cliquez ici pour accéder directement au début de l'article
Abonnez-vous

Recevez notre newsletter




Professeur Bonheur

Professeur Bonheur

Et si vous preniez une leçon de bonheur? Entretien exclusif avec Tal Ben-Shahar, professeur adulé à Harvard, qui apprend à ses étudiants à être… plus heureux.

par
Plus...

L'Israélien qui a introduit et enseigné "La science du bonheur", le cours le plus populaire de la célèbre université de Harvard, est de retour en Israël après avoir passé 15 ans à l'étranger. Et il s'avère qu'il est plus heureux dans son pays natal!

"Je voulais être plus près de ma famille", confie le professeur Tal Ben-Shahar. Il enseigne désormais le même cours au Centre interdisciplinaire d'Herzlyia, une prestigieuse université privée israélienne.

Né en 1970 dans la région de Tel Aviv, Ben-Shahar s’envole pour les États-Unis une fois son service militaire terminé en 1992. Il obtient un doctorat à l'université de Harvard, travaille pendant 2 ans à Singapour en tant que spécialiste du comportement organisationnel pour une société israélienne et entame un cycle d'une année d'études pédagogiques en Angleterre. Joueur de squash professionnel, il parcourt le monde et remporte le championnat américain interuniversitaire ainsi que le championnat national israélien.

Un récent documentaire extraordinaire, Israel Inside: How a Small Nation Makes a Big Difference (Israël, terre des miracles : comment une petite nation fait une grande différence !), examine Israël à travers le regard de Ben-Shahar alors qu'il retourne dans son pays avec sa femme Tami, décoratrice d'intérieur, et ses trois jeunes enfants. Le film a été diffusé dans les plus grandes villes des États-Unis et sur la chaîne PBS, avant d'être traduit dans plusieurs langues.

"Quand je suis revenu, j'ai réalisé que le temps et la distance m'ont permis de voir Israël sous un jour complètement différent", explique-t-il dans le film. "L'Israël d'aujourd'hui n'est pas celle que j'ai laissée à mon départ... Israël est non seulement entrée dans le 21ème siècle mais c'est également un pays avant-gardiste dans de nombreux domaines."

Le temps que nous passons avec les gens que nous aimons et qui nous aiment est le facteur n° 1 du bonheur.

Ben-Shahar donne des conférences sur le thème du leadership, de l'éducation, de la morale, du bonheur, de l'estime de soi, de la détermination, de la fixation d'objectifs et de la conscience. Il est l'auteur des bestsellers internationaux L'Apprentissage de l'imperfection et L'Apprentissage du bonheur, traduits en 25 langues. Récemment, il a coécrit deux livres pour enfants en hébreu qui montrent comment des personnages réels ont appliqué les principes de la psychologie positive pour faire face à leurs difficultés ; et il a également cofondé une organisation qui œuvre pour le développement de la psychologie positive.

Entretien exclusif...

Q : Dans un récent sondage sur le bonheur réalisé par l’institut Gallup, Israël décroche la 7ème place parmi 124 autres pays. À votre avis, pourquoi 63 % des personnes interrogées ont dit être heureuses - un nombre plus élevé qu'aux États-Unis ou en Grande Bretagne ?

Ben-Shahar : Parce que nous sommes une culture axée sur notre entourage. Les amis et la famille occupent une place primordiale sur notre échelle de valeurs, et passer du temps avec eux est une priorité. Le temps que nous passons avec les gens que nous aimons et qui nous aiment est le facteur n°1 du bonheur.

Q : Comment est né votre intérêt pour la psychologie positive ?

Ben-Shahar : J'étais un bon élève en premier cycle à l'université de Harvard, j'étais un athlète de haut niveau, j'avais une vie sociale active, et pourtant je n'étais pas heureux. C'était un obstacle personnel que je voulais surmonter et j'ai exploré les écrits des grands penseurs des siècles passés - tels que Confucius, Lao Tzu, Aristote et Platon - ainsi que des chercheurs contemporains. Leur travail m'a aidé à être plus heureux, et j'ai alors voulu partager ce que j'avais appris avec les autres.

[Il y a quelques années, Ben-Shachar a offert un cours accrédité en ligne pour Aish appelé "Psychologie positive et Judaïsme". Il explique que "de nombreuses idées citées ou non entre guillemets et 'découvertes' par les psychologues modernes existaient déjà depuis des milliers d'années dans les sources de la tradition juive.]

Q : Comment définiriez-vous le bonheur ?

