« La Matrice est universelle, elle est omniprésente, elle est toujours avec nous, nous sentons sa présence… elle est là pour t’empêcher de voir la réalité. Tu n’es qu’un esclave, comme les autres, enchaîné dans un monde où n’existe ni espoir, ni saveur, ni odeur, une prison pour ton esprit… »

« Choisis la pilule bleue et tu pourras continuer à te bercer de rêves… Choisis la pilule rouge et tu seras comme Alice au pays des merveilles : prêt à suivre le lapin blanc au fond du gouffre… N’oublie pas, je ne t’offre que la Vérité, rien de plus…. »

Curieusement, ces propos ne sont pas ceux d’un rabbin à l’accent contemporain qui s’adresserait à des adolescents en mal de Judaïsme. Vous les avez reconnus ; il s'agit d’un dialogue entre Neo et Morpheus, les deux héros du film Matrix.

La Grande Illusion

Des millions de personnes ont vu ce film de science-fiction. Comment expliquer ce succès ? Matrix n’est pas une simple fiction qui aurait germé de l’esprit fiévreux et créatif d’un scénariste d’Hollywood. Matrix, et plus précisément ce dialogue, ne font que retransmettre un message connu qui concerne chacun d’entre nous. Celui de nos Sages et celui de notre Torah :

La mission, si nous l’acceptons, est de devenir nous-mêmes.

Neo choisit la pilule rouge, la vérité. Il ouvre les yeux et constate qu’il est entouré des milliers de gens enfermés dans des capsules en train de dormir. Ils sont tous plongés dans un rêve qui pour eux est leur réalité et dont la particularité est qu’il commença le jour de leur naissance. Cette prison imaginaire où tous se retrouvent s’appelle la Matrice. Néo prend alors conscience que, durant tout ce temps il avait été malgré lui enfermé d’un monde qui n’existait que dans son esprit. Il découvre aussi que dans le monde réel, qu’il vient de rejoindre, se déroule un combat contre les forces du Mal, les Agents, qui cherchent par tous les moyens à entretenir l’illusion des habitants de la Matrice.

Au Royaume du Mensonge...

Nos Sages nous disent que le monde que nous voyons est  un monde de mensonge (alma de chikra), fait pour nous tromper. Le plus grand mensonge consiste à nous faire croire que nous ne nous pouvons pas nous améliorer en tant qu’individus. En vérité, c’est tout le contraire car nous sommes venus dans ce monde pour nous perfectionner. En luttant contre nos mauvais penchants qui nous poussent à mal agir, nous libérons cette personne merveilleuse qui sommeille en nous et peut désormais s’exprimer et prendre les commandes d’une destinée idéale : celle que Dieu nous propose. Ainsi, la mission qui nous est confiée est de devenir nous-mêmes. Le meilleur de nous-même. Il y a donc d’un côté notre potentiel de départ et de l’autre le projet Divin de réalisation de ce potentiel. Dieu veut que nous fassions le choix du bon scénario de notre vie. Nous devons ainsi nous efforcer de nous améliorer en tant que personne, afin que notre trajectoire dans la vie puisse correspondre parfaitement avec celle qu’Il a dessinée pour nous. C’est la raison pour laquelle, après avoir quitté ce monde, lorsque nous nous présenterons devant Lui, Il ne nous demandera pas pourquoi nous ne sommes pas devenus Moise. Il nous demandera simplement pourquoi nous n'avons pas exploité pleinement le potentiel qu'il nous a donné, pourquoi nous ne sommes pas devenus nous-mêmes.

Bienvenue en Egypte, le pays dans lequel tous sont esclaves!

