cliquez ici pour accéder directement au début de l'article
  • Lecture de la Torah: Tsav
Abonnez-vous

Recevez notre newsletter




Gardez un œil sur votre bonheur !

Gardez un œil sur votre bonheur !

5 outils efficaces pour être plus heureux grâce à la gratitude.

par
Plus...

En 1978, des chercheurs de la Northwestern University et de l'Université du Massachusetts firent une série de découvertes surprenantes. À l’occasion d’une grande loterie qui allait permettre de remporter de très grosses sommes, ils se demandèrent si, comme le bon sens le voulait, les gagnants seraient comblés et heureux. Ils prirent connaissance d’un nombre croissant d'études montrant que les grandes fortunes n’apportaient pas forcément le bien-être escompté. Les gagnants de la loterie étaient-ils davantage conscients de leur bonheur après avoir remporté le gros lot ?

Les études démontrèrent que le sentiment d'euphorie se dissipa quelques mois plus tard. Les gagnants revinrent au même niveau de contentement qu’avant. Qu’il soit riche ou pauvre, l’individu se fixe un « standard de bonheur », qui a un rapport avec l’intériorité et peu à voir avec les circonstances extérieures.

Les mêmes études ont été effectuées sur d’autres personnes, à l’opposé des précédentes : celles qui étaient devenues paralysées suite à des accidents.

Si gagner à la loterie ne change pas le standard de bonheur des gens, les tragédies rendent-elles les victimes plus malheureuses ? Les études ont révélé que, après quelques mois, les victimes d'accidents sont également revenues à leur niveaux précédent de contentement, et ce malgré les revers qu'elles avaient subi.

Il existe un exercice qui sert à « stimuler » de façon permanente notre sentiment de bien-être : chercher à être conscient des bénédictions qui marquent nos vies. En prenant le temps – même si ce n’est qu’une seule fois par semaine – d'énumérer les raisons d’être reconnaissants, nous pouvons changer notre « standard de bonheur » et devenir plus heureux.

Le grand rabbin Ben Zoma a réalisé cette vérité profonde il y a deux mille ans lorsqu’il a déclaré dans les Maximes des Pères (4: 1) : « Qui est heureux ? Celui qui est satisfait de son sort ». Nous pouvons tous améliorer notre bonheur en apprenant à être reconnaissants et à redécouvrir ce que nous possédons déjà.

Voici cinq façons d'augmenter notre gratitude et notre capacité à ressentir les bienfaits de l’existence, sur la base de la sagesse juive et de la recherche moderne.

1. Le bonheur est à notre porte

Nous avons tous tendance à considérer comme acquises et normales les bénédictions et événements heureux dont nous bénéficions dans nos vies. Nous pouvons rectifier cette tendance en nous rappelant tout ce qui est digne de notre reconnaissance. Dans une étude réalisée par le professeur Sonja Lyubomirsky de l'Université de Riverside en Californie, les personnes qui s’entretenaient des bienfaits de l’existence témoignaient ensuite d’un plus grand sentiment de bonheur et de bien-être, sensations qui durèrent plusieurs mois.

2. Un journal intime intitulé « Gratitude »

Consigner les événements heureux et autres bénédictions est encore plus efficace. Les Professeurs Robert Emmons de l'Université de Californie, Davis et Michael E. McCullough de l'Université de Miami ont demandé aux personnes sondées d'écrire cinq choses pour lesquelles elles étaient reconnaissantes chaque semaine. Les effets ont été immédiats et remarquables : ceux qui relataient leur gratitude dans leur journal intime déclaraient être plus satisfaits de leur vie. Ils expliquèrent qu’ils se sentaient plus optimistes face à l’avenir et déclarèrent se sentir plus connectés avec les autres. Ils avaient également davantage d'énergie que les membres du groupe de personnes qui ne tenaient pas de journal. Étonnamment, ils ont déclaré moins de jours de maladie, et ont atteint des niveaux plus élevés que ceux de l’autre groupe. (Nos remerciements à Robert Emmons, Ph.D pour « Comment la nouvelle science de la Gratitude peut vous rendre plus heureux »).

Chaque matin, les Juifs se constituent un véritable capital « gratitude » en récitant une série de bénédictions qui aident à se concentrer sur les dons dont nous gratifie le Tout-Puissant tous les jours.

3. Écrire une lettre de remerciement

Une autre façon de recadrer puissamment nos perspectives et d'accroître notre capacité à ressentir de la gratitude est d'aller vers les autres et de dire merci.

Chaque année, le professeur Chris Peterson de l'Université du Michigan donne à ses étudiants une mission inhabituelle : écrire une lettre de remerciement à une personne qui les touche dans un quelconque domaine de leur vie. Les étudiants ont déclaré se sentir plus heureux après avoir terminé cette tâche. Puis le professeur Peterson demande à ses élèves de rencontrer les bénéficiaires de leur lettre afin de la leur lire en personne. Le résultat est encore plus étonnant : parmi les étudiants qui sont en mesure d’exprimer leurs remerciements en personne, les niveaux d'optimisme sont plus élevés et il y a moins de pensées négatives, effet qui dure une année entière.

4. Donnez-vous le temps de changer

Dans notre monde qui va vite, il est peut être difficile de prendre le temps de changer nos façons de penser. Le Professeur Tal Ben-Shahar, dont la série de conférences sur la psychologie positive est devenue la plus populaire jamais donnée à Harvard, a tenté de fixer le temps nécessaire à restructurer nos émotions et à nous rendre plus positifs, plus reconnaissants.

Il cite les travaux du professeur Barbara Fredrickson, qui a demandé aux employés d’une organisation de passer vingt minutes par jour à penser à l'amour qu'ils avaient pour leurs parents, pour leurs amis de cœur, et pour leurs proches. Les sujets ont déclaré ressentir un plus grand sentiment de joie et de bonheur, et des niveaux inférieurs d'anxiété, durant plusieurs semaines après l'étude. Ils ont également déclaré se sentir plus reconnaissants.

20 mn par jour semble efficace. À ceux qui ne peuvent consacrer régulièrement ces 20 minutes, le professeur Ben-Shahar suggère d'essayer de passer plusieurs secondes régulièrement, durant la journée, et de s’attarder sur les bienfaits de l’existence pour les vivre avec gratitude.

5. Reconnaitre la grandeur

Des études montrent que la prière et la reconnaissance d'une Puissance supérieure peut considérablement augmenter notre gratitude. La tradition juive nous présente des opportunités de se connecter avec le Divin durant la journée, à toute occasion, par exemple quand nous récitons des bénédictions avant et après les repas. Ces moments nous donnent une chance de prendre du recul, de la distance, de voir les choses en grand et de sentir la générosité du monde autour de nous.

27/11/2014

Plus...
Vous avez aimé cet article? Aidez nous à en faire d’autres. Aish.fr
ne peut exister sans le support de ses lecteurs.
Les opinions exprimées dans la section « Vos réactions » n'engagent que leurs auteurs. Vos commentaires sont soumis à modération, veuillez rester courtois.
 

Réagir à cet article :

  • Afficher mon nom ?

  • Votre adresse mail restera privée. La rédaction en a besoin pour d’éventuelles questions à propos de votre commentaire.


  • * champ obligatoire 2000
Réagir
stub