cliquez ici pour accéder directement au début de l'article
Abonnez-vous

Recevez notre newsletter




Vie de couple : l’erreur à ne pas commettre !

Vie de couple : l’erreur à ne pas commettre !

Dans un couple, si les deux conjoints ne veillent pas à entretenir leur relation au quotidien, ils risquent de s'éloigner inexorablement l'un de l'autre.

par
Plus...

J’ai récemment entendu parler d’un couple qui jette l’éponge et a décidé de divorcer. Il ne s’agit pas de gamins, et ils sont même mariés depuis une bonne dizaine d’années. Le monsieur m’a expliqué que rien de dramatique ne s’était passé : pas de relation extra-conjugale, ni de problèmes financiers exponentiels. Simplement, qu’« ils étaient devenus peu à peu étranger l'un à l'autre ».

Je suis toujours attristé d’entendre de telles choses car je sens que tout ce gâchis aurait pu être évité. Certes, je n’étais pas au fait des détails exacts de leur vie privée, et je sais que toute relation amoureuse est unique. Mais je sais tout autant qu’il existe des principes et des règles de vie conjugale qui garantissent leur réussite, ou qui au contraire mènent à l’échec si on les néglige.

« S’éloigner l’un de l’autre » est le fruit d’un processus à la fois lent et insidieux, que de nombreux couples subissent sans même en avoir conscience. Cela ressemble en général à ce qui suit : deux personnes se rencontrent, et le début de leur relation est idyllique. Ils mettent l’énergie et le temps nécessaire pour se découvrir et mieux connaitre l’Autre. L’excitation augmente au fil des premiers rendez-vous, et attend son apogée le jour J, celui du mariage. Les premières années sont pleines d’espoir, d’enthousiasme, d’énergie, qui boostent les époux.

Puis les années passant, le couple s’installe dans une certaine routine. De nouvelles réalités se présentent et s’infiltrent dans leurs vies. Chacun trouve du boulot, il leur nait un, puis deux, puis trois enfants. Chacun a ses centres d’intérêts, même si une partie d’entre eux sont partagés. Puis la carrière professionnelle prend plus d’importance, les enfants grandissent ; il faut superviser les devoirs, courir entre deux activités extra-scolaires, amener la voiture au garage. On décide d’acheter une maison, et ce beau projet réclame un temps, des efforts et une énergie considérables. Il ne s’agit pas seulement d’obtenir le prêt hypothécaire ; on doit ensuite meubler la propriété, réparer le système d’arrosage électrique, refaire la salle de bains, rénover la plomberie ou encore se décider à benner ce vieux tapis élimé. Sans parler des décisions cruciales : « On prend du bois stratifié pour le sol ou pas ? Il parait que le bambou est très en vogue, et en plus c’est plus écolo ! »

Plus le couple vieillit, plus il doit gérer de domaines divers qui réclament son attention et accaparent son temps. Certes, toutes ces occupations sont certainement importantes ; pour autant, les époux sont soudain submergés par ce quotidien trépidant et n’ont ni le temps, ni l’énergie de se consacrer à l’autre. Leur relation est reléguée au second plan en raison de toutes ces choses si urgentes et primordiales à traiter. Et tout à coup, avant même qu’ils ne s’en rendent compte, la magie de leurs premières rencontres a disparu et ils n’ont plus grand-chose en commun. Ils sont progressivement devenus étrangers l’un à l’autre.

Si ce couple, qui entre juste dans sa vingtième année de mariage, pouvait remonter le temps et revivre leurs premières rencontres, ils découvriraient une chose fascinante. Ils répétaient alors à tous leurs amis qu’ils venaient de « rencontrer le gars/la fille le(a) plus génial(e) du monde ». Elle ne décrivait pas son cavalier en disant : « Ce type est exceptionnel ! Non seulement il effectue tous les paiements de son crédit immobilier bien à temps, mais il n’oublie pas non plus les traites de la voiture ! Et il a deux voitures ! Et faut voir les modèles de luxe ! » Il ne présentait pas sa fiancée en s’exclamant : « C’est la meilleure ! Non seulement elle aime les voitures, mais je sais qu’elle sera à cheval sur le ménage et l’ordre à la maison, et je suis sûr qu’elle saurait dénicher le meilleur pédiatre pour nos enfants, quand nous en aurons. »

Certes, il est important de payer ses traites à temps, comme de savoir trouver un bon médecin et de s’occuper consciencieusement des enfants. Pour autant, ce ne sont pas ces qualités qui vous ont poussé à épouser votre conjoint. Vous avez choisi votre époux(se) pour ses qualités humaines qui lui sont uniques, parce que vous appréciez de passer du temps en sa compagnie et que vous avez choisi de partager votre vie avec lui(elle). Vous l’avez épousé(e) pour l’éclat de son âme, pour son aura, pour ce qu’il(elle) est et non pour ce que vous voudriez qu’il(elle) fasse ou réalise.

Si vous ne vous battez pas pour maintenir la qualité de votre relation de couple, alors elle se fanera et s’éteindra comme toute chose négligée.

Mais la plupart des gens perdent de vue cette réalité car au début de leur relation amoureuse, tout cela venait naturellement et sans exiger d’eux aucun effort particulier. Puis quand ils sont entrés dans la vie quotidienne et son cortège d’activités, ils ont éludé le fait qu’ils devaient faire chacun beaucoup plus d’efforts pour rester proche de l’Autre. Ils auraient dû comprendre qu’il fallait « passer la troisième » pour préserver leur intimité, et je ne veux pas seulement parler ici d’intimité physique. Ils n’ont pas su dire à leurs enfants « Débrouillez-vous, Papa et Maman ont besoin de rester seuls », comme ils n’ont pas su résister à la pression exercée par leurs jobs, leurs I-phones, leurs mails ou autre obligation cruciale qui se présentent sans cesse à eux.

Car si vous ne vous battez pas pour maintenir la qualité de votre relation de couple, alors elle se fanera et s’éteindra comme toute chose négligée. Peut-être pas dès le premier jour, ou la première semaine, ou le premier mois, ou même la première année, mais finalement c’est ce qui va se passer, doucement mais très sûrement.

Un couple « se perd de vue » parce qu’il n’investit pas le temps et l’attention nécessaires pour vérifier que ses deux acteurs s’épanouissent respectivement et de concert. Si tous les couples peuvent tomber dans le piège, seuls ceux qui ont conscience de ce danger pourront éviter l’écueil fatidique à leur relation conjugale. Avant qu’il ne soit trop tard.

Alors posez votre I-phone, éteignez votre ordinateur, dites (poliment) à vos enfants de vous lâchez un peu les baskets, oubliez votre bagnole… Et invitez votre amoureux(se) et néanmoins conjoint(e) à prendre un verre, déguster une bonne bouteille de Bordeaux ; regardez-le(a) dans les yeux et partez à sa reconquête comme vous l’avez fait lors de vos premiers rendez-vous, il y a très longtemps de cela.

13/10/2013

Plus...
Vous avez aimé cet article? Aidez nous à en faire d’autres. Aish.fr
ne peut exister sans le support de ses lecteurs.
Les opinions exprimées dans la section « Vos réactions » n'engagent que leurs auteurs. Vos commentaires sont soumis à modération, veuillez rester courtois.

Vos réactions : 1

(1) elena, September 20, 2016 2:09 PM

très bon renseigement!

Tous vos articles sont merveilleux!dommage l'avoir lu trop tard,
Ah! j'ai oublé le verre doiti être bu en deux!

 

Réagir à cet article :

  • Afficher mon nom ?

  • Votre adresse mail restera privée. La rédaction en a besoin pour d’éventuelles questions à propos de votre commentaire.


  • * champ obligatoire 2000
Réagir
stub