Famille

Huit phrases de femmes que vous feriez mieux d’apprendre à décrypter

10/01/2016 | par Sara Debbie Gutfreund

Entre ce que femme dit et ce qu'elle pense vraiment, il y a parfois un décalage. Voici un petit lexique pratique destiné à ces maris qui ne maîtrisent pas encore l’art subtil de lire entre nos lignes…

J’ai rencontré cette expression ahurie sur le visage de bien des maris dans mon cabinet de thérapie de couple. Et j’ai rencontré cette même expression sur le visage de mon propre mari. C’est ce fameux visage qui dit tout haut : « Je-sens-que-tu-essayes-de-me-dire-quelque-chose-mais-je n’en-ai-pas-la-moindre-idée. » En d’autres termes, Monsieur a entendu ce que Madame vient de lui dire, mais il ne sait pas vraiment comment l’interpréter.

Dans cette optique, j'ai concocté un petit lexique pratique qui décryptera ce que nous autres femmes pensons vraiment en disant ces phrases mystérieuses. À bon entendeur…

1. « Fais ce que tu veux. »

Ce que Monsieur entend : Je suis libre d’organiser mon propre programme aujourd’hui.

Ce que Madame pense vraiment : Quoique tu fasses, ne fais surtout pas ce que tu veux. Je veux que tu me demandes constamment ce que tu peux faire pour m’aider aujourd’hui, jusqu’à ce que je ressente que tu te soucies vraiment de moi.

2. « Je serai prête dans une minute. »

Ce que Monsieur entend : Elle est quasiment prête. Je vais déjà allumer le moteur.

Ce que Madame pense vraiment : Il va me falloir au moins une demi-heure avant d’être fin prête. Mon conseil : ouvre le frigo et mets-toi un petit quelque chose sous la dent. Et gare à toi : si tu ne me complimentes pas sur ma tenue à la seconde où tu me vois, je tourne les talons et je repars de ce pas me changer.

3. « Peux-tu garder les enfants ? »

Ce que Monsieur entend : Pas de problème. Je consulterai mes emails, je rappellerai ce client qui n’a pas répondu, je m’offrirai une petit sieste bien méritée sur le canapé. Et si les enfants ont besoin de quoi que ce soit, ils me le feront savoir.

Ce que Madame pense vraiment : Sers le dîner aux enfants, donne-leur un coup de main pour les devoirs, donne le bain au bébé, lis-leur une histoire, et assure-toi qu’ils soient tous endormis à mon retour.

4. « Mais non, tu n’as rien besoin de m’offrir. »

Ce que Monsieur entend : Elle a tout ce qu’il lui faut, et ne veut même pas que je lui offre un petit quelque chose pour son anniversaire, la fête des Mères ou notre anniversaire de mariage.

Ce que Madame pense vraiment : Si tu m’aimes vraiment, tu découvriras tout seul le cadeau de mes rêves. N’oublie d’ajouter un petit mot plein d’attention. Et si tu n’es pas sûr de mes préférences, renseigne-toi auprès de ma mère, ma meilleure amie, ou notre fille aînée.

5. « Quoi ? »

Ce que Monsieur entend : Elle me demande de me répéter parce que, pour une raison que j’ignore, elle ne m’a pas bien entendu ce que j’ai dit les premières fois. De deux choses l’une : soit elle est vraiment distraite, soit elle doit faire un test auditif.

Ce que Madame pense vraiment : Dès la première fois, j’ai parfaitement entendu ce que tu viens de me dire, mais je n’arrive pas à croire que tu puisses me dire une telle chose. Je te donne donc plusieurs chances de modifier ce que tu viens de dire.

6. « Tout va très bien. »

Ce que Monsieur entend : Elle gère la situation et n’a pas besoin de mon aide.

Ce que Madame pense vraiment : Cela fait deux jours que je n’ai pas fermé l’œil. J’ai la grippe, j’ai une tonne de boulot en retard, et je n’arrive pas à croire que tu me demandes de surcroît d’inviter tes parents pour le weekend.

7. « Je ne cherche pas à te contredire. »

Ce que Monsieur entend : Elle me paraît vraiment calme, cela veut peut-être dire qu’elle s’est enfin décidée à accepter ma position.

Ce que Madame pense vraiment : Je vais répéter mon point de vue à plusieurs reprises, en t’expliquant sous différents angles ce pourquoi j’ai raison, jusqu’à ce que tu déclares forfait.

8. « Qu’est-ce que tu as fait ? Qui as-tu rencontré ? Qu’est-ce qu’il t’a dit ? »

Ce que Monsieur entend : Elle m’agace avec toutes ses questions futiles. J’ai comme l’impression qu’elle ne me fait pas confiance ou qu’elle cherche à me soutirer des informations.

Ce que Madame pense vraiment : Je tiens énormément à toi ; toutes les questions détaillées que je te pose à propos de ta journée sont ma manière de te manifester mon attachement et ma volonté de mieux te comprendre.

Related Articles

Donnez du pouvoir à votre voyage juif

Inscrivez-vous à l'e-mail hebdomadaire d'Aish.com

    linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram