Aish.fr https://www.aish.fr/h/succot/reflexions/Souccot-fete-de-lengrangement.html

» Cliquez ici pour afficher des images «

Souccot, fête de l’eng(r)a(n)gement
par
Comment apprendre le sens des responsabilités grâce à la Soucca ? Entrons-y et profitons de tous ses enseignements…

Souccot se situe à l’époque de l’engrangement. Une fois effectué, on dispose d’un nouveau stock, heureux d’avoir retrouvé une sécurité matérielle. Or, la Torah nous enjoint précisément à ce moment-là de nous rendre dans la Soucca pour ne pas vivre cette joie en mettant de côté la Providence.

C’est ainsi que l’on va fêter la satisfaction matérielle dans un contexte particulier, celle de la reconnaissance du divin.

Le Guemara dans Avoda Zara raconte qu’à la fin des temps, Hachem prendra un Sefer Torah dans Ses bras et dira : « Que celui qui a participé à cette Thora vienne prendre son salaire ». Contre toute attente, les premiers qui se présenteront devant D.ieu seront les nations païennes. Leur argument ? « Nous avons construit des routes, des villes, des marchés, qui ont permis à Israël d’étudier la Thora. Nous sommes donc intimement liés à cette étude. »

La course à la compétitivité

De nos jours, nous assistons à une avancée technologique phénoménale (correspondant dans la Guemara à la construction des routes et des ponts) qui s’accompagne d’une perte des valeurs généralisée. La course à la compétitivité donne des résultats extraordinaires dans le domaine matériel mais n’encourage pas la préservation des valeurs spirituelles. Or, comme nous l’avons vu, Souccot est le moment où l’on engrange la nouvelle récolte. Le profit matériel ainsi acquis va nous permettre de réaliser nos projets. En parallèle, nous nous rendons dans la Soucca afin de prendre conscience que nos projets ne doivent pas s’éloigner de l’idée directrice qui y a présidé. C’est le danger de la course au matériel : on s’attribue tous les mérites de la réussite, en se détournant de la Source de toute chose.

Un Midrach explique que lorsque D.ieu a voulu donner la Torah aux hommes, les anges se sont révoltés car ils pensaient que ces derniers en étaient indignes, vu leur nature physique. Finalement, Moïse a argumenter et prouvé que le  jeu en valait la chandelle. Car la dimension spirituelle de la Torah s’accorde à la dimension matérielle de l’univers. C’est ainsi que Hachem a donné la Torah afin que les hommes puissent utiliser le matériel à des fins spirituelles.

C’est aussi le sens de la réponse des nations (dans le premier Midrach) : « Tout ce que nous avons fait a servi à la vie spirituelle ». Cet argument n’est pas faux mais telle n’était pas leur intention.

Se battre pour nos ambitions

La Torah a été en premier lieu proposée aux nations qui l’ont refusée. L’explication, c’est qu’elles n’ont pas voulu vivre les contraintes imposées par la Torah car elles les entravaient dans leur jouissance du matériel et leur volonté de l’exploiter. Israël l’a acceptée, car il voulait être le représentant, par le bais d’une utilisation à bon escient de la matérialité, de l’humanité responsable. C’est pourquoi nous ne devons pas renoncer à la modernité mais avons le devoir de l’utiliser en respectant nos valeurs éternelles. Nous nous battons pour que nos ambitions matérielles ne nous entravent pas dans nos ambitions spirituelles. Au moment d’entrer dans la Soucca, nous nous échappons du piège que peut représenter une matérialité tout azimut.

Pessa’h est la fête de la liberté individuelle. Chaque Juif doit se considérer, le soir du séder, comme venant de recevoir sa liberté.

Chavouoth correspond à la création de la nation juive qui en recevant la Torah reçoit sa constitution et ses règles de vie en tant que peuple.

Souccot, c’est le rapport du peuple juif face au destin de l’humanité. On apportait d’ailleurs au Temple soixante-dix sacrifices pour les nations du monde, signe de notre sentiment de responsabilité envers les autres.

Entrons donc dans notre Soucca et découvrons son message éternel.


Cet article peut également être consulté ici: https://www.aish.fr/h/succot/reflexions/Souccot-fete-de-lengrangement.html


Avez-vous aimé ce que vous avez lu ? Pour continuer à publier des articles de qualité, Aish.fr a besoin de vous. Rejoignez Aish.fr dans son effort pour diffuser la spiritualité à travers le monde à d'autres personnes comme vous .

Vous pouvez faire une donation sécurisée à: https://aish.givecloud.co/product/support-aishweb.


Contenu du site copyrighté © 1995 - 2020 Aish.fr - https://www.aish.fr