cliquez ici pour accéder directement au début de l'article
Abonnez-vous

Recevez notre newsletter




Voie n°24 : À la recherche de la sagesse

Voie n°24 : À la recherche de la sagesse

La sagesse, ce rouage essentiel de la grande roue de la vie, est ce que nous devons chercher résolument pour ne pas stagner.

par
Plus...

Essayer d’acquérir toutes les connaissances par soi-même serait une tâche absurde et dont on ne viendrait jamais à bout. Mais l’acquisition de la sagesse ne peut se contenter d’à peu près et exige un investissement total. Mettre de la sagesse dans sa vie, c’est vivre plus pleinement et donner plus de plaisir et de sens à son existence. La sagesse est la valeur suprême dont le roi Salomon disait : « Si tu recherches la sagesse comme l’or et le trésor caché, alors tu la trouveras. »

Il y a ceux qui pensent que le seul savoir qui importe est celui qui s’apprend à l’université. Ceux-là ont une conception dangereuse qui dissuade de mettre à profit les enseignements dont la vie de tous les jours est porteuse. Pourtant que fait au juste l’homme de la rue, si ce n’est apprendre ? Le seul fait d’être vivant jour après jour en dépit des embûches sur son parcours ne prouve-t-il pas qu’il a su tirer parti des expériences ?

Et il y a ceux qui ont la capacité  d’être fascinés par ce que les autres disent même si cela ne s’adresse pas à eux. Ceux-là ont une faculté merveilleusement précieuse car : « Qui est sage ? Celui qui apprend d’autrui. » disent nos Sages. Bien sûr, attention à ne pas se fier à n’importe qui. Pensez aux précautions que vous prenez quand vous confiez la gestion de votre argent. La même prudence s’impose vis à vis des conseils sur la façon de conduire votre vie. Trouvez la bonne personne.

ETRE ATTENTIF AU MOINDRE ENSEIGNEMENT

Accorder une place à  la sagesse, c’est ressentir que chaque nouvelle acquisition optimise notre existence.

Certains attendent des événements extraordinaires pour changer quelque chose à leur vie. 
Pourtant, même de petits faits peuvent apporter des enseignements déterminants. Méditez toujours des paroles sages, même quand elles vous semblent simples. Méditez-les et extrayez-en l’essentiel.

Si certaines paroles vous paraissent absurdes, ne les balayez pas avec trop de hâte. Elles contiennent sûrement un sens qui vous a échappé. Bon, n’avalez pas n’importe quoi, mais respectez ce qui est dit et tenez compte de qui vous parle. Si c’est une personne d’expérience, il y a des chances que son enseignement soit juste.

Par contre, des paroles ayant l’air sensé ne sont pas nécessairement justes. Cherchez à comprendre.

A LA RECHERCHE DE LA SOURCE DE LA VERITE

Pour atteindre la sagesse, il faut avant tout faire le choix de la vérité et rien que la vérité. Ne retardez pas votre quête. N’attendez pas qu’une crise vous y force. Commencez par un exercice simple. Songez à ce que vous voudriez demander à une personne sage. Faites une liste de questions sur le sens de la vie et sur les problèmes qui vous concernent. Il vous reste à trouver ceux qui ont des réponses. La médecine a ses spécialistes, la Sagesse aussi. Mais qui sont-ils et où les trouver ?

Fuyez les pseudo-philosophes. Les vrais sages sont dans le réel. Ils se préoccupent de sujets tels que le but de la vie et le potentiel de grandeur de l’être humain. Ils étudient en permanence et ne restent pas dans l’abstraction de leur savoir.

A MANIER AVEC PRECAUTION

Il est tout aussi important d’apprendre la sagesse que de l’appréhender avec prudence. Supposez que vous tombiez malade à l’étranger sans ami ou parent pour vous soigner. Vous rechercheriez un médecin compétent et réputé car vous le valez bien ! Pareil pour votre santé émotionnelle et spirituelle.

