cliquez ici pour accéder directement au début de l'article
Abonnez-vous

Recevez notre newsletter




Le divorce serait-il une fatalité ?

Le divorce serait-il une fatalité ?

Docteur Love... C’est le surnom donné à Pr John Gottman, un mathématicien qui a élaboré une méthode scientifique pour prévoir la durée d’un mariage. L'opinion du judaïsme.

par
Plus...

Et si, avant de vous engager pour la vie, un mathématicien calculait les chances de survie de votre couple ?

La proposition fait sourire (ou non…)

Et pourtant, c’est exactement la prestation que propose Prof. John Gottman, un éminent savant américain surnommé « Docteur Love » et qui a inspiré le web documentaire Amour 2.0 diffusé en février dernier sur France Télévision.

En rassemblant des indices aussi subtils que la sueur des mains, le plissement des lèvres et le roulement des yeux, ce sexagénaire est capable de prédire si un mariage se terminera par un divorce dans les 15 années à venir. Et il lui suffit pour cela d’observer le couple en interaction pendant 60 petites minutes. Taux d’exactitude de son pronostic ? 95%...

Je n’ai guère la prétention de contester ni ses découvertes, ni ses capacités de ce mathématicien du MIT qui a voué son existence à l’étude méthodique des lois de l’attachement d’un être à un autre. Je voudrais simplement attirer l’attention des lecteurs sur un facteur important.

Pour que l’interaction d’un couple constitue la base de la prédiction d’un divorce qui surviendra plusieurs années après, les deux partenaires engagés dans ladite relation doivent être totalement statiques. Ils doivent impérativement poursuivre leurs modes de communications nocifs. Ils ne doivent en aucun cas changer.

Or ce postulat se situe aux antipodes de la vision juive du mariage, et d’ailleurs, de la vie en général.

En tant que Juifs, nous avons le devoir de cultiver en permanence notre personnalité aussi bien dans la sphère personnelle que dans la sphère conjugale. Chacun des deux conjoints doit constamment faire l’effort de devenir un meilleur partenaire, autant pour lui-même que pour son partenaire. C’est là le b.a-ba de la vie dans un mariage juif.

Notre tradition nous enseigne que le peuple juif n’est aucunement limité par les contraintes de ce que le monde occidental se plait à appeler le « destin ». Non pas parce qu’une telle réalité n’existe pas, mais pour la simple et bonne raison que chaque choix que nous opérons dans notre existence transforme notre identité et, par voie de conséquence, notre destinée. Chaque action, chaque mot a un impact.

Il suffit donc de prendre une nouvelle résolution dans votre vie conjugale pour opérer un réel changement dans votre vie à deux.

Mieux encore, si les deux partenaires d’un mariage qui bat de l’aile reprennent les rênes de leur mariage en faisant appel à un professionnel, et surtout en prenant la ferme de décision de changer, les possibilités d’amélioration sont immenses.

Il nous arrive à tous de faire des erreurs. Mais le Tout-Puissant nous a offert un cadeau inestimable – la possibilité de faire techouva, de nous repentir et d’amender nos voies. Cette attitude ne vaut pas uniquement pour la période des Jours solennels de Roch Hachana et Kippour. Elle a son application dans la vie de tous les jours. Nous pouvons parfaitement nous excuser. Nous pouvons parfaitement demander pardon pour un comportement inacceptable. Nous pouvons parfaitement tourner une nouvelle page dans notre vie à deux.

J’ai bien peur que le taux de réussite des prédictions du Dr Gottman soit en réalité dues au sentiment de fatalité et de désespoir qu’elles entraînent chez un couple à qui l’on annonce que union n’a aucune chance de durer. Et cercle n’est pas seulement vicieux, voire pernicieux, il est surtout basé sur une attitude totalement erronée.

Un mariage réussi n’arrive pas sur un plateau d’argent. Il suppose beaucoup d’effort, beaucoup de travail sur soi. Beaucoup d’obstacles se dressent sur la voie de l’harmonie conjugale. Et c’est peut-être parce que les deux conjoints s’imaginent que tout est sensé pour le mieux dans le meilleur des mondes qu’ils baissent les bras si facilement.

Si votre relation de couple est enfermée dans la négativité, assez pour justifier les funestes prédictions de Dr Gottman, sachez que tout n’est pas perdu. Vous avez la possibilité de traiter votre conjoint avec plus d’amabilité, plus de sensibilité. Vous êtes toujours libres de ravaler ce commentaire désagréable qui vous pend à la langue et pourrait ruiner votre soirée.

Je n’ignore pas que le but de Dr Gottman est de sauver des mariages dans un pays où les gens semblent avoir oublié l’art de vivre à deux. Peut-être même qu’il conçoit sa méthode comme une sonnette d’alarme, qui permettra aux couples en détresse de ne pas franchir le point de non-retour. Peut-être.

Mais une chose est certaine. Il faut laisser de la place à l’espoir dans un couple. Il n’est jamais trop tard pour bien faire. Un couple voué à l’échec peut non seulement échapper au couperet du divorce, mais il peut également retrouver la voie de l’harmonie conjugale !

5/1/2014

Plus...
Vous avez aimé cet article? Aidez nous à en faire d’autres. Aish.fr
ne peut exister sans le support de ses lecteurs.
Les opinions exprimées dans la section « Vos réactions » n'engagent que leurs auteurs. Vos commentaires sont soumis à modération, veuillez rester courtois.

Vos réactions : 2

(2) juju, January 8, 2014 7:05 PM

formidable article qui montre la vraie vision que doivent avoir les conjoints dans le Mariage.

(1) kengne irène, January 7, 2014 2:16 PM

comment fait pour éviter le divorce dans un mariage

je trouve votre propos très important et j'aimerais vous pose autant de question qui me préocupe

 

Réagir à cet article :

  • Afficher mon nom ?

  • Votre adresse mail restera privée. La rédaction en a besoin pour d’éventuelles questions à propos de votre commentaire.


  • * champ obligatoire 2000
Réagir
stub