Aish.fr https://www.aish.fr/b/mere-juive/Ma_Recette_pour_Shavouot.html

» Cliquez ici pour afficher des images «

Ma Recette pour Shavouot
par
Quelques ingrédients pour ne pas rater le plat essentiel de la Veillée.

Voici les gâteaux au fromage bien cuits et congelés  – un nature, un au beurre de cacahuètes et un autre fourré au chocolat - que j'avais d'ailleurs mis dans un moule trop petit et qui a dégouline  partout dans le four! La soupe à l'oignon (un petit plaisir réservé a la fête de Shavouot) est prête pour le bouillon final. et le saumon est en train de refroidir sur le plan de travail! La maison brille et est toute fleurie.

Tout est parfait, et pourtant je sais que je ne suis pas prête! Comment se prépare-t-on réellement a recevoir la Torah? Par où commencer quand on cherche à visualiser ce moment spectaculaire, plein de révélation et d'engagement? Comment oserais-je espérer recréer un événement qui pourrait lui ressembler, fut-ce de très loin?

 

L'année passée, au milieu de la nuit, j'ai fait cours pour quelques femmes qui faisaient la veillée de Shavouot. Ce fut pour moi une véritable torture ! (et visiblement pour elles aussi, en tout cas elles ne m’ont pas demande de revenir…) J'avais tant de mal à garder les yeux ouverts! Je ne pense sérieusement pas être capable de rester éveillée si tard pour étudier (qu’il s'agisse là d'un constat basé sur mes limites personnelles, ou bien sur une connaissance approfondie du rôle de la femme, ceci relève d'une autre discussion…)

 

La question demeure : que suis-je sensée faire en ce jour très particulier? Comment puis-je revivre l'émotion et l'intensité de ce jour? Que faire pour recevoir à nouveau la Torah? Je crois qu'une des réponses est d’avoir de la reconnaissance. A Pessa’h nous chantons 'Dayenou', une liste - non exhaustive- de  quelques uns des actes de bonté du Tout Puissant envers nous en tant que peuple :''S'Il nous avait conduit au Mont Sinaï et ne nous avait pas donné la Torah, cela nous aurait suffi!''

Est-ce bien vrai? Sans la Torah nous ne saurions même pas comment fonctionner! Nous ne connaitrions pas la meilleure façon de servir notre Créateur. Nous n'aurions pas moyen de discerner la réalité de l’illusion, la lumière de l'obscurité. Nous n'aurions pas de vision morale claire. Nous n'aurions pas de guide de vie. Nous ne saurions pas comment nous confronter aux grands défis de la Vie, ou seulement répondre aux questions difficiles.

 

Shavouot est donc le moment d'être reconnaissant, de dire merci, d'imaginer le vide d'une vie sans Torah et de ressentir, comme si c'était la première fois, à quel point  elle illumine nos vies et nourrit nos âmes.Submergés par  notre train-train quotidien, nos corvées et nos combats, nous en venons à accomplir les Mitsvot par automatisme,comme si les valeurs  et le mode de vie dictés par notre Torah allaient de soi. Shavouot est donc l'occasion de regarder la Torah sous un nouveau jour, et de s'émerveiller avec le plus grand respect de la Sagesse et de la générosité du Tout Puissant.

 

Quand mes enfants étaient petits ils chantaient une chanson de Shavouot : ''Dieu nous a fait un cadeau ; savez-vous lequel? Il nous a donné la Torah pour que nous puissions respecter Ses lois''.Même aux adultes que nous sommes, Shavouot rappelle quel merveilleux cadeau le Tout Puissant a fait, quel privilège est le nôtre, et combien nous devons le chérir. Shavouot soulève également la grande question à laquelle j'ai fait allusion plus haut: vais-je reprendre un morceau du gâteau au fromage nature, ou de celui fourré au chocolat?


Cet article peut également être consulté ici: https://www.aish.fr/b/mere-juive/Ma_Recette_pour_Shavouot.html


Avez-vous aimé ce que vous avez lu ? Pour continuer à publier des articles de qualité, Aish.fr a besoin de vous. Rejoignez Aish.fr dans son effort pour diffuser la spiritualité à travers le monde à d'autres personnes comme vous .

Vous pouvez faire une donation sécurisée à: https://aish.givecloud.co/product/support-aishweb.


Contenu du site copyrighté © 1995 - 2019 Aish.fr - https://www.aish.fr