cliquez ici pour accéder directement au début de l'article
Abonnez-vous

Recevez notre newsletter




Créatures Merveilleuses
Mom with a View

Créatures Merveilleuses

Plus besoin de télé-réalité.

par
Plus...

Le jour vient de se lever à  Rehoboth Beach, dans le Delaware aux États-Unis. “La Roussette” un des bars à bière de la ville, va être ce matin le théátre d'un expérience originale : on va tenter d'y ressusciter une ancienne bière égyptienne, selon une recette vieille de plusieurs millénaires.

C'est ainsi que débute un article publié dans le numéro du mois d’Août du Smithsonian Magazine. Pour parvenir à leurs fins, les auteurs de l'expérience ont consulté Patrick McGovern, un archéologue de 66 ans, professeur à l'Université de Pennsylvanie.

“Dr. Pat" – c'est comme ça qu'on l'appelle à “La Roussette”, est "l'expert mondial des boissons fermentées de l'antiquité...” N'est -ce pas là un titre inhabituel? Pendant que ses petits copains rêvaient d'être policiers ou pompiers, le Dr. McGovern fantasmait sur les bières anciennes... Mais peu importe. Ce qui m'a frappé, c'est l'incroyable diversité des gens et de leurs centres d'intérêt. 

Je suis comme une gamine dans une boutique de bonbons

J'adore visiter les aquariums. Je suis fascinée par la diversité des couleurs, des formes et des tailles de tous les poissons. La complexité et la beauté du monde sous-marin, œuvre du Créateur, m'impressionnent. J'y suis comme une gamine dans une boutique de bonbons. J'interpelle mes enfants (qui font semblant de s'intéresser et se moquent de moi), j'appelle mon mari (qui reste poli), pour qu'ils viennent voir ce poisson, et celui-là, et encore celui-là là-bas... 

Nous observons sans aucune gêne les passagers qui débarquent

Et tout cela n'est rien en comparaison des gens. Les gens sont les créatures les plus fascinantes au monde. Mon mari aime aller attendre les enfants à l'aéroport, parce qu'on peut y regarder les gens (il faut bien se faire une raison pour supporter tous ces aller-retours). En attendant que les enfants apparaissent sur l'escalator, nous nous plantons devant la sortie, et nous observons sans aucune gêne les passagers qui débarquent. Après tout, nous ne faisons qu'attendre notre famille. La diversité des formes, des tailles et des expressions surpasse largement tout ce qu'on voit à l'aquarium. (Surtout les expressions!) 

Rien n'est plus impressionnant que les gens. Et je ne parle que de leur aspect physique.

Creusez leur personnalité, leurs ambitions, leur psychisme (en fait, je ne suis pas sûre de vouloir creuser ça!), et là leur diversité est encore plus frappante. Tous ont leur histoire, une histoire captivante pour peu qu'on leur accorde le temps et l'attention nécessaires. Et chaque individu a quelque chose de différent qui le passionne. 

Il y avait un “collecteur de vomi de hibou”. Ne m'en parlez pas.

Dans les aquarium, on trouve des gens qui ont consacré leur vie à étudier des poissons, des requins, des baleines...ce que vous voulez. Dans les zoos, il y à ceux qui se sont consacrés aux gorilles, aux ours blancs, aux lions, aux girafes. Et que dire des insectes? Il paraît qu'il existe plus de 400.000 espèces d'abeilles! Ce n'est peut être pas très beau, mais c'est impressionnant. Et les plantes, les fleurs, le système solaire? En regardant le dernier décollage de la navette spatiale, je pensais aux gens de la NASA, aux ingénieurs, aux astronautes, aux scientifiques... Et puis il y aussi les occupations moins prestigieuses. Je suis allée sur le Web voir ce qui était au programme de la dernière émission de “Sale Boulot”. Il y avait un “collecteur de vomi de hibou”. Ne m'en parlez pas. Je sais qu'il y a des dentistes pour grands animaux du genre élans. Il y a des charbonniers, des ouvriers de station d'épuration, des mineurs. La liste, comme on dit, est interminable. 

Nous sommes soumis à  un commandement permanent de “savoir qu'il y a un Dieu”. Maïmonide nous dit qu'il suffit d'observer l'ordre et la beauté du monde qui nous entoure pour parvenir à cette conclusion. C'est juste. Mais rien n'est plus révélateur de la main du Créateur que son œuvre suprême – c'est à dire nous.

Alors faites un break. Allez vous asseoir à une terrasse de café et observez la foule. Nul besoin de se tenir sur une cime enneigée pour ressentir le frisson. Essayez de rencontrer le plus de gens possible venus d'horizons différents. La plupart d'entre nous se limite à fréquenter un monde étriqué de gens qui leur ressemblent (qui, il faut le reconnaître, sont eux aussi fascinants!) Parlez-leur, posez-leur des questions, écoutez leur parcours. Un jour, nous nous trouvions assis à côté d'un homme dont le travail est d'aller avec son chien secourir les alpinistes qui s'égarent en haute montagne. Époustouflant. Il aurait pu être la vedette d'un reality show.

Mais quand on côtoie les plus fascinantes créatures du Bon Dieu, qui a besoin d'aller regarder la télé?

24/7/2011

Plus...
Vous avez aimé cet article? Aidez nous à en faire d’autres. Aish.fr
ne peut exister sans le support de ses lecteurs.
Les opinions exprimées dans la section « Vos réactions » n'engagent que leurs auteurs. Vos commentaires sont soumis à modération, veuillez rester courtois.
 

Réagir à cet article :

  • Afficher mon nom ?

  • Votre adresse mail restera privée. La rédaction en a besoin pour d’éventuelles questions à propos de votre commentaire.


  • * champ obligatoire 2000
Réagir
stub