cliquez ici pour accéder directement au début de l'article
Abonnez-vous

Recevez notre newsletter




Le mariage en 10 questions

Le mariage en 10 questions

Comment savoir si le moment est arrivé de se dire oui pour la vie ?

par Rabbin Dov Heller, M.A.
Plus...

Quand vous commencerez à vous dire qu’il ou elle pourrait être l’heureux /se élu/e, assurez-vous de poser ces dix questions avant de vous dire oui pour la vie.

- 1 : Nous soucions-nous l’un de l’autre comme le feraient de bons amis ?

Lorsque ca commence à devenir sérieux avec quelqu’un, ne vous demandez pas : « Nous aimons-nous ? » La question à se demander d'abord est plutôt : « Allons-nous devenir de bons amis ? »

« Être amoureux » signifie souvent avoir de l'engouement, connaître une romance, et un courant qui passe bien – autant de choses qui sont essentiellement égoïstes. Ce type d'« amour » n'est pas une bonne raison de se marier, mais l'amitié en est une. L'amitié n'est pas égoïste. L'amour véritable consiste à donner à l’autre et à se soucier de sa vie. Comme Shaya Ostrov l’a dit dans son livre, Le cercle interne, « Je te regarde, je t’écoute, je t’observe. J'ai mis tout cela ensemble et je suis arrivé à la conclusion que toi et ta vie représentez quelque chose pour moi. » C'est pourquoi l'essence de l'amour véritable, c'est l'amitié

Lors d'une cérémonie de mariage juif, la mariée et le marié reçoivent sept bénédictions. Par deux fois, nous bénissons le couple pour qu'ils deviennent des « amis bien-aimés. » Assurez-vous que vous êtes d'abord des amis, et seulement ensuite des amants. Un amant qui n'est pas votre ami peut facilement vous blesser. Un ami qui est votre amant essaiera toujours de ne pas vous blesser. Et s'il le fait, il fera tous les efforts possibles pour réparer le mal, comme vous le feriez avec vos meilleurs amis. Des amis se soucient du bonheur et du bien-être de l’autre.

- 2 : Sommes-nous honnêtes et émotionnellement vulnérables à l'autre ?

Deux personnes qui ne peuvent pas s’ouvrir émotionnellement à l'autre ne peuvent jamais avoir une vraie intimité ou un véritable amour. Quand nous partageons nos sentiments avec un autre, nous établissons une relation et nous sentons proches de cette personne.

Nous avons tendance à avoir peur de partager ce que nous ressentons parce que l’exprimer nous rend vulnérables, et c'est dangereux. Vous devez être sûr que vous vous sentez en sécurité avec la personne que vous envisagez d’épouser.

Comment saurez-vous si vous êtes tous les deux émotionnellement ouverts et honnêtes ? La prochaine fois que vous avez une conversation avec votre partenaire, demandez-lui : « Que penses-tu de moi en ce moment ? » Ou, « Que penses-tu de ce que je viens de dire ? » Si vous pouvez communiquer entre vous de cette manière constamment, vous avez le potentiel pour construire une relation intime.

- 3 : Parvenons-nous régulièrement à des résolutions optimales à nos problèmes ?

Pour se marier, on doit s’assurer d'avoir une excellente communication. La raison en est que le mariage n'est qu’une longue suite de problèmes ! Je sais que cela ne sonne pas très romantique, mais c'est très réaliste. Les couples méprennent souvent un bon contact pour une bonne communication. Ce n’est pas parce que vous pouvez parler pendant des heures au téléphone et vous sentez un attachement que vous avez une bonne communication. La seule façon de savoir si vous avez une bonne communication, c'est au moment ou vous avez des problèmes. Lorsque surviendra un désaccord de nature quelconque, petit ou grand, que vous saurez si votre niveau de communication est bon ou s’il est mauvais. L'essence d'une bonne communication, c'est de pouvoir toujours atteindre une solution optimale à vos problèmes et à vos désaccords. Cela signifie qu’au terme de votre discussion vous devez tous deux vous sentir à l’aise avec la solution proposée. Il ne doit pas rester de rancœur ni chez l’un ni chez l’autre.

Les problèmes qui ne sont pas entièrement résolus se transforment en ressentiment. Et quand les ressentiments croissent, l'amour s'en va. Le problème n'est pas le sujet essentiel. La communication sur le problème est le sujet essentiel.

- 4 : Prenons-nous soin des besoins de l’autre ?

Un des principes les plus importants du mariage est le suivant : ce qui est important pour toi est important pour moi. Prendre soin des besoins de l’autre c’est vouloir lui faire plaisir. Être un donneur est probablement le trait de caractère le plus important qu’il faut avoir pour se marier. Les gens sont naturellement des preneurs. Il faut beaucoup d'efforts pour devenir un donneur authentique. Donner pour obtenir quelque chose en retour c’est aussi être un preneur.

La question importante qu’on doit se poser est : « Ais-je plaisir à donner à cette personne ou est-ce que je trouve cela pesant ? » Gary Chapman dans son livre Les langages de l'amour suggère que chacun de nous possède un langage d'amour dominant ou un besoin affectif qui le fait se sentir aimé lorsque l’autre lui « parle » dans cette langue. Il peut s’agir de cadeaux, de moments agréables, de petits services, de mots de déclaration, ou de contact physique. Quel est le langage d'amour de votre partenaire ? Aimez-vous prendre soin de ce besoin ? Donner construit l’amour. Prendre le détruit.

- 5 : Nous admirons-nous et nous respectons-nous mutuellement ?

Nous devons respecter et admirer la personne que nous épousons. Nous respectons le bon caractère d'une personne, ses aspirations et ses buts dans la vie, ses engagements, ses bonnes actions, et non pas ce dont elle a l'air.

Comment vous parlez-vous ? Si vous avez vraiment du respect pour quelqu'un, vous lui parlez avec respect et dignité. Avez-vous tendance à vous critiquer ou à vous humilier mutuellement ? Êtes-vous plutôt patient ou impatient avec l'autre ? Vous arrive-t-il de faire des blagues sur votre partenaire en public et d’ensuite vous excuser en disant : «Je ne faisais que plaisanter"?

L’une des preuves les plus évidentes qu’un couple manque de respect mutuel est lorsqu’il joue à des jeux. Jouer à des jeux est immature et puéril. Les personnes d'âge mûr qui se respectent mutuellement ne jouent pas. Ils sont vont constamment de l'avant, de manière ouverte et honnête.

- 6 : Pour l'homme : êtes-vous prêt à assumer la responsabilité d’avoir une femme et une famille ?


Quand mes trois fils m'ont annoncé qu'ils voulaient se marier, ma première réaction fut de leur demander : “Êtes-vous prêts à assumer la responsabilité de prendre soin d'une femme et d’une famille ?” Si vous n'êtes pas prêt à être pleinement responsable, vous n'êtes pas prêt à vous marier. Le mariage pour un homme ne se résume pas à voir ses besoins satisfaits. Il s'agit de prendre des responsabilités et d’être un donneur. Le judaïsme comprend que l'essence de l'être d’un homme est de donner et d’assumer. Les garçons sont des preneurs, mais les hommes sont des donneurs. Êtes-vous prêt à être un homme ?

Le plus fort besoin d'une femme est d'être aimé. Les “trois A ” à suivre sont les suivants : attention, affection et appréciation. La négligence détruit l’énergie d'une femme. Faire que sa femme se sente aimée et chérie n'est pas seulement une belle idée, c'est une obligation de la Torah.

- 7 : Pour la femme : avez-vous confiance en lui ?

Votre homme a besoin de votre respect et de votre soutien. Il a besoin de vous pour croire en lui. Les hommes d'aujourd'hui sont sous pression tant sont nombreuses les demandes qu’on attend d’eux. Le seul endroit où il n'a vraiment pas besoin de se sentir sous pression est la maison. Il a besoin que vous ayez confiance qu'il s'efforce de subvenir à vos besoins et à ceux de sa famille. La chose la plus cruelle qu'une femme puisse faire est de harceler son mari. Si c'est un homme bon et il fait de son mieux, donnez-lui de l’amour, et non une liste de revendications. Alors avant d’engager votre vie avec lui, assurez-vous que vous n'avez pas d'agenda caché ou des attentes inexprimées. Soyez franche. Et si vous décidez d'être sa femme, alors soyez aussi son amie. Ne vous mettez pas sur son dos.

