cliquez ici pour accéder directement au début de l'article
Abonnez-vous

Recevez notre newsletter




Il n'y a pas que l'Étrog

Il n'y a pas que l'Étrog

A la manière du Loulav, une société n'a de valeur que si elle tient compte de tous ses membres.

par Ye'ara Holtsman-Bismuth
Plus...

« Le cédrat (en hébreu Étrog) représente les membres du peuple juif qui ont saveur et parfum, c'est-à-dire qui connaissent la Torah et en appliquent les commandements. La branche de palmier (Loulav) évoque ceux qui ont du goût mais pas de parfum (ils connaissent la Torah, mais ne l'appliquent pas), les rameaux de myrte (Hadassim) symbolisent ceux qui ont le parfum des bonnes actions mais à qui manque la saveur de la connaissance. Les branches de saule (aravot) dépourvues de fruits et de senteur, représentent ceux qui n'ont ni Torah ni bonnes actions. Puisque le Saint, Béni Soit-Il ne saurait les exterminer, Il a proclamé : 'Que ces quatre espèces se rassemblent et les uns expieront les fautes des autres'. »

(d'après le Midrach Vayikra Rabba 30,12) 

Il a l'air différent. Il s'habille différemment. Il se comporte différemment. Il parle différemment. Il a une mentalité totalement différente et d'étranges coutumes. Il éduque ses enfants différemment de moi. Sa culture est différente. Il n'est en rien comme moi, si différent, et nous n'avons rien en commun. Plus encore, au fond de moi, je suis absolument persuadé que s'il est tellement différent de moi, c'est qu'il est moins bon que moi. Après tout, JE parais, m'habille, me comporte et parle de la meilleure manière qui soit, c'est moi le cédrat ayant saveur et parfum - et lui ? Il ne m'intéresse pas tout simplement ! 

Nous voulons tous êtres un Etrog, le plus accompli des fruits des quatre espèces, la symbiose parfaite des commandements et des bonnes actions. Nous voulons tous nous marier avec des Etrogs, habiter dans un quartier d'Etrogs, et que notre progéniture ne fréquente que des enfants issus de foyers d'Etrogs.

Nous aurions tous voulu être beaux, intelligents, riches, et tout ce que l'Etrog symbolise. Mais - que faire - nous sommes loin d'atteindre cette perfection ! Et pourtant, combien de fois avons nous dû nous soumettre à des critères draconiens, souvent peu réalistes, pour être acceptés au sein d'un groupe, dans un programme d'études ou dans une entreprise.

Que nous n'appréciions pas tout le monde, que nous ayons plus d'atomes crochus avec certains qu'avec d'autres, et que certains soient plus doués que d'autres, soit. Mais on ne peut admettre que les 'non conformes' soient rejetés, et ne trouvent personne pour leur venir en aide. On se dit: 'ce n'est pas mon problème', et nous les balayons d'un geste de la main pour poursuivre tranquillement notre vie. 

La fête de Souccot vient nous rappeler que le Loulav comporte quatre espèces de végétaux et non une seule, comme le voudrait le modèle 'parfait' que le monde nous propose. N'y a t'il pas sur Terre de simples « Aravot », sans fruit ni parfum, qui côtoient de fiers Loulavim (ayant du goût mais pas d'odeur), et des bruyants Hadassim (ayant du parfum mais aucun savoir). Ce qui est sûr, c'est qu'on ne rencontre pas que des Etrogs  parfaits.  

Qui plus est, pour maintenir l'équilibre de cette entité qu'est le Loulav, composé des quatre espèces, nous sommes obligés de les tenir tous ensemble ! On dira qu'il aurait mieux valu ne prendre que des Etrogs, puisqu'ils sont les plus riches des quatre, qu'ils sont intelligents, vertueux, doués de grâce et de beauté. Mais 'la plus grande société mondiale de recrutement' – le peuple juif- a vu d'un bon oeil d'intégrer des Aravot, des Loulavs et des Hadassim. Non seulement sont-ils garants les uns des autres, mais si l'un venait à manquer, le Loulav entier deviendrait inapte à remplir le commandement tel que nos Sages l'ont prescrit. 

Prenons donc conscience du message de la fête de Souccot, ouvrons nos portes et nos cœurs à tous, et non uniquement aux Etrogs parmi nous.

17/10/2011

Plus...
Vous avez aimé cet article? Aidez nous à en faire d’autres. Aish.fr
ne peut exister sans le support de ses lecteurs.
Les opinions exprimées dans la section « Vos réactions » n'engagent que leurs auteurs. Vos commentaires sont soumis à modération, veuillez rester courtois.
 

Réagir à cet article :

  • Afficher mon nom ?

  • Votre adresse mail restera privée. La rédaction en a besoin pour d’éventuelles questions à propos de votre commentaire.


  • * champ obligatoire 2000
Réagir
stub