Aish.fr https://www.aish.fr/fm/couple/Couple--les-4-attitudes-qui-ne-pardonnent-pas.html

» Cliquez ici pour afficher des images «

Couple : les 4 attitudes qui ne pardonnent pas
par
Comment reconnaître les signes avant-coureurs d’une rupture et réagir avant qu’il ne soit trop tard ?

Le scénario est malheureusement classique : un soir, vous sortez avec un couple d’amis au resto. Ils ont l’air de filer le parfait amour. Quelques mois plus tard, vous apprenez qu’ils sont en instance de divorce…

À l’aube de leur vie à deux, tous les jeunes mariés du monde sont fermement décidés à former un couple uni et soudé. Autour d’eux, ils ont vu trop de personnes qui n’ont jamais dépassé leur cinquième ou dixième anniversaire de mariage. Trop d’enfants qui ont grandi dans des familles monoparentales ou recomposées parce que leurs propres parents étaient incapables de s’entendre. Alors ils se jurent de ne jamais reproduire les mêmes erreurs.

Et pourtant, c’est souvent ce qu’ils finissent par faire à leur tour…

Si nous pouvions remonter dans le temps et tirer la sonnette d’alarme dès l’apparition des premiers signes avant-coureurs, nous pourrions peut-être empêcher de nombreuses ruptures. Mais la plupart du temps, nous nous réveillons quand il est déjà trop tard. Certaines paroles meurtrières ont déjà été prononcées. Certaines actions dévastatrices ont déjà été commises. Et une distance insurmontable s’est créée entre le mari et la femme. Le fossé qui apparait est bien plus profond que l’amour que chacun des conjoints pourrait encore ressentir envers l’autre. Et puis un jour, la rupture devient inévitable.

Ayant suivi un grand nombre de couples en difficulté, j’ai relevé un certain nombre de comportements malsains qui contribuent à la lente dislocation du lien sacré du mariage. Parce qu’elle se produit insidieusement et de manière répétitive, cette érosion ne nous alarme pas forcément. Il est donc d’autant plus important de reconnaître le danger potentiel posé par ces attitudes, et surtout, de prendre la décision consciente de renverser la vapeur avant qu’il ne soit trop tard.

Attitude n°1 : Ces couples qui ressassent sans arrêt les mêmes problèmes

Certains couples s’aperçoivent qu’ils se disputent sans arrêt à propos du même sujet. Au lieu de régler une bonne fois pour toutes le problème en question, ils se contentent de le remettre invariablement sur le tapis. Le motif de la dispute importe peu : pour certains, il s’agira de problèmes financiers, pour d’autres du partage des tâches domestiques ou de l’éducation des enfants, pour d’autres encore c’est la question des beaux-parents qui fâche.

Mais une chose est certaine, tant que le problème n’a pas été réglé, il se transforme en une bombe à retardement qui peut à tout moment exploser.

Au bout d’un certain temps, la lassitude finit parfois par s’installer et on évite de près ou de loin d’aborder le contentieux en question. Après tout, combien de fois peut-on ressasser le même conflit ? Mais c’est un silence dangereusement trompeur.

Si vous vous reconnaissez dans ce schéma de conflits, vous devez à tout prix trouver le moyen de résoudre ce fameux problème. Plusieurs options sont possibles pour ce faire : aborder le sujet dans un moment de calme et se mettre en quête d’un compromis ; demander l’aide d’une tierce personne (ne vous confiez jamais à des membres de votre famille ou à vos amis en leur demandant de jouer les arbitres) ; décider que le moment est venu d’aller de l’avant et trouver une solution durable ensemble.

Rappelez-vous : ressasser sans arrêt les mêmes problèmes, c’est laisser s’inviter une tension sous-jacente qui vous éloigne davantage l’un de l’autre après chaque round de conflits.

Attitude n°2 : Ces couples qui se chamaillent sans arrêt

Ils passent leurs journées entières à se crêper le chignon. Un trajet en voiture, une réunion de parents-professeurs, une question d’un enfant, qu’importent les circonstances, chacune de leurs interactions devient source de conflit. Et chaque conflit devient source de chamailleries.

Le danger d’un tel schéma c’est que les conjoints n’apprécient plus leur compagnie respective. Normal, ils savent que le fait d’être ensemble est source de conflits et de vexations.

Si vous vous retrouvez dans ce cas de figure, il est temps que vous recommenciez à adresser des paroles positives et des compliments à votre conjoint. À quand remonte la dernière fois où vous avez exprimé de l’admiration ou de la gratitude à l’égard de votre conjoint et vice-versa ? N’attendez pas que votre conjoint fasse le premier pas : ouvrez la marche et prenez la ferme décision de briser ce cycle d’amertume. Essayez de mettre le holà à cette dangereuse partie de ping-pong verbal en évitant d’initier la querelle. Vous changerez ainsi l’ambiance qui règne dans votre maison, et dans votre vie en général.

Attitude n°3 : Ces couples qui se distancient physiquement

La Torah nous a enseigné de nombreuses lois de pureté familiale magnifiques parce que le contact physique occupe une place si prépondérante dans la vie conjugale. Même si un dialogue positif contribue à forger une belle relation, on ne peut pas s’en tenir au seul échange verbal. Tous les êtres humains ont besoin d’un lien physique avec leur conjoint pour se sentir aimés et chéris. Or souvent, avec le passage du temps ou à cause du stress de la vie quotidienne, nous en arrivons à négliger notre relation physique.

N’oublions pas de consacrer du temps à notre conjoint. Le manque d’intimité physique peut facilement conduire une relation de couple à perdre de son intensité, puis à s’éteindre carrément.

Attitude n°4 : Ces couples qui se détachent émotionnellement

Quand votre conjoint exprime sa tristesse, sa douleur ou son mal-être, quelle est votre réaction ?

Si vous vous sentez ennuyé(e), agacé(e) ou indifférent(e), c’est le signe que vous êtes émotionnellement éloigné(e) de votre conjoint. Même si nous ne comprenons pas forcément les états d’âmes de notre conjoint, il est important que nous soyons sensibles à son état émotionnel. Si nous perdons la sensibilité que nous arborions autrefois à l’égard de l’être qui nous est cher, c’est que nous détachons l’un de l’autre. Nous avons beau vivre sous le même toit, élever les mêmes enfants, mais nous évoluons dans deux univers distincts. Et un jour, nous devenons carrément étrangers.

Pour éviter de glisser dans ce schéma, il faut s’efforcer de voir les choses du point de vue de notre conjoint. La prochaine fois que notre mari ou notre femme exprime une émotion, essayons de nous mettre à sa place sans exprimer de jugement de valeur ni faire preuve d’indifférence. Offrons-lui une parole d’encouragement ou simplement l’assurance de votre compréhension.

Si nous parvenons à briser ne serait-ce que l’une de ces attitudes dangereuses, nous pourrons éviter de glisser dans ces cycles négatifs qui  conduisent tant de couples à la rupture.


Cet article peut également être consulté ici: https://www.aish.fr/fm/couple/Couple--les-4-attitudes-qui-ne-pardonnent-pas.html


Avez-vous aimé ce que vous avez lu ? Pour continuer à publier des articles de qualité, Aish.fr a besoin de vous. Rejoignez Aish.fr dans son effort pour diffuser la spiritualité à travers le monde à d'autres personnes comme vous .

Vous pouvez faire une donation sécurisée à: https://aish.givecloud.co/product/support-aishweb.


Contenu du site copyrighté © 1995 - 2019 Aish.fr - https://www.aish.fr