cliquez ici pour accéder directement au début de l'article
Abonnez-vous

Recevez notre newsletter




Hamas / Israël : l’incomparable comparaison !

Hamas / Israël : l’incomparable comparaison !

Il est temps d'ouvrir les yeux quant à la véritable nature du Hamas !

Plus...

Deux siècles en arrière, le grand poète allemand Goethe a dit : « La chose la plus difficile est de voir ce qui se trouve devant ses yeux. »

Ces paroles restent aussi vraies aujourd’hui qu’elles le furent alors.

La différence entre le Hamas et Israël ne pourrait être plus flagrante, et pourtant, vous pourriez l’ignorer si vous écoutiez certains observateurs.

Pour le mouvement des non-alignés, le conflit israélo-palestinien se résume à cela : l’innocence de Gaza et la culpabilité d’Israël. Un beau jour, n’ayant rien d’autre de mieux qu’à faire que de provoquer la bande de Gaza contrôlée par le doux et pacifique Hamas, les grands méchants Israéliens décidèrent d’attaquer.

Pour une bonne partie des médias, il s’agit avant tout de la souffrance palestinienne en proie à la machine de guerre israélienne.

Tant et si bien que ce dimanche à Francfort, en Allemagne, des manifestants comparaient Israël à l’Allemagne nazie.

C’est là une illustration parfaite du principe de causalité inverse. Le Hamas a déclenché une guerre, mais cela fait bien longtemps qu’on l’a oublié, si toutefois on l’a su. À présent, on se focalise exclusivement sur la souffrance de ceux qui sont responsables du conflit à l’origine.

Goethe n’avait pas tort. Certaines personnes, ne peuvent pas, ou ne veulent pas, voir ce qui se trouve devant leurs yeux.

La faute aux œillères idéologiques qui brouillent le paysage. Ou à une méconnaissance de la véritable nature du Hamas. Ou à une certaine naïveté qui laisse les gens gober tout ce que la machine de propagande du Hamas veut bien leur servir. Ou, dans certains cas, à une franche hostilité envers tout ce qu’Israël, l’État juif, fait.

L’heure est venue de réhabiliter la clarté morale, et non pas le brouillard moral.

Le Hamas est une organisation terroriste. C’est d’ailleurs le titre officiel que lui ont décerné les États-Unis, l’Union européenne, l’Australie, le Canada et bien d’autres.

Israël est un pays démocratique doté d’un appareil judiciaire indépendant, d’une société civile robuste, où l’on reconnaît la règle du droit et où se tiennent des élections libres et démocratiques.

Le Hamas est un mouvement antioccidental, antichrétien (et, de manière assez surprenante, non pas antisémite), misogyne et anti intellectuel.

Israël en est l’exact opposé.

Le Hamas a des ambitions territoriales sur Israël. À la réflexion, c’est un euphémisme : le Hamas aimerait carrément remplacer Israël par un État entièrement gouverné par les Frères Musulmans.

Israël n’a aucune ambition territoriale sur la bande de Gaza sous contrôle du Hamas. Bien au contraire, il l’a quittée neuf ans en arrière, dans l’espoir de ne jamais devoir y retourner.

Le Hamas est fort intéressé à utiliser Gaza comme une base pour une confrontation permanente avec Israël.

Israël qui, hélas, ne peut pas changer sa géographie, est fort intéressé à la présence d’un état pacifique, modéré et en voie de développement sur sa frontière.

Le Hamas, qui règne en maître sur Gaza depuis 2007, a consacré les sept dernières années à y infiltrer des armements et à développer une force militaire plutôt qu’à forger les bases d’un État responsable.

Sachant que cet arsenal a été entreposé dans le seul but d’être employé contre lui, Israël s’efforce, comme tout pays le ferait, d’empêcher le Hamas d’atteindre ses funestes objectifs.

Le Hamas n’a aucun scrupule à déployer des cellules terrorises et des armes dans des centres de populations civiles à Gaza, bien conscient qu’Israël sera forcé de passer pour l'armée qui vise des « innocents ».