Le monde c’est des idées différentes et des personnes qui pensent différemment. Chaque société, chaque religion se pose comme détentrice de la vérité. Capitalistes, communistes, démocrates, juifs, chrétiens, musulmans. Ceux qui sont éduqués dans ces systèmes adhèrent aux idées qui sont inculquées. Mais qui a raison ?

Comme il n’est pas aisé de se déterminer, le seul moyen est d’analyser ce que l’on lit ou entend. Le principal critère sera la capacité du modèle éthique proposé à créer une société meilleure. Si tel n’est pas le cas, laissez tomber. Mais si le système de valeurs prôné est bénéfique à la société, alors on peut s’y fier, même si cela demande de rejeter les idées dans lesquelles on a grandi.

LE TEST DECISIF

Comment savoir si un mentor vous propose une vraie sagesse ou juste des formules ? Voici quelques moyens de jauger sa crédibilité. 
 
a - Mettez-le à l’épreuve sur des concepts dont vous êtes sûr. Exemple : vous pensez à juste titre que le bonheur est d’apprécier ce que l’on a. Demandez-lui ce qu’il faut faire pour être heureux. S’il répond méditer, ce n’est pas une réponse. Demandez-lui alors quelle est sa définition du bonheur. S’il ne donne pas l’explication attendue, c’est qu’il n’est pas une référence en matière de sagesse.

b - Demandez-vous si ses réponses sont de nature à optimiser l’existence. Interrogez des personnes ayant eu affaire à lui.

c - Vérifiez que votre mentor vit bien en accord avec ses préceptes.

d - Accepte-t-il des points de vue opposés ou ne fait-il qu’imposer les siens ? Un bon professeur permet toujours à ses élèves d’argumenter et les encourage à user de leur sens critique. (L’enseignement de la Torah utilise une technique très particulière qui consiste à présenter à l’élève des postulats faux pour aiguiser sa perspicacité. Les rabbanim vérifient ainsi que les élèves n’acceptent pas aveuglément ce qui leur est dit.)

SAVOIR CONTRE FOI

Comment savoir si un idéal s’appuie sur une réalité ou sur la seule foi ?

La foi est une croyance qui ne s’appuie pas sur des preuves. Alors que le savoir est une vérité, un fait ou un principe auxquels on parvient par l’analyse d’éléments éprouvés.

La foi est généralement une émanation du désir. Explication : vous êtes sûrement tombé  sur une de ces publicités qui vous garantissent de tripler votre investissement financier en un mois. Difficile de ne pas se laisser tenter. De plus intelligents que nous s’y sont laissés prendre. C’est ce qui s’appelle oublier le jugement pour suivre l’envie.

La connaissance est quant à  elle basée sur la preuve. Exemple : nous savons que la Chine existe puisque beaucoup de produits portent l’étiquette Made in China. Ceci est un élément de preuve qui fait que nous croyons que la Chine existe, bien que nous n’y soyons jamais allés. Par conséquent, voir effectivement est un moyen de croire, mais il existe beaucoup d’autres moyens d’avoir des preuves et de parvenir à des conclusions.

Savoir ou foi ? Qu’est ce qui est selon vous à la base de la croyance dans le judaïsme ?

Selon la Torah c’est le savoir et non la foi qui doit être la base de nos convictions. Le premier des dix commandements est l’obligation de savoir qu’il y a un D.ieu. Il n’est pas exigé que nous espérions ou que nous croyions, mais bien que nous sachions. Car savoir, c’est la manière rationnelle de vivre. Imaginez un instant que vous laissiez votre voiture à un garagiste pour un devis et qu’à votre retour il vous annonce qu’il faut changer le carburateur. Coût de l’opération 500 Euros. Suffoqué, vous vous risquez à lui demander ce qui fonde son opinion. Il vous répond qu’en posant ses mains sur le capot, il a eu le sentiment très intense qu’il fallait un nouveau carburateur.

