cliquez ici pour accéder directement au début de l'article
Abonnez-vous

Recevez notre newsletter




Voie n°13 : Réfléchir avant d'agir

Voie n°13 : Réfléchir avant d'agir

Trop réfléchir ne vaut rien, ni réfléchir trop peu. Comment trouver la juste mesure?

par
Plus...

Constamment à la recherche de résultats rapides, l'homme a tendance à décider vite. Mais à côté de ceux qui se précipitent en dépit du bon sens pour se débarrasser des décisions qu'ils ont à prendre, il y a ceux qui retournent la question interminablement par manque de confiance dans leur capacité de décision. Entre les deux, il doit se trouver un moyen terme. La prise de décision est une démarche très sérieuse. Nous ne savons que trop les remords engendrés par une décision insuffisamment réfléchie.

Vous-même, comment procédez-vous pour prendre une décision ? Analysez-vous ? Improvisez-vous ? Envisagez-vous les conséquences ? Pesez-vous les arguments ou jouez-vous à pile ou face ?

Notre vie est faite d'une foule de décisions à prendre, dont chacune mérite attention. Les 48 voies nous enseignent le moyen de faire nos choix beyichouv, c'est à  dire " en se posant " Pour commencer, il faut bannir la précipitation, rester froid, considérer la question sous tous ses angles et peser tous les éléments. Cette attitude, si vous l'adoptez, vous donnera une plus grande assurance face aux questions importantes et renforcera votre confiance dans votre jugement.

Les quatre étapes de l'approche d'un problème

Analyser un problème quel qu'il soit, signifie étudier les concepts et les faits qui le constituent. Souvent, il est bon de laisser tous ces éléments décanter et d'y revenir après un certain temps. Les sages nous enseignent que tout ce qui se présente à notre esprit doit être analysé en quatre étapes. Ce processus est métaphoriquement comparé à la culture du blé, la sagesse étant à l'âme ce que la nourriture est au corps.

Labourer : La naissance d'une pensée ou d'une idée est comme la terre qui est retournée.

Semer : Quand la pensée ou l'idée se précise et germe, elle est comme la graine qui a été semée.

Récolter : Quand l'idée est comprise, elle est comme le blé qui est moissonné.

Digérer : Lorsque l'idée est intégrée dans votre vie, elle est une nourriture pour votre âme

Nous aspirons tous à  grandir. Rav Yoizel de Novardok disait : " L'homme veut devenir un savant et une sommité du jour au lendemain et en plus dormir cette nuit-là ! " Mais grandir est un long processus. L'analyse est pour cela le meilleur outil, car elle vous oblige à utiliser vos ressources et à agir de manière adaptée.

Compte tenu de tout ce que nous souhaitons accomplir et du peu de temps dont nous disposons pour cela, mettre les problèmes à plat pour les examiner est la meilleure approche possible.

Les sept outils de l'analyse Outil n°1 Le bilan nocturne

Avant de dormir, passez en revue les événements du jour. Voyez ce que vous avez appris, puis projetez-vous dans le futur afin de prévoir ce à quoi vous devrez faire face le lendemain, dans une semaine ou dans un mois. Cela demande énormément de discipline, mais ne vous découragez pas car ce processus vous ouvrira des perspectives inattendues.

Faites également cette mise au point avant chaque chabat, chaque Roch 'hodech et chaque Roch hachana, et pourquoi pas avant chaque anniversaire ou chaque événement important de la vie. Suivez cette ligne de conduite toute votre vie. Revenez sur certains de vos actes passés et anticipez sur ce que vous ferez plus tard. Ce serait trop bête de passer à côté de votre existence sans savoir où vous allez ni comment vous y arriverez.

Outil n°2 Rendre ses idées plus concrètes

Au cours de l'existence, il nous arrive parfois de toucher du doigt la vérité. Dans ces moments, nous prenons conscience de ce que signifie être un ami, de la mauvaise voie dans laquelle nous sommes ou de ce que nous recherchons exactement. Nous pensons alors que ces moments de lucidité vont nous transformer à jamais, mais malheureusement rien ne bouge car nous ne faisons pas le travail de concrétiser l'idée. Et bien souvent, l'idée et son effet s'évanouissent.

L'analyse est le processus par lequel nous concrétisons les idées. Elle nous permet d'imaginer le moyen de les mettre en action. Si par exemple, vous souhaitez vous engager dans une cause, mettez au point un plan bien construit sinon vos bonnes intentions risquent de rester stériles.

Quand vous êtes dans une impasse, prenez le temps de réfléchir. Essayez de comprendre pourquoi vous en êtes là. Faites le tour de la question et méfiez-vous de la solution la plus rapide et la plus simple.

Outil n°3 Réfléchir avant de parler

Dans le Livre des proverbes, le Roi Salomon conseille : " Ne te hâte pas de répondre. " Une réflexion prudente garantit une réponse sage.

