cliquez ici pour accéder directement au début de l'article
  • Lecture de la Torah: Noah
Abonnez-vous

Recevez notre newsletter




Voie n°5 : Le pouvoir de la crainte

Voie n°5 : Le pouvoir de la crainte

Il est parfois bon de se sentir petit.

par
Plus...

Le pouvoir de la crainte

Un paysage grandiose, un ciel de pourpre et d'or dans le soleil couchant. Pendant un long moment vous restez comme pétrifié devant ce spectacle magnifique. Puis, levant les yeux vers le ciel et ses milliers d'étoiles, vous vous sentez métamorphosé, transporté par un sentiment de crainte mêlé de déférence.

L'expression hébreue Béaima qui signifie littéralement " avec terreur " désigne l'état d'esprit fait de crainte et de respect face à un objet redoutable. Cette impression si intense qu'elle vous paralyse peut également être très exaltante. Nous connaissons tous cette émotion que procure par exemple le spectacle de la galaxie. Il en émane une telle impression de beauté et de puissance qu'à nos yeux, la plus petite étoile a l'éclat d'un soleil. Face à cette force terrible, nous sentons toute notre insignifiance, notre faiblesse et notre mortalité.

Pourtant, loin de nous angoisser, cette sensation a le pouvoir de nous inspirer car elle nous fait toucher à l'absolu. La conscience de cet état est une incroyable source d'énergie. Celui qui connaît le secret du sentiment de crainte et sait en tirer parti, bénéficie tous les jours de l'énergie qu'il contient.

Retenir l'émotion

Nous avons tous connu ces instants sublimes, où la nature nous éblouit de sa beauté et de sa force : la mer déchaînée, la violence d'un ouragan, la majesté des montagnes, le talent d'une personne, etc. Malheureusement, nous laissons trop vite passer cette émotion pour retrouver notre routine.

L'idéal est de retenir l'émotion pour puiser et réutiliser l'énergie qu'elle porte en elle. Alors, la prochaine fois que ce sentiment de crainte se manifestera, et quelle qu'en soit la cause, énoncez ce que vous ressentez. Dites à haute voix : j'éprouve un sentiment de crainte ! Instantanément, un frisson vous parcourera et vous vous sentirez décoller. Vous aurez de cette manière donné vie à une abstraction à laquelle vous pourrez vous référer utérieurement.

L'étape suivante consiste à se rejouer mentalement l'impression vécue. Profitez par exemple d'un embouteillage pour vous projeter intérieurement le film de ce moment d'intensité unique. Tout à coup, le monde change de couleur, vous êtes sur une autre fréquence. Qui a parlé d'embouteillage ?

Prendre du champ

Votre voisin vous a traité d'imbécile, votre patron vous casse les pieds, vous êtes dans un bouchon. Tout cela a de quoi vous dégoûter de la vie.

Du calme ! Il y a un remède. Prenez l'air. Faites un tour ce soir sous les étoiles. L'immensité  du ciel redonnera à vos problèmes leur véritable dimension. En rentrant, vous serez rechargé et presque honteux de vos petits soucis.

L'exaltation que le sentiment de crainte porte en lui renverse les limites physiques et vous propulse dans une dimension de beauté, de grandeur et de puissance, où le rapport moi contre les autres n'existe plus. Votre champ de vision s'élargit et vous êtes seul avec vous-même. Alors pourquoi se prendre la tête ?

La crainte a ce pouvoir de nous hisser au-dessus de nous-mêmes, et c'est pourquoi en temps de crise ou de grand bonheur, tant d'individus arrivent à se surpasser. La crainte engendre l'amour d'autrui et écarte la petitesse.

L'émotion tranquille

Même un petit événement peut être porteur d'exaltation. Lorsque après un orage, la nature au dehors scintille de pluie, tout est si apaisé qu'on croirait le temps suspendu.

Méditer sur ces charmes tout simples a le pouvoir de nous élever au-dessus de nous-mêmes. Et c'est un état auquel nous pouvons accéder à tout moment : lors d'une promenade en forêt, à la vue d'un joli cours d'eau, au son d'une musique, d'un rire d'enfant.

