cliquez ici pour accéder directement au début de l'article
Abonnez-vous

Recevez notre newsletter




Le premier homme avait-il des parents?

Le premier homme avait-il des parents?

Explorons notre dualité physico-spirituelle.

par
Plus...

Il ne se passe pas un jour où il ne soit publié un article scientifique parlant de l'origine de l'homme. Cependant, tous ces articles occultent Adam et Eve et ce n'est pas surprenant. La recherche scientifique du XXIème siècle se veut athée, essayant le plus possible de rendre l'histoire du monde conforme à la pseudo réalité darwiniste, alors que la création relatée par la bible nous montre l'aspect spirituel de l'homme en nous parlant de la Néchama, l'ascension à l'esprit d'humaniste / d'humanité d'Adam à Roch Hachana, il y a près de 6000 ans (Genèse 1 :27). Mais qu'en est-il du corps physique d'Adam ? A-t-il nécessité une création particulière ? Ou bien le corps d'Adam s'est-il développé, à fortiori, jusqu'à se transformer en un réceptacle pouvant recevoir la néchama (l'âme) ? Ce problème a toujours agité les philosophes, à défaut d'interpeller les scientifiques ( il est à noter que le mot Adam est un terme générique qui englobe l'homme et la femme). 

Le Corps Humain apparaît comme un dictionnaire des plus petites formes de vie.

Au point de vue anatomique, le corps humain est une machine complexe où rien n'est laissé  au hasard. 

Les fonctions vitales de l'homme sont réglées par des systèmes enzymatiques très élaborés (protéines/appareil du Cycle de Krebs) proche de la perfection. Les gènes qui contrôlent la position et l'orientation de l'être humain se retrouvent en fait dans de nombreuses espèces animales , le pourcentage des gènes humains qui se retrouvent dans une petite mouche (drosophile) est impressionnant; cet état de chose a d'ailleurs permis à Mendel de poser les premières bases de la génétique moderne.

Le corps humain : une machine très complexe pour une vie compliquée.

Toutes ces similitudes ne sont pas le fruit du hasard. Nous savons que ce hasard ne peut exister, il n'est qu'une représentation de la volonté de D.ieu. Or pour les scientifiques, cette réflexion est hérétique: si la drosophile et l'homme ont des gènes en commun, cela doit venir du fait qu'ils ont des ancêtres en commun ! Que nous apprennent donc nos scientifiques? Que les os de l'alligator au niveau des pattes sont identiques aux os humains, que le cerveau de l'homme est très proche de celui du singe, que l'embryon de l'homme se développe dans un sac comparable à celui des poissons etc. Alors bien sur " Papa Darwin ", ce non-scientifique mais fils de pasteur, est passé par là et notre ancêtre commun est passé par là et notre ancêtre commun existe forcément !

Alors comme par miracle, les très nombreux fossiles attribués à l'Homo hablis et l'Homo erectus remontent à 50 000 ans ( alors que l'on sait pertinemment qu'aucune méthode de datation n'est fiable) et les fossiles de Cro-Magnon pullulent dans nos musées ( voir Galerie de l'Evolution au Musée d'Histoire Naturelle de Paris). Cet homme de Cro-Magnon quelle merveille! La réplique exacte du squelette humain actuelle avec en prime la même capacité cérébrale... Trop beau pour être vrai ! On ne peut imaginer combien d'articles scientifiques sont écrits dans le monde à ce sujet. Et ces articles ne sont pas tous l'œuvre de savants fous ou débiles ; ils nous assènent que l'invention de l'agriculture date de 10 000 ans, le tissage aurait 9 000 ans, la poterie 8 000 ans, les cavernes peintes 10 ou 30 000 ans. Ces articles fleurissent dans les revues scientifiques, dans les Académies des Sciences, dans les revues de vulgarisation, dans certains journaux pour enfants.

Mais a-t-on besoin vraiment de nier ces faits, est-ce notre rôle, la vérité n'est-elle pas inscrite dans le Talmud, Rachi, Maïmonide, Na'hmanide, et dans la Torah !  

Je considère que la découverte de la Relativité par Einstein permet de résoudre le paradoxe suivant : La Création de l'Univers pourra s'écouler en 6 jours de 24 heures .

