cliquez ici pour accéder directement au début de l'article
  • Lecture de la Torah: Yitro
Abonnez-vous

Recevez notre newsletter




Comment tenir ses bonnes résolutions?

Comment tenir ses bonnes résolutions?

Ou tout au moins leur faire passer le cap fatidique du mois de janvier…

par
Plus...

La plupart des gens prennent de bonnes résolutions à l'approche du Nouvel An, que ce soit à la veille de Roch Hachana ou de la nouvelle année civile. Mais il faut bien reconnaitre que seule une petite minorité réussit finalement à respecter ses engagements au-delà du mois de janvier ! Certes, l'effervescence des fêtes est propice à tirer des plans sur la comète et à opter avec enthousiasme pour le changement dans tous les domaines. Il n'en reste pas moins que les beaux engagements fondent comme neige au soleil au fur et à mesure que le calendrier s'éloigne des douze coups de minuit !

Or nous voilà au mois de janvier : nous nous trouvons dans les starting-blocks du changement ! C'est le moment idéal pour s'atteler à nos bonnes résolutions. De nombreuses études ont souligné que les personnes qui prenaient soin d'appliquer leurs nouvelles habitudes dès le premier mois de l'année avaient de bien meilleures chances de les maintenir pendant les onze mois suivants.

La tradition juive nous offre de nombreuses recettes pour consolider nos bonnes pratiques au-delà des départs toujours enthousiastes. Même si vous n'avez pas encore décidé d'un challenge particulier pour 2014 (ou 5764…), les conseils qui suivent vous donneront tous les outils nécessaires pour passer la meilleure année qui soit.

1. Un brin de prévoyance!

Le célèbre poème juif "Une femme vertueuse" décrit la femme idéale. Elle n'est pas seulement épouse et une mère : si elle est altruiste et active, c'est aussi une femme d'affaires infatigable. Selon de nombreux commentateurs, cette description est une allégorie du peuple juif. L'une des plus remarquables qualités de la femme vertueuse est sa clairvoyance, comme on le lit dans le verset : "Elle pense à un champ, et [immédiatement] l'achète" (Proverbes 31:15). Au milieu de ses multiples activités, elle prend le temps de s'arrêter, de réfléchir et planifier à l'avance le chemin qu'elle veut tracer.

La tradition juive encourage ce type de prévision : consacrer régulièrement un certain temps – le rythme peut être annuel, mensuel ou hebdomadaire – pour penser à ses objectifs et les concrétiser dans la vie réelle, en établissant des plans détaillés pour les atteindre. Ces moments de réflexion sont très utiles pour augurer le remplacement des vieilles habitudes par de nouvelles. Dans quelles situations avons-nous le plus de difficulté à mettre en œuvre votre nouveau comportement ? Que peut-on faire quand on sent que l'on retombe dans les vieux schémas ? Ce genre d'exercice, régulièrement renouvelé, fait que nos résolutions passent de l'état de chimères à celui d'objectifs concrètement réalisables.

La science contemporaine a donné un nouvel écho à cette sagesse populaire. Les scientifiques ont prouvé que ce type de planification régulière et détaillée donne des résultats beaucoup plus probants que les vagues desseins inorganisés. Passez un peu de temps à réfléchir honnêtement à vos points forts et à vos faiblesses : essayer d'anticiper les difficultés que vous rencontrerez, et de bâtir des stratégies qui vous aideront à atteindre progressivement vos objectifs.

2. Jouer la carte auto-efficacité!

Pendant que vous cogitez sur vos projets, réfléchissez aussi aux raisons qui vous ont poussé à choisir telle ou telle résolution. A quel objectif plus général renvoient-elles ? Lorsque s'estompe la première excitation des grandes déclarations d'intention, il faut savoir que les objectifs plus larges dont nos résolutions font partie peuvent nous aider à maintenir notre cap, en donnant une plus grande force à nos comportements. Par exemple une personne qui veut perdre du poids dans l'année doit se demander pourquoi elle souhaite maigrir : pour être en bonne santé ? Pour avoir l'énergie nécessaire à l'entretien de sa famille? Quel genre de personne veut-elle finalement devenir ?

Lorsque nous reformulons nos résolutions en étapes vers nos objectifs ultimes, nous renforçons notre confiance dans le fait qu'il est possible de les atteindre. Dans le langage psychologique moderne, c'est ce qu'on appelle l'auto-efficacité : la conviction que nos objectifs sont accessibles, ce qui améliore grandement notre maîtrise de soi et notre capacité à réaliser nos ambitions.

En ce début d'année, ayons l'audace de nous poser les vraies questions. Quel est notre but dans la vie ? Qu'est-ce qui compte réellement à nos yeux ? Aborder ces questions essentielles nous motivera suffisamment pour respecter les étapes quotidiennes qui nous mèneront au plus près de notre objectif véritable.

3. Croire en la force de l'habitude

Le Talmud (Traité Guittine 52a) rapporte un épisode de la vie de Rabbi Méir, qui décida d'aider un couple, lequel se disputait régulièrement tous les vendredis soirs. Chaque vendredi après-midi, et ce pendant trois semaines, Rabbi Méir vint leur rendre visite et exerça son bon office en tentant d'estomper les divergences du couple et en les encourageant à ne pas se déchirer. Le Talmud indique qu'au bout de ces trois semaines, le couple avait perdu l'habitude de se disputer ; et de fait, leur problème d'entente fut ainsi résolu.

