cliquez ici pour accéder directement au début de l'article
Abonnez-vous

Recevez notre newsletter




L'ABC de Souccot

L'ABC de Souccot

Tout ce que vous devez savoir sur la Fête des Cabanes.

par
Plus...

Dans la foulée des jours redoutables, la fête de Soukkot est caractérisée par la Soukka –cabane construite à l'extérieur, dans laquelle nous séjournons pendant sept jours (8 jours en diaspora), ainsi que par les "quatre espèces" de végétaux que nous agitons ensemble chaque jour de la fête. 
 
Soukkot est une fête d’une intense joie, où nous exprimons notre confiance totale en Dieu, ainsi que notre espoir d’avoir été jugé favorablement pour l'année à venir.  
 
Tout au long de la semaine de Soukkot, nous mangeons, dormons et demeurons dans une Soukka pour nous rappeler que : 
 
• Les Israélites ont vécu dans des huttes pendant les 40 années d'errance dans le désert. 
• Tout comme il a protégé les Israélites dans le désert grâce aux nuées de Gloire (Exode 13:21) Dieu est, aujourd'hui encore, notre ultime protection.

 
Les quatre espèces 
 
A Soukkot, il nous est ordonné d’agiter les « quatre espèces », qui possèdent chacun une beauté particulière : 
 
• Le Etrog - ou cédrat – est un fruit se distinguant par son arôme et sa pelure blanche épaisse. Il est souvent cueilli encore vert sur l'arbre, puis mûrit pour devenir jaune vif. 
• Le Loulav - la branche de palmier, dont la spécificité est sa forme droite et ses feuilles étroitement liées. 
• Le Hadass - la branche de myrte, est composée d'un joli modèle de feuilles plates sortant trois par trois d'un même point tout au long de la branche. 
• La ‘Arava - la branche de saule, qui doit avoir des feuilles longilignes et un bord lisse, non dentelées.

 
Nous attachons toutes les branches ensemble - deux saules à gauche, une branche de palmier au centre, et trois myrtes à droite. Nous les soulevons avec le Ethrog et l'agitons dans toutes les directions, symbolisant par là, la maîtrise de Dieu sur l’ensemble de la création. 
 
Les quatre espèces sont agitées chaque jour (à l’exception du Shabbat) à la synagogue, pendant la récitation du Hallel (louanges). Le Hallel est suivie par les Hosha’anot, au cours desquelles nous effectuons des tours autour d’un Sefer Torah placé sur l'estrade centrale, - la Bima
 
Selon la tradition, nous "embellissons" cette mitzva en nous procurant les plus belles espèces disponibles. Afin que la mitzva soit valable, certaines exigences sont incontournables. Les aspects techniques étant nombreux, il n'est pas conseillé de chercher soi-même dans la forêt les espèces requises (en particulier l'Etrog, qui peut facilement être confondu avec un citron). Achetez votre ensemble complet auprès d’un vendeur honnête ; votre librairie juive locale vend certainement des ensembles de "quatre espèces" certifiés par une autorité rabbinique compétente. 
 
Après la fête, certains ont la coutume de recycler l’Etrog en une "boîte à épices" qui sera utilisé lors de la Havdala, ce qui permettra à l’Etrog de servir "de mitsva en mitzva". Voici la marche à suivre: achetez un paquet de clous de girofle (non moulus). A l’aide d’un poinçon, faites des trous, puis placez les clous soigneusement dans chaque trou. (c'est une excellente idée pour occuper les enfants pendant un bon moment). Conservez l’Etrog clouté dans une boîte, afin de préserver le parfum si particulier du mélange d’agrume et des girofles. L'usage d'une boîte en plastique présente un risque plus élevé de moisissure. 
 
La Soukka  
 
La construction de votre Soukka est une excellente activité à réaliser avec votre famille et vos amis. Sa surface doit être de 70x70cm minimum. Elle peut être construite dans une cour, sur une terrasse, ou même sur le dos d'un éléphant. 
 
Votre Soukka devra avoir au moins trois murs. Les murs peuvent être à la base de n'importe quel matériau, à la condition d’être suffisamment solides pour résister à un vent moyen. La hauteur des murs sera comprise entre 96 cm et 9,60 mètres. 
 
Il n’est pas nécessaire de construire des murs spécialement pour la Soukka, vous pouvez utiliser le mur d'un bâtiment, ou même une haie de buissons. Et si vous avez une surface déjà fermée par 2 ou 3 murs, votre travail n’en sera que facilité ! 
 