Pourquoi ne pouvons-nous éprouver cette émotion en permanence ? Tout simplement parce que l'émerveillement d'hier est devenu l'ennui aujourd'hui. Voyez comme les enfants s'émerveillent de tout. Ca n'est qu'à la longue, qu'ils s'habituent à ce qu'ils ont constamment sous les yeux, visages, lieux, idées. La vie devient banale. Pourtant qui a dit que grandir signifiait devenir insensible ?

Cessons de voir le monde avec indifférence. En regardant les êtres, pensons au miracle que toute vie représente. La parole, les sons arrangés en mots par les lèvres, les vibrations du larynx qui produisent ces sons, le cerveau qui transforme l'idée en mouvements musculaires. Sans parler de l'infiniment petit qui régit tout ce système.

Ne serait-ce que quelques secondes, retenez l'enchantement. Appréhendez les choses dans leur véritable dimension et non pas comme des évidences. Essayez et vous serez réceptif à l'impensable potentiel de la vie.

Inutile d'aller très loin pour expérimenter ces moments. L'émotion est perceptible partout, à tout moment. Tout peut être source d'extase, il suffit de savoir regarder. Rien ne peut être banal dans l'existence quand on est conscient qu'une forêt est le résultat d'une simple petite graine.  
Le monde qui nous entoure est exaltant, mais il faut y être attentif. Vivre signifie être en éveil, garder les yeux ouverts sans jamais être indifférent ou blasé, s'interroger sur le monde. Si vous prenez la vie dans ce sens, tout sera différent, jusqu'à vos rapports avec les autres. Exit la petitesse et la faiblesse. Vous serez un homme (une femme).

Optimiser son potentiel

On s'extasie devant la beauté  et la puissance du guépard, devant la rapidité de tel ou tel super-ordinateur, mais que dire de l'être humain et de son extraordinaire potentiel spirituel ? La création de l'être humain à l'image de D.ieu signifie que chaque homme a des pouvoirs divins et qu'il peut grandir et imiter le Créateur. Cette capacité n'est-elle pas encore plus admirable ?

Le Roi David a écrit :

" Quand je regarde vers le ciel, je me dis : Qu'est l'homme pour que Tu te souviennes de lui ? Qu'est toute l'humanité pour que Tu lui prêtes attention ? Et pourtant Tu l'as fait juste un peu inférieur à D.ieu Lui-même. "

Soyez aussi ébahi face à  vous-même que vous le seriez devant un volcan. Vous renfermez une énergie formidable. Il vous suffit de l'exploiter. Pensez-y ! Prenez conscience de ce potentiel et admirez votre capacité à faire bouger le monde, à l'englober, à l'appréhender, à créer des machines volantes qui permettent à l'homme d'atteindre les étoiles.

Ne jamais se sous-estimer et ne jamais se voir tel qu'on est mais tel qu'on pourrait être. Pensez que vous êtes capable de résoudre les problèmes au lieu de vous en plaindre. Vous pouvez détruire le monde aussi bien que le créer.

Employez cette énergie de manière positive. Si vous devez faire face à une échéance quelconque, si vous devez prendre la parole devant une assemblée, faites d'abord un tour sous les étoiles. Cela vous apaisera et vous donnera le recul nécessaire. Le monde vous tend les bras. Saisissez l'occasion et vivez ! 
Ayez toujours conscience de ce pouvoir prodigieux que vous recélez et que les autres aussi recèlent. Cela vous permettra de toujours les traiter avec respect et déférence, tout comme il faut vous considérer vous-même.

L'ultime source de crainte

Le raccourci pour parvenir à la crainte est de se rendre directement à la source. La raison première de toutes les merveilles de l'univers est la force transcendante et éternelle du D.ieu qui les a créées. Si ces créations sont à ce point extraordinaires, songez à la prodigieuse puissance qui les a engendrées !

Imaginez tout ce que D.ieu fait pour vous au jour le jour et vous constarez que Son intervention dans votre vie est de tous les instants. Si vous ne sentez pas cette proximité, alors désolé, mais vous êtes à côté de la plaque. La réalité de ce monde n'a rien de banal ou de routinier. Nous touchons à l'infini à chaque instant de notre existence.