La Torah illustre ici un principe imparable : l'application de nouveaux comportements, ne serait-ce que pendant trois semaines, porte ses fruits de façon concrète en installant une routine salutaire. Donc si l'on réussit à passer outre la déstabilisante phase d'installation de nos nouveaux comportements, nous avons de grandes chances de modifier notre conduite de façon pérenne.

La science moderne emboite là encore le pas de la Torah, et reconnait que le fait se plier à de nouvelles habitudes formelles permet de générer des changements plus profonds. En effet, une habitude contourne la pensée consciente, et s'ancre notamment lorsque les voies neuronales de notre cerveau sont renforcées. L'activité du cerveau le long de ces voies est plus rapide que dans d'autres types de pensée, et elle devient donc notre mode de comportement par défaut. Il est ainsi possible de "reprogrammer" nos cerveaux et de créer ou renforcer des connexions neuronales différentes.

"Reprogrammer" de façon consciente la façon dont nous nous comportons prend habituellement plusieurs semaines d'effort. Or les chercheurs ont constaté qu'un délai de trois semaines environ – soit le laps de temps mentionné par le Talmud dans l'épisode de Rabbi Meir – suffit pour changer la structure de notre cerveau. Etre conscient que lorsque notre nouveau comportement deviendra habitude, nous n'aurons plus de difficultés à le respecter, nous aidera à surmonter les défis des débuts de réalisation.

4. Choisir un environnement propice

Il est explicitement écrit dans la Torah "Devant l'aveugle, tu ne mettras pas d'embuches" (Lévitique 19:14). Il est déjà suffisamment risqué d'entamer un nouveau régime ; nul besoin d'être assailli de tentations distillées par un environnement inadapté à nos bonnes résolutions. Peu importe le comportement que nous envisageons d'améliorer ou d'adopter, mieux vaut rester éloigné des situations tentatrices.

Mais la Torah nous enseigne aussi de nous trouver des mentors. "Fixe-toi un professeur et achète-toi un ami" (Maxime des Pères 1:06). Le fait de nous attacher aux personnes et aux communautés dont les comportements correspondent aux modèles que nous voulons suivre facilite l'atteinte de nos objectifs.

5. S’en remettre à Dieu

Finalement, même après avoir pris toutes ses précautions, il peut sembler difficile de passer le cap du mois de janvier (ou tout autre cap que nous nous serions fixé, quel que soit le moment de l’année ou l’étape de notre vie). Il y a des moments où on sent que rien ne marche comme on veut : atteindre nos buts nous semble soudain impossible.

Il y a trois mille ans, le roi David a saisi cette vérité. Il a pris conscience que sa seule chance de réussir était de faire appel à Dieu, et il a écrit des mots qui ont guidé les Juifs depuis lors : "Depuis les profondeurs je t'ai appelé, mon Dieu" (Psaumes 130:1).

Dans les temps anciens, certaines synagogues étaient creusées d'une véritable fosse, afin que les fidèles qui y priaient concrétisent les mots de cette supplication "Depuis les profondeurs". Agir ainsi, c'est-à-dire faire appel à Dieu en réalisant que la réussite n'est pas entre nos mains, nous rapproche du divin, et nous donne à la fois la force et la volonté d'atteindre nos buts.

Quand les choses se corsent, essayez d'établir un dialogue avec Dieu, qu'il soit formel ou informel, à votre guise. Habituez-vous à l'idée de demander à Dieu qu'Il vous aide à respecter vos bonnes résolutions. Ce dialogue permet de clarifier exactement ce que nous essayons de faire et pourquoi, et il peut aussi nous fournir l'énergie et la force spirituelle nécessaires pour atteindre nos objectifs.

Plus...
Vous avez aimé cet article? Aidez nous à en faire d’autres. Aish.fr
ne peut exister sans le support de ses lecteurs.
Les opinions exprimées dans la section « Vos réactions » n'engagent que leurs auteurs. Vos commentaires sont soumis à modération, veuillez rester courtois.

Vos réactions : 3

(2) elcaramanchon, December 30, 2014 7:03 PM

Merci pour cet éclairage que vous nous proposez de partager. Il faut reconnaître que ça n'est pas facile de "corriger" certains travers de notre comportement. Merci.

(1) lex effa, January 7, 2014 5:30 PM

mercie rav saoul de me vraimrent guider dans cette recherche personnelle de D.ieu je peux vous demander une benediction en ce debut d'annee 2014 afin que je sorte de cette tenèbre dans laquelle je suis plomgée pendant ces 2derniè

mercie rav saoul de vraiment me guider dans cette recherche presonnelle du vrai D.ieu .je voudrais vous demandersi cela est possible une benediction en ce debut d'année 2014 afin que je sortes de cette tenèbre dans laquelle je suis pendant ces 3 dernières années

Anonyme, January 2, 2015 3:57 PM

1

Ah une petite prière, une bénédiction ne seront pas superflues oh! non ! Merci

Réagir à cet article :

  • Afficher mon nom ?

  • Votre adresse mail restera privée. La rédaction en a besoin pour d’éventuelles questions à propos de votre commentaire.


  • * champ obligatoire 2000
Réagir
stub