Aish.fr https://www.aish.fr/israel/monde_juif/Israel-n-est-pas-notre-pire-ennemi.html

» Cliquez ici pour afficher des images «

Notre ennemi n’est pas Israël
par Abdulateef Al-Mulhim, journaliste saoudien
Les vrais ennemis du monde arabe sont la corruption, le manque d'éducation et de liberté et les dictateurs arabes qui répriment leur propre peuple.

Le 6 octobre 1973, il y a trente-neuf ans éclatait la troisième grande guerre entre les Arabes et Israël. Elle ne dura que 20 jours. Les deux parties avaient connu deux autres guerres de même envergure, en 1948 et 1967.

La guerre de 1967 n'a duré que six jours. Mais ces trois guerres ne furent pas les seuls affrontements israélo-arabes et ceux-ci furent nombreux depuis 1948 et continuent jusqu'à ce jour. Certains ne furent que des escarmouches et d’autres plus nombreux de véritables combats, mais il n'y eut pas vraiment de grandes guerres en dehors de celles mentionnées ci-dessus. Le conflit israélo-arabe est le conflit le plus compliqué que le monde ait jamais connu. En ce jour anniversaire de la guerre de 1973 entre le monde arabe et les Israéliens, beaucoup dans le monde arabe commencent à se poser de nombreuses questions sur le passé, le présent et l'avenir du conflit israélo-arabe.

Des questions comme celles-ci: quel est le véritable coût de ces guerres pour le monde arabe et ses habitants? Une autre question plus difficile qu'aucun ressortissant arabe ne veut réellement se poser: quel a été en fait le coût de refuser de reconnaître Israël en 1948 et pourquoi les pays arabes ne dépensent-ils pas leur budget en éducation, en soin et en infrastructures au lieu de le dépenser en armes et l’utiliser pour des guerres? Mais la question fondamentale la plus difficile pour tout ressortissant arabe est celle-ci : Israël est-il le véritable ennemi du monde arabe et du peuple arabe ?

J'ai décidé d'écrire cet article après avoir vu des photos et des reportages sur un enfant affamé au Yémen, un brûlé dans l’ancien marché d'Alep en Syrie, l’état de sous-développement du Sinaï en Egypte, des voitures piégées en Irak et des bâtiments détruits en Libye. Ces informations ont été présentées sur la chaîne Al-Arabiya, qui est la chaîne d’actualité la plus regardée et la plus respectée au Moyen-Orient.

Le point commun entre tout ce que j'ai pu voir, réside dans le fait que ces destructions et ces atrocités n’avaient pas été commises par un ennemi extérieur. La famine, les meurtres et la destruction dans ces pays arabes sont l’œuvre de ceux qui sont justement censés maintenir et renforcer l'unité de ces pays et protéger leurs populations. Il est donc temps de nous demander qui est le véritable ennemi du monde arabe?

Le monde arabe a dilapidé des centaines de milliards de dollars et sacrifié des dizaines de milliers de vies innocentes dans sa lutte contre Israël, qu'il considère comme son ennemi juré, un ennemi dont il a par ailleurs toujours nié l'existence. Le monde arabe a une longue liste d'ennemis et Israël aurait dû figurer au bas de cette liste. Les vrais ennemis du monde arabe sont la corruption, les lacunes au niveau de l’éducation, le manque de services de santé, le manque de liberté, le manque de respect pour les vies humaines et pour finir, le nombre important de ses dictateurs qui ont utilisé le conflit israélo-arabe pour opprimer leur propre peuple.

Ces atrocités commises par des dictateurs contre leur propre peuple sont bien pires que toutes les guerres israélo-arabes.

Nous avons eu l’occasion de voir dans le passé certains soldats israéliens attaquer et maltraiter les Palestiniens et nous en parlions comme nous parlions des avions et des chars israéliens qui attaquaient divers pays arabes. Mais ces attaques peuvent-elles se comparer aux atrocités commises actuellement par certains pays arabes contre leur propre peuple?