500 Euros sur le seul sentiment (même très intense) d’un mécanicien, on a des doutes. Seuls des faits tangibles nous permettent de nous déterminer. Il est clair que pour les décisions importantes de la vie, mieux vaut utiliser sa cervelle.

Ecouter la personne sage ne signifie pas pour autant la suivre aveuglément. Soyez circonspect. Si vous percevez des contradictions, posez des questions. Mais lorsque les conseils sont bons, suivez-les même s’ils bousculent votre façon de voir. Bref, éclaircissez et appliquez.

UNE RESSOURCE IGNOREE : VOS PARENTS

On pense que seuls les gens importants peuvent avoir de la sagesse. Faux. En fait, toute personne ayant vécu possède de la sagesse.

Prenez vos parents. Ils ne sont certes pas aptes à vous aider en informatique, mais ils en savent long sur l’existence. Les techniques changent, mais pas les grands principes de la vie. Pour savoir ce qui fait un mariage réussi, comment éduquer les enfants et leur transmettre des valeurs, quels sont les buts importants et ceux qui ne le sont pas, comment utiliser son temps et son argent, demandez-leur. 
Vous serez étonné de découvrir tout ce que vos parents connaissent sur ces questions auxquelles vous commencez seulement à vous frotter. Mark Twain a écrit : « Après mes quatre années à l’université, je découvris avec surprise combien mon père avait gagné en sagesse depuis mon départ. »

Prendre conseil auprès de vos parents vous fera non seulement profiter de leur sagesse, mais encore renforcera les liens qui vous unissent et qui subsisteront à jamais.

LA SAGESSE DE D.IEU ET DES SAGES

Le judaïsme ne cultive pas le mythe du dirigeant infaillible. L’erreur est humaine, seul D.ieu ne se trompe jamais et tient toujours ses promesses. Promesse de nous sortir d’Egypte, promesse de faire de nous une nation éternelle, promesse de nous ramener sur la Terre d’Israël. Tout a été tenu. Ce que D.ieu dit, D.ieu l’accomplit.

La transmission par D.ieu de Son message aux Sages est une doctrine fondamentale de la foi juive. Les Sages de l’époque talmudique étaient d’un calibre que nous ne pouvons seulement imaginer. Ils étaient constamment reliés aux sphères métaphysiques. Cependant, la Torah nous dit croyez en vos rabbanim mais ne vous dispensez pas d’utiliser votre cerveau. Certes, ils ne sont pas infaillibles, mais ils sont quand même la source de vérité la plus fiable de nos jours.

LA QUETE DE LA SAGESSE : UN MOYEN D’ATTEINDRE LA SAGESSE ?

· Si l’ignorance vous dérange, recherchez la sagesse.

· Tout un chacun apprend de l’expérience. Demandez-vous ce qui dans l’expérience de l’autre peut vous être utile.

· Ayez beaucoup de respect pour cette faculté et faites de vrais efforts pour l’atteindre.

· Avant toute chose, vous devez savoir ce pour quoi vous vivez. Les Sages le savent. Ecoutez-les.

· Un Juif a tout intérêt à rechercher sa source de sagesse dans le judaïsme.

. Ecouter les personnes sages apprend à écouter D.ieu 

26/10/2011

Plus...
Vous avez aimé cet article? Aidez nous à en faire d’autres. Aish.fr
ne peut exister sans le support de ses lecteurs.
Les opinions exprimées dans la section « Vos réactions » n'engagent que leurs auteurs. Vos commentaires sont soumis à modération, veuillez rester courtois.
 

Réagir à cet article :

  • Afficher mon nom ?

  • Votre adresse mail restera privée. La rédaction en a besoin pour d’éventuelles questions à propos de votre commentaire.


  • * champ obligatoire 2000
Réagir
stub