Plus simplement dès la fin du XVIIème siècle, Leibniz attribuait à la science un double but: " admirer la sagesse de D.ieu et connaître les choses ". Aujourd'hui la Science semble sacrifier le premier point au détriment du second, c'est sans doute pour cela que depuis le XIXème siècle on cherche à légitimer l'absence d'un créateur à l'origine. Le scientifique est devenu celui qui s'occupe d'autre chose que de D.ieu. Comment la découverte d'Albert Einstein sur le paradoxe temporel peut-elle expliquer que la création de l'univers se passe en 6 jours de 24 heures ? Peut- on s'opposer au fait qu'Adam ait eu un ancêtre, ou plutôt est-ce que l'ancêtre (ou pseudo) d'Adam est crédible dans l'échelle du temps ? L'agriculture a-t-elle bien 10 000 ans ? Pourtant nous sommes dans l'année 5772, depuis le dernier Roch Hachana. Cherchez l'erreur! 

Roch Hachana célèbre la création de l'esprit d'Adam , les 6 jours de la création ne sont pas inclus dans les années du calendrier. Déjà le Talmud ('Haguigah 12 A) et Rachi , se basant sur le verset: " D.ieu appela la lumière jour et les ténèbres … il les appela nuit. Il fut soir, il fut matin : jour un " ( Genèse 1.5) nous ont appris que les jours de la Genèse comptaient 24 heures. On tire cette information de " jour un ". Pourquoi ? Parce que dans " le jour un " de la création, le jour fait suite à la nuit ( 'Houlin 83.a ).

Alors on peut dès lors se poser une question simple : si les jours comptent 24 heures, pourquoi exclut-on les 6 jours de la création du reste des jours qui ont précédé la création d'Adam ?

Nachmanide nous l'explique : "Parce que ces jours contiennent tous les temps et tous les secrets de l'univers, parce que la création n'est pas un phénomène figé  mais un constat de tous les instants". (Exode 21:2 et Lévitique 25 :2)

Aujourd'hui ce sont les travaux d'Albert Einstein, et plus récemment Stephen Hawking sur la relativité  et le paradoxe temporel qui essaient (ou ont essayé) de résoudre ce problème, c'est-à-dire d'essayer d'expliquer que la datation de l'univers et la création se sont déroulés en 6 jours de 24 heures.

Si on considère aujourd'hui la création (d'une façon pseudo-cartésienne) il semblerait que l'univers soit âgé de 10 à 20 milliards d'années ! Maintenant, si on regarde de plus près le premier chapitre de la Genèse, si on regarde l'Univers à partir d'un point x en partant du " jour un ", l'univers semble âgé simplement de 6 jours !

Alors, y-a-t-il antinomie entre ces deux conceptions ? En fait, c'est l'essence même du temps qui permet d'expliquer cet état des choses.

Le Professeur J. Peebles dans " Principes de la Cosmologie Physique " et M.Fukugita dans "Histoire des Galaxies " ont démontré que les lois de la relativité ne sont en fait que des lois de la Nature.  
 
En réalité une quinzaine de constantes physiques déterminent le paysage qui nous entoure, ce sont elles qui définissent la hiérarchie des structures dans l'univers, depuis le plus petit quanta jusqu'aux galaxies géantes, en passant par l'homme, les planètes, les étoiles… Ce sont pour les scientifiques ces constantes qui ont permis l'éclosion de la vie et donc l'apparition de l'esprit humain.

La cosmologie a énormément modifié nos idées sur la nature du temps, sur la conception du temps, sur la conception de l'espace, sur l'origine de la matière, sur la naissance de la vie ; cette science aborde des sujets qui ont été longtemps l'apanage des religions ; mais à force d'enfoncer le clou, les cosmologistes se sont vite heurtés aux théologiens !  

A première vue, la physique semble avoir effacé la nécessité de D.ieu et pourtant un doute subsiste !

L'évolution cosmique a été  réglée pour arriver jusqu'à nous. Elle peut s'expliquer par les lois de la nature, mais il faudrait cependant pouvoir définir et expliciter les constantes physiques de départ ! 
 
Devant ce problème il y a deux possibilités : 
 
- Soit D.ieu existe , il est l'auteur de ces lois, il a tout planifié et tout réglé. 
- Soit le hasard existe et dans ce cas on introduit la notion d'univers multiples et parallèles. 

Devant ces deux possibilités, le scientifique est aussi démuni que le non-scientifique, la Science (avec un grand S) est impuissante quand il s'agit de D.ieu et de foi !

Mais pourquoi ces deux possibilités s'excluraient-elles ? C'est encore semble-t-il un problème de hiérarchie des Univers.  
 
