cliquez ici pour accéder directement au début de l'article
  • Lecture de la Torah: Émor
Abonnez-vous

Recevez notre newsletter




8 leçons à retenir de la guerre de Gaza

8 leçons à retenir de la guerre de Gaza

Ce ne sont pas seulement des tunnels qu’Israël a découverts lors de l’opération “Bordure protectrice“. Ce sont aussi d’importantes leçons sur la force de son peuple et la lâcheté de ses ennemis.

par
Plus...

Outre la mise à jour et la destruction de ces dizaines de tunnels terroristes menaçant la sécurité d’Israël, la guerre de Gaza a révélé d’importantes découvertes sur Israël et le monde. Et à l’instar de ce vaste réseau souterrain, nous étions loin d’en soupçonner l’ampleur.

Leçon n°1 : La guerre a été un creuset d’union et de paix.

La guerre a été le catalyseur de l’union du peuple juif. Cela fait bien longtemps que l’on n’a pas assisté à un tel mouvement de solidarité au sein de toutes les franges de la population israélienne. Des dizaines de milliers d’étudiants en Yéchiva ont ainsi repoussé leurs vacances d’été dans l’espoir que le mérite de leur étude de la Torah contribue à la protection des soldats. De Paris à New York en passant par Vienne, de vastes manifestations de soutien à Israël ont été organisées. Et l’ensemble du peuple juif s’est uni dans le deuil de nos 64 soldats tombés au front.

Leçon n°2 : Le courage d’Israël ne faiblit pas.

Au cours des semaines passées, nous avons démontré notre courage et notre détermination pour la défense de notre patrie. Face au regain d’antisémitisme qui a balayé les capitales européennes et à la menace grandissante de l’Islam radical, tous les Israéliens ont compris que la bataille ne portait pas seulement sur la terre d’Israël mais qu’elle s’étendait à l’ensemble du peuple juif.

Leçon n°3 : Notre jeunesse est idéaliste.

Le destin héroïque de Jordan Bensemhoun, un jeune soldat originaire de Vénissieux monté en Israël sans sa famille, qui a donné sa vie pour la défense du peuple juif, a donné une nouvelle dimension aux notions de don de soi et d’idéalisme si cruellement absentes dans notre jeunesse. Du côté franco-américain, ce sont Max Steinberg et Sean Carmeli, eux aussi morts au combat pour la défense de notre patrie, qui se sont illustrés par leur courage et leur abnégation.

Leçon n°4: L’antisémitisme a encore de « beaux jours » devant lui.

La guerre de Gaza a entraîné une recrudescence d’antisémitisme sans précédent depuis l’époque de la Shoah. Réagissant aux cris de « Mort aux Juifs » hurlés de Berlin à Paris, Nathan Sharansky a déclaré : « Le moment est historique ; c’est sans doute le début de la fin du judaïsme européen. » Dire que la vie en Europe est devenue trop dangereuse pour les Juifs n’a plus rien d’alarmiste. Le moment est venu pour tous de plier bagage et de monter en Israël.

Leçon n°5 : Le soutien international ? N’y comptez pas !

Une fois de plus les médias et le monde occidental ont démontré leur partialité pathologique dans le conflit Israël/Hamas. La palme de l’absurde revient sans doute à Navi Pillay, haut commissionnaire des Nations unies pour les droits de l’homme, qui a reproché à Israël de n’avoir pas partagé sa technologie « Dôme de fer » avec le Hamas. Elle a également accusé l’Etat hébreu d’avoir défié le droit international lors de son offensive militaire contre la bande de Gaza, ce pour quoi il devrait rendre des comptes. Pas la moindre critique n’a été formulée contre le Hamas. Inutile de compter sur l’opinion internationale ! Comme l’a dit Bilaam, nous sommes une nation qui « réside en solitaire ».

Leçon n°6 : Il faut à tout prix démilitariser la bande de Gaza.

En 2005, nous avons pris le risque de nous retirer de la bande de Gaza, et nous en payons aujourd’hui les pots cassés : un gigantesque réseau souterrain de terrorisme, des milliers de roquettes capables d’atteindre près de 80 % du territoire israélien et l’émergence d’un ennemi voué à notre destruction, au prix même de ses propres citoyens.

Leçon n°7 : Il ne dort ni ne sommeille le Gardien d’Israël !

Le succès de la technologie Dôme de fer n’est qu’une manifestation parmi tant d’autres de la protection miraculeuse que le Tout-Puissant accorde à son peuple.

Leçon n°8 : La guerre touche à sa fin, mais la bataille pour notre survie est loin d’être gagnée.

La guerre touche à sa fin, mais la bataille pour notre survie est loin d’être gagnée. Nous sommes entourés d’ennemis dans une zone du monde où des tyrans commettent des génocides. Dans ce havre de normalité qu’est Israël, notre vulnérabilité ne se fait que davantage ressentir. Notre seule issue ? Prier chaque jour Dieu pour qu’Il déjoue les sombres desseins de nos ennemis et nous protège de tout mal.

10/8/2014

Plus...
Vous avez aimé cet article? Aidez nous à en faire d’autres. Aish.fr
ne peut exister sans le support de ses lecteurs.
Les opinions exprimées dans la section « Vos réactions » n'engagent que leurs auteurs. Vos commentaires sont soumis à modération, veuillez rester courtois.

Vos réactions : 2

(2) coutance, August 11, 2014 9:17 PM

tout est un eternel recomancement

Bonjour.un souvenir meu revient quant j'ai u mon fils et que je l'es appelé Ruben ma grand mère qui avait connue l'atrossiter de la guerre ma supplier de neu pas donner de nom hébreu a mon enfant. Je lui et dit que de nos jour quellequin qui porte un prenom hébreu ne risqué rien.elle ma répondu que tout est un éternel recommencemen pour le peuple juif.étant moi même évangélique dzigane j'ai trait peur pour mon peuple.prion l'Éternel qu'il nous garde du danger.

(1) monk, August 11, 2014 5:43 PM

israel survivera

Israel survivera , mais elle doit gagner les coeurs de ses ennemis haineux, la problematique est comment transformer un etre haineux en un etre humain normal qui reflechit et qui aime. je pense que l'histoire de l'empire romain (par exemple)qui a brasse des peuples pour des siecles peut inspirer une solution.

 

Réagir à cet article :

  • Afficher mon nom ?

  • Votre adresse mail restera privée. La rédaction en a besoin pour d’éventuelles questions à propos de votre commentaire.


  • * champ obligatoire 2000
Réagir
stub