Actualité

Prions pour Paris

15/11/2015 | par Aish.fr

Nos cœurs, nos pensées et nos prières sont avec vous.

Choqués. Sidérés. Glacés. Consternés. Stupéfaits. Hébétés. Pétrifiés.

Les mots se bousculent mais ne suffisent pas pour décrire les sentiments que chacun d’entre nous ressent face à l’innommable barbarie qui a frappé Paris vendredi soir.

À chaque minute qui passe, le bilan s’alourdit : 129 morts. 352 personnes blessées dont 99 en état d’urgence.

Mais ces chiffres, aussi effarants soient-ils, ne suffisent pas à disent l’horreur. Ils ne suffisent pas à transmettre la brutalité de ces attaques. Ils ne suffisent pas à traduire la douleur des familles et des proches des victimes. De ces centaines de personnes qui pleurent un enfant, un conjoint ou un ami. De ces milliers d’hommes et de femmes qui ont perdu un cousin, un voisin, un collègue.

Et surtout, ils ne suffisent pas à dire la rage, la colère, le dégoût, la répugnance envers la pieuvre djihadiste qui, dans son infâme communiqué, ose revendiquer les attaques à Paris « au nom d’Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux. »

Car rien n’est plus cruel, mensonger et hypocrite que le Mal perpétré prétendument au nom de Dieu.

Car Dieu est un Dieu de vie. Un Dieu de bonté. Un Dieu dont on ne peut se rapprocher qu’en chérissant la vie.

Aucune personne réellement croyante ne pourra jamais admettre qu’un Dieu de bonté approuve l’abattage à bout portant d’un enseignant dans la fleur de l’âge ainsi que trois enfants purs et innocents à l’entrée d’une école. Aucun homme doué de foi ne pourra jamais croire qu’un Dieu de miséricorde consente à la fusillade d’une équipe de journalistes en réunion de rédaction ni à l’assassinat d’innocents venus faire leurs emplettes dans une supérette cacher. Et aucun honnête serviteur de Dieu ne pourra jamais diffamer Son saint Nom en l'utilisant pour justifier le plus ignoble carnage de l’histoire de la France.

Dans la prière de Roch Hachana et des dix jours de pénitence, les juifs intercalent dans leur prière la supplique suivante : « Souviens-Toi de nous pour nous accorder la vie, Ô Roi Qui désire la vie, inscris-nous dans le Livre de la Vie, pour Ton nom, Dieu de vie. »

Car Dieu est un Dieu de vie. Un Dieu de bonté. Un Dieu dont on ne peut se rapprocher qu’en chérissant la vie.

Assis dans des bars, des restaurants, une salle de spectacle, ces hommes et ces femmes, ces jeunes et moins jeunes goûtaient aux petits plaisirs simples qu’offre la vie ; un bon dîner, une bonne bouteille, un bon morceau de rock.

Ils célébraient la satisfaction d’une semaine bien remplie mais aussi l’espoir d’une nouvelle semaine de défis, de progrès, de changement.

Ils célébraient le bonheur d’être avec ceux qu’ils aimaient. Ils célébraient la vie. Et en ce sens, ils célébraient l’étincelle divine, celle-là même qui fait de nous des Hommes au sens noble du terme.

Alors rien ne saurait être plus mensonger que de justifier leur mort au nom de Dieu. Ce serait les tuer une deuxième fois.

Un peu de lumière chasse beaucoup d’obscurité

Dans la vague de solidarité qui a balayé les réseaux sociaux à la suite l’attentat du 13 novembre, le hashtag « Pray for Paris – Prions pour Paris » a mobilisé les internautes du monde entier, dépassant les 6,7 millions de mentions samedi après-midi.

Ce slogan se fait écho à la réaction du judaïsme face à l’adversité ; celle de la prière et du rapprochement avec Dieu dans l’espoir de voir le Bien triompher sur le Mal, la bonté sur la cruauté, l’humanité sur la bestialité.

