cliquez ici pour accéder directement au début de l'article
Abonnez-vous

Recevez notre newsletter




Le talit… Des fils de lumière

Le talit… Des fils de lumière

Découvrons ensemble le talit et les tsisit qui recèlent de nombreux secrets.

par
Plus...

Lors du premier congrès sioniste qui se tint à Bâle en août 1897, c’est le Talit qui fut choisi comme futur drapeau d’Israël. Déjà en 1864, après une visite à Jérusalem, l'écrivain autrichien Ludwig Frankl, évoquait dans un poème intitulé "Terre de Juda" l'idée que les couleurs nationales sont le bleu qui rappelle l’horizon infini et le blanc symbole de la pureté.

Il est écrit dans les Nombres XV, 38 : "Parle aux enfants d'Israël, et tu leur diras de se faire des tsitsit aux coins de leurs vêtements, dans toutes leurs générations, et ils mettront sur le coin de chaque tsitsit un fil de tehelet". On lit également dans le Deutéronome XXII, 12 : "Tu mettras des franges aux quatre coins du vêtement dont tu te couvriras."

La place nous manque pour donner ici toutes les significations philosophiques de ce précepte.

Je suis l’Éternel votre D.ieu

La plupart des commandements de la Tora sont donnés sans explication précise. Cependant celui-ci est l’un de ceux, peu nombreux, pour lequel une raison particulière est donnée. En effet la Tora stipule clairement : "Afin que vous vous rappeliez tous les commandements de Dieu, et les réalisiez, et que vous ne suiviez pas les désirs de vos cœurs et de vos yeux pour vous laisser entraîner à l’infidélité. Vous vous souviendrez ainsi de Mes commandements, vous les mettrez en pratique, et vous serez saints pour votre Dieu. Je suis l’Éternel, votre Dieu, qui vous a fait sortir du pays d’Égypte, pour être votre Dieu. Je suis l’Éternel, votre Dieu" (Nombres XV:39-41).

Des chiffres et des lettres

Rachi, commentant ces versets, fait observer que la guematria, la valeur numérique, du mot tsitsit est de 600. Ajoutez-y les 8 fils et les 5 nœuds qui forment chaque fils et vous obtenez le nombre de 613 mitzvot. Les huit fils de chaque tzitsah nous rappellent les sept ciels, plus notre terre. Ceci signifie que D.ieu règne suprêmement sur tous les cieux et sur la terre.

Les quatre coins de du Talit, nous rappellent que la Providence Divine s'étend aux ‘’quatre coins’’ de l’univers et qu'il n'est point de lieu où D.ieu soit absent, et où nous soyons exemptés de nos obligations envers Lui.

Notre relation à D.ieu et aux hommes implique une attitude où le cœur a une place centrale

Les quatre Tsitsit contiennent 32 fils. En hébreu le chiffre 32 s'écrit au moyen de deux lettres : lamed (30) et beth (2). Ces deux lettres, formant le mot Lev (" cœur "), pour insister sur le fait que notre relation à D.ieu et aux hommes implique une attitude où le cœur a une place centrale.

Le double nœud que nous faisons aux franges représente notre union permanente avec D.ieu par un double pacte d'alliance. D.ieu ne nous abandonnera jamais, et nous non plus nous n'abandonnerons jamais D.ieu.
Les sept " anneaux" dans la partie supérieure des 4 fils symbolisent les sept jours de la semaine. Nous pensons à D.ieu tout au long des sept jours de la semaine.

Les "huit anneaux" de la seconde partie des fils des tsitsit nous rappellent (en plus des ‘’sept cieux ‘’ auxquels s'ajoute la terre) la Mitsvah de Mila, la circoncision, opérée le huitième jour.

Les 11 "anneaux" de la troisième partie symbolisent les 5 parties du Pentateuque et les 6 traités de la Michna, c'est- à dire la Tora Ecrite et la Tora Orale.

Les 13 "anneaux" de la quatrième partie symbolisent l'Unité de D.ieu, car le mot hébraïque E'hade ("un") a la valeur numerique de 13. Treize est également une allusion aux treize attributs de la miséricorde divine.

Les trois premières parties des tsitsit totalisent donc "26", qui est égal à la valeur numérique du Nom de D.ieu, et toutes les quatre parties forment un total de 39, égalant la valeur numérique de l’expression HaChem E'hade (" D.ieu est Un ").