Nul ne peut concevoir les atrocités commises en Syrie, elles dépassent l’entendement et tout ce que l’on pourrait imaginer. Et les Irakiens ne sont-ils pas ceux qui détruisent leur propre pays? N'est-ce pas le dictateur de Tunisie qui réussit à détourner 13 milliards de dollars des pauvres Tunisiens? Et comment un enfant peut-il mourir de faim au Yémen si la terre y est une des plus fertiles du monde? Pourquoi les cerveaux irakiens quittent-ils donc un pays dans lequel l’exportation pétrolière rapporte 110 milliards de dollars? Pourquoi le Liban, un des plus petits pays du monde ne parvient-il pas à s’auto-gouverner? Qu’a bien pu provoquer ce chaos dans lequel s’enfoncent les Etats Arabes?

Le 14 mai 1948 eut lieu la proclamation de l'Etat d'Israël. Et dès le jour suivant, le 15 mai 1948, les Arabes déclarèrent la guerre à Israël pour récupérer la Palestine. La guerre cessa le 10 Mars 1949. Elle dura neuf mois, trois semaines et deux jours. Les Arabes furent vaincus et surnommèrent cette guerre Nakba (la catastrophe). Non seulement les Arabes n’avaient rien obtenu mais des milliers de Palestiniens devinrent des réfugiés.

En 1967, les Arabes menés par l'Égypte sous le règne de Gamal Abdel Nasser, entrèrent en guerre avec Israël. Ils perdirent la plus grande partie de la Palestine et augmentèrent le nombre de réfugiés palestiniens qui allaient ainsi devenir jusqu'à aujourd’hui à la merci des pays qui les accueillirent alors. Les Arabes appelèrent cette guerre Naksah (la colère). Les Arabes n'ont jamais admis leurs défaites dans ces deux guerres et la cause palestinienne devint encore plus compliquée. Et maintenant que le Printemps Arabe s’éternise, le monde arabe n'a guère de temps pour les réfugiés palestiniens ou la cause palestinienne, de nombreux Arabes étant devenus eux-mêmes des réfugiés subissant des attaques constantes de leurs propres camps. Les Syriens quittent leur propre pays, non pas du fait que des avions israéliens larguent des bombes sur eux : c'est l'armée de l'air syrienne qui s’en charge. Et maintenant, les cerveaux les plus brillants parmi les Arabes musulmans irakiens quittent l'Irak pour l'Occident. Au Yémen se déroule la plus grande tragédie du monde, écrite par le peuple yéménite. En Egypte, les habitants du Sinaï sont tout simplement oubliés.

Pendant que la plupart des pays arabes se trouvent dans un tel désarroi, qu'est-il finalement arrivé a leur ennemi juré, Israël? Israël a maintenant des installations de recherche parmi les plus avancées, les meilleures universités et des infrastructures de pointe. Beaucoup d'Arabes ignorent que l’espérance de vie des Palestiniens vivant en Israël est beaucoup plus longue que celle de leurs frères vivant en pays arabes. Ils jouissent en plus d’une liberté d’expression et de droits sociaux bien plus grands que dans aucun autre pays arabe. Même les Palestiniens vivant sous occupation israélienne en Cisjordanie et dans la bande de Gaza bénéficient de droits politiques et sociaux plus importants que dans certains pays du monde arabe. Un des juges qui envoya en prison un ancien président israélien n’était-il pas israélo-palestinien?

Le Printemps Arabe a prouvé au monde que les Palestiniens sont plus heureux et dans une meilleure situation que leurs frères arabes qui se sont battus pour les libérer du joug israélien. Il est temps à présent que la haine et les guerres cessent et que se créent des meilleures conditions de vie pour les futures générations arabes.

Cet article fut initialement publié sur le site ArabNews.com


Cet article peut également être consulté ici: https://www.aish.fr/israel/monde_juif/Israel-n-est-pas-notre-pire-ennemi.html


Avez-vous aimé ce que vous avez lu ? Pour continuer à publier des articles de qualité, Aish.fr a besoin de vous. Rejoignez Aish.fr dans son effort pour diffuser la spiritualité à travers le monde à d'autres personnes comme vous .

Vous pouvez faire une donation sécurisée à: https://secure.aish.com/secure/pledge.php?l=fr.


Contenu du site copyrighté © 1995 - 2020 Aish.fr - https://www.aish.fr