Ce vendredi, nous sommes entrés dans le mois de Kislev, durant lequel nous célébrons la fête de Hanouka. Pendant huit jours, nous allumons des bougies et commémorons la victoire d’une poignée d’hommes valeureux qui parvinrent à triompher d’une armée colossale.

Cette lutte, c’était celle des puissants contre les faibles, de l’impureté contre la pureté, de la multitude contre le petit nombre, de la lumière contre l'obscurité.

Des siècles plus tard, rien n’a changé. L’obscurité et l’obscurantisme de ceux qui profanent le nom divin pour justifier leurs crimes menacent de s’abattre sur le monde entier.

Mais nous refusons de plier l’échine, de nous laisser abattre. Avec nos modestes fioles d’huile, nous nous appliquons à illuminer le noir de la nuit. Nous nous efforçons de redoubler de bonté, d’humanité, de compassion. Nous nous évertuons à embraser cette étincelle divine qui nous habite pour répandre, comme nous le disons trois fois par jour dans la prière, « la lumière et la vie, l’amour et la bonté, la justice et la miséricorde, l’abondance et la paix. »

Et même si nos efforts semblent perdus d’avance face à la perversité de nos ennemis, nous poursuivons inlassablement notre mission. Parce que comme nous l’a enseigné le Baal Chem Tov, fondateur de la hassidout : « Un peu de lumière chasse beaucoup d’obscurité. »

*   *   *

Nous invitons tous nos lecteurs et lectrices à prier pour le prompt rétablissement des victimes, dont bon nombre se trouvent dans un état critique.

Si cela est possible, nous vous recommandons de lire le psaume 121, habituellement récité pour la guérison des malades.

 א שִׁיר, לַמַּעֲלוֹת:אֶשָּׂא עֵינַי, אֶל-הֶהָרִים-- מֵאַיִן, יָבֹא עֶזְרִי. ב עֶזְרִי, מֵעִם יְהוָה-- עֹשֵׂה, שָׁמַיִם וָאָרֶץ. ג אַל-יִתֵּן לַמּוֹט רַגְלֶךָ; אַל-יָנוּם, שֹׁמְרֶךָ. ד הִנֵּה לֹא-יָנוּם, וְלֹא יִישָׁן-- שׁוֹמֵר, יִשְׂרָאֵל. ה יְהוָה שֹׁמְרֶךָ; יְהוָה צִלְּךָ, עַל-יַד יְמִינֶךָ. ו יוֹמָם, הַשֶּׁמֶשׁ לֹא-יַכֶּכָּה; וְיָרֵחַ בַּלָּיְלָה. ז יְהוָה, יִשְׁמָרְךָ מִכָּל-רָע: יִשְׁמֹר, אֶת-נַפְשֶׁךָ. ח יְהוָה, יִשְׁמָר-צֵאתְךָ וּבוֹאֶךָ-- מֵעַתָּה, וְעַד-עוֹלָם. 

En voici la traduction :

1 Cantique des degrés. Je lève les yeux vers les montagnes, pour voir d’où me viendra le secours. 2 Mon secours vient de l’Eternel, qui a fait le ciel et la terre. 3 Il ne permettra pas que ton pied chancelle, celui qui te garde ne s’endormira pas. 4 Non certes, il ne s’endort ni ne sommeille, celui qui est le gardien d’Israël. 5 C’est l’Eternel qui te garde, l’Eternel qui est à ta droite comme ton ombre tutélaire. 6 De jour le soleil ne t’atteindra pas, ni la lune pendant la nuit. 7 Que l’Eternel te préserve de tout mal, qu’il protège ta vie! 8 Que le Seigneur protège tes allées et venues, désormais et durant l’éternité!

Postez vos messages de condoléances aux familles dans la section « Réaction » ci-dessous. 

Related Articles

Donnez du pouvoir à votre voyage juif

Inscrivez-vous à l'e-mail hebdomadaire d'Aish.com

    linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram