cliquez ici pour accéder directement au début de l'article
Abonnez-vous

Recevez notre newsletter




L' Attitude de Gratitude

L' Attitude de Gratitude

Apprécier autrui est un savoir-faire que chacun peut apprendre.

par
Plus...

Cher Monsieur Rosen,

Je vous remercie infiniment pour l'énorme travail par lequel vous avez organisé le match de baseball. Je sais que cela vous a coûté beaucoup de temps, et, réellement, j'apprécie tout ce que vous avez accompli pour mettre sur pied les horaires et pour trouver tous les autocars. Les uniformes étaient vraiment extras. J'espère que nous pourrons de nouveau avoir un match l'année prochaine.

Sincèrement, Joey D.

Cette lettre est la seule que Monsieur Rosen ait reçue après qu'il eut organisé le match de baseball pour cinquante garçons du voisinage. Il est vrai qu'il a eu droit à de nombreux " merci " verbalement, mais Joey D. est le seul de tous les garçons à s'être donné la peine de lui écrire un mot de remerciement.

 

Pourquoi Joey est-il différent des autres ? C'est parce qu'il a eu une maman qui réfléchissait à  la manière d'éduquer son enfant en lui faisant apprécier ce qu'on faisait pour lui.

Pourquoi Joey est-il différent des autres ? C'est parce qu'il a eu une maman qui réfléchissait à  la manière d'éduquer son enfant en lui faisant apprécier ce qu'on faisait pour lui ; et qui exerçait son enfant à écrire des lettres. Lorsqu'il était encore trop petit pour écrire, il faisait un dessin et sa maman l'aidait pour y écrire les mots. En fin d'année scolaire, Joey avait l'habitude d'adresser des messages de gratitude à ses maîtres. Dans chaque message, il précisait ce qu'il avait particulièrement apprécié chez ce maître (son humour) et quel cours lui avait particulièrement plu (la leçon sur les reptiles). Joe écrivait aussi à ses moniteurs, en revenant du camp de vacances.

 

Une fois, son moniteur l'a invité à une baignade après que le camp ait pris fin, afin de lui apprendre à plonger. Son institutrice du cours préparatoire lui a dit qu'elle avait conservé la lettre qu'il lui avait envoyée. Et lorsque le chef de l'équipe de baseball disposait d'un billet gratuit pour les jeux de Dodger, devinez à qui il l'offrait ?

Riche de toute cette initiation, Joey aimait bien écrire ces messages. Il découvrait ainsi que les gens aiment être appréciés ; et d'en avoir conscience aide de manière substantielle à bâtir de saines relations humaines.

CELA NE VIENT PAS TOUT SEUL

Combien de fois vous est-il arrivé, lorsque vous étiez exaspéré, de dire : " Cet enfant n'apprécie rien de ce que je fais ! " ?

S'il vous est arrivé  d'avoir ce sentiment envers votre enfant, demandez-vous : " Qu'ai-je fait pour inspirer à mes enfants la qualité d'apprécier ce qu'on fait pour eux. Est-ce-que je n'aientrainee jamais concocté le plan d'un jeu qui enseignait cette qualité, ou je m'imagine que d'une certaine manière cela se fera spontanément ? "

 

Apprécier autrui est un savoir-faire que chacun peut apprendre.

Apprécier autrui est un savoir-faire que chacun peut apprendre. Les enfants peuvent être incités à observer les gens autour d'eux avec attention, en s'intéressant aux multiples profits qu'ils tirent d'eux. L'idéal, ce serait que les parents commencent lorsque leurs enfants sont très jeunes, en les aidant à relever certains détails et en soulignant tout le bien que les gens font en général. Cela contribue à apprendre aux enfants à avoir ce que le langage hébreu appelle " ayin tova ", un bon œil, dans le sens d'un regard plein de bonté.

 

Lorsque les enfants sont encouragés  à voir le bien chez autrui, même (et surtout) chez ceux qu'ils n'aiment pas spécialement, alors ils deviennent des personnes plus positives, qui sont capables de trouver quelque chose d'agréable à dire sur la plupart des gens.

Si nous ne voulons pas que nos enfants soient négatifs et critiques, nous avons besoin de réaliser que nous disposons d'un pouvoir formidable pour susciter l'inverse.

ENSEIGNER LES POURBOIRES

1. Entraînez vos enfants à  rédiger des mots de remerciements dès leur jeune âge. Ils peuvent en écrire à leurs maîtres, à leurs moniteurs, à  leurs professeurs de leçons particulières, à quiconque leur offre un cadeau (y compris les grands-parents), ou à un ami de la famille qui les a emmenés au cirque.

2 . Ces messages sont importants car ils font découvrir et inspirent un niveau plus élevé d'appréciation. Lorsqu'on écrit, il faut réfléchir bien plus longuement sur ce que la personne a fait pour vous, car vous ne voulez pas finir votre message au bout d'une seule ligne; il vous faut remplir la page ! Aidez votre enfant à remarquer les détails.

3 . Le soir, au coucher, demandez à votre enfant de vous indiquer deux choses qu'il a appréciées dans la journée. (Ceci réussit mieux avec de petits enfants ; vous risquez des regards bizarres si vous essayez avec vos adolescents, pourtant mieux vaut tard que jamais !) Ensuite, à votre charge d'indiquer deux choses que vous avez appréciées ce jour-là. Surtout, n'oubliez pas de mentionner des choses que l'enfant a faites, par exemple de ranger quelque chose qui traînait, ou une bonne question qu'il a posée, ou encore la patience avec laquelle il avait attendu quelque chose. Lorsque vous parlez avec votre enfant de ce que vous appréciez chez d'autres, cela contribuera aussi à construire votre relation avec votre enfant.

4 . Un soir par mois, faites au dîner une " Réunion Familiale d'Appréciation ", éventuellement un vendredi soir. Faites un tour de table dans lequel chacun dira une chose qu'il a particulièrement appréciée au cours de ce mois.

5 . Votre rôle est d'être un modèle pour vos enfants. Si vous aviez vous-même besoin qu'on vous aide dans votre département d'appréciation des autres, alors comment pouvez-vous vous attendre à ce que vos enfants soient débordants d'appréciation pour ce que vous faites pour eux ? Mettez-vous vous-même à rédiger des notes écrites, dans lesquelles vous consignez tout le bien que les gens font pour vous. Remerciez le facteur et les éboueurs. Dites à voix haute : " Que ferions-nous si nous n'avions pas les éboueurs ! Comme ce serait insupportable s'ils ne venaient pas régulièrement ! " Le seul fait que quelqu'un soit payé pour son travail n'exclut pas que nous l'en remercions.

6 . Aidez votre enfant à  constater quelque chose de positif chez quelqu'un qu'il n'aime pas. Ne le faites pas au moment où, tout excité, l'enfant vous raconte comme il déteste son maître. Lorsqu'il se sera calmé, apprenez-lui que chez chacun il y a des choses positives. Il est important de les remarquer honnêtement, afin de porter le regard qui convient sur la personne.

7 . Partout où vous allez, dites le bien que vous voyez accomplir par les gens : les ouvriers de la voirie sur l'autoroute, grâce auxquels nos voitures roulent agréablement; les médecins et les dentistes qui prennent soin de nous; le teinturier qui a enlevé une tache vraiment l'aide. Il y a tant de personnes qui contribuent à nous rendre la vie plus facile et plus agréable. Sachons bien les apprécier.

8 . Ce n'est pas spontanément que les gens se mettent à apprécier ce qu'on fait de bien pour eux. Un apprentissage est nécessaire. Aussi, ne pouvons-nous pas nous plaindre si nos enfants sont ingrats, alors que c'est nous qui ne les avons pas initiés à adopter une attitude de gratitude.

5/5/2011

Plus...
Vous avez aimé cet article? Aidez nous à en faire d’autres. Aish.fr
ne peut exister sans le support de ses lecteurs.
Les opinions exprimées dans la section « Vos réactions » n'engagent que leurs auteurs. Vos commentaires sont soumis à modération, veuillez rester courtois.
 

Réagir à cet article :

  • Afficher mon nom ?

  • Votre adresse mail restera privée. La rédaction en a besoin pour d’éventuelles questions à propos de votre commentaire.


  • * champ obligatoire 2000
Réagir
stub