cliquez ici pour accéder directement au début de l'article
  • Lecture de la Torah: Balak
Abonnez-vous

Recevez notre newsletter




L'Étoile de David dans la mosquée

L'Étoile de David dans la mosquée

Ce n’est nullement le fruit du hasard si un symbole juif figure sur la façade de la Mosquée de Ground Zero.

par
Plus...

Les plans du projet de la Mosquée de « Ground Zero » viennent d’être dévoilés au public et je peux vous assurer que vous n'allez pas en croire vos yeux.

Ce projet fait l’objet d’une amère polémique à l’échelon national en Amérique. Etait-il approprié d’ériger une telle construction - dont le coût est estimé à 100 millions de dollars - dans le but de promouvoir l’Islam, si près de l’endroit où s’élevaient les tours du World Trade Center avant leur destruction par des extrémistes islamiques ? Il est maintenant possible de voir à quoi ressemble le bâtiment, tel que l’ont conçu les architectes. Et vous avez bien vu, ce n’est pas un effet de votre imagination, sa somptueuse façade se compose presque entièrement de ce que l’on identifie immédiatement comme l’Etoile de David, le symbole le plus fort du Judaïsme et du Peuple Juif !

S’agit-il d’une simple coïncidence ou d’une illusion d’optique, nous faisant percevoir une intention dans ce qui n’est qu’un motif créé aux seules fins d’esthétisme ?

Les entrepreneurs du projet ont cependant confirmé la présence de l’Etoile de David en précisant qu’elle n était en aucun cas accidentelle. Ce n’est pas pour témoigner d’un amour des Juifs et du Judaïsme mais parce que, expliquent-ils, ils croient au message universel transmis par l’Etoile de David, qui s’étend au-delà de son contexte juif .

Et aussi bizarre que cela puisse paraitre, ils n’ont pas tout à fait tort. 

Les visiteurs esthètes avaient l’habitude de regarder vers le bas plutôt que vers le haut

De nos jours, L’Etoile de David est un emblème incontesté du Judaïsme, mis en évidence sur le drapeau de l’état moderne d’Israël. Mais ce ne fut pas toujours le cas. Dans la Chapelle Sixtine, longtemps avant que Michel-Ange ne la rende célèbre par ses fresques magnifiques peintes sur le plafond, les visiteurs esthètes avaient l’habitude de regarder vers le bas plutôt que vers le haut. C’était son sol qui bénéficiait de la plus grande attention et faisait l’objet de l’admiration. Ce fut pour lui que l’Eglise chargea ses artisans de recréer au 15e siècle ce que l’on appelait une mosaïque de style Cosmatesque, d’après le style développé par la famille Cosmati à Rome aux 12ème et 13ème siècles, qui met en exergue les formes géométriques hexagonales.

 

Le motif ne fut pas seulement retenu pour sa beauté, mais également pour sa connotation spirituelle et mystique. Au 1er siècle de l’Ere Commune, le philosophe juif Philon d’Alexandrie, considéré par une vaste majorité comme le lien central entre la philosophie grecque, le Judaïsme et le mysticisme chrétien, rendit populaire la notion des deux triangles superposés, pointant simultanément vers le bas et le haut, qui illustrent le flux d’énergie entre l’action et la réception, l’homme et la femme, D.ieu et l’humanité, le monde d’en haut et celui d’en bas. D’ailleurs, le nom latin du genre de mosaïque utilisant ce dessin est Opus Alexandrinum, qui provient du symbolisme cabalistique enseigné à l’origine par Philon d’Alexandrie. 

La famille Cosmati connaissait bien cet historique. Ses artisans reconnurent le potentiel énorme des triangles superposés de Philon pour exprimer simultanément des idéaux spirituels et visuels. C’est ainsi que l’on trouve de superbes exemples de planchers et de décorations de style Cosmati  authentique dans les plus anciennes et plus belles églises, basiliques et cloitres de Rome et du Sud de l’Italie. Plus étonnant encore, on fit venir à Londres au 13e siècle l’un des derniers artisans Cosmati, pour réaliser les mosaïques mystiques du sol de l’Abbaye de Westminster et remplir ainsi cette magnifique cathédrale, elle aussi, d’Etoiles de David nettement apparentes.

