coutumes locales peuvent varier. Par exemple, à Jérusalem, la coutume est de procéder à l’allumage 40 minutes avant le coucher du soleil. 
 
2. D’habitude, on utilise des bougies blanches, bien que n’importe quelle bougie puisse faire l’affaire, du moment qu'elles brûlent pendant deux à trois heures au minimum. N’utilisez pas des bougies de ‘Hanouka ou d'anniversaire, car elles se consument trop rapidement. 
 
3. Les bougies seront allumées à un endroit où elles peuvent être vues par les membres de la famille, à condition de ne pas être exposées ni au vent susceptible de les éteindre ou d’en accélérer la combustion, ni à la portée de jeunes enfants. (Les enfants ont plus d’une fois soufflé sur des bougies inconsciemment, comme si elles étaient sur un gâteau d'anniversaire !) 
 
4. Il faut toujours laisser les bougies brûler naturellement, sans les éteindre. Si pour une raison ou pour une autre, une bougie s'est éteinte avant d’avoir été complètement consumée, pas de panique, vous avez tout de même accompli la mitsva. 
 
5. Une fois les bougies allumées, les bougeoirs ne pourront pas être déplacés avant la fin de Chabbat. 
 
6. Une coutume répandue consiste à déposer quelques pièces dans une boite de tsédaka juste avant d’allumer les bougies. 
 
7. Par respect pour ce moment, les femmes mariées se couvrent les cheveux, généralement avec un foulard, avant d'allumer. 
 
8. Alors que les femmes reçoivent généralement le Chabbat avec l'allumage des bougies, les hommes quant à eux accueillent le Chabbat au cours de la prière à  la synagogue. 
 
La bénédiction sur les Bougies 
 
On fait tourner les mains trois fois au-dessus des flammes, en formant un cercle, comme pour ramener la lumière vers soi, puis on se couvre le visage au moment de réciter la bénédiction suivante : 
 
Baroukh ata Adonaï, élohénou mélekh ha’olam, acher kidéchanou bémitsvotav, vétsivanou léhadlik ner chèl Chabbat. 
(Béni sois-Tu, Hachem, notre Dieu, Roi de l’univers, qui nous as sanctifié par Tes commandements et nous a ordonné  d’allumer la lumière du Chabbat.)
 
Après avoir récité  la bénédiction, beaucoup de femmes se réservent un moment pour remercier Dieu de ses nombreux bienfaits, que ce soit la santé, la prospérité  et la joie dont elles sont témoins dans leur quotidien.
 
Par ailleurs, la prière spéciale ci-dessous, composée par des femmes et pour les femmes, peut être récitée à ce moment : 
 
Que ce soit de Ta volonté, Hachem, mon Dieu et Dieu de mes pères, de m’accorder Tes faveurs (ainsi qu’à mon mari, mes enfants, mon père et ma mère) et à tous mes proches. Donne-nous, ainsi qu’à tout le peuple d’Israël, une bonne et longue vie ; souviens-Toi de nous pour le bien, octroie-nous la bénédiction, le salut et la miséricorde. Répands sur nous d’abondantes bénédictions et affermis notre foyer en faisant résider Ta chekhina parmi nous.  Accorde-nous le mérite de faire grandir nos fils  et nos petits-fils afin qu’ils deviennent des Sages perspicaces, aimant Dieu, craignant Dieu, des hommes véritables, une descendance sainte, attachés à Dieu, éclairant le monde par la Thora et les bonnes œuvres et par toute action du service divin. De grâce, agrée ma supplique à cet instant, par le mérite de Sarah, Rivka, Ra’hel et Léa, nos matriarches et fait rayonner notre lumière afin qu’elle ne s’éteigne jamais. Fais briller Ta face et nous serons sauvés. Amen. 
 
C’est un moment propice pour parler à Dieu. Exprimez donc tous vos souhaits et demandez tout ce que vous désirez. Il veut entendre vos prières.  En ramenant les mains des flammes vers vous, vous amenez la spiritualité  et la sainteté du Chabbat dans votre foyer et dans votre vie.
Dans le judaïsme, le chiffre trois représente l'engagement et la puissance. Quand un acte positif est réalisé  trois fois, se créé alors un terrain favorable pour cette abonne action à l’avenir. A l’inverse, quand un acte négatif est accompli trois fois, une certaine désensibilisation se produit, une sorte d’engourdissement vers le négatif. 
 
En général, la bénédiction est prononcée avant d’effectuer l'acte (par exemple, on récite d’abord le kidouch, puis on boit le vin), mais dans ce cas, l’ordre est inversé (selon la coutume ashkénaze). La raison à cela est qu'une fois la bénédiction prononcée, on accepte de facto l’entrée du Chabbat. On ne peut donc plus ensuite allumer de feu ni gratter une allumette. Ayant inversé l’ordre, on se couvre les yeux pendant la bénédiction, de sorte qu’après la récitation de celle-ci, on les ouvre comme si nous percevions l'accomplissement de ce commandement pour la première fois. 
 
L’allumage des bougies : Questions-Réponses 
 
Qui allume ? 
 