Le toit (Skhakh) doit être réalisé à partir de matériaux d'origine végétale - comme des branches ou des feuilles. Si vous utilisez des poutrelles brutes, la largeur ne devra pas excéder 40cm. Par ailleurs, les matériaux utilisés doivent être complètement détachés du sol. Rien ne devra surplomber votre Soukka - pas même un arbre, une gouttière ou un appareil de climatisation. 
 
Le toit doit être suffisamment couvert pour procurer plus d'ombre que de soleil pendant la journée, et la nuit, il doit être suffisamment aéré pour que les étoiles puissent être visibles à travers le toit. Ce dernier ne sera installé qu’après la construction des murs. 
 
Puisque la Soukka est destinée à être votre "maison" pendant sept jours, il convient de la décorer abondamment. Certains suspendent des fruits et des fleurs au plafond et accrochent sur les murs des posters de la ville de Jérusalem ou d'autres thèmes juifs. 
 
La tradition nous recommande "d'accueillir" les sept bergers d'Israël (Abraham, Isaac, Jacob, Moïse, Aaron, Joseph et David) qui seront nos invités (Oushpizine) dans notre Soucca tout au long de la fête. 
 
D’autres traditions à Soukkot 
 
Il existe une mitzva particulière de se réjouir à Soukkot. À cette effet, les jours de demi-fête sont ponctuées par des festivités appelées Sim'hat Beth HaShoéva, commémorant les libations d'eau qui étaient offertes au Temple durant Soukkot. 
 
Soukkot est étroitement liée à l'eau, car durant cette fête a lieu le jugement universel concernant la bénédiction pour la pluie et l'irrigation en eau pour l'année à venir. 

 
A Soukkot a lieu également la bénédiction universelle de tous les peuples - symbolisée par les 70 offrandes qui étaient autrefois apportées au Temple et qui faisaient référence aux 70 nations du monde. 
 
Le shabbat de Souccot, nous lisons la Méguilat Kohelet - le Livre de l'Ecclésiaste – écrit par le roi Salomon. Le thème essentiel évoqué dans ce livre concerne la poursuite effrénée des plaisirs temporels dans ce monde, par opposition à la quête de la spiritualité éternelle. En effet, le caractère précaire de la Soucca nous rappelle que les biens matériels sont passagers. 
 
Le septième jour de Soukkot est appelé Hocha’ana Rabba, au cours duquel nous tournons sept fois autour de la bima, avec les quatre espèces dans la main. Cette procession se termine par le battement au sol de la Arava - la branche de saule. L'on considère Hocha’ana Rabba comme le jour du verdict final du jugement entamé à Roch Hachana. A Hocha’ana Rabba, certains ont l'habitude de lire tout le livre de Devarim et de veiller toute la nuit en étudiant la Torah. 
 
Chemini ‘Atsérèt et Sim’hat Torah 
 
Immédiatement après Soukkot suit une autre fête appelée Chemini ‘Atsérèt, littéralement le «huitième jour du rassemblement". C'est le moment de mettre fin à l’effervescence des Fêtes pour savourer notre relation privilégiée avec le Tout-Puissant, avant que ne démarre la longue saison d'hiver. C’est une fête distincte de celle de Soukkot, c’est pourquoi, nous récitons la bénédiction de Chéhé’héyanou et nous n’avons plus l‘obligation de séjourner dans la Soukka.  

A Chemini ‘Atsérèt, nous récitons la prière de Yizkor à la synagogue. 
 
Le jour suivant nous entamons les festivités de Sim’hat Torah, qui célèbre l'achèvement de la lecture de la Torah et le démarrage immédiat d’un nouveau cycle annuel. A la synagogue, tous les rouleaux de la Torah sont sortis de l'Arche Sainte, et les fidèles chantent et dansent «sept circuits" dans une ambiance de joie intense. Cliquez ici pour accéder au texte ainsi qu’à l’enregistrement audio des airs les plus populaires de Sim'hat Torah.  
 
En Israël, Chemini ‘Atsérèt et Sim’hat Torah sont un seul et même jour.

Joyeuse fête de Soukkot!

14/3/2012

Plus...
Vous avez aimé cet article? Aidez nous à en faire d’autres. Aish.fr
ne peut exister sans le support de ses lecteurs.
Les opinions exprimées dans la section « Vos réactions » n'engagent que leurs auteurs. Vos commentaires sont soumis à modération, veuillez rester courtois.
 

Réagir à cet article :

  • Afficher mon nom ?

  • Votre adresse mail restera privée. La rédaction en a besoin pour d’éventuelles questions à propos de votre commentaire.


  • * champ obligatoire 2000
Réagir
stub