Aish.fr https://www.aish.fr/h/yom-hazikaron/Mon-soldat-ce-heros.html

» Cliquez ici pour afficher des images «

Mon soldat ce héros
par Chana (Jenny) Weisberg
L'histoire du héros du massacre de la Yéchiva Merkaz Harav ou comment aimer Dieu de toute son âme.

6 Mars 2008 - 20h36 : David Shapira, 29 ans, Major dans une unité de parachutistes de l’armée israélienne, termine de donner le bain à ses deux jeunes enfants et s’apprête à les mettre au lit. C’est alors qu’il entend l’explosion.

Sa première pensée est qu’il doit très certainement s’agir de pétards d'enfants un peu en avance sur les fêtes toutes proches de Pourim. David ouvre pourtant alors sa fenêtre pour vérifier si tout va bien. Lorsque des cris et d’autres explosions lui parviennent, il réalise qu’une attaque terroriste est en train de se produire. Il saisit son pistolet et se précipite dehors. Il traverse la rue en courant vers la Yeshiva Merkaz Harav, dans laquelle il étudia durant de nombreuses années.

Ce qui suivit fut l’un des moments les plus dramatiques de la vie de David Shapira.

David s’informe après du policier de garde à l'entrée de la Yeshiva : Sait-il où se trouve le terroriste ? Est-il seul ? Le policier partage avec lui le peu de renseignements qu’il possède et lui conseille d’enfiler l’un des gilets pare-balles se trouvant dans sa voiture de police avant d'entrer dans la Yeshiva. Mais David entend les tirs continus de Kalachnikov et les cris des jeunes élèves en détresse. Il n'y a pas de temps à perdre, chaque minute compte. Il n’hésite pas, le temps perdu à se munir de précautions peut signifier un nombre plus élevé d’enfants assassinés. Il s’élance à l’intérieur.

Cinq minutes plus tard, David Shapira trouve et abat le terroriste dans la bibliothèque de la Yeshiva. Huit jeunes étudiants sont morts, leurs livres saints maculés de leur sang.

Le courage désintéressé de David Shapira, ainsi que celui d’un étudiant présent sur les lieux, le Rabbin Yitzhak Dadon, a permis de sauver les vies de centaines d'étudiants qui se trouvaient à la Yeshiva cette nuit-là.

David Shapira refuse toutes les demandes d’interviews, tant par humilité que pour des raisons personnelles. Mais lors du dernier Hanoukka, au cours d’une célébration annuelle saluant la contribution des soldats israéliens au pays, David accepte d’accorder sa toute première interview pour partager son incroyable histoire.

Lorsque la journaliste de la radio de l'armée israélienne Ilana Dayan lui demande s'il existe une connexion entre son acte héroïque de cette terrible nuit et la kippa qu’il porte sur la tête, David Shapira acquiesce d’un hochement de tête.

« Il est clair », explique t-il « que Dieu est en contrôle de tout. Chacun a une mission dans ce monde. [Risquer ma vie pour tuer le terroriste] était la mission que m’avait confiée Dieu à ce moment-là. » 

Après avoir abattu le terroriste, David Shapira avait continué à fouiller   le bâtiment dans l’hypothèse où d’autres terroristes s’y seraient cachés. Près de la bibliothèque, il avait trouvé une salle de classe dans laquelle 15 élèves s’étaient barricadés.

Lorsque David frappa à la porte, les élèves, terrifiés, avaient refusé de le laisser entrer.

Ils voulaient être sûrs de son identité. David se rappelle avec émotion: « Ils m'ont demandé de réciter le « Shema » comme preuve que j'étais juif. »

« Alors », lui demande la journaliste « avez-vous choisi comme preuve de réciter Shema Yisrael? »

David Shapira explique : « Pendant que je courais, durant chaque seconde qui s’est écoulée depuis le moment où j’ai pénétré dans la Yeshiva, j’avais ces mots en tête: « Shema Yisrael Hashem Elokaynu Hashem Echad ... »

« Les mots qui suivent cette phrase du Shema sont ‘Et tu aimeras L’Eternel, ton Dieu, de tout ton cœur et de toute ton âme’. Rabbi Akiva posa la question : que signifie ‘aimer Dieu de toute ton âme’ ? On raconte l’histoire suivante : lorsque les Romains découvrirent que Rabbi Akiva enseignait la Torah, ce qui était interdit, ils l’exécutèrent et le mirent à mort dans de terribles souffrances. Alors qu’il agonisait, Rabbi Akiva confia à ses élèves qu’il venait de comprendre à cet instant, la signification de ce commandement d’« aimer Dieu de toute son âme. »

David Shapira poursuit: « Et cette nuit-là, pendant que je courais à travers la Yeshiva, j'ai moi aussi compris alors ce que voulait dire aimer Dieu de toute son âme ... Je savais que je pouvais être en train de vivre mes derniers instants. Mais je savais aussi que je faisais ce que j’étais censé faire. »

Nos soldats à Gaza

Après 15 ans maintenant passés dans ma patrie, mon amour pour Israël n’a pas faibli, bien au contraire, il continue à grandir de jour en jour. J'aime vivre ici. J'aime être la mère d’enfants israéliens. Et j'aime savoir que si mes ancêtres, qui priaient chaque jour pour retourner à Sion durant des siècles et des siècles d'un cruel exil, pouvaient me voir aujourd'hui, leurs yeux verseraient des larmes de joie.

Et je sais surtout que rien de tout cela ne serait possible sans le sacrifice des soldats d’Israël. Des soldats comme David Shapira.

A18 ans, je faisais mes études, mes plus grands soucis étaient mon orientation professionnelle et le choix du pays dans lequel passer mon année de stage. Au même âge, les adolescents israéliens s’apprêtent à mettre entre parenthèses plusieurs années de leur vie pour les consacrer à servir leur pays, ne sachant pas s’ils seront encore là pour célébrer leur 20e anniversaire.

Plus de 22.000 de ces jeunes Israéliens ont perdu la vie en luttant pour que nous puissions, vous, moi et chaque Juif du monde entier continuer à pouvoir choisir de concrétiser le rêve de tant de générations.

Les unes des journaux nous informent que : « L'armée israélienne livre bataille à Gaza. » Mais nous devons ne jamais oublier qu’une armée est composée de soldats. Des soldats qui, au moment de vérité, se sont dits: « Je sais que je suis peut-être en train de vivre les derniers instants de ma vie. Mais je sais aussi que je fais ce que je suis censé faire. »

Chaque soldat israélien est un frère, un mari, un père, un fils.

Et chaque soldat israélien qui se bat aujourd'hui est, à mes yeux, tout comme David Shapira, un véritable héros.

Priez s'il vous plaît pour la sécurité des soldats d’Israël.


Cet article peut également être consulté ici: https://www.aish.fr/h/yom-hazikaron/Mon-soldat-ce-heros.html


Avez-vous aimé ce que vous avez lu ? Pour continuer à publier des articles de qualité, Aish.fr a besoin de vous. Rejoignez Aish.fr dans son effort pour diffuser la spiritualité à travers le monde à d'autres personnes comme vous .

Vous pouvez faire une donation sécurisée à: https://aish.givecloud.co/product/support-aishweb.


Contenu du site copyrighté © 1995 - 2020 Aish.fr - https://www.aish.fr