Un aide mémoire

Parmi toutes les créatures vivantes, seuls les êtres humains couvrent leurs corps d’un vêtement.

Vêtement se dit en hébreu LEBOUSH. Ce mot a la même racine que BOUSH qui veut dire avoir honte. Effectivement seul les êtres humains font preuve de pudeur.

Le Talit ressemble à un uniforme qui sert à nous distinguer de ceux que nous côtoyons. Effectivement chacun d’entre nous a une mission qui consiste à transmettre les valeurs éthiques du Judaïsme.

D’après la mystique juive, D.ieu montre l’exemple et Il pratique, pour ainsi dire, ce qu’Il demande à ses créatures de faire. Lui aussi ‘’porte‘’, pour ainsi dire, un Talit et des tefilines pendant la Prière.

La prière est plus qu’une demande ou une louange adresse à Dieu. C’est l’occasion pour tout un chacun de faire son introspection. C’est aussi l’occasion de se ‘’relier’’ à Dieu. Comment un être limité peut se rapprocher de l’infini divin ?

Imaginez un instant qu’on ait demandé à Beethoven d’écrire un jingle pour une réclame de yaourt

De nombreux textes de la mystique juive développent des réponses à cette question. C’est le Tsimsoum. D.ieu souhaite cette relation. Il se ‘’limite’’, c’est-à-dire qu’il se met a la portée de chacun d’entre nous. Le monde dans lequel nous vivons n’est en fait pour ainsi dire qu’une ‘’expression’’ de la volonté divine. De même qu'un morceau de musique est une expression de son compositeur et un tableau est celle du peintre qui l’a réalisé, notre univers et tout ce qu’il contient sont ‘’une œuvre d’art divine’’. Par le simple fait de regarder un tableau ou d’écouter une chanson, il nous est donné de ressentir la personnalité de l’artiste, en observant la beauté de ce monde, nous pouvons apprendre à apprécier D.ieu.

MAIS (et la réserve est de taille) bien que la création ‘’exprime‘’ D.ieu, elle n’exprime en aucun cas Sa véritable essence. Aussi fascinant soit-il, le monde ne représente qu’une fraction infime de la Sagesse Divine. Et c’est en cela que D.ieu est différent d’un artiste de chair et de sang. Car pour pouvoir véritablement exprimer ce qu’il a en lui, l’artiste doit investir toute sa créativité dans son travail. Par contre, lorsque D.ieu a choisi de s’exprimer, Il a fait exactement l’inverse : Il s’est ‘’limité’’ pour créer un monde matériel. Imaginez un instant qu’on ait demandé à Beethoven d’écrire un jingle pour une réclame de yaourt à la radio. Cela aurait-il exprimé son génie ? Pas du tout évidement. Le Talit est composé de deux parties : le vêtement lui-même – le châle, et lesTsitsith – les franges rituelles. Le vêtement nous enveloppe et les Tsitsit pendent à ses coins. Ils représentent les deux aspects de D.ieu. Sa véritable essence est totalement hors de portée de notre compréhension. C’est le châle qui nous enveloppe. Ce n’est qu’une mince fraction de son Être, les petites franges qui se balancent aux coins du vêtement, qu’il nous est donné de percevoir.

Quel que soit le niveau que nous atteignons, Dieu sera toujours infiniment plus saint et transcendant que ses créatures. Il est le Talit qui nous entoure. Mais, dans une autre perspective, quel que soit le niveau de bassesse dans lequel on peut tomber, Dieu ‘’descend ‘’ vers nous. Dieu est, pour ainsi dire, ces Tsitsit que l’on saisit et embrasse avec tendresse.

30/9/2014

Plus...
Vous avez aimé cet article? Aidez nous à en faire d’autres. Aish.fr
ne peut exister sans le support de ses lecteurs.
Les opinions exprimées dans la section « Vos réactions » n'engagent que leurs auteurs. Vos commentaires sont soumis à modération, veuillez rester courtois.

Réagir à cet article :

  • Afficher mon nom ?

  • Votre adresse mail restera privée. La rédaction en a besoin pour d’éventuelles questions à propos de votre commentaire.


  • * champ obligatoire 2000
Réagir
stub