Quand on sait qu'il y a un D.ieu qui créé et prodigue, la perspective est différente. D'autres voies s'ouvrent devant nous, d'autres dimensions surgissent.

D.ieu est en quelque sorte notre D.ieu personnel. Il a une conscience de notre être particulier et nous sommes comme devant Lui. C'est par le biais de la beauté et du génie de ce monde qu'Il communique avec nous. Présent et disponible, Il nous dit : " Mon enfant, Je t'aime. Je t'ai crée pour te donner te faire jouir des plaisirs de ce monde. Explorons-le ensemble. "

Alors, debout ! Reveille-toi ! Le Créateur de l'univers t'aime ! La Torah est son message personne. Considère-la avec crainte.

Si vous receviez un message secret venu du fin fond de l'espace, est-ce que ce ne serait pas exaltant ? Est-ce que vous ne feriez pas tout pour en découvrir l'origine et le sens ? Conscients ou non, chacun de nous recherche cette expérience religieuse, ce moment où l'on reconnaît D.ieu et où l'on entre en relation avec Lui.

La crainte de D.ieu est la conscience de mon insignifiance par rapport à sa grandeur inouïe. Alors, se faire du souci pour une voiture, pour une feuille de paye, devient dérisoire. Lorsque vous sentez la présence de D.ieu, vous êtes transporté, arraché du sol, en prise avec l'éternité.

La prière est notre moyen de communiquer avec ce D.ieu, Maître de toute la Création. Chaque fois que vous prononcez une bénédiction, n'oubliez pas à Qui vous vous adressez.

La conscience du juif doit le porter à réfléchir au sens de toutes ses actions : Pourquoi fais-je ceci ou cela ? Sondez votre cœur avant d'agir : le fais-je pour moi ou pour mon Créateur ? Avant de manger, de partir au travail, de vous distraire, ayez la pensée que vous le faites pour D.ieu

C'est ainsi qu'il faut avancer : la tête dans les étoiles et les pieds sur terre.

En quoi la crainte est-elle un élément de la sagesse ?

En libérant des forces enfermées en nous, la crainte a le pouvoir de bousculer notre paresse et de nous sortir de notre platitude. La petitesse est dans la nature humaine. La crainte nous bouscule et nous tire vers le haut. La vérité ici-bas est que rien ne va de soi. Pour qui sait la valeur de chaque moment, la vie est une suite d'émerveillements. Il faut concrétiser ses expériences pour pouvoir retrouver ce sentiment à tout moment. Recherchez les plus infimes motifs d'exaltation. Tout est infiniment grand et admirable en ce monde. Ce sentiment de crainte issu de la vie quotidienne vous permet d'accéder à D.ieu Quand vous aurez senti le pouvoir et le bonheur que procure la Vérité, vous aurez acquis le vrai sentiment de crainte. Faites donc une petite ballade nocturne, c'est dans les étoiles que vous trouverez votre chemin !

24/10/2011

Plus...
Vous avez aimé cet article? Aidez nous à en faire d’autres. Aish.fr
ne peut exister sans le support de ses lecteurs.
Les opinions exprimées dans la section « Vos réactions » n'engagent que leurs auteurs. Vos commentaires sont soumis à modération, veuillez rester courtois.

Vos réactions : 1

(1) De Backer, October 31, 2013 8:35 PM

Je me suis reconnue

Voilà, je voulais juste dire... qu'en lisant ce message très et très bien écrit. Je me suis reconnue.... Alors croire c'est une chose acquise pour moi c'est le cas et pour certain presqu'acquit... je fais la liaison par fantaisie...
J'apprécie ce beau message... Mais que faire quant, vous êtes face à qlq'un qui soit si inquiet... qu'il ne peut pas s'émerveiller parce que... sachant qu'il faut se méfier de tout le monde. Enfin, je ne suis pas clair... Je sais ...désolée... Que dois-je faire...?

Réagir à cet article :

  • Afficher mon nom ?

  • Votre adresse mail restera privée. La rédaction en a besoin pour d’éventuelles questions à propos de votre commentaire.


  • * champ obligatoire 2000
Réagir
stub