cliquez ici pour accéder directement au début de l'article
Abonnez-vous

Recevez notre newsletter




Conjoint ou  Enfants, A Qui la Priorité?

Conjoint ou Enfants, A Qui la Priorité?

La force d'un couple réside dans le partage de la charge émotionnelle.

par
Plus...

On a souvent dit que la relation la plus importante que l'on peut avoir dans la vie est avec son époux, pas avec les enfants. Je sais que c'est vrai. Je le sais parce que j’étudie la Torah, et je le sais en tant que thérapeute familiale. Et je le sais aussi de par ma propre expérience conjugale. 
 
C’est au cours de nos dernières vacances que je me suis rendue compte à quelle point cela est vrai.

Nous avions "emballé"  nos neufs enfants, la nourriture, les vêtements pour une semaine et d'autres bricoles dont nous pourrions avoir besoin, et en avant pour un trajet de huit heures de voiture entre Los Angeles et San Francisco. C'était une sacrée expédition. On a appris des tas de choses, on a bien ri, pleuré un peu, et on a eu d'excellents moments. Mais ce fut un travail énorme, que je n'aurais jamais pu réaliser seule.

Je ne parle pas de l'effort physique – même si mon époux est plus grand et plus fort que les enfants - je veux parler de la charge émotionnelle. 
 
Il y a eu tellement de moments de stress, que la seule chose qui me donnait le courage de continuer, qui me fortifiait, et permettait à ma famille d'aller de l'avant, c’était notre complicité. Maintenant, tous mes enfants se souviennent - et parlent avec leurs copains - du plaisir que nous avons eu dans ce voyage. C'est là que réside la force d'un mariage solide. 

La plus grande attraction de San Francisco c'est Alcatraz, le premier pénitencier fédéral.

La plus grande attraction de San Francisco c'est Alcatraz, le premier pénitencier fédéral. (Pourquoi c’est une attraction touristique est une bonne question, pour une autre occasion).Nous avons donc commis l'erreur d'y aller. Y trouver des activités qui pouvaient distraire les plus petits et les plus grands, n’était pas ce qu'il y a de plus aisé. Le plus grand a aimé piloter la barque pour Alcatraz, mais les plus jeunes ont hurlé de terreur toute la traversée. Arrivés sur l'île, la roue de la poussette de celui âgé de trois ans s'est cassée. Nous avons dû la pousser tout au long du parcours. Pas vraiment ce qu’on fait de plus simple. 

Après avoir fait le tour du site, le bambin de trois ans nous a informé qu'il "avait à faire". Cela voulait dire revenir à contre-courant du flot des touristes jusqu’à la porte d’entrée. Son rituel des toilettes requérait un déshabillage complet, et bien sûr, un rhabillage; cela pris du temps, et dans les conditions du lieu, une énorme patience.

Comment se faire entendre d’une armada d'enfants exigeant une attention immédiate sans perdre la tête? J'ai puisé en moi des réserves insoupçonnées de tranquillité parce que mon mari me soutenait. On se tournait l'un vers l'autre, nos regards exprimant toutes nos frustrations, et le fardeau s'estompait. On rigolait des mésaventures des enfants, ça nous donnait de la force et du recul. A la fin de la journée, nous sommes ressortis de meilleurs parents, preuve du pouvoir réconfortant du couple. 

Donner est une attitude instinctive et naturelle. Mais donner à un adulte, ça c’est un défi.

Bien que l'éducation exige effectivement que nous découvrions en nous des ressources physiques et émotionnelles que nous ignorions, donner est une attitude instinctive et naturelle. Mais donner à un adulte, quelqu’un qu’on n’a pas élevé, qui est tellement différent de nous, et qui plus est du sexe opposé, ça c’est un défi. C’est une occasion d’atteindre des sommets spirituels insoupçonnés, mais c’est malheureusement aussi un danger de sombrer au plus profond. Nulle part ailleurs n’exige-t-on une telle maîtrise et une telle connaissance de soi. Mais pour faire un couple harmonieux, et des enfants heureux, elles sont indispensables. 

Le Talmud nous dit: « Un homme sans sa femme est dépourvu de bénédiction, de joie, d’aide, de bonté et de vie. » En d’autres mots, ce que les Sages nous enseignent c’est que le mariage complète spirituellement les époux,  et c’est cette Unité qui sert de modèle de stabilité et de sécurité pour les enfants. Aucune explication, aucun concept, aucune forme d’éducation ne peut remplacer l’influence d’une relation de couple harmonieuse, aimante et solide.

Beaucoup commettent l’erreur de donner aux enfants sur le compte de leur couple. Ce qu’il faut c’est renforcer le couple, c’est cela qui en fin de compte profitera réellement aux enfants.

20/7/2011

Plus...
Vous avez aimé cet article? Aidez nous à en faire d’autres. Aish.fr
ne peut exister sans le support de ses lecteurs.
Les opinions exprimées dans la section « Vos réactions » n'engagent que leurs auteurs. Vos commentaires sont soumis à modération, veuillez rester courtois.
 

Réagir à cet article :

  • Afficher mon nom ?

  • Votre adresse mail restera privée. La rédaction en a besoin pour d’éventuelles questions à propos de votre commentaire.


  • * champ obligatoire 2000
Réagir
stub