C’est pour cette raison que de nos jours encore, les visiteurs de la Chapelle Sixtine, s’ils prennent le temps de détourner leur attention du plafond de Michel-Ange pour regarder ce que foulent leurs pieds, seront étonnés de découvrir une série d’Etoiles de David en évidence sur le sol.


Légende de la photo

Ceci est une rare photographie, légèrement floue, car prise dans la soirée, lorsque la Chapelle Sixtine est fermée au public et que les lumières sont faibles. On peut néanmoins y voir clairement le Sceau de Salomon (l’Etoile de David) sur le sol de la Chapelle Sixtine. C’est précisément à cet endroit que sont brûlés les votes qui produisent les fumées noire et blanche pendant le Conclave, c’est-à-dire l’élection d’un nouveau Pape.

Les origines du symbole     

L’utilisation par les Juifs de ce symbole remonte au moins à la fin du 7e siècle avant l’Ere Commune

Bien que Philon d’Alexandrie soit celui qui ait mis en évidence la profonde signification de l’Etoile de David, son histoire est bien plus ancienne, comme l’indique son nom qui évoque celui du second roi d’Israël. L’utilisation par les Juifs de ce symbole remonte au moins à la fin du 7e siècle avant l’Ere Commune, comme le prouve la découverte par des archéologues d’une inscription datant de cette époque, attribuée à Joshua ben Asayahou. La légende qui l’associerait au roi Salomon, d’où son nom de Sceau de Solomon, est plutôt fantaisiste et certainement fausse. Dans les histoires juives, musulmanes et chrétiennes du Moyen Age, ainsi que dans l’une des histoires des Mille et Une Nuits, le sceau de Salomon de forme hexagonale est une chevalière magique qui aurait appartenu au roi, et qui lui conférait le pouvoir tantôt de se faire obéir des démons, tantôt de parler aux animaux. Mais ce symbole est plus communément attribué au roi David, car, selon la théorie émise par les chercheurs, sa figure géométrique représente la charte astrologique telle qu’elle se composait à la naissance de David ou lorsqu’il devint roi. 

Une des interprétations les plus fascinantes du symbole de la Magen David redonne cependant toute son importance à sa spécificité juive. 

De nombreux commentateurs ont suggéré que le message transmis par l’Etoile de David serait lié au chiffre 7

Le chiffre 7 est essentiel pour prendre conscience que le Monde est une création de Dieu. La Terre est l’aboutissement d’un plan divin et non le résultat d’un Big Bang accidentel. Le Monde représente la concrétisation de la vision d’un Créateur qui, après avoir l’avoir terminé, prit le temps de se reposer, de l’évaluer et de le qualifier de « très bien », car ayant répondu à ses attentes. En fait, tout peut se résumer ainsi : le Monde est sacré, c’est l’endroit dans lequel tout homme, toute chose créée durant les six jours a la possibilité de s’y développeret d’y évoluer, au cœur de son essence et de son Créateur. 

Le Shabbat, le septième jour de chaque semaine, sert à nous rappeler cette notion. Tous les 7 ans, une année sabbatique est instituée, au cours de laquelle la terre ne peut être travaillée. À la conclusion de 7 cycles de 7 ans, l’année du Jubilé est proclamée qui rend leur liberté aux esclaves et garantit le retour des biens à leurs propriétaires d’origine.

Cette importance du chiffre 7, l’identifiant comme signe de ce qui est sacré, se retrouve également dans la Menorah du Temple. La Menorah était composée de 7 lampes à huile reposant chacune sur une branche, trois de chaque coté de la branche centrale : six orientées vers celle du milieu, la septième.

Il est très possible que l’Etoile de David en soit venu à être adoptée comme symbole dans les synagogues à travers le monde justement du fait de cette composition de 3 +3 +1 – un triangle, donc trois pointes, pointant vers le haut, un autre vers le bas et un espace au milieu — qui rappelle la structure de la Menorah.

Au cœur de Rome, au centre d’un lieu de culte proclamant un autre dogme, l’Etoile de David a néanmoins survécu.

