cliquez ici pour accéder directement au début de l'article
Abonnez-vous

Recevez notre newsletter




Lettre ouverte à ceux qui justifient l'assassinat d'Israéliens

Lettre ouverte à ceux qui justifient l'assassinat d'Israéliens

Je suis juif, sioniste et israélien. De nos jours, cela équivaut à trois condamnations à mort.

par
Plus...

Je suis juif, sioniste et israélien. De nos jours, cela équivaut à trois condamnations à mort.

Pour autant, cela ne m'a jamais empêché de dialoguer avec des personnes qui ne partagent pas mes opinions ni mes convictions religieuses. Parce que je crois au dialogue et parce que, aussi « chaud » que puisse être le débat, je sais que j'ai en face de moi un être humain et que, quels que puissent être nos désaccords, nous partageons un certain nombre de valeurs essentielles qui fondent, précisément, notre humanité.

C'est pourquoi, depuis des années, je tente inlassablement de discuter avec les « pro-palestiniens », de leur expliquer ma position, de leur faire comprendre que la situation sur le terrain n'est pas aussi simple que ce qu'ils peuvent en percevoir en 20 minutes au journal télévisé, de leur rappeler que les mots ont un sens et que « juif », « sioniste », « israélien » et « israélite » ne sont pas des synonymes, de leur expliquer, patiemment, en tentant de ne pas m'énerver, pourquoi comparer Israël à l'Allemagne nazie est non seulement abject, mais également totalement absurde, et cætera et cætera.

Mais aujourd'hui, nous sommes arrivés à un stade où, malheureusement, le dialogue n'est plus possible. Parce que la première et la plus fondamentale des valeurs est foulée au pied et jetée aux ordures. Cette valeur, c'est le simple respect de la vie humaine. Oubliez un instant qu'il s'agit d'Israël, des Juifs, des Arabes, du Mont du Temple et de la mosquée Al-Aqsa… nous parlons d'êtres humains. Et depuis deux semaines, des êtres humains se font poignarder, de sang-froid, en pleine rue, par des agresseurs (hommes, femmes et même un enfant de 13 ans !!!) qui ont été fanatisés par leurs dirigeants au point de perdre cette valeur fondamentale qu'est le respect de la vie humaine.

Comment peut-on justifier l'assassinat pur et simple d'êtres humains, sous quelque prétexte que ce soit ?

Et il se trouve des gens en Europe et aux États-Unis qui, du haut de leurs 20 siècles de civilisation, sont capables de justifier ces actes au nom du « désespoir » ou sous le prétexte mensonger (et de toute manière dérisoire) d'un « changement de statu quo » sur le Mont du Temple. Comment peut-on en arriver là ? Comment peut-on, sans trembler de honte, justifier l'assassinat pur et simple d'êtres humains, sous quelque prétexte que ce soit ? Lorsqu'on en arrive là, c'est qu'on a perdu cette valeur essentielle qu'est le respect de la vie humaine. Et perdre cette valeur, cela équivaut à s'exclure soi-même de l'humanité.

Revenons un instant à Israël. Vous pouvez haïr ce pays de toutes vos forces et me traiter de menteur, de colon, de fasciste et de tout ce que vous voudrez ; mais vous ne pouvez changer une chose : Israël respecte, plus que tout, la vie humaine. Israël respecte tellement la vie humaine que ses soldats sont prêts à se mettre en danger pour éviter de tuer des civils. Israël respecte tellement la vie humaine que, lorsqu'un terroriste est blessé par la police ou l'armée après un attentat, il est soigné dans un hôpital israélien… aux frais du contribuable israélien !!! (Je sais que vous ne me croirez pas… j'ai moi-même de la peine à y croire, mais c'est la stricte vérité et je suis bien placé pour le savoir.)

Alors vous comprendrez, vous qui justifiez l'injustifiable, que vos leçons de morale ne me font plus ni chaud ni froid.

Je suis juif, sioniste et israélien. Et par-dessus tout, je suis un être humain… malheureusement, je ne suis plus certain que vous puissiez en dire autant.

18/10/2015

Plus...
Vous avez aimé cet article? Aidez nous à en faire d’autres. Aish.fr
ne peut exister sans le support de ses lecteurs.
Les opinions exprimées dans la section « Vos réactions » n'engagent que leurs auteurs. Vos commentaires sont soumis à modération, veuillez rester courtois.

Vos réactions : 8

(5) Moi, November 3, 2015 9:34 AM

vous avez dit Terroristes ???

tout à fait d'accord avec vous mais dans un Israel déterminé dans des frontières sures et reconnues selon les tracés de 1967.
Après c'est de l'occupation ( tout comme les nazis dans les pays sudètes dans les années 30
Les parents de ma mère , morts à Buchenwald étaient eux aussi désignés comme TERRORISTES par les nazis

Julien Pellet, November 18, 2015 4:22 PM

Bonjour,
Si je vous comprends bien, la lutte contre "l'occupation" justifierait selon vous l'assassinat d'hommes, de femmes et d'enfants innocents. Vous ne faites donc que confirmer ce que j'écris et je n'ai pas l'intention de perdre du temps à dialoguer avec une personne qui a perdu le respect élémentaire de la vie humaine et qui, de surcroit, déshonore la mémoire ses parents en osant faire ce genre de comparaisons ignobles. Juste une petite précision, puisque vous évoquez "l'occupation" et les frontières de 1967: savez-vous de quand date la création de l'OLP (Organisation de Libération de la Palestine) ? De 1964, soit 3 ans avant le début de "l'occupation" ! On se demande bien quel territoire il fallait "libérer" à ce moment-là...

(4) AARON, October 24, 2015 7:51 AM

Chretiens sionistes

Je suis parmi les chrétiens sionistes d'origine juive et je soutiens Israël car je l'aime de tout mon coeur.

(3) emma, October 20, 2015 12:12 PM

Très vrai votre témoignage, bien sûr nous sommes avant tout des êtres humains, mais quitte à vous choquer, il y a des fois où je me demande si ceux qui sont devant nous le sont vraiment, rappelons nous le lynchage de nos soldats en cisjordanie, et de tant d'autres drames. C'est vrai, nous devons nous comporter en êtres humains que nous sommes, mais en prenant toujours conscience dans nos têtes "à qui nous avons à faire", sinon nous sommes perdus.
Chalom

(2) SOLEIL, October 20, 2015 8:30 AM

Trop de compassion envers nos ennemis conduira a notre perte et ils le savent !!!!!
Comment peut-on mettre nos propres enfants en danger pour epargner nos ennemis ?
Comment en est-on arrive a un tel degre de stupidite, de non dicernement ?
Je ne comprends cette politique du "quand dira t-on", a-t-on si peur d'etre juges par les nations, que nous courbons sans arret l'echine ?
Mon fils part a l'armee l'an prochain et je tremple deja, car je sais que pour le gouvernement, la securite de mon fils, ne passera qu'apres la securite de nos ennemis .......

Afficher toutes les réactions
 

Réagir à cet article :

  • Afficher mon nom ?

  • Votre adresse mail restera privée. La rédaction en a besoin pour d’éventuelles questions à propos de votre commentaire.


  • * champ obligatoire 2000
Réagir
stub