Ben-Shahar : Le bonheur c'est l'expérience globale née à la fois du plaisir et du sentiment que sa vie possède un sens. Une personne heureuse ressent des émotions positives tout en percevant que sa vie a un sens. Cette définition ne se limite pas qu'à un seul moment mais à un ensemble global d'expériences : une personne peut de temps en temps ressentir une souffrance émotionnelle mais être heureuse de façon générale. Pour vivre heureux, nous devons faire l'expérience, autant que possible, d'un mélange entre sens et plaisir. Si je pense que mon travail est utile mais désagréable, je n'éprouverai aucun plaisir à le faire et je vais inévitablement m'épuiser. Si j'éprouve du plaisir à faire quelque chose mais que je n'y trouve aucun sens, je vais vite m'en désintéresser.

La Théorie des Hamburgers ou le secret du bonheur

Les sept étapes menant au bonheur selon Tal Ben-Shahar

(1) Se donner la permission d'être heureux. Lorsqu'on accepte que nos émotions sont naturelles, nous pouvons plus facilement les surmonter. Rejeter ses émotions, positives ou négatives, nous conduit à la frustration et à la tristesse. Notre culture est obsédée par le plaisir et la croyance qu'une vie qui en vaut la peine se caractérise par l'absence d'inconvénients. On pense souvent que la souffrance signifie que quelque chose ne tourne pas rond chez nous. En fait, il y a vraiment quelque chose qui ne va pas si on n'éprouve pas de temps en temps de la tristesse ou de la peur. Lorsqu'on se donne la permission d'éprouver des émotions douloureuses, nous pouvons plus facilement être réceptifs à des émotions positives.

(2) Le bonheur se situe à l'intersection entre plaisir et sens. Au travail ou à la maison, l'objectif est de prendre part à des activités qui sont autant significatives qu'agréables. Quand ceci n'est pas possible, assurez-vous que vous avez des stimulateurs de bonheur, à savoir des moments durant la semaine qui vous procurent plaisir et sens. Les recherches montrent qu'une heure ou deux d'une expérience agréable et épanouissante peut influencer la qualité de votre journée, voir même de votre semaine toute entière.

(3) Rappelez-vous-vous que le bonheur dépend principalement de votre état d'esprit, et non de votre statut social ou compte en banque. Sauf cas extrême, votre niveau de bien-être est déterminé par ce sur quoi vous choisissez de vous concentrer et par votre interprétation des évènements externes. Est-ce que vous êtes plutôt du genre à voir la partie vide ou remplie du verre ? Est-ce que vous vivez les échecs comme des catastrophes ou comme des opportunités pour grandir?

(4) Apprenez à dire non ! De manière générale, on est souvent trop occupé, on essaye de caser de plus en plus d'activités dans moins en moins de temps. La quantité influence la qualité, et notre bonheur est compromis quand on essaye d'en faire trop. Apprendre à dire "non" aux autres signifie souvent se dire "oui" à soi-même.

(5) Souvenez-vous du lien entre corps et esprit. Ce qu'on fait - ou ce que l'on ne fait pas - avec notre corps influence notre esprit. Pratiquer une activité physique régulière, dormir suffisamment et avoir une hygiène alimentaire saine améliorent la santé mentale et physique.

(6) Exprimez votre gratitude, chaque fois que possible. Trop souvent, nous prenons la vie pour acquise. Apprenez à apprécier et à savourer les merveilleuses choses qu'elle nous offre, des gens à la nourriture, de la nature à un sourire.

(7) Le facteur n° 1 du bonheur, c'est le temps qu'on passe avec les gens qu'on aime et qui nous aiment. La plus grande source de bonheur est peut-être la personne assise à vos côtés. Appréciez ces personnes ; savourez le temps que vous passez ensemble.

6/6/2013

Plus...
Vous avez aimé cet article? Aidez nous à en faire d’autres. Aish.fr
ne peut exister sans le support de ses lecteurs.
Les opinions exprimées dans la section « Vos réactions » n'engagent que leurs auteurs. Vos commentaires sont soumis à modération, veuillez rester courtois.

Vos réactions : 2

(2) Anonyme, June 6, 2013 6:00 PM

Article tres clair et tres vrai!
le bonheur est a la portee de chacun, il suffit de chercher le vrai bonheur!

Behatslaha!

(1) MADANI YOUSFI Youcef, June 6, 2013 5:20 PM

la source de bonheur .

avec tout mes respects au Professeur TAL BENSHAHAR
le secret de la source de bonheur à mon avis c'est répondre à une question et une seule question et mettre en œuvre cette réponse a travers des actes durant la série des journées déterminant la vie de la personne .
pour quelle raison Le bon DIEU nous a créer sur terre ?
la bonne réponse ne peux être que sur un ou sur l'ensemble des livres saints .

 

Réagir à cet article :

  • Afficher mon nom ?

  • Votre adresse mail restera privée. La rédaction en a besoin pour d’éventuelles questions à propos de votre commentaire.


  • * champ obligatoire 2000
Réagir
stub