La critique contre nous est ce qui nous fait réagir avec le plus de vivacité. Mais les réactions impulsives qui sont une sorte de mécanisme de défense ne sont pas forcément efficaces.

Avant de réagir, prenez le temps de réfléchir à ce qui s'est passé et à sa véritable signification.

Quand on vous insulte ou vous blesse, ne réagissez pas à chaud. Vous êtes naturellement sur la défensive mais prenez garde à ne pas prononcer des paroles que vous regretteriez. Avant de répliquer, comptez jusqu'à 10 et allez-y.

Lorsqu'on vous pose une question, réfléchissez avant de répondre. N'ayez pas honte de dire je ne sais pas. Quand on vous demande votre avis, sachez dire je ne suis pas sûr, il me semble. On ne vous en estimera que davantage.

Outil n°4 Analyser l'information

Quand vous lisez ou entendez une chose, entraînez-vous à résumer l'idée centrale en quelques mots. Si vous ne prenez pas le temps d'analyser ce que vous avez appris, vous ne ferez que suivre bêtement les idées de l'autre. Si cela vaut la peine de passer du temps à apprendre, il est encore plus indispensable de prendre le temps d'analyser.

Evaluez ensuite les implications de ce que vous avez appris. La méthode la plus efficace est piocher dans une liste de questions types :

Les sources sont-elles objectives ?

Quelles sont les preuves apportées ?

Quel est l'aspect que je ne comprends pas ?

Quelles sont les implications ou les conséquences dans ma vie personnelle ?

Formalisez le processus. Posez-vous des questions du type quoi, comment, où, pourquoi ? Sur une feuille, notez les pour et les contre. Cela vous fera avancer dans une direction constructive. Toutes ces questions aiguiseront votre sens de l'analyse et vous aideront à concrétiser ce que vous avez appris. Au début, ce processus vous semblera fastidieux, mais une fois que vous le maîtriserez, il deviendra automatique et vous serez capable d'analyser ce que vous apprenez à la vitesse de l'éclair et par conséquent de prendre des décisions plus rapidement.

Outil n°5 Se mettre en condition

Analyser avant d'être confronté au problème vous donnera plus d'assurance le moment venu. Avant d'être face à une situation risquée - entrevue avec un employeur, réunion de famille, etc. - considérez à l'avance ce que vous aurez à affronter et mettez-le en scène. Fabriquez-vous des petites formules clé qui, dans le feu de l'action, vous rappelleront votre véritable but. La simulation est également un bon moyen de mise en condition. Vous serez ainsi en confiance et personne ne pourra vous mettre en difficulté.

Outil n°6 Prendre le temps

Pour voir clair, il faut parfois prendre de la distance par rapport à une situation et y revenir un peu plus tard. Certaines personnes vont se coucher avec des problèmes et se réveillent avec des solutions. Si vous sentez que vous butez, faites un break et reprenez le problème plus tard, plus détendu. Des solutions se feront jour d'elles-mêmes.

Il n'y a pratiquement pas de problème qui n'ait sa réponse. De plus, vous avez beaucoup plus de bon sens et de ressources que vous ne le pensez. Demandez à vos amis des conseils et à D. son aide ; la clarté de vue viendra.

Outil n°7 Faire face tout en avançant

Imaginez que vous avancez sur une corde tendue au-dessus des chutes du Niagara. Alors que vous progressez centimètre par centimètre, vous remarquez qu'un fou dangereux se rapproche de vous. Il ne s'agit plus alors simplement d'éviter la chute mais également d'échapper à ce fou.

C'est un peu comme cela dans la vie. Chaque pas que l'on fait a de réelles conséquences et en même temps il faut avancer. Prenez les meilleures décisions possibles, mais sans cesser d'avancer pour faire face aux nouveaux problèmes qui se présentent.

En quoi l'analyse est un élément de la sagesse ?

Nous cherchons tous à grandir, mais il faut être conscient que cela demande du temps et des efforts.

Il faut apprendre à évaluer les situations. Vous prendrez de meilleures décisions et vous acquerrez de la confiance.

Il ne sert à rien de trop hésiter comme il ne sert à rien de se lancer d'emblée dans l'analyse car l'afflux des informations risque de vous désorienter.

On a tous des hauts et des bas, de bons et de moins bons jours, alors prenons garde à ne pas agir à l'instinct.

Il faut apprendre à distinguer entre la réalité et ses propres états d'âme.

Enfin, il faut savoir pour quoi l'on vit et y réfléchir soigneusement, de crainte de mener une vie superficielle.

Plus...
Vous avez aimé cet article? Aidez nous à en faire d’autres. Aish.fr
ne peut exister sans le support de ses lecteurs.
Les opinions exprimées dans la section « Vos réactions » n'engagent que leurs auteurs. Vos commentaires sont soumis à modération, veuillez rester courtois.

Réagir à cet article :

  • Afficher mon nom ?

  • Votre adresse mail restera privée. La rédaction en a besoin pour d’éventuelles questions à propos de votre commentaire.


  • * champ obligatoire 2000
Réagir
stub