cliquez ici pour accéder directement au début de l'article
  • Lecture de la Torah: Balak
Abonnez-vous

Recevez notre newsletter




Donner pour réussir son couple : Guide pour femmes

Donner pour réussir son couple : Guide pour femmes

Aujourd'hui, on ne compte plus le nombre d'ouvrages, de conférences et d'ateliers sur l'harmonie conjugale. Et pourtant, le mariage se résume à une idée simple : le don de soi.

par
Plus...

Aujourd'hui, on ne compte plus le nombre d'ouvrages qui traitent du couple, ni le nombre d'ateliers, de week-ends organisés, de cassettes et CD, ou de cours à télécharger, qui sont disponibles sur le marché. Pourtant, avec toute cette information, le mariage se résume à une idée simple : le don.

Le propre du mariage est de donner, dans tous les sens du terme. C'est une affirmation qui paraît simple, et qui l'est en effet. Mais elle demande beaucoup de travail sur soi et de réflexion. Et surtout, une introspection en profondeur pour être à même de puiser en nous-mêmes les forces et la volonté nécessaires à cette démarche.

Pour réussir leur couple, les hommes aussi bien que les femmes doivent concentrer leurs efforts sur l’acte de donner. Comme les sages juifs aiment à le répéter, le mariage ce n'est pas du 50/50, mais du 100/100.

Dans les lignes qui suivent, les femmes découvriront une multitude de façons d’améliorer leur vie de couple. (Ne jetez pas déjà l'éponge ; détendez-vous et enregistrez simplement ces informations - il y aura un écrit similaire pour les hommes !)

1. Soigner son apparence. Se mettre sur son trente et un pour une virée entre copines pour ensuite troquer notre tenue d’apparat contre un vieux pyjama élimé à la maison prouvent à quel point nos priorités sont erronées. Soigner son apparence pour son mari est un acte de bonté envers lui. Cela peut se traduire par le choix des vêtements et des couleurs qu'il aime plutôt que ceux que nous-mêmes préférons. (Personnellement, je travaille encore sur ce point – j'essaye de trouver un compromis entre le fuchsia et le turquoise dont je raffole et les couleurs pastelles que mon mari préfère.)

2. Être à l’écoute. Nous souhaitons toutes que les autres nous écoutent – et nous entendent. Après une longue journée passée au travail ou avec les enfants, vous n'aurez peut-être pas forcément envie d'écouter les laïus de votre époux. Faites-le malgré tout. C'est aussi faire preuve de bonté envers lui - et vous serez peut-être agréablement surprise de ce que vous pourrez apprendre.

3. Porter une attention sincère aux intérêts de l’autre. Il est bien de prêter attention aux autres, mais il est encore mieux de s'intéresser sincèrement à eux. En d'autres termes, ce qui intéresse votre mari devrait également vous intéresser. Même si vos loisirs respectifs diffèrent, intéressez-vous quand même à ce qu'il fait. Laissez-le vous raconter tous les détails (ennuyeux) de sa partie de golf et partager avec vous tous les détails (passionnants) du coup gagnant (voilà ce que je préfère !) Il en est de même pour son travail. Il passe tellement de temps au boulot : ça ne vous dirait pas de savoir ce qu'il y fait ?

4. Rester réveillée. Pour accomplir les points n°2 et n°3, il vous sera peut-être nécessaire de retarder votre heure du coucher. Surtout lorsque les enfants sont petits. Bien que ce ne soit pas si simple, si vous vous couchez tôt tous les soirs, vous aurez peu d'occasion de passer du temps avec votre mari. S'il doit sortir le soir – pour étudier, travailler, ou se rendre à une soirée de bienfaisance, il appréciera de rentrer chez lui tout en sachant que vous l'attendez. Le message que vous lui envoyez est clair : "Tu es important à mes yeux". Voilà ce qui transforme une maison en un véritable foyer.

5. Faire la cuisine. Affirmer aujourd'hui que les femmes doivent se faire belle et concocter de bons petits plats frise le stéréotype de la "femme soumise". A la vérité, il n'y a rien de mal à être remplie d'égards et d'attentions pour son mari. Bien que cela ne soit pas toujours possible, les hommes aiment les repas faits maison et les préfèrent aux plus chics des menus restaurants. Ils ne demandent pas un repas gastronomique (bien que pour des conseils, vous pouvez visiter mon site Web : gourmetkoshercooking.com), mais un repas préparé par vos soins. N'oubliez pas de tenir compte des préférences de votre mari.