- 8 : Fais-je totalement confiance à cette personne ?

La base de l'amour, c'est la confiance. Sans une confiance totale, vous ne pouvez pas construire l'amour. Le problème essentiel de la confiance réside dans la question, “Es-tu là pour moi ?” Un mariage solide se construit sur une confiance solide. Puis-je m’attendre à ce que tu me donnes un foyer sûr pour mes sentiments et mes besoins ? Puis-je être sûr que je peux être vulnérable avec toi ? Ai-je peur que tu m’abandonne, me rejette, ou me fasse honte ?

Un élément clé pour établir la confiance est de respecter et de valider les sentiments de l’autre. Écouter les sentiments d'une autre personne est l'un des plus grands actes de bonté que l’on puisse faire. Si vous n'avez pas confiance mutuellement en vos sentiments, réfléchissez à deux fois avant de vous marier.

- 9 : recherchons-nous les mêmes choses dans la vie ?

De deux choses l’une : soit l’on progresse ensemble soit l’on se distance l’un de l’autre. La compatibilité d’humeur est l'une des meilleures façons de s'assurer que l’on va progresser ensemble. Cela signifie que vous partagez les mêmes valeurs, les mêmes priorités et les mêmes objectifs de vie. Le rabbin Noah Weinberg de mémoire bénie, fondateur d’Aish HaTorah, enseignait souvent que la question la plus importante est “pour quoi est-ce que je vis ?” Il insistait sur le fait que tant que vous ne parviendrez pas à répondre à cette question, il vaut mieux ne pas vous marier. Une âme sœur est un compagnon de route. Le mariage est risqué. Deux personnes qui ne savent pas pour quoi elles vivent trouveront peut-être difficile de rester ensemble sur le long terme.

- 10 : Puis-je avoir l'esprit tranquille quant à cette décision ?

Pour pouvoir être tranquille, vous devez identifier et résoudre les choses qui vous dérangent par rapport au mariage ou par rapport à la personne que vous allez épouser. Pour être en mesure d’identifier tout ce qui vous dérange, vous devez être d’une extrême honnêteté avec vous-même et être à l’écoute de vos sentiments. Si vous n’êtes pas tranquille à l’idée d'épouser cette personne, trouvez en la raison. Si vous êtes diligent, vous découvrirez la raison pour laquelle vous traînez les pieds.

12/3/2012

Plus...
Vous avez aimé cet article? Aidez nous à en faire d’autres. Aish.fr
ne peut exister sans le support de ses lecteurs.
Les opinions exprimées dans la section « Vos réactions » n'engagent que leurs auteurs. Vos commentaires sont soumis à modération, veuillez rester courtois.

Vos réactions : 3

(3) Julien, December 24, 2015 3:46 PM

remerciement

Merci pour cet article, je ne suis pas juif mais il m'a beaucoup aidé et je pense que tout ce qui est écrit là est vrai et doit être appliqué pour optimiser les chances de réussir son mariage et sa vie

(2) Samuel, December 1, 2015 8:34 AM

La vie reunit deux personnes qui sont prêts a vivre ensemble malgré tout.

Rien de tel que deux amoureux être de bon amis. oh oui. que Dieu vous bénisse pour cette article

(1) Sonia de Schuyter Calvo, January 6, 2014 6:13 PM

C'est vraiment tres bien , il y a beaucoup de sagesse dans ce qui est ecrit dans cet article et beaucoup d'intelligence

 

Réagir à cet article :

  • Afficher mon nom ?

  • Votre adresse mail restera privée. La rédaction en a besoin pour d’éventuelles questions à propos de votre commentaire.


  • * champ obligatoire 2000
Réagir
stub