On ne peut que relever l’ironie de voir l’Etoile de David si visible dans la Chapelle Sixtine. La Menorah, et sa connexion avec le Magen David, est précisément ce qui ressort le plus sur l’Arche de Titus, qui commémore la victoire de l’Empire Romain sur ceux qui étaient alors considérés comme un peuple vaincu dont on n’entendrait plus jamais parler. Rome croyait que la conquête de Jérusalem entraînerait la fin du judaïsme et de la transmission de la signification mystique du nombre 7. C’était à ses yeux, la victoire de l’Epée sur le Sacré.

Et pourtant, au cœur même de Rome, au sein d’un lieu de culte proclamant un autre dogme, l’Etoile de David est restée présente. Elle a survécu telle « la petite voix palpitante » d’un peuple auquel avait été faite la promesse qu’il existerait éternellement.

L’Empire Romain n’est plus. Les Juifs de la Menorah et du Magen David sont devenus le peuple qui a fait renaître fièrement l’État d’Israël, État dont le drapeau arbore l’Etoile de David.

Et si d’autres souhaitent s’identifier à ce symbole juif, qu’il s’agisse de l’église de la Chapelle Sixtine ou de Musulmans dans leur nouvelle mosquée, nous n’en prendrons pas ombrage. Car finalement, n’est-ce pas Isaïe qui nous enseignait notre mission, celle d’être « une lumière parmi les nations » ? Et comment pourrait-on mieux y parvenir que d’inciter le monde à se joindre à notre quête spirituelle symbolisée par les deux triangles juxtaposés, universellement reconnus comme étant notre Magen David, et qui sont la représentation visuel le de la Menorah, source de lumière dans le Temple ?

 

 

2/11/2011

Plus...
Vous avez aimé cet article? Aidez nous à en faire d’autres. Aish.fr
ne peut exister sans le support de ses lecteurs.
Les opinions exprimées dans la section « Vos réactions » n'engagent que leurs auteurs. Vos commentaires sont soumis à modération, veuillez rester courtois.

Vos réactions : 10

(9) monk, October 24, 2014 8:27 AM

l'etoile est presente dans les mosquees mauresques

je vois l'etoile de David particulierement dans les mosquees mauresques en afrique du nord. C peut etre un symbole du destin partage par les juifs et les musulmans mauresques qui etaient chasses d'Andalousie en 1592.

(8) Petit Fabien, May 9, 2013 8:09 PM

Que la paix soit sur Jerusalem

Sharom les pays dont le drapeau porte l'etoille de DAVID sur toute la planette sont seulement ISRAEL et le BURUNDI, le saviez- vous ! Je suis juif chretien du BURUNDI et j'aime ISRAEL et notre sainte ville JERUSALEM .Oh Jerusalem tu me manque quand te reverrai- je ??

Domibert, January 29, 2014 6:02 AM

Le Menorah le vrai symbole Juive

L’Étoilé de David à été aussi représenter jusqu'en 1915 sur le drapeau du Maroc. Ce symbole est devenu une identité juive a cause de la souffrance de l'étoile jaune porter par les juives en 1940-45. Mais est un symbole magique, de protection contre les mauvais esprit, utiliser aussi par les franc-maçon, les illuminati et autre sectes occultes bien n'avant la création de l'état d’Israël et de son drapeau. Mais le Menorah est vraiment un symbole, le symbole de l'identité Juive car à été donner par D.ieu dans la Thora

(7) Anyna, December 18, 2012 11:34 PM

Sceau de Salomon au Mexique

Bonsoir, Nous trouvons le Sceau au Mexique ancien. Ceci dans les pyramides de Chichén-Itza et de Palenque. Il est possible de le voir dans l'Apocalypse de Jean. Merci

(6) lesselbaum, December 9, 2012 8:51 PM

L'étoile à six branches que l'on retrouve dans des mosquées ou certains édifices chrétiens n'a aucune signification religieuse. Elle se retrouve dans les pavages ou certaines frises en faïence rencontrée souvent dans les pays arabes. Viviane Lesselbaum.

Afficher toutes les réactions
 

Réagir à cet article :

  • Afficher mon nom ?

  • Votre adresse mail restera privée. La rédaction en a besoin pour d’éventuelles questions à propos de votre commentaire.


  • * champ obligatoire 2000
Réagir
stub