cliquez ici pour accéder directement au début de l'article
Abonnez-vous

Recevez notre newsletter




Eteins la télé et fiche leur la paix

Eteins la télé et fiche leur la paix

Deux suggestions faciles et bon-marché pour développer la créativité chez les enfants.

par
Plus...

Les parents sont désespérément à la recherche de solutions pour développer la créativité  de leurs enfants et dépensent littéralement des fortunes pour parvenir à ce but. Moi je propose deux solutions faciles et gratuites. 

La première est de leur ficher la paix. 

Quoi ! Sans les surveiller ! Sans les gérer ! Sans les trimballer à droite à gauche ! Leur créativité se développera quand nous cesserons de tellement vouloir qu’elle se développe. Bien sûr, une fois qu’ils ont commencé à s’’intereesser à quelque chose, nous devons leur fournir des moyens. Mais laissons-les d’abord choisir. Observons s’ils dérivent vers tel ou tel jouet-instrument (n’importe lequel !) ou plutôt vers le piano dans le salon.  J’ai décidé de ne pas me battre avec mes enfants sur leurs devoirs de musique. S’ils ne s’entrainent pas, je ne leur paierai plus de leçons. Il faut qu’ils en aient suffisamment envie pour être motives à faire leur entrainement, pas moi ! 

Se jettent-ils sur leurs crayons et leurs feutres pour entamer une œuvre d’art quand ils rentrent à la maison ? Aurions-nous là un Caravage en herbe ? C’est probablement un jeu pour l’instant, mais c’est bien aussi. Leur créativité se développe, même sans instructeur. 

Mes filles ont passé  des heures à jouer avec un livre sur « comment donner des cours » que je leur ai acheté. Particulièrement quand elles ont pris le rôle de professeurs dotés de tous les pouvoirs. J’espère qu’elles ont fait preuve de créativité et que leurs professeurs ne leur crient pas dessus comme elles l’ont fait avec leurs élèves imaginaires… 

Et puis il y a ces fameuses boites de leurs jouets qui trainent partout. Et il y a dehors – un espace ou ils peuvent vagabonder sans trop d’interférence de la part des parents, et où ils peuvent s’amuser créativement. Je me rappelle des jours où les copains du quartier débarquaient et se livraient à des représentations théâtrales plus intéressantes que beaucoup de ce qui se joue à Broadway. Une de mes amies qui fait de la thérapie familiale, a une théorie qui me semble bien s’appliquer ici.  Elle se fait l’avocat d’une « négligence inoffensive ». Leur créativité se développera si l’on n’intervient pas trop, si on les laisse vivre et qu’on ne leur impose pas trop de « programmes créatifs ». 

Ma deuxième suggestion, la plus radicale peut-être, est d’éteindre la télé. Cela devrait nous paraitre contradictoire de nous inquiéter de la créativité de nos enfants et ensuite de les planter devant une télé. C’est probablement la chose qui porte le plus atteinte à leurs capacités créatives. La télé les encourage à s’amuser sans effort ni participation de leur part. Je ne possède pas de télévision, pour plusieurs raisons, dont celle du contenu (je trouve impossible de tout le temps la contrôler – est-ce que votre famille regarde uniquement la chaine de National Geographic ?). Et il y a les batailles permanentes (les enfants ont assez de raisons de se battre pour ne pas rajouter celle de quel programme choisir), et surtout la passivité. Toute leur capacité d’apprentissage (pas seulement leur créativité) est anéantie par cette activité lobotomisante (littéralement, ils l’ont mesuré) 

Alors si nous voulons réellement que nos enfants soient créatifs, qu’ils soient spontanés, qu’ils organisent leurs propres activités, je recommande qu’ils passent le moins de temps possible face à la télévision. (J’essaye de me montrer réaliste en ne vous recommandant pas de la jeter à la poubelle…). Et dégagez le terrain. 

J’ai remarque que chaque fois que les enfants s’attendent à ce que mon mari et moi assurions les divertissements (le dimanche après—midi par exemple), ils n’arrêtent pas de se plaindre. « Quand est-ce qu’on y va ? » « Où on va ? ». Mais dès qu’on leur dit : allez vous êtes libres, ils se mettent à jouer heureux. 

Je n’ai jamais essayé un de ces programmes spécialement faits pour les enfants. Il se peut qu’ils soient extra. Mais les enfants possèdent une créativité naturelle. Nous avons moins besoin de l’encourager que de ne pas lui faire obstacle

31/1/2012

Plus...
Vous avez aimé cet article? Aidez nous à en faire d’autres. Aish.fr
ne peut exister sans le support de ses lecteurs.
Les opinions exprimées dans la section « Vos réactions » n'engagent que leurs auteurs. Vos commentaires sont soumis à modération, veuillez rester courtois.
 

Réagir à cet article :

  • Afficher mon nom ?

  • Votre adresse mail restera privée. La rédaction en a besoin pour d’éventuelles questions à propos de votre commentaire.


  • * champ obligatoire 2000
Réagir
stub