La côté de popularité du Président Hollande au plus bas. Des sondages assassins, des mécontentements exponentiels. Jamais un Président n’aura vécu une si longue et profonde chute médiatique. La crise économique y est pour quelque chose, et certaines erreurs de communication aussi. La sortie du livre de l’ancienne campagne du Président ne va pas arranger les choses. Best-seller programmé, l’éditeur en publie 200 000 exemplaires. Pourquoi un tel engouement ?

Le pouvoir de maudire

Les mots sont créateurs et peuvent assassiner aussi bien que construire.

Parce que la médisance est toujours un bon commerce. C’est la première idée qui vient en tête. Sans traiter le fond du problème (Voir notre article Hollande-Trierweiler: génération Kleenex?) il est certain que dire du mal est vendeur. Se régaler des erreurs des autres, des égarements et des glissades incontrôlées est un plaisir que l’on se refuse rarement. Or, le judaïsme fait du lachone Hara (dire du mal d’autrui, même la vérité) l’une des fautes les plus graves. Car s’il existe un pouvoir de bénir, il existe également un pouvoir de maudire. Les mots sont créateurs. Ils peuvent assassiner, ruiner une carrière, ou au contraire construire, faire le succès d’un commerce, la réussite d’une éducation.

Des molécules qui parlent…

L'analyse des molécules d'eau, après congélation, se trouvant dans le premier verre, dévoila des cristaux magnifiques et très harmonieux.

Le monde a été créé par la parole. Elle revêt donc une importance primordiale. C’est pourquoi, par exemple, on répond « amen » à une bénédiction, afin de l’avaliser et de lui donner son impact réel. Si le judaïsme met un tel accent sur les mots qui sortent de notre bouche, c’est qu’ils ont un pouvoir réel sur notre réalité. Un scientifique japonais, Masaru Emoto, a réalisé une expérience pour mesurer  l'effet de la parole sur une molécule d'eau. Il a déposé devant lui deux verres d'eau. Devant l'un d'entre eux, il a prononcé des louanges et des mots doux et devant le second, a proféré des injures. L'analyse des molécules d'eau, après congélation, se trouvant dans le premier verre, dévoila des cristaux magnifiques et très harmonieux. Les molécules d'eau du second verre présentaient, quant à elles, un aspect laid et repoussant ! Si les paroles ont un impact sur l'aspect des molécules d'eau, combien peuvent-elles en avoir plus encore sur un être humain? Combien un enfant se nourrit de compliments qui le valorisent et construisent sa confiance en lui? Combien une parole douce peut apporter du réconfort et transformer la journée d'un conjoint, d'une amie, d'un parent et le soutenir dans son quotidien ?

Essayez, et vous verrez…