Un monde créé " probabiliste " peut parfaitement coexister au-dessous " d'un monde des formes et des lois " immuable et absolu, trace de la volonté divine.

Aussi les vérités que l'on tente de nous imposer comme les 10 000 ans de l'agriculture et les 30 000 de la peinture sont-elles conformes aux vérités de la Torah ?

" Nous ferons l'homme à notre image, comme notre ressemblance " (Genèse 1 :26)

" D.ieu (Eloquim) créa l'homme à son image, à l'image de D.ieu (Eloquim) il le créa. Mâle et femelle il les créa " (Genèse 1 :27)

Ici au premier abord, nous apprenons que Adam a été crée.

Ensuite que l'homme est né  de la matière : 
 
" D.ieu (Hachem-Eloquim) forma l'homme, poussière détachée du sol. Il insuffla dans ses narines un souffle de vie, l'homme fut âme vivante " (Genèse 2 :7)

Comment ne pas rapprocher cette phrase à la pensée de Pasteur qui déjà au XIXème siècle se heurtait au matérialisme athée de ses contemporains (1864): " La matière peut-elle s'organiser d'elle-même ? " " En d'autres termes des êtres peuvent-ils naître sans parents, sans aïeux …… "

Si maintenant on tente de rapprocher un extrait de la Genèse " Au commencement , créa D.ieu (Elokim) les cieux et la terre " (Genèse 1 :1) avec un extrait de l'Exode " Entre moi et les fils d'Israël : il [est] un signe pour toujours, car [en] six jours D.ieu a fait le ciel et la terre, et le septième il a cessé et il s'est reposé " (Exode 31 :17) 
nous apprenons que tout s'est fait en six jours.

Cependant quelque chose semble manquer à ce raisonnement. Parle-t-on d'Adam dans son ensemble ou simplement du corps d'Adam ? Peut- on différencier la création du corps d'Adam avec la création complète d'Adam, c'est-à-dire lorsque Adam est pourvu de sa Néchama et de son esprit ?

Et cette création, a-t-elle duré une micro-seconde ou des millions d'années ? La Torah ne nous donne pas exactement la réponse, cependant d'autres versets nous donnent des pistes à défaut d'une réponse définitive.

Le Talmud ( Erouvin 18A,B) nous parle de la naissance de Seth: le troisième fils d'Adam et Eve. En fait la Torah nous donne deux versions de ladite naissance :

" Adam connut encore sa femme, elle enfanta un fils, appela son nom Seth. Car D.ieu (Eloquim) m'a accordé une autre descendance au lieu de Abel, car Cain l'a tué " (Genèse 4 :25)

" Adam vécut cent trente ans, il engendra à sa ressemblance, selon son image, il appela son nom Seth " (Genèse 5 :3)

Le Talmud (Traité Erouvim) tire de ces 2 versets qu'après le meurtre d'Abel par Caïn, Adam et Eve furent séparés 130 ans et après Adam connu de nouveau Eve.

En fait selon Rabbi Yirmia ben Elazar, Adam pendant toutes les années où il a été  un proscrit, a engendré des esprits, des démons ainsi qu'il est écrit " Adam vécut cent trente ans, il engendra un être à  sa ressemblance selon son image " d'où l'on peut en conclure qu' Adam n'a pas engendré, jusqu'à cet âge à son image. (Erouvin 18 B)

Un autre commentaire : le Radak, nous apprend que les enfants créés par Adam durant ces 130 ans manquaient de Néchama, et ne pouvait devenir humain.

En fait le Radak s'engagea à ce propos dans un débat complexe avec Maimonide (Guide des égarés 1 :7) ; celui-ci se basant sur le Traité Erouvin et sur le Zohar.

Pour Maimonide, " tous les enfants qu'Adam avait auparavant ne possédaient pas ce qui constitue la forme humaine en réalité qui est appelé " l'image d'Adam " et sa " ressemblance " et à l'égard de laquelle il est dit " à l'image de D.ieu et à sa ressemblance ".

Où se situe la polémique ?

Le Radak considère que la Néchama des Pères et Mères a une certaine influence sur le caractère de leur descendance : " Et si tu veux objecter : puisque le fils a hérité de la pureté d'âme de ses parents, quel mérite aura-t-il alors de ses propres actes ? ". Pour le Radak : "C'est une prédisposition favorable mais le libre arbitre subsiste pour essayer d'atteindre la perfection. Ce que tu dois retenir, c'est que les parents n'engendrent pas seulement la substance corporelle de l'être qui va naître, mais qu'il lui transmettent également la prédisposition naturelle qui fournira le tremplin de l'âme immatérielle ". Le Radak reproche à Maimonide de nier la loi de l'hérédité spirituelle ; ce dernier déclarant qu'Adam déclara son fils Seth comme formé " à son image et selon sa forme " après qu'il ait enseigné et instruit et qu'il eût constaté qu'il était parfait.

