cliquez ici pour accéder directement au début de l'article
Abonnez-vous

Recevez notre newsletter




Vayé'hi(Genèse 47:28-50:26)

Valeurs du judaïsme

 

La Paracha nous rapporte les propos de Yaakov au sujet de son enterrement. Il demande à ses enfants de l'enterrer "dans le sépulcre que j'ai creusé" (Genèse 50, 5) –faisant ainsi allusion au caveau des patriarches à 'Hévron. Cependant, cette déclaration est un peu problématique, car ce sépulcre fut acheté par Avraham, et par-dessus le marché cela fait 17 ans que Yaakov n'a pas bougé d'Égypte. Si c'est ainsi qu'a voulu dire Yaakov par "le sépulcre que j'ai creusé"? 

Mais le Midrach explique que souvent le mot utilisé dans le texte pour dire "creuser" signifie aussi "un tas, ou une pile". Vous vous souvenez certainement que ce sépulcre appartenait conjointement à Yaakov et à Essav. Yaakov avait pleinement conscience de la valeur éternelle du caveau des patriarches, et c'est la raison pour laquelle il échangea la moitié d'Essav, contre une pile d'argent. Cette pile d'argent représentait en fait toutes les économies que Yaakov avait réussi à mettre de côté pendant les 20 années passées chez Lavan. 

Cependant cette explication soulève une nouvelle question: pourquoi est-ce que Yaakov a eu besoin de donner tout son argent à Essav, est-ce que la moitié de sa fortune n'aurait pas été suffisante pour convaincre Essav? 

Et la réponse à cette question est que durant les 20 années qu'il a séjourné chez Lavan, Yaakov n'a pas pu accomplir 2 Mitsvot très importantes: honorer ses parents et habiter en Israël. Ainsi en renonçant à toute la richesse qu'il a accumulée pendant ces 20 années-là, Yaakov a démontré que pour lui, l'argent ne vaut rien, en comparaison à la valeur d'une Mitsvah qui elle, est éternelle. 

La décision prise par Yaakov est une leçon pour les générations à venir. D'être capable d'arriver à un tel niveau d'engagement dans le service divin est un idéal auquel nous devons tous aspirer. Et pour finir voilà une question sur laquelle nous pouvons tous méditer: en fin de compte, quelle place donne-t-on au judaïsme dans notre vie?

Publié: 15/3/2012

Vous avez aimé cet article? Aidez nous à en faire d’autres. Aish.fr
ne peut exister sans le support de ses lecteurs.

Réagir à cet article :

  • Afficher mon nom ?

  • Votre adresse mail restera privée. La rédaction en a besoin pour d’éventuelles questions à propos de votre commentaire.


  • * champ obligatoire 2000
Réagir
stub