La semaine passée a été l’une des plus intenses jamais vécues en Israël, un véritable tourbillon d’émotions allant de la douleur à l’espoir, de l’angoisse à la colère. Des images surréelles traversent mon esprit embrumé par un voile d’incrédulité et d’effroi.

Voici quelques clichés qui résument quelques unes des pensées et impressions ressenties par les Juifs en Israël – et aux quatre coins du globe – au cours de la semaine passée.

1. Naftali, Gilad and Eyal, nos frères à tous

Leurs noms et leurs visages sont gravés dans nos esprits. Naftali, Gilad et Eyal sont nos frères, nos fils, et tout le peuple entier est uni dans la crainte et l’inquiétude. Comment la vie pourrait-elle retrouver son cours normal ?

2. Tout un peuple uni autour de la prière

Le peuple juif, aussi bien en Israël qu’en diaspora, s’est révélé dans toute son unité. En masse, il a dégainé l’arme la plus puissante de tout l’arsenal juif ; des prières qui percent le Ciel par leur intensité.

3. #Bring Back Our Boys

Je joue au portrait avec mon fils pendant que nous attendons son car de ramassage scolaire. C’est un matin hiérosolymitain comme un autre. Et puis voilà que déboule un bus d’Egged, placardé d’une affiche : #Bring Back Our Boys. Non, finalement, ça n’est pas un matin hiérosolymitain comme un autre.

4. #L’abjecte campagne

Le monde arabe renchérit avec sa propre campagne de médias sociaux pour célébrer les enlèvements des trois adolescents israéliens. Sous le hashtag « trois Shalit », référence au soldat Gilad Shalit enlevé par le Hamas puis échangé contre 1027 terroristes palestiniens, les Arabes postent des photos d’eux-mêmes faisant un signe de la victoire à trois doigts. Des clichés qui me donnent la nausée…

5. Les parents courages d’Israël

D’un seul cœur, d’une seule voix, les parents des trois adolescents s’adressent à tout le peuple d’Israël. Nous prions constamment pour que Dieu leur donne la force d’endurer cette épreuve, mais en vérité ce sont eux qui nous renforcent par leur foi, leur dignité et leur courage inébranlables, et nous rappellent ce pouvoir unique que possède peuple juif.

6. Musulman, sioniste et fier de l’être !

Mohamed Zohabi, l’adolescent arabe de Nazareth qui s’est autoproclamé musulman, sioniste et fier de l’être, est devenu une star de la Toile pour avoir déclaré ouvertement son soutien à Israël et à Naftali, Gilad et Eyal, en dépit duconditionnement de sa société environnante. En échange, il s’est attiré des menaces de mort de son peuple, un avis d’expulsion sans oublier… une protection rapprochée de la part du gouvernement israélien.

Une nouvelle semaine débute. Pourvu qu’elle soit celle de l’accomplissement de la prière qui est constamment sur nos lèvres : Nos frères sont toute la famille d’Israël. Ceux qui sont dans la détresse et ceux qui sont détenus en captivité. Puisse le Tout-Puissant les prendre en pitié. Qu’Il les secoure de la détresse pour qu’ils trouvent un réconfort. Qu’ils passent de l’obscurité à la lumière, de l’esclavage à la rédemption, maintenant, rapidement et bientôt. Et disons : amen. »