Nachmanide : Avant la création l'homme existait mais sans sa néchama, il n'était pas encore humain. Nachmanide se focalise sur un préfixe " lamed " qui signifie " Une " (dans le verset Genèse 2 :7) 
 
" D.ieu (Hachem-Eloquim) forma l'homme, poussière détachée du sol. Il insuffla dans ses narines un souffle de vie, l'homme fut -une- âme vivante "

Nachmanide semble penser que l'homme ayant reçu sa Néchama, il devient une entité qui peut penser et parler. Il possède alors une âme particulière.

La traduction d'Onqelos est apparue 400 ans avant le talmud et 1000 ans avant Nahmanide, elle a suscité de nombreux commentaires.

Le passage " Nefech 'Haya " un esprit vivant apparaît trois fois dans la Torah :

D.ieu (Eloqim) dit : Que grouillent les eaux d'une vermine d'âme vivante, et que le volatile vole sur la terre, sur la face de l'étendue des cieux " - (Genèse 1 :20) 
D.ieu (Eloqim) dit : Que la terre fasse sortir (toute) âme vivante selon son espèce : animal et reptile, et animal de la terre selon son espèce ! Il fut ainsi "- (Genèse 1 :24) 
D.ieu (Hachem-Eloqim) forma l'homme, poussière détachée du sol, il insufla dans ses narines un souffle de vie, l'homme fut une âme vivante "- (Genèse 2:7)

Dans les 2 premiers versets , Onqelos traduit le terme littéralement "Ame vivante" mais pour l'homme c'est la faculté de parler qui caractérise l'âme de l'être humain et qui le distingue de l'animal.

En fait ce n'est pas seulement le verbe qui différencie l'homme de l'animal mais surtout son aptitude à parler de spiritualité, car si la parole peut exprimer le tangible, elle est impuissante à elle seule d'exprimer l'immatériel ( car toutes les choses ex-créées existent par rapport à notre vision physique mais nous ne voyons pas le souffle de D.ieu). La néchama nous permet en fait de retrouver une unité spirituelle qui imprègne toute vie comme on le dit dans le Chéma " Ecoute Israël … l'Eternel est Un "

Cette unité spirituelle est la marque de D.ieu. Les hominides (les non-hommes) co-existent avec l'homme et les anciens commentateurs étaient conscients de cet état de fait. 

La découverte des fossiles ne s'est jamais opposée à leur conception.

Peut-on concevoir l'archéologie sans la notion de néchama ? Les effets de la création de la Nechama s'inscrivent clairement dans les découvertes des Paléo-Anthropologues.  

Bien que les fossiles ne contiennent pas de néchama ( bien qu'il soit admis que chaque être contienne les lettres du nom de D.ieu - Tanya), ils servent à élaborer des hypothèses historiques par le biais de l'archéologie. 
Les grandes villes seraient nées il y a 5 ou 6000 ans, elles seraient donc contemporaines d'Adam. L'écriture selon ces théories, serait née pour satisfaire les transactions commerciales et le commerce serait né pour développer les grandes villes. Les questions qui se posent : Pourquoi les grandes villes sont-elles apparues à cette époque ? 

Sources :

- J. Silk, The Big Bang, WH Freeman, New York, 1989 p 72 
- P. J. Peebles Principles of Physical Cosmology, Princeton University Press, New Jersey, 1993, p 91, 96, 135. 
- M Fukigita et al., The history of the galaxies. Nature. 381:481, 1996.

6/11/2011

Plus...
Vous avez aimé cet article? Aidez nous à en faire d’autres. Aish.fr
ne peut exister sans le support de ses lecteurs.
Les opinions exprimées dans la section « Vos réactions » n'engagent que leurs auteurs. Vos commentaires sont soumis à modération, veuillez rester courtois.
 

Réagir à cet article :

  • Afficher mon nom ?

  • Votre adresse mail restera privée. La rédaction en a besoin pour d’éventuelles questions à propos de votre commentaire.


  • * champ obligatoire 2000
Réagir
stub