6. Être attentive à ses besoins. Si votre mari aime rester à la maison après une longue journée (et elles semblent toutes être longues !), ne cherchez pas à remplir vos soirées avec toutes sortes d'évènements socioculturels. S'il aime sortir, prenez une baby-sitter et soyez flexible. En donnant de vous-même et en faisant preuve de bonne volonté, vous arriverez sûrement à un compromis satisfaisant.

7. Exprimer votre affection par des mots. Oui, même les hommes grands et forts ont besoin de savoir qu'on les aime. Les actes ne suffisent pas ("Ça fait 25 ans que je fais ta lessive, que je te fais à manger, que je nettoie ta maison..."). Exprimez verbalement votre amour.

8. Exprimez votre admiration. Bien plus qu'être aimés, nos maris souhaitent être respectés. N'hésitez pas à dire à votre mari à quel point vous êtes fière de lui, de sa façon de gérer des situations ou des personnes difficiles, du travail qu'il fait, du père qu'il est. Cette façon de donner est absolument indispensable à son bien-être. C'est tellement facile à faire, et pourtant on le fait si rarement.

9. Encouragez-le à partager ses rêves et aidez-le à les réaliser. Ménagez du temps pour discuter de ses ambitions. Demandez-lui où est-ce qu'il en est ? A-t-il besoin de votre aide pour avancer ? Aider votre mari à réaliser ses rêves est une forme de don remarquable.

10. Soulagez-le dans les tâches qu'il n'aime pas particulièrement faire. Nombreux sont les hommes (y compris mon mari) qui détestent faire du shopping. L'expérience les horripile. Mais même dans une ère de e-commerce, il reste encore des choses à acheter en personne, comme les vêtements qu'il doit essayer. Alors, quand ses costumes se font vieux, et même si je n'aime pas moi-même faire du shopping, j'accompagne mon mari – afin que l'expérience lui soit plus agréable (et pour être sûre qu'il choisisse quelque chose qui lui aille vraiment !) Il y a également des tâches ménagères qu'on n'aime pas particulièrement faire. Si vous pouvez alléger celles de votre mari, il vous le revaudra sûrement. Même si là n'était pas votre intention première.

11. Être une "ezer k'negdo". Être ce que la Torah décrit comme "une aide face à lui" est également une façon de donner. Si on voit son époux prendre une mauvaise décision ou un chemin destructeur, c'est notre devoir de trouver un moyen rempli d'amour et de créativité pour l'arrêter. Puis de le rediriger. Voilà ce qui s'appelle donner dans toute sa splendeur.

Le secret d'un bon mariage ne relève pas d'une formule kabbalistique ésotérique. C'est simple et clair. Mais ça peut être tellement difficile – quand nous sommes fatiguées, quand les enfants nous en font voir de toutes les couleurs, quand nous avons des délais professionnels à respecter, quand nous cuisinons pour les fêtes, quand la maison est en désordre, quand nous sommes à bout de nerfs... en d'autres termes, presque tout le temps ! Mais si nous continuons à donner, malgré ces conditions éprouvantes, alors nous récolterons les fruits merveilleux qui résultent d'un mariage réussi.

30/6/2013

Plus...
Vous avez aimé cet article? Aidez nous à en faire d’autres. Aish.fr
ne peut exister sans le support de ses lecteurs.
Les opinions exprimées dans la section « Vos réactions » n'engagent que leurs auteurs. Vos commentaires sont soumis à modération, veuillez rester courtois.

Vos réactions : 1

(1) esthere, July 2, 2013 2:25 AM

très bel article

Un chef d'oeuvre moderne lu à 4 h du mat Je garde mon commentaire pr qd g plus de force Bravo emouna

 

Réagir à cet article :

  • Afficher mon nom ?

  • Votre adresse mail restera privée. La rédaction en a besoin pour d’éventuelles questions à propos de votre commentaire.


  • * champ obligatoire 2000
Réagir
stub