La femme mariée allume en général pour toute sa famille, à moins qu’elle n’en soit empêchée pour une quelconque raison. Dans ce cas, c’est son mari, ou l’aîné des enfants, qui allumera à sa place.  Les hommes ou les femmes célibataires doivent allumer les bougies indépendamment, si leurs  mères ne pensent pas à  les acquitter au moment de l’allumage. Un invité peut être acquitté par l’allumage de son hôte. 
 
Combien de bougies doit-on allumer ? 
 
Il existe différentes coutumes à ce propos. Certaines personnes allument une bougie lorsqu’elles sont célibataires, et deux, une fois mariées. D'autres allument systématiquement deux bougies. Les parents ajoutent généralement une bougie pour chacun de leurs enfants (une maison qui abrite une famille nombreuse a tendance à ressembler à un petit brasier !)  La coutume la plus répandue consiste à allumer deux bougies, une pour se «  souvenir » du Chabbat et une pour «  observer » le Chabbat (Dieu prononça ces deux commandements fondamentaux du Chabbat dans un même souffle, lorsqu’Il donna les Dix commandements). 
 
Que faire si nous ne sommes pas à la maison le vendredi soir ? 
 
Allumez vos bougies à  la maison si vous y retournez pour dormir, dans la mesure où elles seront encore allumées à  l’heure de votre retour. Dans le cas contraire, allumez vos bougies à la maison et restez-y jusqu'à  la tombée de la nuit, puis vous pourrez quitter votre domicile pour votre dîner à l’extérieur.  (Si vous craignez de laisser des bougies allumées sans surveillance, il suffit de les allumer dans un évier qui sera inutilisé pendant le Chabbat !) 
 
Que faire si je ne peux rentrer à la maison à temps avant le coucher du soleil pour allumer ? 
 
Certains pourraient croire que l’allumage des bougies de Chabbat est important au point qu'il vaille mieux les allumer en retard que pas du tout. C’est faux. Il est préférable de ne pas les allumer plutôt que de transgresser l'interdiction d’allumer du feu le Chabbat. Essayez simplement d’organiser votre vendredi après-midi le mieux possible afin ce pouvoir être chez vous à l'heure pour l’allumage. 
 
Que faire en été lorsque l’heure d’allumage des bougies tombe si tard ? Sommes-nous censés commencer notre repas du vendredi soir à 21h30 ? 
 
Il est permis d’accueillir le Chabbat plus tôt. Cela, simplement en allumant les bougies ou en acceptant oralement l’entrée du Chabbat à  l’heure souhaitée. Il est possible de recevoir le Chabbat au plus tôt une heure et quart avant le coucher du soleil. De nombreuses communautés accueillent le Chabbat tôt pendant les mois d'été, lorsque le soleil se couche très tard, de manière à ce que les enfants puissent être à table le vendredi soir. Les offices du vendredi soir en été sont souvent doubles : le premier pour ceux qui accueillent le Chabbat tôt et le second pour ceux qui l'accueillent à l’heure du coucher du soleil.  Ayez à l'esprit qu’il ne s’agit pas d’une « heure et quart » sur votre montre. Le jour juif – du lever au coucher du soleil – est divisé en 12 parties égales. Peu importe la durée de la journée, chaque douzième est considéré  comme « une heure ». C'est un peu compliqué. Demandez de l’aide à un rav pour ces calculs mathématiques.  Attention : une fois les bougies allumées, même s’il reste une heure avant le coucher du soleil, c’est considéré comme « Chabbat » pour vous à tous égards. (Ceci ne signifie pas que le Chabbat sortira plus tôt. Le Chabbat peut commencer plus tôt, mais ne peut jamais finir prématurément.) 
 
Que faire si je n’ai pas de bougeoirs ? 
 
Collez deux bougies (en faisant fondre de la cire) sur une assiette ou sur un plateau recouvert d'un papier d'aluminium épais et allumez-les !  Est-il possible de déplacer les bougeoirs après l’allumage ?  Les objets qui ne sont pas utilisés le jour du Chabbat ne peuvent pas être déplacés. Ces objets font partie d’une catégorie appelée mouktsé, qui signifie "mis de côté". Puisque nous n'utilisons pas d'allumettes, de bougies, ni tout ce qui a trait à l’allumage ou à l’extinction du feu le jour du Chabbat, ces objets ne peuvent être déplacés. Prenez soin d’allumer les bougies à un endroit où vous pourrez laisser les bougeoirs, pour toute la durée du Chabbat, sans être gêné.

Publié: 6/11/2011


Vous avez aimé cet article? Aidez nous à en faire d’autres. Aish.fr
ne peut exister sans le support de ses lecteurs.

Vos réactions : 1

(1) bruno sandra, April 14, 2012 1:25 PM

je ne suis pas juif et il n'yapas de communauté qui le pratique.

je ne suis pas juif,est ce qu'il ya de grande bénédiction, qui nous sont attribuer l'orsque nous pratiquons le shabbat.je suis que fillancée le mariage est pour bientot ,est ce que je peut pratiquer le shabbat et si mon fillancée ne le pratique pas.

Réagir à cet article :

  • Afficher mon nom ?

  • Votre adresse mail restera privée. La rédaction en a besoin pour d’éventuelles questions à propos de votre commentaire.


  • * champ obligatoire 2000
Réagir
stub