cliquez ici pour accéder directement au début de l'article
Abonnez-vous

Recevez notre newsletter




C’est la faute d’Israël!

C’est la faute d’Israël!

Vous avez des soucis au boulot? Dans votre couple? Avec vos voisins? C’est sûrement à cause de l’Etat d’Israël…

par
Plus...

Ça ne loupe pas. Dès qu’il se passe quoi que ce soit de dramatique, effrayant ou simplement problématique dans le monde, il y en a toujours un plus malin que les autres qui trouve le coupable de tous ces maux : l’Etat d’Israël !

C’est un peu comme dans le jeu « Qui veut gagner des millions ? ». Sauf que là, on trouve la bonne réponse à tous les coups, sans avoir besoin de faire appel au carré ou à l’ami…

Dernier candidat de ce nouveau divertissement très en vogue : le Premier Ministre turc Recep Erdogan, qui a accusé Israël d’avoir fomenté les récentes manifestations et les troubles politiques en Egypte, et d’avoir causé la chute du Président Mohammed Morsi. Rien que ça !

Cette accusation farfelue a tout de même un peu étonné le « public » (entendez le monde entier). Il faut bien dire que là, le chef du gouvernement ottoman y était allé un peu fort… Mais il a aussitôt dégainé une preuve irréfutable : un document qui, selon ses dires, était censé prouvé ce complot machiavélique.

Il s’est avéré que ladite preuve était en fait une vidéo datant de 2011, et filmée lors d’un échange de questions/réponses ayant suivi un exposé du philosophe français Bernard-Henri Lévy à l’Université de Tel Aviv. Lors de ce débat, l’illustre BHL avait émis l’hypothèse que l’éventuel avènement au pouvoir des Frères Musulmans (le parti de Mohammed Morsi) pourrait bien, s’il advenait (on était en 2011), rencontrer une farouche opposition de la rue égyptienne.

Peu importe que la « super-preuve » d'Erdogan concernant l'implication d'Israël ait été aussi ridicule. Ce qui est plus inquiétant, c’est que le dirigeant de l'un des pays les plus peuplés et les plus sophistiqués du monde ait pu s'en tirer comme si de rien n’était, et en tout cas sans conséquence grave pour sa crédibilité ou celle de sa diplomatie, alors qu’il avait tranquillement calomnier Israël au sujet d’événements bien évidemment indépendants de la volonté de l’Etat juif. Ce que le monde entier sait parfaitement du reste !

Or il faut savoir que Erdogan n’est pas le seul candidat en lice dans ce jeu qui fait fureur : « Qui veut accabler Israël ? »

Prenez par exemple le journal le plus populaire d’Egypte, qui a de son côté accusé Israël de soutenir… le succès des Frères Musulmans, en portant au pouvoir Mohammed Morsi (The Economist 31/08/2013).

Oui vous avez bien lu, le même Mohammed Morsi qui, d’après Erdogan, avait été viré suite aux manœuvres du même Etat d’Israël ! Vous voyez, il est facile ce jeu, il suffit de donner la même réponse à tous les coups, et vous gagnez !

Il semble bien que la théorie du complot, forcément sulfureuse, fonctionne à plein régime quand il s’agit d’accuser Israël. Dés qu’il s’agit d’Israël toutes les hypothèses de complots sont bonnes, même les plus farfelues.

Je vous passe les hypothèses extravagantes qui fleurissent autour de l’actuelle tourmente syrienne. Allez, encore une pour bien comprendre : « Qui maintient encore au pouvoir le vilain méchant tyran Bachar El Assad ? » Réponse : « C’est Israël ! » En tout cas, le site internet israélien Ynetnews.com a relayé ce « scoop » diffusé par les rebelles syriens…

Et bien entendu, quand le 21 août dernier, le régime syrien gaze quelques 1400 rebelles - et 426 enfants au passage – dans la banlieue de Damas, les officiels iraniens se lancent à leur tour dans une belle partie de « Qui veut accabler Israël ? » Mais le jeu a vite pris une allure inquiétante.

Après avoir rendu Israël responsable de la crise syrienne, l’Iran a déclaré que si une intervention militaire internationale était déclenchée contre la Syrie, l’Iran attaquerait immédiatement, je vous le donne en mille… l’Etat juif !

Du coup, les Israéliens n’ayant pas retiré leurs masques à gaz lors des distributions précédentes se ruent dans les centres attitrés, pendant que d’autres s’évertuent à calfeutrer l’une des pièces de leur appartement en cas d’attaque chimique.

En attendant l’embrasement de toute la région, les parties de « Qui veut accabler Israël ? » reprennent de plus belle. Nous accueillons ce soir un nouveau rédacteur, George Galloway, député britannique, qui propose la question suivante : « Sachant que le Président El-Hassad est hors de cause, qui a bien pu aider Al-Qaïda a gazé des centaines de civils syriens ? ». Bon, vous connaissez la réponse, je n’ai pas besoin de la préciser. Quant à M. Galloway, il n’a jamais avancé l’ombre d’une preuve de cette accusation délirante d’une collision Israël/Al-Qaïda.

Si la nouvelle version du jeu « Qui veut accabler Israël ? » connaît un regain de succès, il faut savoir que l’émission a déjà eu ses heures de gloire dans le passé. Souvenez-vous du malheureux touriste allemand attaqué en 2010 par un requin sur une plage de la Mer Rouge. Et bien un officiel égyptien avait affirmé que le squale avait été commandité par Israël !

En 2009, un journal populaire suédois avait publié qu’Israël était actif dans le commerce de corps humain, et tuait des gens dans le seul but de revendre leurs organes, foie et autres paires d’yeux. L’année suivante, la baronne Jenny Tongue, membre du parti libéral-démocrate britannique à la chambre des Lords, avait alerté ses collègues sur le danger que représentait l’hôpital de campagne dépêché en Haïti par Israël après le tragique tremblement de terre. Ben oui, tout ça c’était sûrement pour prélever des organes et faire fructifier le commerce odieux de l’Etat juif. Et la baronne de réclamer une commission d’enquête…

Plus récemment, l’ambassadeur iranien auprès des Nations-Unies a très tranquillement affirmé que seul l’Etat d’Israël avait pu préparer et réaliser la terrible attaque terroriste perpétrée à Burgos, en Bulgarie, et qui a coûté la vie à… six touristes israéliens ! Je vous donne en bonus que les meurtriers arrêtés plus tard étaient membres d’une branche du Hezbollah soutenue par l’Iran.

Désormais, le jeu « Qui veut accabler Israël ? » organise des manches spéciales, où les candidats doivent désigner l’Etat juif comme coupable d’évènements dans lesquels Israël n’a aucun intérêt, ni même aucun lien. Le tout bien entendu sans aucune preuve, voire même avec des preuves irréfutables ayant confondu le véritable auteur des faits.

Ainsi, douze ans après les attaques terroristes du 11 septembre 2001 à New York et Washington DC, il est communément entendu dans certains courants de l’opinion mondiale qu'Israël était derrière ces attentats. Cette rumeur a été répétée par des individus aussi divers que de hauts responsables politiques musulmans, des journaux égyptiens, l'Iran et d'autres pays du Moyen-Orient, le lauréat du prix de poésie du New Jersey, et des journaux et politiciens populistes en Europe.

Le 14 décembre 2012 dans le Connecticut, un carnage a été perpétré à l’école primaire Sandy Hook par un certain Adam Lanza, qui a froidement abattu 26 personnes (dont 20 enfants). Qu’a-t-on pu lire sur la dépêche d’une agence de presse financée par l’Iran ? Israël a fait le coup !

En 2012, le journal britannique The Guardian a rapporté les propos d’un prélat du haut-clergé italien, Giacomo Babini, selon lequel Israël orchestrait les nombreuses accusations de pédophilie dont les prêtres catholiques faisant l’objet de part le monde.

Dans le même esprit délirant, citons enfin les soap operas des télés turcs ou arabes de ces dernières années, où les Israéliens sont dépeints comme des êtres cruels et dénués de pitié, assassinant des bébés et abusant des personnes âgées en toute impunité.

Au-delà de l’aspect presque comique de tels délires, il faut signaler la dangerosité de cette culture de l’accusation de l’Etat juif qui va doucement, mais très sûrement, glisser vers l’accusation des Juifs tout court.

Comment pouvons-nous réagir à un tel phénomène ? Dans cette période de Fêtes Redoutables et de début d’année juive, prenons-nous en main ! Examinons nos actes pour l’améliorer notre conduite personnelle, osons être de ceux qui revendiquent la vérité et l’honnêteté, et ne laissons passer aucune de ces critiques injustes et infondées contre l’Etat d’Israël.

Habituons-nous à recueillir des informations auprès de sources locales, que ce soit nos proches ou nos amis vivant en Israël, ou bien de sources d’informations israéliennes.

Et quand nous sommes pris au dépourvu par une avalanche d’accusations dans les medias internationaux, prenons un bol d’air pur et objectif sur des sites tels que le www.Honestreporting.com, qui sont des sources extraordinaires de lutte contre la désinformation anti-israélienne.

Cette année, soyons nous-mêmes de meilleurs Juifs pour remporter brillamment la bataille stratégique dans ce jeu pervers qui accable Israël. Cette année, démystifions ces accusations délirantes contre l’Etat juif, et les Juifs, en les faisant apparaître pour ce qu’elles sont vraiment.

 

15/9/2013

Plus...
Vous avez aimé cet article? Aidez nous à en faire d’autres. Aish.fr
ne peut exister sans le support de ses lecteurs.
Les opinions exprimées dans la section « Vos réactions » n'engagent que leurs auteurs. Vos commentaires sont soumis à modération, veuillez rester courtois.

Vos réactions : 5

(5) Anonyme, December 16, 2016 9:31 AM

pourquoi au juste déteste t on les juifs je me suis toujours pose la question moi en tant que africain et homme noir je comprends et accepte malheureusement que l on déteste les noirs ils ont toujours fait parti du mauvais côté entre esclavage colonisation refus d'humanité bref vous les juifs vous êtes des blancs et les européens des blancs mais pourquoi vous détestent ils

(4) Gil, November 20, 2014 9:44 AM

Pour ce qui concerne le dirigeant actuel turc. L histoire nous apprend que tous ces dictateurs ou présidents qui affichent une haine a l égard d ISRAEL , sont médiocres et comme tous les médiocres ,ils sont pourvus de méchanceté

(3) Mike, October 27, 2013 8:27 PM

Très bon article

J'aime bcp la rédaction de cet article, Dr. Y. Alt Miller tient des propos tout à fait justes et la conclusion est parfaite !
En effet seul le travail sur soi et le retour à HaShem nous permettra de faire cesser ces innombrables fausses accusations et autres peines que nous endurons.

La remise en question est absolument inexistante chez ces accusateurs farfelus et grossiers. Le fait que leurs mensonges puissent circuler si librement et "prospérer" montre clairement une situation anormale, irrationnelle. Cela nous rend à l'évidence que Le Saint Béni soit-Il veut que nous sortions de notre torpeur et nous tournions d'un coeur entier vers Lui.

(2) assemann, September 19, 2013 1:44 PM

LE JUDAISME cette religion m'a vraiment permis lde connaitre l'existance de D.ieu et cela a changé completement tte ma vie une tte p'tite question quand mon livre de la TORAH merci rabbin

(1) Kerozen, September 17, 2013 3:58 AM

A qui la faute ?

Je me suis cassé un ongle. Zut, flute, juste avant les fêtes de Souccoth. A qui la faute ? A Israël bien sûr ! C'est toujours plus agréable de culpabiliser les innocents que de se remettre en question.
Israël, malgré ma petite taquinerie, je t'aime et rêve de te découvrir.
Kerozen

 

Réagir à cet article :

  • Afficher mon nom ?

  • Votre adresse mail restera privée. La rédaction en a besoin pour d’éventuelles questions à propos de votre commentaire.


  • * champ obligatoire 2000
Réagir
stub