Israël déploie des efforts considérables pour éviter de tomber dans le piège du Hamas, allant jusqu’à téléphoner aux civils ou à leur larguer des tracts pour les avertir à l’avance de quitter les cibles visés.

Le Hamas dit à sa population civile de ne pas bouger de chez elle et de ne pas réagir aux avertissements israéliens quant à des frappes imminentes.

Israël fait tout pour alerter l’ensemble de sa population, juive, chrétienne et musulman, de l’attaque de missiles du Hamas et les faire se réfugier dans des abris aussi rapidement que possible.

Le Hamas utilise ses mosquées pour entreposes des armes.

Israël utilise ses lieux de cultes, y compris ses mosquées, uniquement pour la prière.

Le Hamas utilise ses écoles pour stocker des armements.

Israël utilise ses écoles uniquement pour éduquer ses enfants, qu’ils soient juifs, chrétiens ou musulmans.

Le Hamas utilise ses hôpitaux pour cacher ses terroristes.

Israël utilise ses hôpitaux uniquement pour soigner les malades et les blessés, y compris les habitants de Gaza qui ne peuvent y recevoir les soins adéquats.

Le Hamas aspire à tuer autant d’Israéliens que possible avec ses roquettes qu’il tire aveuglément, en toutes directions.

Israël cherche uniquement à viser les infrastructures terroristes du Hamas et a renoncé à de nombreuses opérations quand le risque de blesser des civils était trop important.

Comme cela a été amplement démontré, le Hamas n’a aucun scrupule à falsifier des informations, à truquer des photos, à monter des scènes ni à exagérer les chiffres pour attirer l’attention internationale.

Israël, au contraire, déploie des efforts considérables pour vérifier les informations qu’il présente quant à ses opérations, quitte à perdre la « guerre des médias ».

Les partisans du Hamas sautent de joie quand des cibles israéliennes sont frappées.

Les Israéliens ne klaxonnent pas, ne tirent pas des balles dans l’air ni ne distribuent des friandises à la ronde quand ils font ce qu’ils n’auraient jamais voulu faire d’emblée, et expriment leurs regrets quand des erreurs inévitables en contexte de guerre se produisent.

Le Hamas viole le droit humanitaire international.

Les forces de défenses israéliennes assignent des spécialistes en droit humanitaire international à chacune de ses unités pour assurer au maximum le respect de ses exigences.

Le Hamas crie sur tous les toits qu’Israël est un ennemi cruel.

Israël, contrairement à tout autre pays en guerre de l’histoire, fournit près de 70% de l’électricité de Gaza et une grande partie de ses carburants et denrées alimentaires même lorsque des centaines de roquettes sont tirées depuis Gaza sur Israël.

Israël célèbre la vie, une chose que tous les Occidentaux devraient comprendre.

16/7/2014

Plus...
Vous avez aimé cet article? Aidez nous à en faire d’autres. Aish.fr
ne peut exister sans le support de ses lecteurs.
Les opinions exprimées dans la section « Vos réactions » n'engagent que leurs auteurs. Vos commentaires sont soumis à modération, veuillez rester courtois.

Vos réactions : 2

(2) Michele Toussaint, July 18, 2014 4:19 PM

y-a-t-il pire violence que de choisir la posture de victime?

Qu'opposer à l'impudeur de ceux que fascine la mort et qui choisissent de se draper dans un désespoir tonitruant et dévastateur plutôt que d'entrer dans les changements qu'entraînent le dialogue et l'échange?

(1) Anonyme, July 17, 2014 3:11 PM

Mon coeur saigne

Dommage , personne ne veut voir la vérité en face. Mais serons nous les coudes et restons très vigilant. Dieu est fidèle.

 

Réagir à cet article :

  • Afficher mon nom ?

  • Votre adresse mail restera privée. La rédaction en a besoin pour d’éventuelles questions à propos de votre commentaire.


  • * champ obligatoire 2000
Réagir
stub