Nous avons en nous le potentiel d’un homme/une femme hors du commun, atteignant une grandeur bien au-delà de celle qui est la notre aujourd’hui, bien au-delà même de ce que nous pouvons imaginer ou rêver. Le scénario positif de notre vie ne peut commencer que lorsque nous en prenons conscience et que nous en sommes absolument, véritablement convaincus. Car le chemin est long, difficile et semé d’embûches. Trop souvent, nous sommes freinés dans notre élan, notre désir de nous élancer par le constat de notre médiocrité dans un domaine ou un autre, par la prise de conscience de nos mauvais traits de caractères qui nous tirent sans cesse vers le bas. Quelques essais pour nous améliorer qui se révèlent infructueux et nous voilà démoralisés, abattus, parfois même désespérés. Alors commence notre descente en Egypte. Lorsqu’un Juif ne croit plus qu’il puisse changer un jour, il est alors gagné par la tristesse et perd peu à peu sa sérénité. L’angoisse crée un vide en lui et pour tenter de le combler, il se rue vers les passions de ce monde. Bienvenue en Egypte, le pays dans lequel tous sont esclaves!

Sortir de son Egypte personnelle

Au temps de la sortie d’Egypte, une grande majorité des Juifs décida d’y rester en dépit des miracles et de l’appel de Moise. Ne voulaient-ils pas avoir accès à la Vérité ? Bien sûr. Étaient-ils prêts pour cela à abandonner leurs habitudes et leurs façons de penser? Non. Nos ancêtres qui eurent le mérité de sortir d’Egypte, ont du accepté de tout abandonner et surtout relever le défi de laisser derrière eux leur façon de voir, leur logique de pensée. Celui qui se mettait à raisonner, ne pouvait que conclure qu’il valait mieux rester. Il leur a donc fallu tout quitter, ne s’accrochant qu’à leur foi et leur certitude que Dieu allait les sauver et que Moise était celui qu'il fallait suivre même vers le désert, vers l’inconnu, vers l’incertitude.

Il en est de même pour nous de nos jours à Pessah. Nous devons sortir de notre Egypte personnel, et pour cela, croire que, même si nous n’avons guère réussi à nous améliorer après de longues années d’efforts, Dieu peut et veut nous sortir de l’impasse et nous libérer en nous aidant à changer. En persistant dans cette voie du changement personnel, sans jamais céder au découragement, des progrès ne peuvent manquer de se réaliser, cette magnifique personne que nous devons devenir, commençant alors à prendre forme et s’animer.

Dieu envoie à celui qui désire sincèrement la Vérité un ange de vérité pour la lui montrer.

Moise est devenu Moise car il suivit le bon chemin, celui que la Providence lui destinait, sans détours, sans raccourcis et sans sauter d’étape. Il choisit à chaque fois de préférer la Vérité au Mensonge. Nos Sages nous disent que Dieu envoie à celui qui désire sincèrement la vérité un ange de vérité pour la lui montrer. Beaucoup voudraient vivre une vie de Vérité, c’est-à-dire une vie débarrassée de toute forme d’illusion, mais bien moins sont prêts à faire les sacrifices qui découlent de ce choix. Nous devons nous rappeler que Moise est devenu cet homme d’exception, notre sauveur, parce qu’il accepta un jour de renoncer à une vie de prince en Egypte.

L'Elu

Néo lui aussi, fera une succession de bons choix guidés par son désir de trouver la vérité plutôt que le plaisir. Il n’hésitera pas à vivre la vie austère des Résistants. Il sera formé à l’art du combat puis petit à petit, grâce aux victoires qu’il remportera sur les « Agents »,   il progressera, découvrira en lui des pouvoirs insoupçonnés jusque-là et finira par savoir qui il est réellement : celui que les Résistants avaient tant attendu, l’homme qui allait les mener à la victoire. Ayant atteint son potentiel, les 3 lettres de son prénom NEO trouvent une autre combinaison pour lui révéler sa véritable mission : The ONE, l’Elu.

Ce n’est pas un hasard si ce film fut l’un des plus grands succès de l’histoire du cinéma : il raconte l’histoire du combat que chacun d’entre nous mène pour devenir lui-même.

Alors, la pilule bleue ou la pilule rouge, à vous de choisir !